Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 2 769 fois
  • 5 J'aime
  • 0 Commentaire

LES FANTASMES D'ISABELLE

Chapitre 15

Avec plusieurs hommes

Son sexe avait pris des proportions parfaites entre les doigts experts d’Isa. Pour l’instant tant qu’elle n’avait pas dépassé les 3 minutes elle n’était pas obligée de passer à la fellation. La main de ma petite femme s’activait rapidement sur le sexe alors que Sylvain annonçait les 2 minutes Je regardais le visage de l’homme qui, tête repoussée en arrière, les deux mains de plus en plus crispée sur la rambarde, les yeux fermés, la bouche ouverte semblait déguster cette caresse de cette superbe femme. Il se crispa encore plus. Je compris qu’il se dressait sur la pointe des pieds, tendu de plaisir et dans un cri sourd il ferma la bouche, son corps se mit à trembler et dans un soupir, on le vit éjaculer entre les doigts d’Isa coulant sur son pouce et sur le coussin, une dernière poussée et quelques gouttes vinrent se coller sur le bras tendu d’Isa .Je me dis qu’Isa avait échappé à la fellation fatidique, mais allait-elle pouvoir de sa fine main branler ainsi sans crampe les 5 autres participants ? Elle lâcha le sexe à moitié flasque qui retomba sur le bois, laissant s’écouler contre celui-ci de longues traînées blanchâtres.

-Vous êtes une experte moins de 3 minutes pour votre premier serviteur ! Sylvain aida Isa à se relever, attira le coussin devant le deuxième sexe au trois quart tendu.

C’était au tour à présent de l’homme maigre, dont le sexe se distinguait des autres tant il était noueux et tordu.

Isa se repositionna sur le coussin après s’être essuyé la main couverte de sperme sur une serviette que lui avait remis Sylvain. Le sexe de l’homme semblait être animé de spasmes, tant on le voyait palpiter jusqu’au moment où Isa l’attrapa.

-Top départ, clama Sylvain.

Isa prit en main le membre noueux vers la base qui sortait du trou. Elle le pressa afin d’activer encore plus le sang qui pressait les corps caverneux. Je reconnus son habitude, lorsqu’elle voulait que mon sexe soit encore plus dur, ce massage particulier me faisait réagir instantanément.

A ma grande surprise je la vis s’approcher du sexe ainsi tenu et passer sa langue sur le gland qui avait la particularité d’être presque pointu. Cette caresse humecta ce dernier, puis elle s’activa de plus en rapidement entraînant un soupir de l’homme maigrichon qui se mordit ses lèvres de plaisir.

Il espérait certainement qu’Isa le prenne en bouche. Ne résistant plus il lui cria :

-je t’en prie suce-moi …fais le j’en ai trop envie, je t’en prie.

Mais Isa ne semblait pas vouloir répondre à ses souhaits.

-Une minute ! Avertit Sylvain.

Le silence était total, plus un seul commentaire autour de moi. Je voyais des couples excités par ce qu’ils voyaient, se caresser ignorants de ceux qui les regardaient. Cette brune devant moi caressait tout comme le faisait en cet instant Isa, l’homme que je voyais de dos. Celui-ci caressait ses fesses, allant de l’une à l’autre comme s’il testait la capacité d’accueil ! Observant l’assistance je ne vis même pas l’homme éclabousser de son sperme la poitrine menue d’Isa. Cette dernière, certainement de plus en plus excitée, n’abandonna que difficilement le membre noueux qui ne semblait pas vouloir débander.

-Bravo 2’45 commenta Sylvain.

Là encore Isa avait échappé à la fellation au grand désespoir du maigrelet qui reprenait difficilement son souffle.

-Bon sang ! Je voulais me retenir au maximum, déclara-t-il à son voisin ! Elle m’a bien eu.

Les deux premiers qu’Isa avait réussi à soulager se retirèrent du trou dans lequel ils avaient passé leur sexe et remirent leurs peignoirs.

Pour la deuxième fois Isa se releva, s’essuya la main mais laissa le sperme couler entre ses seins aux bouts dressés de désir. Elle secoua la main afin de se détendre. Elle semblait apprécier cette situation, cela se voyait clairement, son corps était moins rigide, plus souple. Pourquoi laissait-elle ce sperme sur sa poitrine ? Je me dis que c’était certainement pour exciter encore plus les suivants !

Isa se repositionna devant le troisième homme dont le sexe court et trapu sortait que d’une dizaine de centimètres du trou. Sa main le saisit entièrement. Elle devina qu’elle ne pourrait pas le caresser comme les autres et se mit à le coulisser entre son pouce et son index, jouant avec son prépuce. L’homme les lèvres pincées semblait se concentrer sur cette caresse. Il ne paraissait pas en forme et explosa livrant quelques filets de sperme qui n’avaient rien à voir avec le volume libéré par le précédent.

