Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 6 285 fois
  • 46 J'aime
  • 2 Commentaires

Les jeux d'Alexandra

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

Bonjour, je me présente je m’appelle Alexandra, j’ai 27 ans, je vis dans le sud est de la France.


Physiquement j’ai les cheveux mi long, noirs, les yeux marrons en amende, que je maquille toujours d’un trait noir. J’ai un visage de poupon, avec des lèvres bien charnues. On peut dire que j’ai des formes assez voluptueuses, sans pourtant être trop enveloppée.


Je n’ai pratiquement aucun tabou en matière de sexe, j’aime beaucoup faire l’amour sans limite avec mon compagnon.

Je suis une amatrice inconditionnelle de lingerie sexy, de vêtements cosplay, de jouets insolites, j’adore m’exhiber..

Ceci est donc mon premier récit, j’espère qu’il va vous plaire.


Cela fait plusieurs mois que je suis en couple avec mon compagnon, nous sommes évidement très amoureux, et nous faisons l’amour très très souvent. Il y a quelques mois il a du partir en déplacement professionnels pendant un mois. Je peux vous dire que rester plusieurs semaines sans faire l’amour était très très dur pour moi qui suit très demandeuse.

Mais j’ai réussi à trouver une solution de remplacement. Tous les soirs nous parlions via e-mail, et réseaux sociaux, un soir où j’étais très excitée, j’ai décidé de mettre mon bustier noir en dentelle, avec son tanga assorti, j’ai maquillé mes lèvres avec un rouge à lèvres très rouge, et mes yeux bien noirs. Je ressemblais à une vrai salope, rien que me voir habillée de la sorte m’excitais terriblement.


J’ai commencé à me prendre en photo à l’aide de ma webcam, en position quatre pattes, les seins bien en valeur, les fesses bien dressées en arrière de manière à ce qu’on voient bien ma cambrure, l’index dans la bouche. J’ai envoyé cette photo à mon compagnon par mail, en lui signalant que j’étais une femme soumise qui cherchait un dominateur, mais pour corser un peu le jeu, je lui ai donné rendez-vous sur un site où l’on peut regarder des personnes via webcam. Le but du jeu était qu’il devait m’envoyer ses ordres par mail, et je devais les exécuter devant ma cam allumée.


L’idée l’excita fortement.

Il commença par me demander de bien montrer mes formes à tout le monde, c’est ainsi que commençais à montrer mes formes sous tous les angles. Au fur et à mesure je commençais à m’effeuiller doucement, en jouant avec mes seins qui sont assez gros pour aller jusqu’à ma bouche, je sais qu’il adore quand je me mordille le téton. Très vite j’enlevais mon tanga complètement trempée par ma mouille, je commençais par lécher tout doucement le fond de mon tanga trempé. Humm j’adore l’odeur et le goût de ma moule. Je mettais mon tanga bien au fond de ma gorge.

Ce spectacle avait l’air de plaire à mon public virtuel. Je pouvais lire des commentaires comme "va y salope fourre toi bien le string dans la gorge" me rendait folle, de son côté mon compagnon me signalait qu’il adorait voir se spectacle et que sa grosse bite devenait bien dure. Quand je lu ça, j’eus immédiatement envie de me remplir. Il le savait, il m’ordonna de me doigter, et il voulait tout voir.

Bien allongée sur le dos, les jambes bien écartée et ma chatte bien mise en valeur je commençais par me mettre les doigts bien au fond, étant femme fontaine, la réaction fût immédiate, je trempais le drap que j’avais mis dessous. Mon compagnon adorait me voir ainsi, il me disait qu’il me trouvait belle, qu’il avait envie de lécher cette moule dégoulinante, qu’il avait envie de mettre sa bite bien large dans ma bouche, très profondément au fond de ma gorge et voir mes yeux devenir larmoyant.

J’en pouvais plus, j’étais excitée comme une folle, j’avais trop envie de ton sexe.

Les commentaires fusaient, ils me demandaient de me goder, de me mettre des doigts dans le cul, mais mon seul maître c’était lui.

Sachant que j’aimais les objets insolites, mon compagnon m’ordonna d’aller chercher une bouteille de vin que nous avions entamés avant son départ, il me dit de bien la nettoyer. Il me demanda de la sucer, de la lécher, et de bien m’appliquer comme s’il s’agissait de son sexe. Je m’exécutais, j’essayais de la mettre le plus profondément possible, en me montrant bien devant la cam.


Puis il me demanda de m’empaler dessus, j’introduisis très fort le manche de cette bouteille, je commençais à bouger très vite dessus, tellement heureuse d’avoir quelque chose dans mon intimité brûlante.

Brusquement il me demande d’ouvrir bien ma chatte et de pisser, je me mise à me pisser dessus. Je sentais mon urine bien chaude couler partout.

Puis il m’ordonna de me retourner, il voulait qu’on puisse bien voir mon cul, et il me demanda de me mettre deux doigts dans les fesses.

Mon petit trou était déjà bien lubrifié, tellement je mouillais depuis le début, je n’eu pas de peine à rentrer les deux d’un coup. M’imaginer comme je l’étais, empalée sur une bouteille de vin, avec deux doigts dans le cul, devant des centaines de pervers entrain de se branler, m’excitais fortement, d’un coup mon téléphone portable sonna. C’était mon compagnon, il voulait m’entendre jouir.


— Ma grosse salope, continu à te faire du bien comme ça, comme ça oui va plus vite, remue bien ton gros cul, me disait-il en m’entendant glousser de plaisir, dès que je rentre je t’encule à sec !

L’entendre parler de la sorte fit monter mon plaisir, et d’un coup je me mis à jouir très fort, ma chatte dégoulinait, des jets de jouissance partaient dans tous les sens, je me mis à crier très fort. Quelques secondes plus tard j’entendis mon compagnon laisser échapper un râle de plaisir, je savais qu’il avait éjaculé lui aussi. Je regrettais qu’une seule chose, ne pas pouvoir être là pour lécher et avaler sa semence.

Il me félicita, en me disant que j’étais une bonne petite salope, et qu’il pouvait faire ce qu’il voulait de moi.


Nous recommencions ce petit jeu très régulièrement en inversant les rôles de temps en temps.. Je peux vous dire que lorsqu’il rentra il était très excité. Je lui allée le récupérer à l’aéroport et.. Humm ça c’est une autre histoire que je vous raconterais avec plaisir si le coeur vous en dis.



    Alexandra.

Diffuse en direct !
Regarder son live