Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 667 fois
  • 140 J'aime
  • 1 Commentaire

Les étalons noirs

Chapitre 1

Hétéro

Presque chaque fois (pourvu que j’aie le temps) que je dois aller plus d’une journée à Paris, je passe une partie de la soirée dans différents clubs érotiques, mais plus particulièrement dans ce club très sélect proche de Beaubourg. Il n’existait pas encore quand j’étais parisien... et en province, il faut parfois faire de nombreux kilomètres pour trouver un établissement potable... Installé dans un immeuble bourgeois dans une belle avenue du quartier où il occupe le rez-de-chaussée et les deux étages supérieurs, rien a priori ne le distinguait des autres immeubles... Il fallait pousser la porte cochère pour en découvrir l’entrée véritable – en fait une sorte de sas - qui semblait avoir été aménagée dans ce qui à l’origine devait être la loge du concierge. Dès l’entrée, on était frappé par l’ambiance feutrée et les photos des différents ‘’ salons ‘’ qui n’étaient là que pour attirer celles et ceux qui avaient envie de les découvrir.


Je n’y prêtais plus guère attention et dès que ce soir-là, je franchis le seuil pour me retrouver dans le bar qui sert aussi pour la réception des ‘’ clients ‘’. J’ai été accueilli par Ludovic, le patron, et Samantha, son adjointe... (Qui, d’après certaines indiscrétions, serait aussi et occasionnellement sa maîtresse). Je ne sais si l’un ou l’autre se souvenait de mes précédentes visites, toujours est-il que leur accueil fut très chaleureux... Nous avons bavardé en buvant une coupe de champagne quand Samantha m’a demandé si ‘’ je voulais consommer ‘’... Je lui répondis qu’a priori, je venais pour passer une paire d’heures, car à mon âge, je ne suis plus guère performant ! Je voulais juste passer un peu de temps avant de regagner ma chambre d’hôtel et comme on dit assez familièrement, me rincer l’œil à voir des ‘’ coquines ‘’ s’exhiber à une des barres de "pole dance" ou éventuellement en train de se faire sauter...


Alors que je m’apprêtais à aller faire le tour des différents salons, Samantha me dit que qui je voulais patienter un peu, une jeune femme dont c’était la première prestation publique allait nous offrir un spectacle à la barre de "pole dance"... Après tout, n’étais-je pas venu là pour voir ce qui se passait et éventuellement me rincer l’œil... et qu’ensuite un trio de mecs avait retenu le grand salon du premier étage pour une prestation hors normes... Elle ne les avait vus qu’en photo, mais le bouche-à-oreille des clubs avait fonctionné : ils étaient vraiment au TOP de leur forme...


— Si tu veux, mais je ne resterai pas au-delà d’une heure du matin... Demain, j’ai des rendez-vous avant de repartir pour la Province !!!

— Ca suffira !!!

— OK... tu m’appelleras un taxi pour me reconduire à mon hôtel...


Vers 23 heures, la jeune femme qui devait nous offrir sa première exhibition publique à la barre est arrivée dans la salle où se pressaient déjà quelques couples ou hommes seuls. C’était une petite brunette, d’environ une trentaine d’années avec des cheveux noirs qui cascadaient entre ses épaules... Elle avait forcé un peu sur le maquillage, mais son visage ovale et ses grands yeux sombres étaient vraiment charmants... Au début, elle était habillée et on ne voyait rien de son corps à part des formes harmonieuses savamment cachées, mais pour être plus à son aise, elle se débarrassa rapidement de son pantalon et de sa tunique en soie rouge pour ne conserver qu’un ensemble soutien-gorge et tanga noir du plus bel effet et nous laissait voir un certain nombre de tatouages comme cette arabesque qui montait de sa jambe gauche jusqu’à son épaule ou même cette tête exotique sur son épaule gauche...


Tout cela était bien beau... tout comme le spectacle pendant lequel elle enchaînait les acrobaties les plus érotiques possible jusqu’au moment où elle quitta son soutien-gorge pour nous montrer une très jolie poitrine qui bougeait à peine en fonction de ses mouvements... Pour finir, elle ôta son string pour nous apparaître avec un string fait d’un triangle de dentelle noire maintenu pas deux cordons qui montaient sur ses hanches... Elle avait terminé son exhibition et elle fut saluée par un tonnerre d’applaudissements. Puis elle s’éclipsa...


Comme me l’avait conseillé Samantha, je montai au premier étage et je m’installai dans le grand salon en attendant la suite du spectacle... En effet, les clubs érotiques offraient de plus en plus souvent la veille du week-end un spectacle au cours de la soirée... C’était pour attirer plus de chalands et éventuellement inviter quelques coquines pour participer au final... De chaque côté de la scène légèrement surélevée, il y avait deux cages aux barreaux dorés et au centre, il y avait un immense lit qui allait servir de podium.


Profitant d’une obscurité bienvenue ( ? ) deux filles plutôt déshabillées se sont installées dans les cages où elles se trémoussaient au rythme d’une musique lascive qui s’échappait de haut-parleurs cachés... Elles étaient plutôt jolies, mais très typées, genre maghrébine ou antillaise... mais bientôt, trois mecs genre ‘’ bourrés aux hormones et bodybuildés ‘’ sont arrivés et ont délivré les deux filles... Le spectacle allait réellement commencer...


