Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 580 fois
  • 152 J'aime
  • 0 Commentaire

Les dessous d'une peite villle de province

Chapitre 16

Jeux avec un couple particulier

Orgie / Partouze

Résumé : Samantha et moi continuons notre redécouverte de laville. Après Valérie et ses envies un peu différentes, elle a envie de découvrir un couple très ouvert.


Quelques temps après notre soirée avec Valérie et ses envies de soumission soft, nous nous étions retrouvés comme nombre de couples à nous câliner et nous détendre après l’amour. Ce sont de ces moments qui cimentent un couple dans le partage et la sensualité. Elle m’avait à nouveau demandée de lui raconter quelques une de mes péripéties et l’aventure que j’avais vécu avec Jean et Priya ce couple un peu particulier l’avait plutôt émoustillée. Il avait fallu lui raconter plusieurs fois et elle s’était montrée avide de détails tant et si bien qu’elle s’était masturbée devant moi à la fin.Comme j’avais gardé le numéro du couple qui avait été enchanté de nos ébats, il ne m’avait pas fallu longtemps pour les contacter et nous donner rendez-vous. Rendez-vous pour lequel Sam c’était comme toujours soigneusement préparée, voulant paraître à son avantage même si je lui certifiais qu’elle était superbe !    

Comme la fois précédente et le temps le permettant, Jean et Priya nous accueillent dans le plus simple appareil au bord de leur piscine. Aussi à peine notre présent remis nous quittons tous deux nos habits habituels pour profiter du léger souffle de l’air sur nos peaux nues. Je savoure aussi le regard du couple sur Sam qui se montre parfaitement à l’aise. Je n’en reviens toujours pas de partager la vie d’une jeune femme si sublime, si détendue, vraie et simple à la fois.  


Le couple a installé un grand matelas un peu en retrait de l’eau, à l’ombre et nous nous y installons prés d’eux. Priya est allongée telle une odalisque, sa peau brune, ses seins lourds, son corps pulpeux, je n’ais pas besoin de regarder Sam pour comprendre qu’elle la trouve à son goût. Elle ne se gène d’ailleurs pas pour le dire ;  franche et nature je vous l’ai dit.

— Et bien Priya il m’avait dit que tu était jolie et sexy mais il n’a pas su trouver les mots pour rendre compte de l’intensité qui émane de toi. Quand à Jean, ce petit regard pervers me plaît beaucoup.

— Et moi, si je m’attendais à une jolie jeune femme pour un tel étalon je constate que tu est encore bien plus sexy que dans on idée. Et regarde Jean il bande déjà rien qu’a te voir !

— C’est flatteur.

— Ton homme aussi !

Le rire commun qui suit valide l’ambiance régnante. Priya avait déjà eu nombre d’expériences lesbiennes et, impatiente a tôt fait d’attirer Sam pour un long baiser agrémenté de mains très baladeuses, le tout achevant de bien nous faire bander son mari et moi. Rapidement les deux coquines veulent en profiter et je sens la bouche de ma chérie s’emparer de ma queue tendue. C’est délicieux, surtout avec ses yeux qui ne quittent pas les miens et ses fesses qui s’offrent à ma vue en plus de Priya qui juste à côté de nous, suce goulûment la verge de son époux. C’est aussi Priya qui lâche avec un sourire coquin «  - On échange ? 

Je m’étais posé beaucoup de questions, je suis un homme basique et voir sa copine avoir des relations avec un autre homme devant soi, ce n’était pas évident dans mon esprit. Et puis j’avais repensé au nombre de fois où elle m’avait laissé prendre une autre femme devant elle et aussi au pourquoi de la différence que, comme un macho de base, je faisais entre la voir faire l’amour avec une femme et un homme ? Je devais me montrer digne d’elle, de ses envies, passer au-delà de certains réflexes, l’important n’était t’il pas que nous étions ensembles et surtout le restions ?


Aussi, quand après un dernier regard entre nous ( Oh Sam si délicate et si psychologue) elle bascule simplement de côté pendant que Priya la remplace et j’ai une étincelle que Priya, femme expérimentée sait désamorcer en me disant simplement et avant d’emboucher mon sceptre de chair 

— Qu’est ce qu’elle est sexy !

