Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 734 fois
  • 100 J'aime
  • 5 Commentaires

Les fantasmes d'Elodie

Chapitre 1

Hétéro

Je viens d’avoir 25 ans, je m’appelle Élodie, 1m70, brune, un beau 90 B, de jolies jambes, des yeux noisettes, je suis une jeune fille mignonne. Je suis en couple avec David, un ingénieur de 29 ans.

Je cherche un emploi de comptable, je réponds aux petites annonces.


J’ai déjà passé quelques entretiens mais cela n’a rien donné jusqu’à présent. Je viens de recevoir une nouvelle proposition pour un entretien. C’est une petite structure, un cabinet de conseil en management, j’ai rendez vous avec le patron.


J’avais hésité à répondre à cette annonce, c’est pour un poste assez général, de la comptabilité, c’est ce que cherche mais l’annonce stipule également du secrétariat, de l’accueil, de l’assistance de ressource humaine, bref un poste polyvalent.


Mon copain, David est assez enthousiaste, il me dit que j’ai toutes mes chances.


L’entretien est prévu demain, je cherche une tenue, à chaque fois c’est le casse tête.

David viens m’aider, "Met une jupe, il fait beau".

C’est vrai qu’en ce mois de mai, le soleil et la chaleur sont là.


David sort de ma penderie une jupe droite noire. C’est le style de mini jupe classique, 40 cm qu’on trouve partout.

La jupe a un aspect relativement sage mais elle moule les hanches et se porte assez haut, sous le nombril.

La jupe est faussement sage, le résultat est court, David a mesuré, il reste 3,5 cm de tissus sous les fesses.


J’hésite,

— "Ce n’est pas un peu court, on dit qu’il ne faut pas mettre de mini jupe a un entretien d’embauche ?"

David sort également un chemisier,

— "Mais non, et puis pour l’instant tes entretiens n’ont pas marché, utilise tes atouts !"

Sur ce point il n’a pas tord.


Le lendemain, je m’habille comme prévu, le chemisier est moulant je ne ferme pas les 3 derniers boutons ce qui laisse entrevoir mon soutient gorge,

je complète ma tenue avec des sandales à petit talon, 5 cm.

L’effet est sexy mais mais ce n’est pas vulgaire, je me trouve plutôt jolie.

Je suis surprise, David est assez excité de me voir partir à mon entretien en petite tenue sexy.


Le dirigeant de la société, Laurent Lacoste me reçoit lui même. La quarantaine, style cadre dynamique. Les locaux sont au premier étage d’un immeuble.

Je le précède dans son bureau, moderne, lumineux et me fait signe de m’asseoir.


Je croise vite les jambes, mais je m’aperçois que son regard est dirigé vers mes cuisses.

Je ne peux m’empocher de penser qu’ il a forcément vu ma culotte. Je reste tout l’entretien jambe croisée sans bouger...


Ils sont une équipe de 5 personnes, tous des hommes à travailler dans le cabinet d’audit et conseil en management aux entreprises.

Ils recherchent une assistante pour la comptabilité, les relations clients, l’administratif, l’accueil des personnes qui viennent.

Je lui présente mon CV, je fais bonne impression. M Lacoste me fait visiter les locaux, je fais aussi bonne impression à ses collègues, qui espèrent me revoir.

Nous échangeons quelques mots avec les personnes que je rencontre. Finalement, la mini jupe était une bonne idée. Moi qui était moyennement partante, je finis par être conquise par l’ambiance sympa.


M Lacoste me raccompagne dans son bureau et me demande de patenter quelques minutes. après une dizaines de minutes, il revient souriant et me déclare directement que je suis embauchée, en CDI, selon les conditions précisées dans l’annonce,


1500 euros brute et 1 mois d’essais. Je n’en reviens pas, il me propose de revenir le lendemain signer mon contrat, si je suis d’accord. Je ai peu de temps pour réfléchir, nous prenons rendez-vous pour 14h.

Rentrée chez moi, j’appelle de suite David, "tu vois que la jupe était une bonne idée !". Je rie, il a raison.


Reste à décider comment je m’habille pour signer mon contrat, éternelle casse tête pour moi, je ne sais jamais quoi mettre.

David rentre alors que je suis en pleine réflexion devant ma garde robe.

"Remet une mini jupe, évidement", me dit David. C’est la question, je ne sais pas trop, David insiste,

— "Mais enfin, tu ne vas quand même pas les décevoir dès la seconde rencontre !"

Je rie, il a raison, encore.


David prend un jupe en simili cuir, "celle ci sera parfaite". C’est un peut le même genre de jupe (40 cm aussi) que j’ai mise pour l’entretien, sauf en imitation cuir au lieu du tissus.

Avec un chemiser différent se sera parfait.

Je remets mes sandales pas trop hautes pour ne pas en faire trop.


