Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 29 311 fois
  • 441 J'aime
  • 17 Commentaires

Les plaisirs d'une cocu

Chapitre unique

Avec plusieurs hommes

Ce récit est la suite de “L’échange de nudes”, cette histoire peut très bien être lue sans avoir lu le premier volet, si c’est votre cas et que vous ne souhaitez pas lire mon autre histoire avant, voici un petit préambule pour le début de l’histoire :



PREAMBULE SI VOUS N’AVEZ PAS LU “L’ECHANGE DE NUDES” :


Cette fois ci j’ai été un peu trop loin... Je vois mon copain Cyril en train de... comment trouver les mots dans toute cette... EXCITATION !

Laissez-moi vous conter l’histoire depuis le début.


Je m’appelle Marion j’ai 26 ans et je vis avec mon copain depuis maintenant 2 ans. Nous avons un charmant appartement duplex à Rennes. Je travaille dans une entreprise de marketing qui me fait bouger un peu partout en France voire même parfois à l’étranger. Mon copain Cyril lui, travail dans l’informatique. Il est plutôt timide et j’avoue que je suis de nature plus demandeuse sexuellement que lui.


Malgré que je l’aime de tout mon cœur, j’ai toujours eu cette frustration de ne jamais avoir été pleinement satisfaite au lit. Il me manque ce... comment dire.... Ce peps, ce petit quelque chose qui vous envoute et vous emmène au septième ciel.


Pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça ? Car tout ceci est fini depuis que j’ai trouvé ce qu’il me manquait.


Ce soir-là je rentre d’un déplacement écourté à cause d’un client. Je prends le train, arrive à Rennes le jour même vers 20h, j’attrape un taxi qui me ramène chez moi. 20h30, j’arrive en bas de mon appartement, je prends l’ascenseur, ouvre la porte d’entrée délicatement afin ne pas faire de bruit et dépose mes affaires dans l’entrée. Je retire mes chaussures et les pose à côté de celles de Cyril et... d’une autre paire... Je remarque rapidement que ce sont les chaussures de David son meilleur ami.


-    Le petit coquin ! Il en profite pour passer des soirées avec ses potes. Dis-je d’un ton rieur.


Je marche sur la pointe des pieds, le sourire aux lèvres comme fière de ma supercherie.


Personnes en bas, je monte l’escalier délicatement et j’entends les gars là-haut.


FIN DU PREAMBULE



A la moitié de l’escalier, les bruits semblent étranges et me stoppent. Je tends l’oreille pour analyser ce qu’il se trame... J’entends d’un son étouffé de petits bruits venant de notre chambre... Ne me dit pas que...


Je continue mon ascension, et me dirige discrètement vers la porte fermée de notre chambre. Les bruits sont beaucoup plus distincts :


-    Mmhhh, vas-y suce moi.


Je recule d’un pas sous ses paroles, je reconnais directement la voix de son meilleur ami David.


-    “Les salauds ! Je rêve où ils sont en train de... “ Pensais-je


Je me rapproche discrètement, baisse les yeux vers la poignée prête à les surprendre dans leurs péchés. Au moment où je commence à lever la main vers la poignée, mon corps se stoppe net. J’observe la serrure longuement, je sais que le lit et en face de la porte.


-    “Peut-être que je pourrais...” Pensais-je


J’entends des bruits de bouche évoquant la fellation que mon copain doit donner à son meilleur ami à seulement quelques mètres de moi. Cette vision me chatouille le bas du ventre... Je ressens les mêmes sensations étranges que lors de mon échange de nudes avec Bastien. Mes sentiments sont partagés entre l’excitation de la scène et le fait de me faire... en quelque sorte tromper par mon copain... C’est terriblement étrange mais... Mon corps semble aimer cela.

Je me mets accroupie et pose mon œil sur le trou de cette serrure. Je vois Cyril à genoux prenant vigoureusement à l’aide de sa main droite l’énorme pénis de David dans sa bouche tandis que David, de ses deux mains appuie sur la tête de Cyril.


-    MMhhhhh c’est bon ! Continue de me pomper mon beau. Dis David


Incroyable... Je sens mon vagin commencé à mouiller ma petite culotte. Impossible pour moi de me contenir d’avantage, je me redresse, vais discrètement dans la petite salle de bain à côté, retire mon pantalon, et mon pull afin de n’être qu’en t-shirt et culotte pour être plus à l’aise. De toutes façons, ils n’ont pas vraiment l’intention de sortir d’ici. Je me hâte de nouveau vers le trou de cette serrure et replonge mon regard vers cette scène terriblement excitante.


-    Mmhh stop arrête s’il te plait Cyril ! Je vais venir !


Sur ces paroles Cyril retire ce gros pénis de sa bouche laissant des filets de bave couler sur le bout de son gland.


-    Dis donc, je te fais de plus en plus d’effets. Dit Cyril en riant


-    Tu m’as toujours fait de l’effet mon Cyril.