Cette simple phrase me détends. Effectivement, Sam est très sexy. De profil par rapport à moi, je vois son corps mince bouger lentement au rythme de la fellation qu’elle administre à Jean, ses lèvres coulissant délicatement sur la colonne de chair pendant qu’il la fixe avec des yeux déjà presque dans le vague, savourant visiblement la différence de technique avec sa femme. Sa femme qui est en train d’engloutir ma queue, bavant presque dessus au vu de la différence avec celle de son mari. Priya si bien élevée par ailleurs, se transforme en une vraie belle salope mature en baisant.C’est de la vraie baise, de grands coups de langue, des crachats de salive sur ma queue, des « oh putain elle est bonne ta grosse bite » ou encore «  tu remplis bien ma bouche j’adore ». Je me glisse en soixante-neuf histoire d’enrichir son vocabulaire dans lequel se rajoute  »oh putain ton mec lèche bien, oh son doigt dans mon cuuuul » car évidemment je ne vais pas rester sans réagir. Les deux autres non plus qui jouent presque le mimétisme. Priya et moi on bascule alors à la position de l’amazone quand elle vient s’asseoir sur moi ce qui, après quelques instants et un changement similaire lui permet d’embrasser Sam avec entrain. Les deux se roulent des galoches d’anthologie pendant qu’on s’occupe de leurs seins si différents. Mais leurs réactions sont elles parfaitement similaires, elles bougent avec encore plus de force sur nos sexes tendus. La température monte à l’aune de notre excitation et on entend soudain Jean dire:

 - Je vais jouir, je vais jouiiiir

J’ai prévenu Sam et elle ne s’étonne donc pas de voir l’homme se retirer mais il est trop excité et ne parviens pas à la bouche de sa femme, jouissant sur son propre ventre faute d’avoir pu se relever à temps. Néanmoins sa jouissance déclenche celle de sa femme qui part dans un long cri ( bon c’est peut-être aussi du à mon action car, entre coups de reins, tétons pincés et doigts dans sa petite entrée en sus des baisers de Sam, elle était sur le fil du rasoir depuis un instant. Elle va lécher le ventre de son mari, recueillant sa semence à la façon d’une chatte lapant du lait avant d’aller l’embrasser dans un baiser sensuel. Ensuite elle le gronde un peu et lui enjoins d’aller lécher ma chérie.

— Tu vas voir il est très doué pour ça.

Sam s’assied sur la bouche de Jean pendant que Priya, derrière elle empaume ses petits seins et les pelote avec force. Je contemple cela avec tout le plaisir du voyeur, savourant la vision de ma belle, caressée de partout, les pointes de seins tendues et surtout son regard plongé dans le mien. Elle frotte sa chatte sur la bouche de Jean et, vu comme elle gémit il a l’air de bien jouer de sa langue. Priya picore de baisers et de petits coups de dents le cou de ma belle et après m’être rempli la tête d’image je viens l’embrasser tendrement. Toutes ces actions la conduisent inexorablement sur le chemin du plaisir et enfin, elle se tétanise, figée sur la bouche de Jean et part enfin dans un long cri de délivrance. Je la reçois dans mes bras, toute alanguie de plaisir et le couple me regarde avec un sourire oui, presque attendri. Ensuite c’est Priya qui relance le jeu en faisant remarquer que je suis le seul à ne pas encore avoir joui. Lui dire que j’ai joui dans ma tête devoir ma complice prendre son pied est inutile et je préfère aussi les laisser jouer. Priya se couche sur le dos, les jambes relevées vers elle et me donne libre accès à son abricot luisant de sécrétions, je me colle contre elle, Sam me« met en place «  et je suis comme aspiré dans la chaleur de Priya. 

— Vas-y bourre la bien ! S’exclame tout de suite son mari

Sam bien que prévenue a quand même une moue de surprise mais renchérit tout de suite 

— Oui, fais la hurler cette chaudasse

— Oh oui je suis une chaudasse, c’est boon de se faire prendre par ton mec !

Sam et Jean lui pelotent chacun un sein et vont l’embrasser à tout de rôle, là aussi tout en la prenant comme elle aime, je note les différences dans leur façon de faire. Puis Jean vient se focaliser sur la bouche de sa femme en l’embrassant. Sam y va fort sur les lourds seins de Priya, pinçant les tétons , je crois vraiment qu’elle a développée certaines fantaisies avec Valérie. Jean a retrouvé un peu de vigueur et vient se faire sucer par sa femme qui s’attelle avec enthousiasme à la tâche de le faire rebander. Un clin d’oeil de Sam et elle prête main enfin langue forte à la sensuelle mature. Cela me donne un coup de fouet et je m’active entre les cuisses de celle-ci qui a maintenant ses chevilles sur mes épaules et me rends avec force mes coups de rein. Jean une fois en érection vient se placer à quatre pattes sur sa femme qui embouche avec gourmandise toute sa verge. Sa tête sur le ventre de Priya il regarde fasciné ma façon de la pistonner et l’agrémente de commentaires crus. Sam est venue se placer derrière moi , enserrant mes pectoraux et joue avec mes tétons. Sa tête par dessus mon épaule elle est aussi aux premières loges. Soudain Jean se raidit et jouit a nouveau dans un petit cri, quelques secondes de flottement et il retourne embrasser sa femme, ces deux là adorent s’embrasser la bouche pleine dans un partage pervers. Puis il se met sur le côté laissant ainsi à Priya tout loisir de me regarder en action. Tous trois m’encouragent et cela, conjugué aux sensations brûlantes que me procure la petite chatte de Priya commence à me faire monter. C’est à mon tour de haleter et de dire que je vais jouir. 

