Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 7 716 fois
  • 142 J'aime
  • 1 Commentaire

Les pilules de sexe

Chapitre 1

Divers
142
5

Beaucoup pensent que les étudiants sortent à chaque soirée et aiment picoler. C’est vrai. Enfin, sauf pour moi, Sam, dix-neuf ans.


Les sorties, ça n’a jamais vraiment été mon truc même si Tim, mon meilleur ami me forçait toujours un peu. J’ai toujours préféré me consacrer à mes études. J’ai bien l’impression d’être le seul. Le seul qui ne sort pas, le seul qui ne boit pas et le seul qui n’a jamais été en couple.


Je me trompais sans doute mais c’est l’impression que j’avais.


— Bon, il est temps que tu sortes ! me sourit Tim.


Nous étions en fin de semaine et une soirée était prévue ce vendredi soir. Et bien sûr, Tim allait m’en parler.


— Mais pourquoi tu insistes ? soupirai-je.

— Alleeez ! T’es pas obligé de boire hein. Mais sors en plus tu trouveras peut-être une fille à ton goût.

— Si je n’en trouve pas sans sortir je doute que cela change quelque chose.

— Oh crois-moi, après quelques bières certaines sont chaudes. Et il y en a qui viennent seulement pour pécho, sourit-il.

— Mouais, soufflai-je.

— Allez, tu viens et tu vois. Tu essaies, juste essayer.


Ça fait depuis nos seize ans qu’il voulait m’emmener en soirée et que je refusais. Il savait que je refuserais mais il insistait.


— Et il y a même Lola, me chuchote-t-il.


Je rougis en pensant à elle. Lola était mon fantasme depuis quelque temps. Elle était petite, cheveux mi-longs noirs et grosse poitrine.


— Et c’est le genre de fille qui s’éclate en soirée, sourit-il.


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Je doutais que je puisse un jour sortir avec un canon comme elle. J’étais petit, pas sportif et moche. Elle préférait les grands sportifs. Mais si j’acceptais, peut-être me laisserait-il tranquille pour la suite.


— Bon, OK, je viens !


Il me lança un regard étonné. Il se leva de sa chaise et s’adressa aux quelques élèves déjà présents.


— Attention ! C’est une grande nouvelle ! Ce soir, Sam est de sortie pour la première fois ! cria-t-il.


La surprise et la gêne me gagnèrent après qu’il ait dit ça. Certains rirent et Arthur, un type populaire que je connaissais depuis quelques années applaudit et vint à moi.


— Hé tu boiras hein ! Je viendrai t’apporter moi-même une bière ! sourit-il.

— Merci ? Je crois...


Les sorties ce n’était vraiment pas mon truc. Je sentais que je resterais dans mon coin avec Tim sans boire et m’amuser. J’étais du genre timide et asocial pas du genre sociable et fêtard et Tim le savait.


— Il y aura qui à cette soirée ? demandai-je à Tim.

— Lola, Juliette, Louana, Maëlle, Arthur, Victor et d’autres.


Tous les noms qu’il me donnait étaient des populaires. Les plus canons des filles et les plus inaccessibles. Si c’était la première fois que je sortais, ça ne serait certainement pas la première fois que je coucherais.


— Et c’est où ?

— Je viendrai te chercher.

—----------------------------------


Le soir arriva bien vite. Dès que je fus rentré, j’ai prévenu mes parents qui ont accepté. Il ne restait plus qu’à attendre Tim à présent.


— C’est bien la première fois que tu sors, sourit Julia, ma sœur.

— J’ai l’impression que je n’ai pas eu le choix. Tim m’a un peu forcé la main.


Tim avait déjà le permis de conduire depuis quelque temps. Il l’avait passé dès qu’il a eu l’âge. Et il avait réussi du premier coup. Je le vis arriver avec sa petite voiture d’occasion. Il sortit saluer ma sœur avant de m’embarquer.


— Fais picoler mon frère ! cria Julia.

— Je n’y manquerai pas ! rit-il.


Il démarra et nous roulions quelques minutes.


— La soirée se passe chez Alexandre. Tu vois ? Le type en troisième.

— Ouais je vois, comment on a été invité ?

— Oh en fait, à chaque fois il invite quelques potes et leur dit d’inviter leurs potes. Ces mêmes amis invitent à leur tour des amis. Et du coup on finit à une centaine chez lui.

— Ah ouais quand même, soufflai-je.


Nous arrivions devant une grande maison. Des personnes buvaient déjà dehors dont Arthur et ses amis Victor et Lola.


— Sam ! Alors c’était vrai ! sourit-il. T’es venu ! Parfait ! Va boire !

— Ouais je suis là mais je reste sobre.


Il lança un regard à Tim.


— Ouais, je le ferai boire !


Nous rentrions et la fête avait déjà commencé. La musique allait fort et la maison était bondée. Les étudiants étaient partout. Tim me conduisit vers la cuisine où étaient entreposées les bières et autres. Il m’en tendit une. Je soupirai et bus une gorgée.


— C’est pas mauvais, dis-je.

— Cool ! Finis-la et après on verra si tu bois ou non.


Je commençai à m’habituer à l’alcool même si ce n’était pas ce que je préférais. Je reste quand même dans mon coin avec Tim jusqu’à ce qu’il décide de me laisser


— Je m’en vais trouver des ptits culs ! Je te laisse !


Je n’eus même pas le temps de protester qu’il était déjà parti. Je décidai alors de m’aventurer dans la foule à la recherche de personnes que je connaissais.


Une personne passa avec un plateau avec des fioles d’alcool et je décidai d’en prendre une que je bus. C’était fort mais bon. Je m’aventurai encore et rejoignis la cuisine afin de reprendre une bière. J’ai dit que je ne buvais jamais mais finalement, j’avais envie de boire.


Lola était là. Elle me sourit en me voyant arriver.


— Alors t’as décidé de sortir, me dit-elle.

— Oui, c’est la première fois. Je suis venu avec Tim mais il m’a laissé pour aller draguer, souris-je.


Elle rit et me sourit.


— C’est Tim là. Et toi, tu dragues pas trop ?

— Non, je suis pas trop filles, souris-je.

— T’es gay ? s’étonna-t-elle.

— Non, non, non ! Je voulais dire que je sais pas m’y faire. Trop timide, trop tout et voilà, souris-je.

— J’ai peut-être un truc contre la timidité. J’ai trouvé ça.


Elle sortit un petit sac en toile noire rempli de pilules de couleur.


— C’est de l’ecstasy visiblement. Prends-en une tu vas voir, ça va complètement te transformer.


Je n’arrivais pas à le croire, Lola était en train de me proposer de la drogue. J’étais OK pour sortir, OK pour boire mais là. En plus l’alcool et la drogue ne faisaient pas bon ménage...


— Je suis pas sûr que ce soit une bonne idée... La drogue c’est pas si bon, dis-je.


Elle rit, visiblement pas convaincue.


— Je sais il y a des risques mais c’est juste une pilule. En plus j’ai des amies qui n’attendent qu’une chose, voir un mec les draguer.

— Je suis moche en plus ! dis-je tentant de la convaincre.

— Non pas du tout ! T’es plutôt beau gosse, tu vas leur plaire mais il faut que tu prennes un truc !


J’en revenais pas. J’étais surpris, c’était un rêve c’était pas possible. Lola, mon plus grand fantasme me trouvait beau.


Elle sortit une pilule de couleur jaune et me la tendit.


— Prends-la ça te fera pas de mal. Et après tu vas draguer, sourit-elle.


Je soupirai mais accepta la pilule. Lola hocha la tête en souriant et ressortit avec une bière. Je regardai la drogue dans le creux de ma main et la pris en buvant un coup. Je sortis de la cuisine sans ressentir un quelconque effet. Sans doute qu’il fallait un peu de temps.


Je sentis, après quelques instants, que mon sexe gonflait sans raison. Une bosse imposante se forma sur mon pantalon. C’était un cauchemar ! Je ne pouvais pas rester comme ça !


Je filai directement aux toilettes sans faire attention si celles-ci sont bien destinées aux hommes. Je courus et ouvris la porte et abaissai mon pantalon. Mon sexe était énorme et en érection. Je ne l’avais jamais vu aussi gros, il devait normalement faire une quinzaine de centimètres, la moyenne. Mais là, il en faisait bien vingt-deux.


Je sentis tout à coup la porte s’ouvrir.


— Et merde ! pensais-je.


Je me retournai et vis une fille blonde assez maquillée et petite, Juliette. Elle poussa un cri de surprise et mit sa main sur sa bouche. Un blanc s’installa entre nous deux.


— Wow... Sam... Je pensais pas que t’avais un aussi gros engin... dit-elle gênée.

— Euh je...


Je commençai à me rhabiller mais elle prit mon sexe en main. Je bandai encore plus.


— Juliette, je...


Elle mit un doigt sur ma bouche et ferma la porte des toilettes à clé. Elle se retourna vers moi et me regarda tout en me branlant lentement.


— J’ai jamais vu une queue pareil...


Certes, j’avais très envie d’elle, elle avait de petites formes mais était très jolie. Et vu qu’elle avait déjà ma queue en main, autant en profiter. Mais je ne savais pas m’y faire. Voyant mon stress, elle guida une de mes mains vers sa petite poitrine.


— T’attends quoi pour me doigter ? me dit-elle en m’embrassant dans le cou.


Je fis glisser mon autre main sous sa jupe et sa culotte. Elle était déjà mouillée, m’excitant encore plus. Je rentrai un doigt dans son sexe et fis des va-et-vient. Elle me branlait toujours plus, caressant mon gland également.


— C’est ça que t’appelles doigter ? se moqua-t-elle.


Il faut dire que c’était une première pour moi. Je ne savais pas vraiment comment m’y prendre. Première fois et j’étais nul...


Elle retira ma main et s’abaissa au niveau de mon sexe. Elle me masturba encore allant vite puis doucement et lécha mon gland. Elle enfourna ma verge dans sa bouche et se mit à me sucer tout en glissant sa langue sur mon membre. Je gémis et passai mes mains dans ses cheveux. Elle tenta une gorge profonde et se retira en toussant.


— Elle est tellement grosse que j’arrive pas à la sucer entièrement ! sourit-elle.


Elle me fit tout de même une gorge profonde. J’étais aux anges. Elle enfonçait ma queue entière dans sa bouche et passait sa langue dessus. Elle se retirait plusieurs fois pour me branler et lécher mon gland. Elle passait sa langue sur toute ma queue et me suçait. Elle me refit une gorge profonde mais cette fois j’allais jouir. Je passai mes mains sur sa tête et la collai à mon sexe avant d’envoyer plusieurs gorgées de sperme dans sa bouche. Elle manqua de s’étouffer et se retira en toussant.


— Wow ! J’ai jamais avalé autant de sperme...


Elle fixa ma queue, encore en érection.


— Et t’as encore du jus... Va falloir passer aux choses sérieuses...


Elle sortit un préservatif et me l’enfila. Elle se releva et me fixa.


— C’est ta première fois ?

— Oui !


Elle soupira.


— T’as déjà vu du porno j’imagine, prends-moi debout !


En effet, j’avais déjà vu du porno et je voyais ce qu’elle voulait. Je la soulevai et la plaquai contre un mur. Elle passa ses jambes autour de ma taille et ses mains derrière mon cou. Je commençai à la pénétrer rapidement. Je ne savais pas que je pouvais être aussi rapide. Elle poussa des cris et gémissait fortement.


— Oh Tim ! Baise-moi ! T’es si gros et rapide ! Haa !

— T’es serrée ! lui dis-je.

— C’est ta grosse bite qui a du mal de rentrer ! Je suis fière d’être la première à sauter ta grosse queue !


Elle cria plus fort sous mes coups de reins de plus en plus rapides. Je ne savais pas ce qu’il se passait. J’étais plus rapide, endurant et mon sexe était bien plus gros.


— Aaah ! Tu vas me faire jouir !


Elle allait jouir et moi aussi. Elle m’embrassa en même temps et je lui rendis son baiser. Je jouis en même temps qu’elle. Je n’avais jamais entendu un cri aussi gros. Si la musique n’allait pas si fort, tous les invités l’auraient entendue. Elle s’effondra sur la cuvette, reprenant sa respiration.


— Wow... C’était... Génial...

— Ouais ! souris-je.


Enfin je n’étais plus puceau.


— Je comprends pas comment ça se fait que personne n’ai touché à une aussi bonne queue. Elle rit en voyant que je bandais encore.


Heureusement, mon érection partit assez rapidement. Elle sortit des toilettes avant moi et on ne se reparla pas de la soirée.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder