Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 19 239 fois
  • 65 J'aime
  • 7 Commentaires

Les hommes du métro

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Bonjour ! je m’appelle Marie, j’ai 23 ans.

Je travaille comme journaliste dans une petite ville, mais j’habite en banlieue. Je dois prendre le métro tout les jours pour me rendre à mon travail.


Ce jour là, j’étais particulièrement fatiguée : la journée avait été longue. Je pris place dans le métro. Nous étions cinq : moi, et quatre hommes. Je n’y fis guère attention. J’avais devant moi une heure avant de pouvoir rentrer dans ma maison. Je suis célibataire, et personne ne m’attendais. Je portais une petite jupe à carreaux assez courte, un chemisier bordeaux qui faisait ressortir ma poitrine assez opulente ( 95 C ). Mes sous-vêtements étaient en satin, car j’adore ce contact sur ma peau. Un des hommes d’approche de moi. Il me sourit. Il devait être à peine plus âgé que moi. Je lui rendis son sourire. Il s’assied en face de moi. Il approcha sa main de ma cuisse, et commença à me caresser. Voyant que je me laissais faire, il fit signe aux autres.


Je commençai à paniquer. Et si ils me violaient ? L’un d’eux arriva derrière moi, et me massa les seins à travers mon chemisier. Un autre le déboutonna, et le déchira. Il me mit un des bouts dans la bouche, m’attacha les bras aux sièges avec le reste. Les trois autres m’enlevèrent ma jupe et mon string, et m’attachèrent également les jambes à d’autres sièges. Malgré moi, j’étais assez excitée. De leurs côtés, les hommes enlevèrent leurs vêtements, et se retrouvèrent nus, devant moi.

Malgré mon âge, je n’avais pas eu beaucoup d’expérience sexuelle. Le premier s’avança, me releva un peu des sièges, et mit son gland à l’entrée de mon vagin. Les larmes montaient. Il ne s’en occupa pas et donna un coup de rein d’un coup. J’avais l’impression qu’on me déchirais de l’intérieur. Il ne me laissa pas de répit, et me fourra violemment. je criais, et les autres regardaient en se masturbant. Un deuxième se présenta devant moi, alors que le premier continuait à me faire souffrir. Le deuxième enleva le tissu de ma bouche, et me força à le sucer. Je devais bien le faire, car il gémissait. Je sentais la bite du premier qui grossissait.. Quelques minutes plus tard, je ressentis un jet chaud et visqueux en moi.. Je n’eus pas le temps de souffler, un autre prenait déjà sa place. Celui à qui je faisais une pipe éjacula également, mais enleva sa bite de ma bouche, pour mettre son sperme sur mon corps. ils y passèrent chacun leurs tours, un coup dans ma grotte, l’autre dans ma bouche.

Cela dura une demi-heure.

Le premier à m’avoir pénétrer approcha alors son gland de mes fesses. Je gigotais, car j’avais toujours détester les pénétrations anales. Mais il ne m’écouta pas. Là encore, il m’encula avec violence, mais au bout de quelques minutes, je trouvais cela excitant... Encore une fois, ils passèrent tous par mon cul.


Alors qu’on arrivaient à la station, ils me détachèrent (après m’avoir éjaculer dessus une dernière fois), et me rendirent mes vêtements.

Je sortis dans la nuit fraîche, entièrement nue.

J’avais aimer me faire soumettre à ces hommes...

Peut être cela allait m’ouvrir les portes du savoir sexuel ?



J’espère que mon histoire vous a plu ! n’hésitez pas à me soumettre vos idées pour faire plus excitant ! :)

Diffuse en direct !
Regarder son live