Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 46 900 fois
  • 328 J'aime
  • 1 Commentaire

Les filles organisent une compétition très spéciale.

Chapitre 1

Les règles de la compétition

Orgie / Partouze

On dit que les hommes ne pensent qu’à ça, que dès qu’ils voient un beau cul ou une belle poitrine, la seule chose à laquelle ils pensent : est-ce qu’elle est bonne ?

Mais le plus souvent, ils n’ont pas de couilles, euuuhhh... Je veux dire pas le courage d’aller plus loin.

Et quand ils sont entre eux, à part parler de leur grosse voiture et de foot, ça ne vole pas haut ! (Au-dessus de la ceinture), ils vantent leurs exploits mais ne parlent pas entre eux de leur nana comme de leur salaire : Sujets tabous.

Ils ont trop peur de passer pour des fanfarons ou pire, des ratés.


Nous les nénettes, nous ne sommes pas comme ça, on adore parler de nos fringues, de nos belles chaussures et de tout ce que nous possédons pour en mettre plein la vue aux copines. Et le sujet que nous adorons aborder, c’est celui concernant nos Jules et leurs performances (au lit).

Nous sommes une bande de six filles entre 18 et 26 ans, toutes « en main » sauf Ly, la plus jeune d’entre nous d’origine asiatique. Elle est toute menue, 45 kilos toute mouillée, on dirait une poupée.


Il y a Juliette, une belle rousse et son copain Roméo.

Yseult, une grande blonde avec une poitrine très généreuse et sa grande bouche qui est avec Tristan.

Bonnie, la plus sportive d’entre nous, cheveux noirs et corps sculpté par le sport qui ne jure que par Clyde.

Virginie, la plus portée sur le sexe, très grande et son mari Paul, un noir encore plus grand qu’elle.

Et bien sûr moi, Léna, que vous connaissez déjà. J’ai un petit copain, Jérôme, mais il a dû accepter avec résignation s’il ne voulait pas me perdre, que je le trompe de temps en temps avec Claude. Il s’est fait une raison car il sait qu’il ne peut pas lutter contre le lien qui me lie à mon frère et que je ne risque pas de l’épouser. Je l’ai mis au courant dès le début de la vie dissolue de ma drôle de famille.


Nous sommes chez Juliette. Nous parlons chiffons et la discussion tourne maintenant sur les sous-vêtements, elle nous montre ses déshabillés vaporeux, d’autres tenues qui ne doivent rien cacher de son anatomie quand elle les porte.


— Tu dois bien chauffer Roméo quand tu enfiles ça, s’exclame Virginie, il doit bander comme un taureau !

— Je suis sûre que tu as des choses encore plus sexy, lui rétorque Juliette, et que tu dois remuer du popotin pour faire bander aussi Paul. Tu ne nous as jamais dit d’ailleurs si la légende sur les noirs est vraie, il est vraiment monté gros Paul ?

— Tout dépend de ce que tu entends par là, mais je suis certaine qu’il foutrait la honte à tous vos Jules !

Yseult se mêle à la conversation :

— Ça, c’est toi qui l’affirmes, je demande à voir !

— Chiche ! Lance Virginie.

— Chiche ! Répètent les autres.


Bonnie prend la parole en fille ayant bien les pieds sur terre :

— C’est bien beau tout ça, mais il faut mettre les choses au point :

1) Il faut décider nos hommes, mais je crois que vous êtes capables d’y arriver !

2) Trouver un lieu, la maison de campagne de Virginie serait l’idéal.

3) La question santé. Si on veut vraiment se lâcher, il faut se passer de capote donc prise de sang et recherche de MST pour tous et contraception à jour pour les filles. Pour les différents produits, je te fais confiance Virginie, je sais que de ce coté-là, tu ne manques de rien.

4) Les épreuves à faire passer aux mâles pour élire le meilleur, il n’y a pas que la taille qui compte. Qu’en pensez-vous les filles ?


— Mais je n’ai pas de petit copain, l’interrompt Ly.

