Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 9 417 fois
  • 15 J'aime
  • 1 Commentaire

Les dépravations de Maria

Chapitre 5

Zoophilie

(Une saga érotique)

DEUX + UN


On entends un bruit de course et notre boxer, Julius, apparaît sur le pas de la porte. Je le prend par le collier et le fait entrer.

Maria le regarde avec des yeux brillants :

? Retiens-le un peu ! ?

Je bloque la bête à un mètre d?elle. Son museau est humide et son corps pousse vers elle. Elle commence à le caresser sur le haut de sa tête... Elle nous parle comme dans un souffle :

? C?est un amant hors pair, hors du commun... ?

Sa voix est un murmure. Elle ferme les yeux des délices à venir et mouille légèrement ses lèvres pulpeuses teintées de noir. Elle écarte les jambes et offre sa vulve à notre regard, pour l?éternité. Elle rouvre ses yeux et on peut voir l?intensité de son regard quand Julius s?approche d?elle :

? Regardez moi ce salaud, il bave de me voir et son sexe commence à gonfler dans sa gaine. Il veut me sentir, me lécher...allez viens !?

? Allez, Julius obéit ! Lèche cette belle femelle ! Lèche bien sa touffe et régale-toi de son jus - et me tournant vers Léo - regarde çà comme elle écarte les jambes pour le chien, comme elle les a écarté pour toi tout à l?heure ! Elle attire la langue. Allez mon chien, donne du plaisir à ta chienne ! ?

Léo n?en croyait pas ses yeux :

? Si je m?attendais à ? çà ?...avec un chien...j?en avais entendu parlé mais je n?avais jamais vu ? çà ?...ta femme, mon vieux, c?est une femelle de première... elle fait vraiment tout...c?est la première fois que je rencontre un chienne pareil...une vraie de vraie...elle vaut largement le fric que j?ai déboursé ! ?

? Il faut venir plus souvent -répond Maria, en caressant les flancs et l?estomac du chien - il me connaît bien...JM m?offre souvent à Julius...il sait que j?adore me faire prendre par une bête...tu vas te masturber comme un fou en me regardant baiser avec lui...n?intervient pas...tu mates et tu te branles...regarde déjà comme il me lèche...c?est un dieu... ?

Sa voix est hachée par des halètements de plaisir. Elle saisit la tête de Julius et la maintient bien sur son vagin. La longue langue rose lui effleure les lèvres et le bout du clitoris. Elle pousse des petits cris vicieux. Le chien aussi commence à haleter en la broutant de plus en plus énergiquement. Ma femme est en transe. Elle grogne et se tortille pour mieux se frotter contre le museau brûlant de bave. Elle ouvre les yeux et nous regarde, Léo et moi :

? Il me lèche divinement bien...c?est bon ce qu?il me fait...il va me faire jouir comme çà...vous aimez me voir ainsi hein mes salauds !... ? Elle referme ses yeux, prise par le plaisir et

laisse échapper un long feulement du plus profond des ses entrailles. Son corps est pris d?un tremblement suave et les premières prémices da sa jouissance commence à couler le long de ses cuisses. Julius les lape aussitôt.

Elle rouvre ses yeux remplis de lumière :

? Il m?a déjà fait jouir comme une folle avec sa langue...vous avez aimé le spectacle... un vrai salaud ce chien - elle s?adresse à Léo -

Et ce n?est que le début...tu vas voir...il est inépuisable ?

? Oh ! Putain ! C?est fabuleux...ce que je vois... ?

? Maintenant il a envie que je le caresse...regarde...je vais me frotter à lui pour qu?il sente bien mon odeur de chienne en chaleur. ?

Maria se lève et se met à genoux contre le corps du chien. Elle se love à lui et passe sa main droite sous le torse musclé. La main s?arrête sur la gaine poilue qui recouvre toujours le sexe de Julius. A ce contact, il tourne la tête et lèche le cou de sa maîtresse. Elle gémit doucement :

? Il est chaud... ?

Elle commence un lent va et vient, paume ouverte, contre l?objet de son désir. De son autre main, elle caresse les tétons de la bête :

? Regardez comme je le caresse bien...il aime mes mains...Tu sais, mon chéri que c?est une sensation extraordinaire...je sens son sexe gonfler et grossir...j?ai hâte de le sentir en moi...ce soir je suis sure qu?il va assurer comme jamais...ce doit être la présence de Léo qu?il ne connaît pas...et moi aussi je suis excitée comme une folle...j?aime vous voir vous branler en me regardant me dépraver avec cette bête... ?