— Encore, encore je vais jouir clame alors ma belle mature.

Une petite aide de Sam qui lui pince très légèrement le clito et elle jouit effectivement dans un long râle qui me pousse à la rejoindre, mais elle ne l‘entend pas de cette oreille et, même pas encore remise elle crie «  jouis lui dessus j’adore » Pleine de réflexes, car moi je ne suis plus vraiment capable de penser, Sam prend ma queue en main, toute luisante de cyprine et la branle vers le visage de Jean qui c’est encore approché. Je sens dans mon cou le battement de cœur rapide de ma chérie qui, en quelques allers-retours de sa main sur mon sexe me fait jouir sur le visage de Jean. Il a la bouche ouverte et happe quelques jets de sperme, le reste se perdant sur ses joues et son front. Priya m’encourage crûment :

— Vas-y gicle lui dessus, lâche ton foutre, oh putain c’est beau !

Quand je suis vidé, Jean se tourne vers sa femme qui ni une ni deux le nettoie à grands coups de langue sous nos regards concupiscents.


On fait une petite pause apéro non sans s’être d’abord offerts quelques longueurs dans la piscine pour se détendre. Jean qui est selon son propre aveu hors course, s’offre à nouveau à lécher Sam mais sa femme le gourmande en lui disant qu’elle a très envie de goûter le miel de ma copine et qu’il doit plutôt me sucer. Il acquiesce avec enthousiasme et viens se placer entre mes genoux pour me tailler une pipe. Les deux femmes regardent le spectacle avec fascination, surtout Sam dont je note les yeux brillants. Voir un homme sucer son mec l’excite visiblement et elle trouve une position fort agréable en s’asseyant jambes écartées face à moi, Priya devant elle, ses fesses touchant presque celles de son époux tourné vers moi. C’est délicieux de se faire sucer par Jean qui sait y faire tout en regardant Sam savourer le cunni que lui prodigue notre hôtesse. Entre nous passe un courant digne du Gulf Stream tant il est fort  et nous gémissons de concert. Sam se caresse les tétons de sa jolie poitrine et passe de temps sa langue sur ses lèvres pour m’exciter davantage. Et puis, comme j’ai pris mon pied il y a peu, Sam est la première à jouir sous la langue de Priya qui, va vite partager le miel avec elle dans un baiser lesbien ultra sensuel.

Ma queue sous l’action de Jean, ses coups de langue et sa façon parfois de tenir mes burnes au chaud dans sa bouche est à nouveau pleinement opérationnelle et voyant cela, il m’invite à «bien sodomiser»Priya. Celle-ci a tôt fait de se remettre en levrette et Sam a droit au spectacle de Jean guidant ma queue dans le fondement de sa femme. Je m’introduis en elle sans difficulté preuve de son attrait pour cette pratique. Je savoure l’intromission et cette sensation d’être si serré dans une chaleur intense. 

— Hummpff… Fait Priya une fois entièrement prise.

— Comme c’est beau lâche Sam qui regarde fascinée

Jean ne dit rien pour la bonne raison qu’il s’est glissée sous moi et qu’il donne alternativement des coups de langue sur la chatte de sa femme et mes burnes. Priya a la bouche ouverte et, entre deux demandes de lui « bourrer le cul » ou de l’enculerà fond » elle gémit et cherche son oxygène. Je donne d’amples coups de bassin, sortant presque entièrement ma queue de son cul avant de l’enfoncer d’une poussée faisant chaque fois claquer mon bas-ventre contre le fessier de Priya. Sam c’est affalée sur les coussins et recommence à se caresser, d’abord lentement, puis une fois avoir repris un peu d’énergie ; de plus en plus vite, de plus en plus fort…

Les coups de langue,les vibrations de plaisir de Priya, la chaleur de son anus, ma grosse queue serrée dans son étroit conduit, tout cela est une chose mais ce qui me fait grimper c’est le regard de connivence de Sam, ses encouragements à y aller plus fort qu’elle me lance dans un souffle si ténu que je suis seul à les entendre. Et puis, quand elle voit que je suis proche de l’extase ; que Priya commence à geindre de plaisir puis part dans la vague, elle s’approche et partage avec moi un baiser très doux, porteur de tant d’amour que je jouis en la serrant contre moi.

Diffuse en direct !
Regarder son live