Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 4 116 fois
  • 6 J'aime
  • 0 Commentaire

Les métamorphoses de Sylvie

Chapitre 1

Divers

Avertissement : Sylvie est une amie très chère. Il ne s’est jamais rien passé entre nous et il ne se passera jamais rien, mais je connais toutes les péripéties de sa vie.

Elle m’a demandé de bien vouloir mettre en forme tout ce qui suit et que vous allez lire.

Ses aventures passées sont maintenant déjà anciennes, même si Sylvie a toujours une vie sexuelle active. Comme d’autres personnes sur ce site, elle a connu la période où le sida, apparu en France dans les années 1980, était totalement absent des préoccupations de chacune et chacun.

Elle a toujours refusé les relations avec préservatif et je pense qu’elle continue à le faire.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

1 - Un peu de présentation.


Sylvie est une splendide brune aux yeux violets, comparée à elle, Élisabeth Taylor à 18 ans aurait fait pâle figure. C’est vous dire! D’une taille d’environ 1,75 m, elle est ce qu’on appelle une « beauté ». Son visage fin, aux lignes très pures, est digne des plus beaux portraits de femme qui aient jamais été faits. Elle a des mensurations de rêve. Sa meilleure amie, Nadine, lui a toujours demandé pourquoi elle n’avait pas voulu être mannequin. En effet, Sylvie avait reçu plusieurs propositions pour exercer cette profession. Elle les a toujours refusées, sans vouloir indiquer ses raisons.


Très jeune, Sylvie a perdu ses parents de ce qu’on nomme aujourd’hui pudiquement « les suites d’une longue maladie ». Elle a été très soutenue dans cette épreuve par sa grand-mère maternelle, la seule qu’elle ait connue, chez qui elle a logé pendant toute son adolescence et jusqu’à son mariage. Bien entendu, son amie Nadine, ainsi que ses parents, l’ont aussi soutenue. Le père de son amie est son parrain, depuis son plus jeune âge, Sylvie le baptise affectueusement « Parrain ».


Nadine et Sylvie ont fait toutes leurs études ensemble, depuis l’école maternelle jusqu’à la faculté, où elles étudiaient l’anglais. C’est là qu’elles ont rencontré leurs futurs maris. Elle se sont d’ailleurs mariées le même jour, Nadine avec Charles, Sylvie avec Georges.


Ça n’a pas été compliqué, un soir, elles se sont rendues à un rendez-vous galant avec « leur futur » comme disait la grand-mère de Sylvie, en se jurant bien que, le lendemain, en se retrouvant, elles ne seraient plus pucelles.


Elles ont tenu parole, chacune de leur côté. Comme elles ont été plus que satisfaites de leur « petite affaire », ainsi que le disait Nadine qui avait emprunté cette expression à l’une de ses grand-mères, elles se sont mariées avec leurs amants respectifs.


A l’invitation de leurs maris, elles ont abandonné leurs études supérieures, Nadine pour s’occuper de ses deux fils, Alain, l’aîné, filleul de Sylvie et Christophe, le second. Sylvie, elle tient la maison de Georges qui voyage beaucoup. Il est représentant exclusif pour un quart de la France d’une grande marque allemande de voitures de sport de luxe. C’est dire qu’ils ne se voient pas tous les jours, contrairement à Charles et Nadine.


Quelque temps avant le début de cette histoire, Sylvie et Georges ont discuté pendant longtemps. Sylvie n’en peut plus de s’ennuyer à longueur de journée dans leur grande maison vide et elle souhaite ouvrir un magasin de lingerie fine. A l’époque c’était osé, mais elle n’avait pas de concurrence. Finalement, Georges a accepté qu’elle se « lance dans l’aventure ».


Voilà. C’est tout pour ce petit mot de présentation.


A partir d’ici, je cède la place à Sylvie.


(à suivre)

Diffuse en direct !
Regarder son live