Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Lue 64 886 fois
  • 104 J'aime
  • 4 Commentaires

Les gros bouts de ma mère

Chapitre 1

Inceste

Adolescent, je fantasmais sur ma mère mais rien de plus.

Puis il y a eu le décès de mon père.

Nous ne vivions plus que tous les deux et ça se passait bien.

Je ne voyais jamais ma mère nue. Une vie tout ce qu’il y a de plus normale.


Et puis un jour, elle me demande de lui raser les poils sous les bras, car elle n’y arrivait pas bien toute seule.

J’arrive donc dans la salle de bain et ma mère m’attend avec une serviette autour de sa poitrine. Elle ne portait pas de soutien-gorge.

Je lui rase donc les poils sous les bras mais j’essayais toujours de voir ses petits seins. J’essayais de la faire bouger pour que cette maudite serviette bouge un peu. Et puis bingo, le nœud de la serviette lâche et ma mère n’a pas su la retenir...

Vision d’enfer, les petits seins de ma mère enfin visibles. Je ne connais pas son tour de poitrine mais à mon avis elle devait faire 85 pas plus. De petites aréoles mais avec des tétons larges et longs.

Vision merveilleuse et puis elle remet sa serviette en place. Et puis plus rien. L’image des seins de ma mère est restée gravée dans ma tête à vie.


Et puis le temps a passé mais j’avais toujours ce fantasme et la vision de ses seins en tête.


Tout a basculé un soir de saint valentin. J’avais invité ma copine de l’époque au resto et on s’est disputés en allant la reconduire chez elle ce soir-là et on s’est quittés. J’étais effondré tellement je l’aimais cette nana.


Et puis, je suis rentré chez moi, j’étais mal dans ma peau. Je suis monté dans ma chambre, ma mère dormait dans la sienne. Je me suis mis au lit et j’ai commencé à chialer. Mes pleurs ont réveillé ma mère qui est venue voir ce que j’avais.


Elle s’est assise sur mon lit et on a commencé à parler de ce qui s’était passé. Je lui ai dit que j’étais en manque d’amour, que je n’avais pas de chance avec les filles.


Et puis, en voyant sa chemise de nuit qui n’était pas complètement fermée sur le haut, j’ai repensé à ses fabuleux seins et surtout à ses énormes tétons. Alors, je me suis dit que c’était peut être le moment de tenter quelque chose. J’ai continué à lui parler de mon manque d’amour de plus en plus. Et elle, elle me serrait fort contre elle.

J’ai tourné ma tête et je lui ai fait un petit bisou sur les lèvres.

Juste un petit bisou. Et elle n’a rien dit. Donc j’ai continué, que des petits bisous câlins. Et puis j’ai essayé un peu plus. Je l’ai couchée un peu et toujours des petits bisous. Elle ne disait rien, c’était génial. Je lui ai dit qu’elle était très gentille avec moi et que j’avais envie de la caresser. Elle me laissa faire, j’ai glissé ma main dans sa chemise de nuit et bingo, j’étais en train de caresser les petits seins de ma mère, enfin !!!

Et puis je lui ai déboutonné et ouvert sa chemise de nuit. Je pouvais voir ses seins et sa culotte. Je continuais à lui faire des petits bisous sur les lèvres. Et puis j’ai voulu lui descendre la culotte mais elle me dit vouloir d’abord aller aux toilettes et se leva de mon lit pour aller à la salle de bain. En l’attendant, j’étais dans un état d’excitation extrême. L’attente était interminable. Et puis elle revint. J’étais juste en caleçon sous les couvertures et elle debout, seins nus et descendant d’elle-même sa culotte, c’était génial de la voir complètement nue s’introduisant dans mon lit. A peine couchée près de moi, je l’ai embrassée, mais cette fois-ci, elle m’offrit sa langue. Et puis je suis descendu enfin lui lécher et sucer les seins, c’était trop bon!!! Pendant de je m’occupais de ses gros bouts, ma main descendit à sa chatte et là surprise: ma mère avait une de ces grosses touffes toute humide. Quand j’ai essayé de lui mettre un doigt, elle remonta ma main. Tant pis, j’avais quand même réalisé mon fantasme, m’occuper des seins de ma mère.


Puis j’ai enlevé mon caleçon et ai pris la main de ma mère pour la mettre en contact avec mon sexe, elle a tout de suite commencé à me branler magnifiquement. Et puis j’ai même fait descendre la bouche de ma mère sur mon sexe. Elle m’a sucé et léché un peu mais a vite arrêté car elle m’a dit qu’elle n’avait jamais aimé sucer. Tant pis.

Par contre en remontant, elle a mit un téton sur mon gland et m’a branlé, c’était la plus belle chose qu’il me soit arrivée!


Ensuite, je me suis mis sur elle et c’est elle qui a guidé ma bite en elle. C’était trop bon, j’ai très vite jouit en elle tellement j’étais excité.


A peine quelques minutes après avoir éjaculé, j’étais toujours en elle mais je culpabilisais un max d’avoir commis l’inceste avec ma propre mère.


Nos ébats se sont reproduits peut-être une dizaine de fois par après.

(Je compte bien vous envoyer les suites...)


Ca fait des années que notre aventure sexuelle est terminée. Je n’habite plus chez elle et je suis marié et j’ai des enfants.


Cette histoire est véridique et j’en suis l’auteur.

Diffuse en direct !
Regarder son live