Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 17 352 fois
  • 155 J'aime
  • 1 Commentaire

Les dessous d'une peite villle de province

Chapitre 6

Les deux étudiantes

Erotique

Nous nous regardons tous les trois après cette séance un peu surréaliste et partons dans un grand éclat de rire qui détend l’atmosphère et chasse définitivement toute gène entre nous. Que ce soit pour moi ou les deux filles c’était la première fois que nous nous donnions en « spectacle » devant d’autres.Nos sourires respectifs témoignent que cette offrande de plaisir aux autres a scellée quelque chose entre nous. 


La phrase lâchée par Lisa sur des suites à notre plaisir n’a pas été reprise ni commentée, mais elle est dans toutes les têtes. Et je dois avouer que pendant que j’attends mon tour pour la douche, je ne cesse d’y repenser. Quand j’ai fini, les filles sont au salon et me proposent d’aller dormir tous ensembles dans le grand lit de Lisa, Samantha en ayant un standard de 90. 

— Mais en tout bien tout honneur comme on dit Fait Samantha.

— On a tous eu une longue journée fertile en émotions

A part acquiescer je ne peux rien dire, même si cela fait montagne russe au niveau des animations.

Mais après le froid, le chaud car elles sont nues pour se coucher. Lisa éteint et on se colle les uns aux autres, moi au milieu. Inutile de dire que j’ai très chaud et que pour ce qui est de fermer l’œil, ce sera difficile ! 

Nos souffles sont lourds, j’ai les bras pliés sous la tête car elles se sont lovées contre moi, leurs têtes sur mon épaule ou ma poitrine.L’obscurité est presque totale et cela ne tarde pas à déclencher certaines choses. Samantha a posée sa jambe par dessus la mienne, sa petite chatte épilée est collée sur le bas de ma cuisse et l’elfe brune bouge presque imperceptiblement. Mais l’adjectif est de trop car vu la tension dans l’air, je sens immédiatement son manège. Je sens aussi une certaine humidité sur ma cuisse, preuve que la sensualité de la situation fait son œuvre. Le lent mouvement me rend toute chose et la petite coquine sait bien que mes mains sont bloquées, ce qui sans nul doute doit rajouter à son excitation. Sa main droite est posée sur ma poitrine comme si elle voulait sentir les battements de plus en plus rapides de mon coeur, lequel me donne l’impression de tambouriner à l’intérieur. Ses petits seins sont écrasés sur mon côté mais les tétons durs frottent contre ma peau et c’est délicieux. Je me demande comment elle fait pour maîtriser ses mouvements car moi j‘ai envie de lui sauter dessus !


Notre camarade de jeu semble s’être endormie, de ses confidences sur sa journée c’est normal. Je tourne la tête vers Samantha qui se rapproche au maximum sans déranger notre position et c’est juste assez pour que nos langues se touchent. Le ballet qu’elles entament est tout aussi lent que ses mouvements mais tout aussi humide la seule différence est que dans un cas c’est de la salive et dans l’autre de la cyprine. Néanmoins au bout d’un moment nos cous nous font mal à être tendus. Heureusement Samantha pallie a cet inconvénient car elle parvient a atteindre son entrecuisse trempé avec sa main libre et il ne lui faut que quelques secondes pour que ses doigts couverts de son jus viennent devant nos bouches. Nous léchons ensembles ses doigts et régulièrement elle va rechercher de la cyprine. Ce n’est pas difficile tant elle coule, l’excitation de lécher sa mouille tous les deux, de me faire sucer ses doigts, de se battre avec nos langues pour le faire, mmmh j’ai la queue tendue et suis vraiment excité. Ma cuisse est couverte de ses secrétions et je sens les contractions de son clitoris sur ma peau. Je sens maintenant moi aussi les battements de son coeur et on a l’impression qu’elle fait un sprint. Soudain, elle stoppe tout, se raidit et je la sens retenir un cri car elle prend son pied.


Lentement son souffle ralentit, pendant que moi aussi je me calme ; elles’abstient heureusement de me toucher car le moindre contact sur ma queue ou même mon ventre me ferait éjaculer. Épuisée par l’orgasme, l’obligation de rester discrète, la brune sexy s’endort finalement. Pour ma part, même si mon sexe a un peu dégonflé, ça bouillonne quand même à l’intérieur !

C’est quand je commence doucement à m’endormir que je sens que cela bouge de l’autre côté ! C’est Lisa qui prend peu ou prou la même position que sa coloc et qui commence à frotter sa chatte sur moi.Elle est un rien moins discrète que Samantha et je ne peux dire si elle était réveillée avant, si elle a attendu que la brunes’endorme après son fade ou autre chose. En tout cas, elle profite du fait que Lisa s’est tournée et ne soit plus vautrée sur moi pour mieux se frotter contre ma cuisse. Je parviens cette fois à dégager une main et je peux lui caresser les fesses. Si elles sont un peu pulpeuses elles sont délicieusement fermes. Rapidement je me retrouve avec la cuisse bien humide tant la aussi elle s’excite. Sa main gauche caresse le téton accessible et, le nez dans ses cheveux je respire son odeur de pomme verte qui m’émeut par sa simplicité.Je flatte ses fesses, et je remarque rapidement qu’elle a comme un mouvement vers l’arrière quand mon majeur descend… 

Je laisse alors mon doigt caresser la jolie vallée entre ses fesses et le léger ronronnement qu’elle émet me fait comprendre que j’ai bien deviné ses envies. Aussi, plus elle se frotte plus je frôle son petit trou… Elle coule de plus en plus et enhardi, mon majeur que j’ai humidifié entre temps vient titiller sa pastille avant d’y pénétrer doucement puis, vu la chaleur ambiante plus franchement. Elle parvient difficilement à se retenir de se vautrer totalement sur moi. Ses seins opulents sont fermes contre moi et je la sens qui joue avec la pointe. Son entrecuisse coule sur moi et c’est délicieux comme sensation. Même si je ne peux jouir, cette façon de faire, cet abandon de sa part me donne énormément de plaisir. Avec mon doigt, je la pistonne en rythme avec ses mouvements et je sens une chaleur qui monte d’elle, juste avant qu’à son tour elle ne jouisse en camouflant (vaguement) son gémissement en une petite quinte de toux qui ne tromperait qu’un ascète méditant dans sa cellule. Elle aussi ensuite,s’abandonne au sommeil. Sommeil qui, vous vous en doutez va me fuir longtemps…


Quand je me réveille, la lumière du jour filtre assez dans la pièce pour que je profite du délicieux spectacle. Nous avons tous les trois beaucoup bougés ; ainsi Samantha est quasiment en étoile de mer mais perpendiculaire par rapport au sens du lit ( et à moi) ce qui fait que j’ai sa petite chatte à quelques centimètres de mon visage. Quand à Lisa, elle est vautrée à moitié sur moi, ses jambes dans les nôtres et sa tête sur mon ventre, toute proche de mon sexe. 

Devant cette vision,il est inévitable que je commence à ressentir une tension dans tout mon être...

Diffuse en direct !
Regarder son live