Cyril se relève venant embrasser de sa langue la bouche de David en l’enlaçant de ses mains, leurs pénis venant se frotter l’un à l’autre. Celui de David est terriblement plus gros que celui de mon copain. Je plonge ma main vers ma petite culotte, caressant vigoureusement mon clitoris me faisant lâcher, malgré moi, un petit gémissement de plaisir :


-    Mmhhh !


Surprise par moi-même je m’arrête d’un coup. Des bruits de pas se dirigent vers la porte, et merde ! Je tente de me relever pour partir au plus vite mais je tombe sur les fesses de ma maladresse. La poignée descend sous mes yeux et la porte s’ouvre devant le fait accompli. Je vois David nu devant moi son pénis à quelques centimètres de moi.


-    Mais... Qu’est-ce que tu fais la ?! Dis David d’un air apeuré


-    Je... Euh je...


Inutile de chercher des excuses, je dois reprendre les choses en mains ! La situation ne doit pas m’échapper !


-    Comment ça qu’est-ce que je fais la ! Et vous qu’est-ce que vous faites la hein ! Je rentre plus tôt pour faire une surprise à Cyril et vous couchez ensemble en mon absence !


-    Euh... Non mais... On va tous t’expliquer Marion, ne t’énerve pas je t’en prie. Dis Cyril en s’approchant de la porte avec l’œil d’un chien battu.


-    Chut ! Je ne veux rien entendre ! Dis-je d’un ton ferme.


Les deux chenapans se taisent comme grondés par leur maitresse. Je réfléchi pendant plusieurs secondes de silence en les regardant cherchant comment me sortir de cette situation.


-    Euh... Marion ? Pourquoi tu es à moitié nue ? Dis David


Et merde... Que dire, que faire ?! … “comme grondés par leur maitresse”. Cette pensée fait comme un ding dans ma tête, je sais quoi faire ! J’esquisse un grand sourire mesquin en les regardant et vient prendre de ma main droite le pénis de David. Tout en agitant ce gros gourdin, je regarde Cyril dans les yeux.


-    Alors comme ça on aime s’amuser quand le loup n’est pas la hein ? Dis-je d’un air moqueur


-    Non mais je... Tente Cyril


-    Je ne t’ai pas dit de parler.


Et je prends en bouche le pénis de David encore trempé du passage de Cyril.


-    *Glurp* *glurp* elle est *glurp* bonne ta queue David. Dis-je la bouche pleine.


Je vois du coin de l’œil la tête de Cyril complétement sur le cul de la scène se déroulant devant lui. Tout en suçant son “plaisir secret” je lance un regard dominateur à Cyril qui semble comprendre mes pensées car il ne bronche pas d’un poil.


-    Arrête... Arrête s’il te plait Marion... je vais venir !


Je m’arrête d’un coup en le regardant droit dans les yeux d’un air méchant, comme pour lui dire qu’il n’a plutôt pas intérêt à jouir. Les lèvres sur le bout de son pénis, je plonge doucement les 20 bons centimètres de la queue de David jusqu’au fond de ma gorge jusqu’à m’en faire tousser.


-    Oh putain c’est bon ! Dis David


Et je ressors de celle-ci d’un coup en arrière. Je regarde de nouveau Cyril :


-    Tu vois Cyril, c’est comme ça qu’on fait une bonne pipe.


Cyril reste immobile et sans voix devant la situation qui lui a complétement échappé. Je me redresse, viens embrasser David et le pousse pour le diriger vers Cyril.


-    Allez-y, continuez. Dis-je d’un ton clair


-    Hein ? Euh... Comment ça ? Dis Cyril toujours perturbé


-    Continuez ce que vous avez commencé pendant que je vous regarde faire.


Les deux hommes se regardent d’un air interloqué comme choqués de ma proposition. J’en rajoute une couche afin de bien faire comprendre ce que je veux : Je prends le fauteuil dans le coin de la pièce, viens l’installer de façon adéquate en face du lit pour ne rien louper du spectacle et me met nue, assise sur celui-ci.


-    Allez-y ! Dis-je fermement


-    Euh…. Ok. Dis David en s’approchant de mon copain.


David prend par la hanche Cyril et recommence à l’embrasser langoureusement. Cyril, qui depuis avait perdu son excitation, commence de nouveau à dresser le drapeau. J’esquisse un sourire et m’installe confortablement dans le fauteuil et commence à me toucher en les regardant. Ce spectacle m’excite terriblement, est-ce parce que cette situation est inédite ? Ou peut-être un côté voyeuriste ou de candaulisme enfoui en moi ? Peu m’importe, tout cela me met en extase et je pense avoir trouver la flamme qu’il me manquait !


-    Mmhhh tu as l’air d’apprécier cela chéri, vous m’excitez terriblement. Dis-je en poussant de petit gémissement


David sous mes paroles vient claquer ses mains sur les fesses de mon copain, le soulève et vient l’allonger sur le lit en se mettant sur lui.


-    Wow… Ça a l’air de te plaire que ma copine nous regarde comme ça David ?


-    J’avoue que c’est terriblement excitant, tu n’aimes pas ?


-    Continue ! Dis Cyril pour mon plus grand plaisir.


-    Oui vas-y continue David ! Dis-je en m’enfonçant deux doigts dans le vagin.


Cyril m’observe prendre mon pied devant eux, je vois dans son regard qu’il ne sait quoi penser de la situation. David le sort de ses pensées en se redressant et le retournant pour le mettre en levrette. Il va chercher notre lubrifiant sans réfléchir dans la table de nuit (on voit bien que ce n’est pas la première fois qu’ils s’amusent à cela) et retourne en appliquer sur la petite rondelle de Cyril, une bonne dose de celui-ci. Vue la taille de son engin, cela ne doit pas être de trop.


-    Tu es prêt mon beau ? Dis David en venant caresser du bout de son gland l’anus de mon copain.


-    Mhhhh oui vas-y doucement. Dis Cyril la tête dans le matelas le cul bien relevé.


Et il enfonce délicatement, centimètre par centimètre, son gros pénis venant dilater le cul de mon copain. Je me rapproche venant m’assoir sur le lit juste à côté d’eux et j’attrape les fesses de David pour l’enfoncer plus profondément en son meilleur ami.


-    MMhhhh putain c’est bon ! Dis Cyril.


-    Défonce-le ! Dis-je dans l’excitation.


David n’attend pas plus et vient claquer à de nombreuses reprises ses couilles contre le cul de mon copain, je m’allonge juste à côté d’eux, je sens les cuisses de David frotter contre ma jambe gauche et je me masturbe énergiquement, gémissant comme si j’étais à la place de Cyril.


-    MMhhhhh putain c’est bon ! Continue David ! Dis-je en fermant les yeux et m’agrippant les cheveux de ma main gauche pendant que ma main droite vient jouer avec le point G de mon vagin.


-    David... David !!! Je vais jouir ! Dis Cyril.


Je redresse la tête, choquée par les paroles de mon copain visiblement prêt à venir sans même devoir se toucher et fixe du regard son pénis bien dur.


-    Ohh OUIIIII !!!!


Cyril lâche de petites giclées de sperme sur les draps de notre lit. Incroyable, je savais que cet orgasme existait mais de là à le voir en vrai, c’est terriblement excitant !

David accélère le mouvement, prêt à lâcher la purée à son tour.


-    Oh je vais... Commence David.


-    STOPPPP ! Dis-je fermement.


David s’arrête net, coupé dans son ascension orgasmique.


-    Et moi dans tout ça ?! Vous avez cru que ça allait se finir comme ça hein ? Vient jouir en moi David, Il n’y a pas que mon copain qui veut sentir une grosse queue comme la tienne.


-    Je euh... Dis Cyril


-    Chut ! Viens-me prendre David, laisse Cyril profiter du spectacle comme je l’ai fait.


David n’en dit pas plus et retire son pénis. Cyril vient se mettre sur le côté du lit et regarde la scène avec attention, son regard semble ne pas savoir quoi penser de tout cela. Je me place à mon tour en levrette et tends mes jolies petites fesses à David.


-    Si tu veux, tu peux regarder Cyril pendant que tu me baises si tu préfères les hommes. Dis-je en riant


-    Je passe le meilleur jour de ma vie ! Dis David très enthousiaste.


Il s’approche de moi, vient caresser de son pénis ma vulve humide de haut en bas et place le bout de son gros gland à l’entrée de mon vagin. Je sens déjà la chaleur montée en moi. David agrippe mes hanches de ses deux mains et s’enfonce délicatement en moi.


-    MMhhhhh Dis-je en gémissant


Je sens chaque centimètre me pénétrer me donnant des frissons de plaisir.


-    David, pas la peine de me ménager je suis déjà bien prête à te recevoir.


Sur ces mots, David lance de grands coups de bassin venant de son pénis écarter la moindre parcelle de mon vagin. Il accélère de plus en plus vite claquant ses boules contres mes fesses.


-    Ohh putain c’est bon ! Dit-il


-    Ohh Ouiii Vas-y jouie en moi David ! Jouie pendant que mon copain nous regarde.


Je tourne la tête vers Cyril qui semble apprécier la situation la main sur le pénis en train de se masturber.


-    Mmhhh T’en as pas eu assez Chéri ? Dis-je en regardant Cyril


Il ne répond rien, trop concentré sur cette scène complètement dingue et folle. De mon côté impossible de me contenir davantage.


-    Je vais !!!! MMhhhhhhh !!!


-    Putain moi aussi !!! Gémi David


David donne de derniers violents coups de bassin, venant me remplir de son sperme chaud tandis que je jouie sous ses derniers allers-retours percutants.


Remplie de spasme, je tombe littéralement sur le lit comme vidée de mon énergie. Je vois Cyril jouir de nouveau, son sperme venant atterrir sur mes fesses.


Ce soir-là, je passe l’une des meilleures soirées de ma vie, et je découvre, enfin, le petit quelque chose qui me manquait.



J’espère que ce récit vous a plu, si c’est le cas pensez à mettre un petit j’aime et un commentaire si vous le souhaitez, à bientôt dans de futures histoires.

Diffuse en direct !
Regarder son live