Si deux des mecs étaient absolument semblables, le troisième était un peu plus petit et râblé... mais ils mesuraient tous au moins un mètre quatre-vingt-cinq, le crâne complètement rasé, les muscles de leur torse saillants, luisants et bien dessinés et les épaules larges... C’était assurément des culturistes ou pour le moins des adeptes des salles de sport... les deux filles n’avaient rien à leur envier : elles étaient faites au moule et les muscles finement dessinés roulaient sous leur peau... Bref, elles étaient ‘’ canon ‘’...


Le spectacle commença par une exhibition des deux filles qui en s’embrassant, achevèrent d’ôter le peu de vêtements qu’elles portaient... Elles n’avaient plus qu’une sorte de gadget masquant leur sexe et qui tenait miraculeusement en haut de leurs jambes... Puis elles s’intéressèrent aux jumeaux en ôtant leur pantalon (spécialement prévu pour le spectacle, car ils ne tenaient que par des pressions) et nous découvrîmes deux gourdins de chair qui se dressaient fièrement sur leur pubis glabre...


Le dicton qui veut que les noirs soient pourvus de sexes hors norme ne mentait pas... Alors qu’ils n’étaient pas en totale érection, le sexe des deux jumeaux devait mesurer au bas mot plus de 20 centimètres... Et les deux filles ont commencé à les masturber pour leur faire atteindre leur plein développement... Caresses appuyées et fellations momentanées se sont succédé jusqu’à ce que les deux mecs se saisissent des filles et les couchent à plat ventre sur le podium...


Aucun mot n’était échangé, mais les deux filles devaient connaître leur rôle, car elles se redressèrent et prenant leurs fesses entre leurs mains, elles offrirent la vision de leur entrejambe débarrassée de toute protection... Les personnes qui étaient au premier rang ne pouvaient plus rien ignorer ni de leur sexe ni de leur sphincter anal...


Les deux mecs se penchèrent chacun sur les fesses des filles pour leur faire ce qu’elles devaient attendre : un anulingus bien appliqué qui les a emmenées à la jouissance ou tout du moins en une sorte de transe ! Cela n’avait rien d’extraordinaire, mais ça s’est corsé assez vite quand le troisième mec s’est mêlé au quatuor en pointant une bite énorme contre l’œillet plissé d’une de deux filles et introduisit son sexe d’un seul coup de reins, projetant sa partenaire en avant entre les bras de sa copine qui était désormais sur le dos...


J’avais rarement vu un sexe mâle aussi généreux... à vue de nez, il ne devait pas mesurer moins de 25 centimètres avec un diamètre en rapport... et la fille l’avait absorbé sans manifester de douleur ou autre signe particulier... ça devenait de plus en plus chaud, car les jumeaux avaient de leur côté entrepris l’autre fille... qui en suçait un pendant que l’autre lui mangeait le sexe qu’il fouillait de sa main... On pouvait voir comment il avait introduit plusieurs doigts dans le vagin de la fille qui s’était ouverte à la pénétration... puis ils changèrent de place en inversant les rôles... mais celui qui venait de se faire sucer, se plaça entre les cuisses de la fille et planta sa bite dans la chatte qui semblait n’attendre que cela !!!


Une copulation savante commença et dura un certain temps... Quand le mec sentait que la fille allait jouir, il restait immobile au fond du sexe et attendait que l’excitation retombe... et il reprenait de plus belle jusqu’au moment où il sortit de ce sexe pour cracher son foutre sur le dos de la fille en disant à l’entour :


— Si vous voulez y goûter, c’est le moment !


Deux filles qui se trouvaient parmi les spectateurs se sont approchées et pendant que l’une se délectait des traces laissées sur le dos de la fille, l’autre se tournait vers son baiseur en disant :


— Je préfère boire à la source !!!

— Fais ma belle... Mais tu ne sais pas ce qui t’attend...

— Oh... je pense que quand tu seras bien en forme... je vais me faire baiser...

— T’as raison... mais ce sera avec capote !!!

— Bof... je me contenterai de sentir le diamètre...


Et ce fut le signal... Chacun des trois mecs a trouvé une partenaire et une des deux filles s’est glissée dans la foule où elle a débusqué un couple qu’elle a entraîné dans un salon se trouvant à proximité... La fille qui était restée seule invita des spectateurs à venir la retrouver sur le podium... et elle a été rejointe par deux mecs qui avaient observé le spectacle avec intérêt... Il est inutile de préciser ce qui s’est passé... Elle a même été rejointe par un couple dont la femme l’a gratifiée d’un cunnilingus très réussi pendant que cette dernière se faisait sauter par un autre mec...


J’en avais assez vu et j’ai rejoint le bar où Samantha m’a demandé si j’étais satisfait : OUI... Evidemment !!!


Et j’ai regagné mon hôtel...

Diffuse en direct !
Regarder son live