Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 12 564 fois
  • 41 J'aime
  • 9 Commentaires

Les CRS

Chapitre 1

Gay

Je suis Commandant dans les Compagnies républicaines de sécurité et j’ai la responsabilité de la surveillance des plages pendant la saison d’été pour la façade atlantique. Tous les ans, je fais une tournée d’inspection de Brest à Biarritz pour vérifier que les effectifs nécessaires sont bien en place, correctement équipés et formés. Cela m’occupe quasiment deux mois, de début juin à fin juillet.


Je suis gay et je m’étais demandé si je pourrais faire une carrière normale dans ce milieu à cause de mes attirances sexuelles. En fait oui, je n’ai pas vraiment rencontré de difficulté. On tombe toujours sur des imbéciles ou des gros machos frustrés et pas très clairs sur leurs propres désirs, mais je dois dire que, dans l’ensemble, les mentalités dans le corps des officiers sont à l’échelle de celles de la société française. Je ne me suis jamais affiché comme homo militant, mais je sais que petit à petit, l’information a circulé et que pas mal de mes collègues de l’état-major sont au courant sans que la question ne soit jamais abordée ouvertement.


Pour ma tournée d’inspection, j’utilise une 605 de fonction et l’on m’attribue un chauffeur qui m’accompagne durant tout le périple. Adrien, le responsable des affectations estivales est un ami à moi... nous avons eu une histoire ensemble pendant deux ans au début de nos carrières et nous sommes restés en très bons termes depuis. Je sais qu’il passe du temps sur le “casting” de ma mission “plages” et me recrutant toujours un jeune sous-officier dans mes goûts. Compte tenu du temps que nous allons passer ensemble, autant bien faire les choses.


Cette année, c’est Romain qui est affecté à mon service comme aide de camp et chauffeur. Romain a 27 ans, c’est un beau mâle blond d’1 mètre 80, les cheveux très courts, des yeux verts, un sourire charmeur et un corps de sportif délicieusement poilu. Adrien m’a dit l’avoir repéré lors d’un séminaire d’entraînement et de mesures des aptitudes réservé aux sous-officiers désireux de préparer le concours d’officiers. Des épreuves de résistance sportive lui ont permis de voir Romain à la piscine et de vérifier que le garçon avait une jolie toison sur tout le torse et des jambes tout aussi poilues. Adrien a plaisanté sur le fait de ne pas voir pu vérifier si le cul du garçon était tout aussi velu, mais il m’a assuré que dans la catégorie visée, c’était sa recommandation numéro 1.


Nous avons fait connaissance la dernière semaine de mai pour les préparatifs de la tournée. Nous n’arrivons jamais à l’improviste pour ne pas mettre les équipes de sauveteurs en état de stress et ne pas les détourner de leur mission. L’inspection n’est pas un contrôle visant à prendre des sanctions, mais une vérification générale du dispositif en vue de l’améliorer d’année en année.


Nous avons un peu bavardé et Romain m’a dit vivre en couple avec son amie avec qui il a l’intention d’avoir un bébé dès qu’il aura terminé la préparation du concours d’officiers, en espérant bien sûr le réussir du premier coup. Je lui ai demandé si quitter son amie pendant presque deux mois ne lui posait pas de problème, mais il m’a assuré que non. J’ai senti qu’il ne souhaitait pas s’appesantir sur le sujet.


Nous avons commencé notre circuit par Biarritz et cette année, nous ferons le circuit dans le sens sud-nord jusqu’à la pointe Bretagne. Selon les stations balnéaires où nous nous arrêtons, nous logeons à la caserne de gendarmerie locale qui nous fait le plaisir de nous accueillir, ou dans les plus petites localités dans des hôtels ou résidence de loisirs.


Arrivés au 15 juin, nous approchons du bassin d’Arcachon et des plages naturistes de Montalivet et de cette région dédiée aux vacances à poil sous le soleil. Le poste de Montalivet est une structure importante pour plusieurs raisons. Beaucoup de nationalités différentes sont représentées parmi les touristes, et cela complique à la fois la diffusion des messages de prévention et la communication entre les estivants et les équipes de maîtres nageurs sauveteurs. Tous sont volontaires pour assurer la surveillance des plages et sont recrutés sur des critères de sens des responsabilités, forme physique et en dernier lieu, maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères. Par ailleurs, la cote est assez dangereuse à cet endroit, avec les rouleaux de la mer et les courants qui peuvent entraîner les baigneurs au large. Toute cette partie de la cote fait donc l’objet d’une attention particulière et je sais que le travail des équipes est exigeant.


Je suis toujours content de venir les soutenir et d’année en année, je me suis fait presque des amis malgré la différence des grades qui nous sépare.


Après demain, nous visiterons le poste de secours principal de Montalivet et les deux postes annexes. Il faut que je mette Romain à l’aise sur cette visite. Je profite de la route que nous avons à faire pour remonter des Landes.


— Romain.

— Oui Commandant.

— Vous savez que dans deux jours, nous serons à Montalivet.

— Oui commandant, c’est le programme prévu.

— Bien. Vous savez que c’est une zone naturiste ?

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Euh... oui commandant... j’en ai entendu parler.

— Vous pratiquez le naturisme ?

— Oh non, Commandant... je... je ne pourrais pas...

— Je peux vous demander pourquoi ?

— ... Je sais pas... mon éducation... chez moi, personne ne se montre nu...

— En général, c’est le cas... mais vous n’avez jamais eu envie de prendre votre liberté par rapport à votre éducation ?

— ... Non... je crois que ça me gênerait plus qu’autre chose...

— Je vous en parle parce que les équipes que nous verrons après-demain travaillent nues.


Romain me lance un regard inquiet dans le rétroviseur...


— Mais... vous faites comment alors Commandant ?

— Et bien, je m’adapte aux circonstances et je fais comme tout le monde.

— Mais...

— C’est très agréable. Il y a au moins vingt ans que je me baigne nu.

— Mais... moi...

— Vous voulez savoir si cela vous concerne aussi ?

— ... Euh.....

— C’est pour cela que je vous en parle aujourd’hui. Vous n’êtes obligé à rien... vu que c’est un contexte un peu particulier. Si vous voulez rester habillé... pas de souci. Simplement, il faut que vous sachiez que vous risquez d’être le seul et que ça peut vous gêner finalement plus que d’être nu avec les autres.

— ... Nnnn nonnn, je pense pas...

— Vous verrez sur place.

— ... Mais les années précédentes... comment ça se passait pour votre inspection ?

— Il n’y a jamais eu de problèmes. Pendant deux ans, j’ai eu un chauffeur naturiste depuis toujours qui attendait avec impatience cette étape. D’autres années, certains n’étaient pas chauds au départ et ont essayé. Ce que je peux vous dire, c’est que tous ceux qui ont tenté l’expérience ont continué après.

— ... D’accord... mais moi je crois que je suis trop timide pour ça.

— Pas de souci.


Les deux nuits suivantes, nous logeons dans une résidence de vacances, nous avons chacun notre bungalow. Je me demande ce que Romain fait pour occuper ses soirées. Il y a une boîte de nuit à proximité et je l’imagine tenté d’aller séduire une fille pour tester sa capacité de séduction et satisfaire ses besoins de jeune mâle.


Nous nous retrouvons sur le parking le matin du début de notre visite des centres naturistes de la région. Je bande en le voyant, impeccable dans son uniforme de sortie. J’essaye de l’imaginer sans.


— Bonjour Commandant.

— Bonjour Romain. Tout est prêt ?

— Oui Commandant.

— En route alors...

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder