Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 44 453 fois
  • 27 J'aime
  • 0 Commentaire

Les jumeaux

Chapitre 1

Inceste

Je me tenais assise sur mon lit en petit short de dentelle bleu ciel avec le soutien gorge assorti. Le portable dans la main ou le numéro de frère jumeau était inscrit(j’ai trois minutes avant lui) j’étais prête à l’appeler car on avait commis quelque chose d’interdit...

On venait de faire nos dix huit ans ensemble avec des amis en boite de nuit, nous avions tous un peu bu pour l’occasion et lorsqu’en fin de soirée, les slows défilaient sur la piste envahi de fumée. Au bout du quatrième slows(Withney Houston), nos amis tapaient des mains en motivant mon frère à me faire danser et en dix secondes, on se retrouvait bras enlacés au milieu de la foule. J’étais toute heureuse qu’il m’invite car on avait jamais danser ensemble, j’avais mis mon pantalon moulant blanc qui ne cachait pas un centimêtre de mes fesses en forme de grosse pêche par rapport à mon petit corps car mon frère m’avait déjà taquinée là-dessus à la plage dans mon bikini, j’avais mon tout petit débardeur rose qui laissait voir clairement mon soutien gorge bleu ciel et mes cheveux châtains blonds laqués tombaient sur mes épaules. Mon frère était en simple jean’s et chemise blanche, il me dépassait de dix centimêtrès, nous ne dansions pas très collé car mes seins étant assez gros tendai

ent tout les tissus que je portais et par respect on n’osait pas se coller. Pour vous dire mon coeur martelait d’avoir mon frère dans les bras, on ne se disait rien quand par mégarde d’autrès danseurs entrelacés à s’embrasser passionnément nous bousculèrent. Mon frère et moi nous sommes retrouvés soudain torse contre torse, ma poitrine s’était écrasée sur lui, on se regardait bêtement en ricanant à rougir car les danseurs continuaient à nous pousser. Nos mains avaient automatiquement pris leurs positions de deux amoureux et je me souvenais de sa voix qui était dans mes oreilles avec le contact de sa bouche dessus car il voulait bien que j’entende.

? Vaut mieux qu’on reste comme ça, sinon je vais te les abîmer à force de nous bousculer ?

après sa remarque on avait regardé tous les deux en direction de ma poitrine comprimée sur lui pour se regardait d’un air d’évidence en haussant nos paupières et je me soulevais sur la pointe de mes talons vers son oreille

? Ils sont trop gros, je suis désolée ?

Et en faisant se rapprochement, j’ai pu sentir son parfum très masculin qui m’en faisait perdre la tête. Et il me parlait à son tour en se baissant entièrement, cela faisait glisser son torse sur mes seins et me créait une sensation que je ne devrait pas avoir avec mon frère.

? T’es folle, ils sont super, si j’ avais une copine avec des engins comme çà ! ! ! ?

Ses mots me génèrent car c’était mon frère et je me penchais en arrière en lui fronçant les sourcils et je lui souriais en hochant ma tête d’un air de bêtise pendant que ses mains me tenaient ma fine taille dénudée fermêment pour ne pas tomber. Le slow se finissait mais on ne voulait pas se quitter et l’autre slow (Sandy, j’ai faim de toi)faisait mettre tout le monde sur la piste, la fumée blanche nous recouvrait tous et je voulais le complimenter à mon tour. Je lui agrippais les épaules en le forçant à s’abaisser et à m’écouter car il matait les filles sexy autour de nous et surtout une en minijupe noir avec talons aiguilles et bas noirs résilles, cela me rendait un peu jalouse car j’aurais voulu m’habiller comme ça, mais il y avait mon frère...

? Tu sens bon en tous cas, c’est bon pour un mec, tu pourrais te là faire?

Il me regardait à son tour en se penchant en arrière et je lui montrais la fille en minijupe d’un hochement de tête et il se penchait vers moi d’un air sérieux

? Quelle pétasse quand même ! ?

Je lui répondais aussitôt

? J’ai la même à la maison, mais je ne l’ai jamais mise ?

Choquer de ma réponse, il se plaçait face à mon visage en s’excusant

? Oh pardon, j’savais pas, j’suis désolé, euh sur toi c’est pas pareille ?

Je lui souriais au maximum en le rassurant

? Tant que vous l’avait pas dans votre lit, sa critique, ah les mec ! ! ! ?

Nos regards changeaient de tournure et je l’imaginais entrain de baiser cette pétasse en compressant mon frère des mes bras fragile, la fumée nous recouvrait à nouveau et il se penchait dans mon cou

? Ton parfum est vachement femme aussi tu sais ?

Et j’avais pu clairement sentir un doux contact de ses lèvres sur mon cou puis il me serrait à son tour en faisant écraser ma poitrine sur lui et je lui chuchotais

? Et t’as vue, elle a des petits seins par contre ?

Et je lui plantais un doux baiser dans son cou en tapotant mes doigts sur son dos, on était soudait l’un à l’autre, son menton était posé sur mon épaule et il me murmurait

? Et elle n’a pas un cul en forme de grosse pêche ?

Je rigolais en plaquant mon front sur son épaule, la fumée nous aveuglait, quand soudain ses mains malaxaient mes fesses durant deux secondes. J’étais vraiment surprise, je ne riait plus et j’entendais

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

?Une pêche bien ferme en plus ! ! ! ?

Je lui empoignais ses fesses à mon tour et le tâtait

? Toi aussi, elles sont ferme ça va petit frère ?

Il n’aimait pas le mot (petit) car j’étais née trois minutes avant lui et il me grondait

? Tu veux que je te montre si je suis petit ? ?

? Ouais va s y petit ?

Il me posait son front sur le mien tout en me regardant et me plantait un bisous sur le nez, puis je lui levais mon menton et il me plantait un autre bisous sur les lèvres et je lui disais encore

? T’es petit tu vois ?

El là, il me plaquait ses lèvres sur les miennes en essayant de rentrer sa langue et quand elle a touché mes dents, je lui prenais ses mains en les lui posant à nouveau sur mon cul et je laissais passer sa langue à la rencontre de la mienne en fermant nos yeux.

On se mangeait les bouches aussi profondément que possible à en saliver sur les coins de nos lèvres, mes mains tenaient sa nuque et les siennes me palpaient les fesses si dur que je me souvenais encore. Il avait passé sa jambe entre les miennes afin de me frotter sa cuisse sur ma chatte et cela me faisait sentir son sexe vraiment dur sur ma hanche et je ressentais en exagérant, le rouleau à pâtisserie de notre cuisine. A se contact interdit, il me baisait la bouche encore plus durement en m’empoignant le cul pour me soulèver du sol, et je m’étais mise à frotter mon entre cuisse sur lui en pressant ma cuisse sur ses couilles. On se perdait dans se baiser fraternel. Et heureusement qu’un couple tout aussi passionné que nous, nous bousculait par mégarde avant la fin du slow car cela nous faisait reprendre conscience de notre péché.

On se lâchait aussi surpris l’un que l’autre, je le voyais chercher quelque chose dire, mais je lui posais mon doigt sur les lèvres afin de lui enlèver nos salives mélangées et en lui clignant l’oeil et de l’autre main je lui prenais la sienne pour aller vers le bar en se faufilant dans la foule et je m’adossais au comptoir en me penchant sur son oreille et me rajustant le short en dentelle qui était rentré dans ma raie

? T’as failli m’arracher les fesses, je dois être toute rouge ?

Il me regardait confus

? J’suis désolé, j’sais pas ce qu’il m’a pris ?

Il était vraiment gêné, enfin, cela était plutôt le fait que je sois sa soeur et je le rassurais

? Je suis tout aussi responsable, on en reparlera, j’espère qu’on nous a pas vue ?

Et il me rassurait à son tour

? Non il y avait trop de fumée, t’inquiète pas ?

Je le sentais plus confiant et je lui passais discrètement la main sur son sexe encore légèrement tendu dans son jean’s en prenant la direction de nos amis

? T’es calmé, c’est bon, vient on retourne là-bas ?

Mon frère me retenait et me formulait

? On rentre ensemble ? ?

Je lui refaisais face en lui disant

? C’est ça, on rentre à pied, on est venu avec nos amis, on a pas de voiture et nos chambre

son entre celle de nos parents. Tu réfléchis plus ou quoi ?

Et je lui faisais un air timidement dégoûtée, je le voyais me mitraillais les seins du regard

?arrête tes yeux vont sortir de ton cerveau ?

Je l’avais encore bien allumé sans le faire exprès et je partais vers nos amis. Je pouvais sentir ses yeux sur mon cul comme des rayons lasers et que je constatais en retournant ma tête, il avait ses mains dans ses cheveux avec un gros souffle formait par ses joues et je lui sortais ma langue aussi loin que possible en le narguant de mes mains sur mes fesses. Et je pouvais ressentir d’autrès yeux inconnus sur notre petit jeu. On avait fini le reste de la nuit sans se parler mais en se piquant du regard et surtout nous n’avions plus bu d’alcool afin de garder la salive de chacun dans nos bouche.

Nos amis nous lâchaient devant chez nous sans n’avoir eu aucun doute, nos parents n’étaient pas encore couchés car on voyait de la lumière et mon frère m’enlaçait la taille tout en marchant vers la maison

? arrête, on peut nous voir, t’es fou ou quoi ?

