Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 59 808 fois
  • 276 J'aime
  • 6 Commentaires

Les potes de mon mari.

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Comme tous les vendredis, Laurent, mon mari, invite ses potes pour une partie de poker.

Il y a Jérôme, Marc, et Lucas.

Étant seule, j’en profite pour m’occuper de mon corps, que je trouve superbe. Des seins bien fermes, des hanches bien galbées, des cheveux bien blonds. Bref pour plaire aux hommes.

Je sors de la salle de bains, après une bonne douche, simplement vêtue d’un court peignoir. J’en ai profité pour raser mon petit minou. Mon mari adore ça.

Je me dirige à la chambre prendre mes habits, quand...


— Estelle, mon trésor, peux-tu nous monter à boire s’il te plaît.

— Tu trouves pas que t’as assez bu.

— Allez ma chérie, assure.

— D’accord, j’arrive, mais c’est la dernière fois.


En voyant la tête de mon mari, je m’aperçois que l’alcool commence à faire effet. Seule ma tenue semble attirer son attention, ainsi que celles de ses potes. Je dépose le plateau à côté de mon mari. Celui-ci passe une main sous le peignoir, remonte entre mes cuisses, caresse ma chatte.


— Hum, fait-il, mais ta petite chatte est toute épilée...

— Ben...ça va, tes copains n’ont pas besoin de savoir... et puis, sors ton doigt s’il te plaît, elle va être toute mouillée après.

— C’est pas grave, ma chérie, te fâche pas, ils savent ce que c’est. Tu veux pas leur montrer comment tu es belle.

— Et puis quoi encore ?


Soudain, je sens une main se faufiler, me pincer les fesses. Un doigt glisse sur ma raie, jusqu’à ma chatte.


— C’est vrai qu’elle mouille, dit Jérôme.

— Allez ma chérie, insiste Laurent en dénouant le peignoir, tu seras mieux toute nue.

— Ouah, souffle Marc, c’est vrai qu’elle est belle...


Je me retrouve entièrement nue, devant les trois potes de mon mari, qui n’intervient pas.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

C’est à croire qu’il prend plaisir à me voir ainsi.

Jérôme me force à m’asseoir sur ses genoux. Dans cette position, je suis vulnérable. Ma chatte est offerte à la vue de tous, mais à leurs mains aussi. Jérôme le sait, et n’hésite pas à profiter de la situation. Il passe un bras sous mes aisselles, saisit un sein.

J’écarte moi même les jambes, quand il glisse l’autre main entre mes cuisses, pour faciliter l’accès à mon intimité. Un doigt vicieux s’immisce en haut de ma fente. La caresse est de plus en plus précise, je sens mon clitoris décalotté, rouler entre ses doigts. Je pousse un léger soupir qui me trahit. Malgré son état, mon mari s’en aperçoit.


— Ma chérie, mais que te fait-il pour te mettre dans cet état.

— Regarde ce qu’il fait à mon petit bouton, comme il le doigte... quel salaud...

— T’aimes pas ? Tu veux que je lui dise d’arrêter.

— Oh non... c’est trop bon... au contraire, c’est une queue dont j’ai besoin.

— Tu as le choix mon amour. Il y en a trois, rien que pour toi.


Jérôme me soulève, sort sa queue. Elle me paraît énorme comparée à celle de mon mari. Il me prend par les hanches, me force à descendre sur lui. Je sens sa bite frotter ma fente, mon clitoris. Je m’y empale dessus, dans un râle de plaisir.


— Alors, dit Laurent, elle est pas bonne sa queue.

— Oh si elle est bonne... elle est grosse...

— Plus grosse que celle de ton mari, demande-t-il.

— Si tu savais mon chéri, il n’y a vraiment pas photo. La sienne remplit bien ma petite chatte, alors que la tienne...

— Attends de voir les autres, sourit Jérôme.


En effet, quand je tourne la tête, je me trouve nez à nez, avec la queue de Lucas. C’est vrai que c’est le même calibre que Jérôme. Prise dans la spirale du désir, je la décalotte, et la prends en bouche. Lentement, il commence à faire des va-et-vient entre mes lèvres. J’accompagne les mouvements dans ma bouche, tout en caressant ses énormes couilles. La bite de Jérôme accélère dans ma chatte, je parviens à gémir de plaisir, malgré la pipe que je taille à Marc. Soudain, c’est l’orgasme, puissant.


En face de moi, mon mari se tord de rire en me voyant onduler sur la bite de son pote. Eux aussi viennent. J’évite l’éjaculation de Jérôme dans ma chatte, qui finit sur mon ventre, mais n’ai pas le temps de me dégager, et ne peux éviter celle de Marc, qui finit dans ma bouche. Ce salaud a bloqué ma tête, m’obligeant à tout avaler.


Je le repousse, crache le surplus de sperme.

C’est au tour de Marc de rentrer dans la partie. Il s’allonge sur le divan, me demande de le chevaucher. Lui aussi est hyper-monté. Prise par le désir, c’est moi qui fais le travail, qui envoie des coups de reins sur sa bite qui me fouille. Puis il m’attire à lui, me plaque sur son torse. J’entrevois Lucas s’approcher, se placer derrière moi, fléchir sur ses jambes. Je sens sa queue en érection taquiner mon petit trou. Lentement, le gland ouvre le petit orifice, et pénètre mes entrailles. Devant la grosseur du calibre, je ne peux retenir un cri de douleur. Mais il s’estompe vite, quand le plaisir prend le dessus. Les deux queues se mettent en mouvement. Après quelques va-et-vient, ils se vident copieusement les couilles dans mon ventre.


C’est la première fois que j’ai droit à une double pénétration.

Mon mari, les paupières lourdes ne réagit plus. Il regarde impuissant sa femme se faire prendre par ses meilleurs copains.

Il ne se réveille même pas, quand Jérôme me prendre par la taille, faire signe à ses potes de le suivre, et m’emmener à la chambre.


Jérôme, Marc et Lucas, s’avèrent être des amants exceptionnels. Ils ont su réveiller la salope qui sommeillait en moi. Ils m’ont baisée, enculée, je leur taillais des pipes. J’ai avalé leur abondante semence. Ils ont, à tour de rôle, léché ma chatte, aspiré mon clitoris, bu ma cyprine. Ils m’ont fait jouir toute la nuit. Je n’ai jamais connu ça avec Laurent.

C’est sous la douche que j’atteins mon énième orgasme. Il est six heures du matin.

Les trois potes quittent la villa, en espérant une prochaine partie de poker. Je les rassure.


— Il y en aura d’autres.


Je me glisse sagement dans le lit, me blottis contre mon mari, toujours endormi.

Diffuse en direct !
Regarder son live