Par la pression de la paume, un bout de sexe pourpre et humide apparaît à l?orée du fourreau. Maria regarde Léo bien en face :

? Tu vois comme il aime ce que je lui fait... je vais le faire bien bander ...il a hâte de me monter... ?

? Toi aussi, il me semble...j?en peux plus de savoir qu?il va te prendre comme une chienne...je veux voir çà tout de suite...mets toi en position...tu vas me régaler salope...j?ai jamais bandé comme çà... ?

? Tu as une superbe queue toi aussi...comme elle est belle ! Allez branle toi...je vais faire ce que tu veux...je vais me faire prendre en levrette devant toi...pour toi ! ?

Elle se repositionne alors parallèlement à la bête sans cesser son va et vient sur le sexe qui est maintenant à moitié sorti de sa gaine. Le chien sent qu?il est temps de satisfaire sa maîtresse. Il se place derrière elle et d?un coup de rein la couvre de son corps chaud. Maria prend à pleine main la grosse queue et la dirige à l?entrée de sa grotte. Le chien pousse alors un long grognement et s?enfonce en elle. Sous ce premier coup de boutoir, Maria trébuche légèrement. La poussée du boxer est terrible. Léo s?est rapproché et se penche jusqu?à terre pour bien voir la longue colonne pourpre -sang coulisser dans le vagin de ma femme, haletante, possédée enfin.

? Hou ! Il me prend bien le salaud...il va me faire perdre la tête...c?est bon de sentir cette bête à l?intérieur de mon ventre...je vais encore jouir...il me fait crier...c?est magnifique ! ?

L?énorme chien continue de la pistonner férocement en haletant et bavant sur le cou fragile et gracieux. Maria, ses deux bras tendus en arrière, le maintient bien rivé en elle. Soudain il est pris de violents soubresauts.

? C?a y est...il jouit...il éjacule...son foutre est brûlant...il coule dans ma chatte...c?est une sensation extraordinaire - et regardant Léo - tu as vu comme je l?ai bien manoeuvrer... ?

? Ah ! Oui ! Tu es une véritable chienne...j?adore les femmes comme toi...bien vicieuse et soumise à son homme ...il te fais faire ce qu?il veut...il te vend...il te déprave... il doit se régaler avec toi ... ?

Je réponds qu?en effet ma femme est unique dans son genre. Après quelques secondes, le chien se retire en laissant apparaître une verge rouge -sang qui pend et touche presque le tapis. A la vision de ce vit impressionnant Maria se couche sur le dos et léche les gouttes de sperme qui restent sur le bout du gland de la bête.

? Tu es superbe, ma chérie, J?aime te voir ainsi...bien cochonne...surtout quand il y un invité...il veut peut-être continuer la besogne... qu?est-ce-que tu en penses, Léo ?... ?

? Elle me fait bander comme un cochon, ta femme ! C?est vraiment une super baiseuse...et je vais encore lui en mettre plein le fion ! ?

Maria comprend tout de suite ce langage qui la pousse au paroxysme de la perversion :

? Tu veux me posséder en même temps que Julius ? Tu as remarqué la queue qu?il se tient après avoir joui dans mon ventre - elle pose ses mains sur l?engin et approche sa langue pour en titiller le bout - Il aime que je le lèche et que je le caresse à deux mains...il a une vraie bite d?âne...et je sens qu?il va encore durcir beaucoup plus...je voudrais qu?il me prenne par le cul - et à Léo - et toi, tu vas me prendre la chatte avec ta belle queue...allonge toi sur le tapis. ?

Elle quitte la longue colonne de chair du chien et déploie son corps majestueux. Elle cambre fortement les reins, se place au dessus de Léo et écarte largement les jambes, exhibant sa touffe épaisse et toujours gluante du sperme de l?animal et de son propre jus. Ses cuisses en sont inondées jusqu?au genoux...elle jute sans arrêt...et je sais que c?est un signe de la folle intensité qu?elle met dans cette nuit de baise. J?en suis ravi et fortement excité de voir ma femme se comporter ainsi dans sa descente au paradis.

Diffuse en direct !
Regarder son live