-Qu’elle performance ! Jouisseurs nous avons là une superbe experte de la branlette, s’écria Sylvain. Pas un seul n’a pu dépasser 3 minutes.

L’homme que venait de caresser Isa semblait gêné de son manque de performance, se retira après avoir remis lui aussi son peignoir se sauva vers les cuisines.

Devant moi, la femme qui caressait tout à l’heure l’homme impassible, s’était à présent agenouillée. Je voyais sa tête aller d’avant en arrière dans un rapide balancement. L’homme toujours concentré sur le spectacle que donnait mon Isa laissait cette femme lui faire une fellation secrète, en posant sur sa tête une main, lui imposant le rythme.

Virginie ne perdait rien de cette scène, se déroulant entre des dizaines de personnes qui ne s’apercevaient à priori pas de cette situation.

-Top départ ! Continua Sylvain lançant le quatrième défi.

J’abandonnais Isa occupée à caresser le quatrième partenaire, le deuxième serviteur qui nous avait accueillis. Son sexe n’avait rien à voir avec son précédent voisin, long, gonflé de veines, Isa dans sa main avait reconnu un sexe d’une dimension peu commune. Son sexe était brun comme bronzé. Je sentais qu’Isa allait se laisser aller et passer de la caresse à la fellation. C’était prévisible, la fatigue de son poignet et l’appréhension d’un sexe dont elle appréciait les contours.

Juste au moment où j’abaissais le regard vers le couple en pleine action devant moi, je fus surpris de croiser le regard bleu de cette brune qui suçait avidement l’homme debout devant elle. Elle était très belle ! Elle n’abaissa pas son regard, me fixant pendant qu’elle recevait dans sa gorge, la jouissance puissante de cet inconnu dont je ne voyais toujours pas le visage... Elle sortit le sexe de sa bouche me souriant, puis tirant la langue elle me montra qu’elle avait recueilli son sperme et toujours en me fixant, elle avala celui-ci et reprit le sexe de son amant en bouche pour en puiser les derniers effluves.

Je sentis la main de Virginie se crisper sur mon bras, surpris je la regardais et d’un coup de tête elle m’indiqua qu’il se passait quelque chose sur la scène.

En effet, ce que j’avais prévu se réalisait, Isa excitée par le sexe qu’elle avait découvert, faisait à présent devant tout le monde une superbe fellation au participant.

Sa bouche enfourchait presque la totalité de ce long sexe, allant presque buter son nez sur la planche qui la séparait de l’homme. Sous les effets des spots on voyait parfaitement le membre luisant de la salive d’Isa. Remontant sur le gland elle l’enroulait de sa langue et le faisait glisser sur ses lèvres avant de le reprendre en action par de petites sussions.

L’homme devant moi remettait en place sa chemise dans son pantalon. La brune aux yeux bleus se retourna à nouveau vers moi :

-Cela vous a plu ?

-pas autant que vous on dirait !

-J’adoooorrrre !

-Je m’en suis aperçu !

Elle me fit un clin d’œil et se retourna vers la scène où Isa toute aussi experte qu’elle, s’afférait à amener l’homme qu’elle tenait en bouche au plus profond plaisir.

-4’30 décréta Sylvain…

Voila la science d’une femme qui sait faire retenir par la pression de ses lèvres, par sa salive, par ses mouvements de tête, par le titillement de sa langue sur le méat et sur le prépuce, le plaisir d’un homme. A présent elle l’avait décalotté au maximum, libérant un gland luisant et de sa langue pointée elle excitait le frein. Cette caresse était un coup de grâce pour tout mâle même les plus résistants.

Isa sentit que le roulement de son plaisir monter dans ce membre hyper tendu. De son autre main, je vis Isa se mettre à caresser son propre sexe jouant avec ses lèvres gonflées à la recherche de son clitoris qui devait être en perdition. C’était une preuve qu’elle était entrée dans une phase ultime d’excitation. Deux coups de tête enfonçant le membre dans sa gorge et là dans un râle profond, l’homme explosa sans pouvoir se retenir dans la bouche d’Isa.

Crispé sur le rebord de la rambarde il faillit la renverser tant son plaisir le secouait. Isa recula afin de déglutir toute la semence emmagasinée sous son palais. Puis elle le reprit en bouche pour continuer sa caresse et assouvir l’homme. Un jet puissant frappa son menton. Elle s’essuya du revers de sa main et lécha sans retenue cette semence, comme si elle voulait nettoyer le membre raidit dans sa fine main. Je voyais parfaitement les longs doigts très fins d’Isa enroulés autour du membre qui se détendait lentement.

Satisfaite mais sans avoir pu avoir un orgasme, elle déposa deux bisous sur le gland et pour lui montrer combien elle l’avait apprécié, elle reprit dans un dernier suçon ce dernier en bouche, le retirant très lentement comme pour aspirer les dernières gouttes s’échappant du méat.

-Superbe : commenta Sylvain en aidant Isa une nouvelle fois à se relever.

Je constatais que le gros homme dont le sexe remplissait le diamètre du trou n’avait pas débandé depuis le début du défi. Il suivait les activités d’Isa de ses gros yeux globuleux. Quel homme pensais-je…Le ventre de celui-ci était si gros qu’il reposait sur la rambarde !

Isa pouvait-elle deviner le monstrueux personnage qu’elle allait caresser ? Non, mais sa fine main aurait certainement beaucoup de mal à entourer ce membre exceptionnel. Même dans les films pornos, même notre ami noir du Sénégal n’était aussi imposant.

Qu’allait faire Isa ? Arrêter, continuer ? Déclarer forfait devant la monstruosité qu’elle se devait de satisfaire dans quelques instants.

-Je peux avoir un peu d’eau, réclama Isa ?

Sylvain revint avec un grand verre d’eau qu’Isabelle descendit d’un trait. Après chaque fellation complète Isa buvait un grand verre d’eau pour nettoyer sa gorge de la semence qui tapissait celle-ci.

-Merci dit-elle en tendant le verre vide à Sylvain.

Je voyais parfaitement des gouttes de transpiration perler sur son front. Isa se plaça devant l’avant dernier participant, l’homme au sexe surdimensionné. Elle ne se doutait pas de ce qu’elle allait devoir affronter.

Sylvain retourna le coussin presque détrempé par tout le sperme déversé. Sur le tissu beige, on pouvait distinctement apercevoir de larges auréoles humides et luisantes.

Isa s’agenouilla une nouvelle fois, se massa avec la main gauche sa main endolorie. Elle s’appuya sur la rambarde perdant presque l’équilibre. Elle commençait à puiser dans ses dernières forces.

-Top départ ! Clama Sylvain.

Isa à tâtons chercha sur la paroi de la rambarde le sexe de l’avant dernier partenaire du défi. Que pouvait-elle penser à cet instant derrière son loup ? Qu’allait-elle me raconter ? Nous avions fait le serment de tout nous raconter et d’écrire nos sensations et nos aventures. Notre débriefing se devait d’être très chaud.

Je me dressais le plus possible pour voir ce qui se passait. La main d’Isa butta contre le membre. A ce contact je compris qu’elle semblait hésiter. Allait-elle jeter l’éponge ? Ce n’était pas sans compter sur la volonté d’Isa. Elle n’était pas du signe du Lion pour rien ! Isa était une femme très déterminée.

Avant de saisir le membre, elle se recula et essuya de sa main la sueur qui à présent recouvrait et collait ses cheveux. L’assistance, les spots, les fellations, la chaleur devenait presque insupportable. Sylvain s’apercevant de cette situation demanda d’allumer la climatisation.

Isa arrondit ses doigts afin de capter le sexe qui était devant elle. Le gros homme semblait immense devant la silhouette fragile d’Isa. Ses bras énormes étaient décorés de tatouages indéfinissables depuis l’endroit où j’étais. Ses doigts boudinés crispaient la rambarde de chaque côté de son énorme ventre. Sous lui, par un trou bien trop petit baguant son sexe, la main fine d’Isa entra en contact avec son gland violacé et gonflé. Elle venait de découvrir cette grosseur incomparable. Isa en apprécia le diamètre. Sa mission pour le branler lui semblait impossible ! Comment branler un sexe aussi gros ?

Isa comprit qu’il fallait le prendre à deux mains. Le gros homme dévorait avec avidité cette belle femme blonde, si fragile et nue sous ses yeux exorbités. Au contact avec les deux mains d’Isa, on vit son visage rougir puis se violacer.

-Branle-moi fort dit-il d’une voix très grave.

Isa avait pris dans le creux de ses mains le gland turgescent.

-Allez vas-y…montre-moi ce que tu sais faire, j’ai envie de pisser du sperme.

Content de son ordre il éclata d’un rire sonore.

Le diamètre de son sexe coincé par le trou fait dans le bois, ne faisait que s’amplifier. D’énormes veines bleutées sillonnaient ce membre. Isa commença avec ses deux mains un va-et-vient beaucoup plus lent que pour les précédents participants.

-2’ précisa Sylvain.