Il me lâchait aussitôt comme si il avait mis la main sur le feu, malgré que j’aurais bien voulu qu’il l’a laisse et lui je lui disait

? Je t’appelle quand on sera dans nos chambre d’acc ? Grand frère ! ! ! ?

Il me lâchait un sourire d’enfant ravi

? D’acc P’tite soeur ?

Voilà donc notre baiser interdit, qui m’avait fait retrouvée assise sur mon lit en petite tenue, et qui m’avait vraiment excitée. Je me demandais ce qu’il devait faire et j’appuyais sur ?APPEL’. Durant la recherche du réseau mon coeur martelait à toute vitesse et je mettais mise confortablement sur le lit et sur le ventre en remontant mes pieds au plafond

Moi? Allo, c’est moi qu’est fait tu ? ?

Lui? J’suis sur mon lit avec ta photo ?

Moi? Ma photo, quel photo ?

Lui ? Celle des vacances ou tu es en maillot une pièce jaune ?

Moi ? Ah oui, celle là, attends je vais prendre la photo de nous deux que maman avait prise au parc disney ?

Lui ? Tu m’as pas en caleçon de plage ? ?

Moi ? Et non désolé ! ! Mais tu fais quoi avec ma photo ?

Lui ? Je t’admire de haut en bas ?

Moi ? Hum j’imagine ?

Il devait se masturber très dur car je l’entendais suffoquer par moment et cela m’avait fait envoyer ma main dans mon short pour me masturber à mon tour

Moi ? Alors on fait quoi maintenant ?

Lui ? On baise par téléphone ? ?

Moi ? Humm, je voulais te le proposer ?

Lui ? Je veux te lécher ta pêche et l’ouvrir en deux ?

Moi ? Oooh, humm ?

Lui ? Je veux ton noyau aussi ?

Il me rendait dingue, mes doigts passaient dans mes lèvres de chatte, on suffoquait au même rythme. J’entendais son poing battre son abdomen de plus en plus vite

Moi ? Je veux sucer toute ta queue ?

Lui ? Hum, ouii, je peux venir dans ta bouche ?

Moi ? Non attends, je veux te sucer encore bien profond ?

Je n’en revenais de mes paroles, j’étais en transe, j’avais cambré mes reins pour me pistonner la chatte à toute vitesse et mes jus coulaient abondement

Lui ? Je viens p’tite soeur ?

Moi ? Moi ausiiii ?

Je l’entendais grogner mon prénom puis une bonne dizaines de ? Harghumum ? qui devaient rythmer ses tirs de sperme, cela me faisait jouir à mon tour en frissonnant de la tête aux pieds.

Ils ne restaient plus que nos souffles dans les portables quand soudain

Lui ? J’en ai mis partout, j’ai jamais autant giclé ! ! ! ?

Moi ? T’ en a pas mis sur la photo j’espère? ?

Lui ? Oups je l’ai sur le ventre, elle baigne dedans ?

Moi ?Nettoie là vite, c’est un souvenir ?

Lui ? Ben viens la nettoyer ?

Moi ? Oh salaud, tu me nargue, y a nos vieux à côté?

Lui ? Ok je te la pose dans la salle de bain sur le placard ?

Moi ? Pourquoi pas, va la poser de suite, je vais me douchais ?

Lui ? Ok bisous, c’était génial, à demain ?

Moi ? ouais, bisous à demain ?

Je me suis enlèvee la lingerie pour mettre mon peignoir et en sortant de ma chambre, je voyais mon frère fermer doucement sa porte. Dès que je me suis enfermé dans la salle de bains, je me suis jetais sur la photo, elle était dans un petit encadrement avec une petite vitre, je ne distinguais plus mon image car une couche épaisse de sperme là recouvrait. Je me souriais à moi-même car vue la quantité, il avait sûrement tout giclé dedans et d’instinct, je mettais mise à tout lécher en marmonnant son prénom. Après avoir tout lèche comme une gourmande, je me voyais debout avec les mains sur les hanches en bikini rose avec mes gros seins dénudés, je me faisais les gros yeux en me disant que cette photo était celle de mon ex-ami.

J’étais étonné qu’il ait cette photo personnel et je lorgnais mon portable que j’avais pris et un texto de mon frère était arrivé :

JE LUI AI PRISE AU BAHUT, IL L’A MONTRE A SES POTS

Je lui répondais

MERCI JE TE REVAUDRAIS CA ET TON SPERME EST très BON

Sa réponse était immediate

JE ME DOUTAIS QUE T AVALAIT

Et je pensais me doucher quand un autre texto de lui

IL Y EN AVAIT +++ MAIS CA ECLABOUSSAIT QUAND JE VISAIS

Je lui répondais de suite

ON SE RATTRAPERA

Diffuse en direct !
Regarder son live