Je lui propose :

— Je dirai à mon petit frère de venir, il servira d’arbitre, il n’est guère plus grand que toi et si tu te retrouves seule je lui dirai de s’occuper de toi, et de toute façon les couples vont vite se séparer !

Virginie prend alors la parole pour énumérer les épreuves qu’elle a vues dans une vidéo :


— Il faudra commencer par l’épreuve du slip, chaque femme devra le retirer avec les dents à son homme. Ensuite à tour de rôle, chaque fille goûtera aux différentes queues les yeux bandés pour retrouver la sienne. Je vois ensuite comme troisième épreuve essayer de faire jouir le plus vite possible un homme mais pas le sien. L’homme qui résistera le plus longtemps donnera des points à son couple. Celui qui aura la plus belle éjaculation aussi. Chaque fille qui aura fait cracher un homme pourra venir en renfort à l’une d’entre nous sauf sur son homme. Comme pour les miss, on votera aussi sur le physique général puis sur le plus beau service trois-pièces de notre brochette au garde-à-vous. Après... On verra bien le jour même !

Les propositions acceptées par toutes, il ne nous reste plus qu’à arriver à décider nos partenaires.


Il a fallu deux mois et de longues discussions avant d’arriver enfin à nos fins. Pour certaines, elles ont dû batailler dur pour décider leur compagnon mais le jour et enfin arrivé.

Nous nous retrouvons donc tous dans la belle propriété de Paul et Virginie autour d’une magnifique piscine. Tout le monde et en maillot de bain sauf Claude qui joue le rôle d’arbitre pour compter les points. Je ne l’avais jamais présenté à mes amies et j’ai eu des réflexions perplexes de certaines :


— On ne veut pas être poursuivies pour détournement de mineur, il est à peine sorti de la puberté, ton frangin !

— Il a déjà vu une fille à poil au moins ?

— Un vrai ado boutonneux !

Je les rassure :

— Pas de craintes les filles, il fait plus jeune que son âge !

Il faut bien deux heures et quelques bières pour que l’atmosphère se détende avant de lancer notre challenge. Claude prend la direction des choses :


— Que les hommes se mettent en rang, leur moitié à genoux devant eux les mains dans le dos ! Il faut descendre le slip à mi-cuisses, attention... Top départ !

Chacune s’évertue sur son homme, la plus rapide est Yseult suivie de près par Virginie, puis Léna et Juliette, Bonnie est bonne dernière, LY, faute de partenaire n’a pas participé.

Les filles voient enfin l’anatomie des autres hommes et constatent que Paul sort vraiment du lot.

Claude donne les notes puis annonce la suite :


— Les filles, vous allez rentrer dans la maison, on va vous bander les yeux puis vous appeler les unes après les autres et vous amener ici. Vous aurez vingt secondes par sexe avant de dire lequel est celui de votre partenaire. Allez, tout le monde à sa place !

Une fois qu’il a bandé les yeux des six filles, il choisit sa sœur et l’amène devant les garçons qui se branlent en cœur, il la laisse opérer sur le premier de la file, consciencieusement elle suce les deux premiers avant de s’attaquer plus longuement sur le troisième, Claude doit la tirer par les épaules pour qu’elle continue jusqu’au bout de la ligne.


— Alors ?

— J’hésite entre le troisième et le quatrième, un, deux et six trop court, mais je crois que Jérôme est le quatrième, par contre le cinquième doit être Paul, là, pas de doute !

— Bingo, réponse juste. Tu veux te charger d’aller chercher la suivante, je leur réserve une surprise !

Léna va chercher la suivante, ce sera Bonnie.

Bonnie commence à sucer chaque homme mais s’étonne quand on la met devant un sixième pénis mais s’acquitte de la tâche.

— C’est le un ou le deux, les autres sont trop grandes, je croyais deviner qui était Paul mais il y avait deux énormes queues. Clyde doit être le deux !

— Zéro pointé, c’était le un ! L’informe Léna, et pour Paul, tu dirais lequel ?

— Pour moi, la plus grosse était le cinquième, donc Paul.

Léna lui retire le bandeau et Bonnie remarque son erreur, Claude s’était intercalé entre le quatrième et le cinquième.

— Putain c’est...


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live