Je me dis qu’Isa se trouvait dans une position vraiment peu confortable ! Comment un sexe de ce calibre pouvait entrer dans un sexe aussi serré et petit que celui de mon Isa…non c’était impensable !

Il y avait des limites aux fantasmes d’une femme, même si Isa me disait que le vagin pouvait s’adapter à toute grosseur de sexe. Pour argumenter ses dires elle m’avait montré sur un site internet des femmes se faire carrément empaler par le sexe d’un cheval. Je n’en croyais pas mes yeux.

-Les femmes zoophiles cela existe m’avait-elle dit.

Je savais que parfois l’être humain pouvait avoir des déviations sexuelles, mais ces images zoophiles qu’elle me montrait m’étaient insupportables.

-cela t’excite ce genre d’images Isa ?

-cela ne me laisse pas indifférente…

A ce moment précis où de ses deux mains elle branlait ce géant, je me demandais si elle n’était pas en train de fantasmer sur cet étalon en pleine érection.

-3 minutes…à présent la fellation est obligatoire lança Sylvain.

-Non je ne peux pas !

-Bouffe-moi, cria presque le gros.

Isa approcha sa bouche du gland. Elle ouvrit la bouche et ne put à peine qu’entrer les ¾ du gland hyper gonflé.

-Suce ! J’aime... ; suce …allez !

Isa se mit avec beaucoup de difficulté à sucer le mandrin poussant avec ses deux mains les chairs vers la base, buttant contre la paroi de bois…

Isa se demandait comment elle allait se sortir de cette situation. Elle continua ses mouvements. Seul le gland arrivait à entrer dans sa bouche. Je n’en revenais pas et dans l’assistance les commentaires commençaient à circuler. C’était un véritable exploit ! Quelle femme pouvait assumer une mise en bouche d’un tel engin ? Véritablement le membre du géant était aussi gros que le poing serré d’Isa.

-5’

Isa à présent souhaitait certainement que l’homme se soulage ; Elle entreprit d’inonder de sa salive le fruit violacé qu’elle travaillait. Elle accéléra la pression de ses deux mains posées de chaque côté du sexe, continua à humidifier de sa salive qui se mit à couler sur son menton. Le gros homme à présent haletait à la recherche d’un air qui sifflait presque dans ses bronches. Sa poitrine velue ornée de deux seins trois fois plus gros que ceux d’Isa, se soulevait plus rapidement.

Le sexe coincé par ce trou, commença à tressaillir. Isa activa ses mouvements de bouche, nous entendions parfaitement depuis notre position les bruits de succions qu’elle faisait de façon régulière.

-Je viens…continue…suce encore..Je monte

-6’

Isa était à présent trempée de transpiration malgré la clim que je ressentais.

Elle sentit le membre se crisper…

-Je viens avale tout…je viens…

L’homme au bord de l’apoplexie secouait de ses bras puissants la rambarde.

A cet instant dans un cri indescriptible, le géant se mit à éjaculer. La bouche d’Isa fut inondée par un véritable torrent blanchâtre, elle eut un haut le cœur, recrachant une grosse quantité de sperme sur le coussin. Elle toussa fortement, reprenant son souffle, alors que l’homme continuait à inonder son visage de jets puissants.

A cet instant Isa se releva brusquement arracha le loup les larmes aux yeux…apercevant à peine le gros homme qui avait réussi à retirer son sexe du trou et qui continuait de l’autre côté de la paroi à se masturber sans s’inquiéter de la centaine d’yeux qui le regardait effarés.

-Je n’en peux plus, dit Isa en se retournant vers Sylvain, Stop tiens reprend ton masque…

Puis se retournant vers le 6ème participant dont le sexe était retombé au stade de repos…

— Excuse-moi, mais je n’en peux plus !

-Chers jouisseuses, chers jouisseurs, nous pouvons à nouveau applaudir notre star de la soirée…Bravo... ; la tâche n’était vraiment pas facile….Nous avons le plaisir de vous offrir cette superbe bouteille de champagne, un grand Cru pour terminer avec vos amis cette soirée e x c e p t i o n n e l l e !

Isa se baissa pour ramasser ses vêtements et guidée par une serveuse elle alla s’enfermer dans une pièce affectée à la direction.

Chacun commença à se disperser dans le domaine…d’autres à se rhabiller…Je cherchais nos amis, il était temps de repartir vers notre domicile. J’attendais qu’Isa finisse de se rhabiller. Discrètement Virginie et moi nous échangeâmes nos numéros de téléphone.

Je me surpris à bâiller…

Je me dirigeais vers le bar où je commandais un Gurosan…

Diable quelle soirée…



SUITE À VENIR

Diffuse en direct !
Regarder son live