Me revoilà avec M Lacoste, qui m’accueille à l’heure prévue avec le même sourire. La signature du contrat est vite faite, il me montre mon bureau, ordinateur tout est prêt.


Je commence dès le lendemain. Nous passons du temps à discuter du travail. Ce n’est pas exactement ce dont je rêvais, mais tous les collaborateurs sont sympas. Je vais travailler avec monsieur Lascoste et un peu tous les autres selon les besoins.


Tous le monde m’appelle Elodie, je me sens à l’aise parmi tous ces hommes qui semblent très heureux de travailler avec moi.

— "Nous avons un besoin urgent d’une assistante", m’explique monsieur Lacoste.


Il me raccompagne jusqu’à la porte,

— "Elodie," Me dit-il "je suis très heureux de vous compter parmi nous, vous êtes exactement la personne que nous recherchions".

Monsieur Lacoste ajoute,

— "Je voulais aussi vous dire que apprécie votre style vestimentaire, en plus d’être compétente vous êtes charmante !"

Je le remercie, nous nous souhaitons une bonne fin de journée et à demain.


Sortie, j’appelle David et lui raconte tout. Mon copain est ravi, la dernière remarque de Monsieur Lacoste sur ma tenue lui plaît beaucoup, moi qui pensait qu’il serait jaloux, c’est le contraire !

— "Tu devras ne mettre que des jupes" me dit David, "il va falloir que tu en achètes d’autres".

— "Tu crois ?"

— "Oui, c’est évident, c’est important que tu confirmes la bonne impression"

— "Il m’a recruté pour mes compétences aussi, pas pour mon physique !"

— "Les deux " me dit David, "je pense que j’ai ciblé les goûts de ton patron, tu pourrais même faire plus court."

— "Quand même, c’est au boulot, et je suis entourée que d’hommes !"

— "Il faut que tu varies les styles, tu ne vas pas y aller tout le temps pareil, je m’occupe de te commander des jupes sur le net !"


David me fait rire, me commander des fringues sur internet et son truc. Il a raison (encore une fois) sur un point, je ne vais pas aller au boulot toujours habillée de la même chose.

— "D’accord, si tu veux !"

— "Je m’en occupe !’


De mon côté j’occupe la fin de journée à faire les magasins de chaussures. Je peux me faire plaisir, j’ai un travail ! SMS de David, "prend des talons 10 cm minimum".


David à toujours un avis sur mes tenues vestimentaire. Je décide de lui faire confiance, je m’achètes trois paires, une paire de bottines, à talons de 10 cm, une paire d’escarpins à talon de 12 cm.

Et je tombe également sur des sandales à talons de 12 cm. ils sont très beaux, et chers mais je craque, en me disant que ça fera plaisir à David !


Je prends vite mes marques dans l’entreprise et le premier mois d’essai est vite passé. Le travail ne manque pas, mais toujours dans une ambiance sympa. Je me sens à l’aise et finalement même le travail administratif fini par me plaire, je touche une peu à tout.


Tous les hommes sont sympa avec moi, chacun accepte volontiers de m’expliquer un point ou m’offrir un café. J’ai droit à beaucoup de compliments, sur mon travail et aussi sur mes tenues.

— "Elodie, on adore le matin quand vous passez dans notre bureau, c’est très agréable" me confie un jour un collègue.


David m’a acheté des mini jupes sur internet, je n’ai pas encore tout mis, et il a fait une autre commande. Je n’ai pas mis celles que je trouve trop courtes, pourtant David insiste...

ça l’excite de savoir que je travaille au milieux d’hommes en mini jupes.


Ma période d’essais est finie, M Lacoste invite toute l’équipe demain à un pot en fin de journée pour fêter mon intégration définitive. C’est vraiment sympa, je suis très touchée par cette attention.


Lorsque j’explique à David que je rentrerais tard demain et les raison, il sort une mini jupe et me dit de mettre celle là.

Elle est plus courte que les jupes que je mets d’habitude, en jean noir, j’ai vue sur le papier de la commande, 37,5 cm.

Je l’ai déjà essayé et elle ne tombe pas et moule la taille et les hanches, il ne doit me rester 1 cm sous les fesses.


-"Allez, fait un effort !" me dit David, "tu peux bien faire ça alors que ton patron organise un pot pour toi, avec ce chemisier ce sera parfait !"

Le chemisier est très sexy, je ne peux fermer que 4 bouton, le décolleté est profond, les hauts des balconnets du soutient gorge est visible.

Le dernier bouton au niveau des seins laisse un espace qui laisse voir le soutien gorge.


J’hésite, "ça fait un peu trop ?"

— "Non pas du tout me dit David, et met tes talons de 12 cm".

La je ne peux pas, après négociation, nous tombons d’accord pour des sandales à talons de 8 cm, c’est déjà pas mal.

Diffuse en direct !
Regarder son live