Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 20 374 fois
  • 116 J'aime
  • 4 Commentaires
  • Corrigée par l'équipe

Les douze travaux de Nadia Vandermitch

Chapitre 1

Premier fantasme

Avec plusieurs hommes

Au cours des siècles, la nuit a toujours été le gardien de sombres secrets. Et cette soirée de dimanche ne serait pas une exception pour Nadia. Masquée et vêtue d’une jupe qui laissait paraître ses fesses, elle déambulait dans la petite ruelle mal éclairée que lui avait indiqué Havi.


Elle ne portait rien sous la jupe, car lors de la dernière rencontre elle était repartie chez elle sans sa petite culotte de dentelle. Elle s’en souvenait comme si c’était hier. Mais oui! En fait c’était hier.


Était-ce l’alcool qui commençait à faire effet? Ou alors devenait-elle tout simplement folle?


Il y’a de cela deux mois, si quelqu’un lui avait dit qu’elle, Nadia Vandermitch, la veuve du milliardaire Tobias Vandermitch serait dans une ruelle menant à une pièce où l’attendait trois hommes, impatients de démonter son petit cul, elle aurait bien rigolé. À la mort de son mari, pouvant jouir pleinement de sa liberté sans risquer d’être poursuivi pour adultère, elle avait decidé d’assouvir ses fantasmes les plus pervers. Elle ne se reconnaissait plus.


Pourtant elle était là, faible, ses muscles endoloris suite à la dernière soirée. Son assistant, Havi, lui avait dégoté trois immigrants sénégalais. Ces derniers avaient répondu positivement à l’annonce faite sur le site de rencontre par l’assistante de la veuve de trente-quatre ans.


‘’Femme veuve recherche trois hommes bien membrés pour se faire humilier, défoncer et traiter comme la plus rouée des putes’’


Postée sur l’un des sites de plan cul les plus en vogue. L’annonce avait reçu de nombreuses réponses, une quinzaine en tout.


Nadia avait décidé de les répartir en cinq groupes de trois hommes. Selon la taille de leurs sexes, un jour leur avait été désigné.


Le premier jour, Nadia rencontra les trois premiers dans un motel à bon marché. Ils la baisèrent durant près d’une heure. Le premier groupe avait des bites atteignant près d’une quinzaine de centimètres. On peut dire que les hommes n’ont pas vraiment la même définition des mots ‘’bien membrés’’.


Le deuxième jour, le rendez-vous fût fixé dans le garage de l’un d’entre eux appelé Rachid. Ce dernier l’attacha et la baisa avec tant de vigueur qu’elle faillit s’évanouir. Les deux autres furent aussi sauvages que lui. Nadia avait adoré.


Le troisième jour, elle avait décidé de convoquer le groupe trois ainsi que le groupe quatre au même endroit, dans un chantier abandonnée où elle fût baisée à tour de rôle durant trois longues heures.


Le quatrième jour, celui du groupe numéro cinq. Nadia rencontra un trio composé d’hommes exhibant chacun un sexe de près de vingt-cinq centimètres. Cette fois elle fût saillie dans un bois se trouvant à proximité de la maison d’un de ses amants improvisés. Pour la première fois de sa vie, elle subit une double pénétration. Ce fut intense, elle se sentit comblée et satisfaite. Les mecs furent heureux de pouvoir baiser un si joli cul gratuitement. Les membres du groupe numéro cinq lui pissèrent sur le visage avant de l’abandonner. Du sperme coula le long de ses cuisses.


Aujourd’hui, elle allait rencontrer le sixième groupe. Uniquement composé d’hommes ayant une verge dépassant les trente-centimètres, le groupe numéro six était le symbole de l’accomplissement de son fantasme ultime.


Elle était vraiment faible après toutes ces heures de baise hard et d’humiliations. Pouvant à peine marcher, le cul dilaté par les nombreuses bites qui s’y étaient succédés durant les soirées précédentes, Nadia avançait toujours, résolue à assouvir complètement son fantasme de baiser avec des tas de mecs en quelques jours. Elle savait que tant qu’elle n’aurait pas terminé elle sentirait un manque. Elle avait joui comme jamais lors de la double pénétration et avait grandement envie de retenter l’expérience. Mais elle jouait un rôle de soumise, elle ne dirigeait pas les opérations. Elle se contentait de jouer un rôle passif. La sodomie, le fisting, l’éjaculation anale, l’éjaculation faciale, elle acceptait tout ce que pouvaient imaginer les esprits de ces pervers. Elle était devenue un garage à bites. Si les verges étaient des avions, sa chatte était l’aéroport le plus fréquenté des dernières semaines. Elle était ravie, sa transformation commençait. Autrefois bourgeoise calme et femme au foyer, elle était en train de devenir la reine des salopes. Elle allait tout tenter. Déjà elle avait en tête les multiples perversions auxquelles elle allait se livrer.


Arrivée devant la porte, elle sonna. La sonnette ne fonctionnait malheureusement pas, elle frappa une première fois. Ce fût sans réponse.


Peut-être qu’ils avaient finalement changé d’avis. Nadia attendit quelques secondes avant de frapper timidement une nouvelle fois.


Elle entendit des pas s’approcher, quelqu’un se tenait derrière elle. Il se colla contre lui, elle sentit un sexe volumineux à travers le tissu de son pantalon.


— Alors c’est toi l’inconnue qui avait envie de se faire tringler ?


Nadia se retourna, une gifle la projeta contre la porte qui s’ouvrit au même moment.


— Qui t’a autorisée à te retourner?


Elle tomba dans les bras d’un colosse métis.


— Hééé les gars, la salope est là, dit celui qui venait de la gifler.


Il la tira violemment par les cheveux et referma la porte derrière elle.


Le point de non retour était franchi, elle ne pouvait plus faire marche arrière. Elle se retrouva dans un salon, un troisième homme était assis. Un vieillard avec un air antillais. Elle se demandait comment se pouvait-il que cet homme ait une bite de plus de trente centimètres. Havi s’était certainement trompé. Peu importait, elle allait prendre son pied avec les deux jeunes et espérait que le vieux soit toujours capable d’avoir une bonne érection. La brutalité de ses deux-là lui fit ressentir une douce chaleur au bas ventre, elle allait être comblée...


À suivre...

Si vous avez aimé n’hésitez surtout pas à mettre un j’aime et à commenter...

Diffuse en direct !
Regarder son live