Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 10 004 fois
  • 175 J'aime
  • 9 Commentaires

Les recherches d'une jeune fille perdue

Chapitre 1

Lesbienne

L’étudiante de dix-huit ans aux cheveux blonds et sombres marche dans la rue, son sac sur une épaule, la musique de son groupe préféré dans les oreilles. Mais alors que tout semble aller pour le mieux, elle est violemment projetée contre un mur.


Alors on ne regarde pas où on va ! raille un étudiant en la poussant de nouveau.

Arrête elle va pleurer la pauvre, réplique un autre sans compassion, lui faisant un croche patte quand elle veut se relever.


La jeune fille reste ainsi sur le sol, recroquevillée sur elle-même, attendant patiemment que ses bourreaux se lassent et s’en aillent. En se relevant, elle fut prise d’un fort picotement à l’œil, ce dernier tournant au bleu sombre presque violet. Pourtant elle ne dit rien, se relevant et reprenant sa route. Arrivée chez elle, la jeune fille fond alors en larme.


Tu as juste besoin de me le dire… Qui t’as fait cela ? Il faut appeler la police et tout leur raconter. Alma, il faut que tu apprennes à nous parler.


Alma ne dit rien, laissant la glace contre son œil meurtrit. Son père pose à côté d’elle un verre d’eau. Il continue à lui parler mais voyant que sa fille ne dit rien, il vient s’asseoir en face d’elle. Il porte sa main à sa joue sans savoir quoi dire.


Le lendemain en classe, Alma a la tête ailleurs mais réussit à faire semblant d’écouter. Personne ne lui demande d’où lui vient sa blessure à l’œil, comme s’ils ont honte de lui parler. Alors que le professeur se tourne vers le tableau, Alma reçoit un papier. En tournant son regard elle voit Emilie, une jeune de son âge à l’allure gothique, l’une des rares en qui elle a confiance, lui faire un signe discret. Alma déplie le papier.


“A la sortie vient chez moi et dit que tu viens réviser.”


La sonnerie de fin de cours raisonne, Alma s’empresse de ranger ses affaires et d’un pas décidé quitte l’école. Ses pas se dirigent vers la maison d’Emilie, elle envoie un message à ses parents pour ne pas les inquiéter et toque à la porte. Emilie lui ouvre avec un grand sourire et monte à l’étage. La jeune fille ouvre son sac et sort ses affaires avant de lancer le sujet de leur dissertation de français. Alma hoche la tête, sort ses cours de son sac et se met à lire ce qu’elle a produit. Le temps passe si vite qu’Alma ne voit pas que la nuit vient de tomber.


-Je devrais rentrer, dit-elle alors en observant par la fenêtre l’éclairage public s’allumer.

-Je ne pense pas, à cette heure il y a tous les toxicos qui sortent. Tu peux rester dormir ici, on ira en cours demain ensemble. Cela empêchera que tu tombes sur les personnes qui t’ont fait cela.

— Merci Emilie, je vais prévenir mes parents.


Une fois le message envoyé, Alma entend en fond le bruit d’une ceinture qui se défait.


-Tu ne vas pas rester ici toute la nuit, lance son amie.

-D’accord, j’arrive, dit Alma en posant son livre scolaire vers son sac.


Emilie ne garde que son gros pull, utile en cette saison d’automne.


-Aller je ne vais pas te manger, viens, rit son amie en organisant le lit.


Alma lui sourit, se déshabille à son tour sous le regard bienveillant d’Emilie qui prend conscience du malheur de son amie. La jeune gothique finit d’organiser de la place, Alma sourit timidement, elle aussi en sous-vêtements. Elle finit par se glisser sous les draps elle aussi, levant le regard sur le plafond blanc. Mais alors que la lune se lève, éclairant le quartier comme en plein jour, la jeune femme sent son amie s’approcher d’elle de plus en plus. Alma respire profondément, pensant à tout ce qu’elle vit, un soupir lui fait tourner le regard. Alma observe Emilie dont la respiration s’est accélérée. Le regard de la jeune femme se penche sur son amie. Alma en est intriguée, son amie lui fait-elle suffisamment confiance pour se livrer dans son intimité comme cela ? En levant la couette, la jeune femme voit la main d’Emilie faire de petits cercles sur son Mont de Vénus. Alma décide alors d’en faire de même. Ses doigts entrent dans sa culotte de coton et elle se caresse à son tour. Les soucis de la jeune fille semblent passer au second plan. Emilie se tourne alors vers Alma, un sourire nait sur ses lèvres. Elle comprend alors qu’elle est en train de l’aider à briser les barrières qui l’entoure. Alma sent alors la main de son amie se poser sur la sienne. Douce et avenante, Emilie la saisit et pose la paume d’Alma sur sa cuisse. Leurs regards se rencontrent alors que la jeune fille caresse l’intimité d’une autre fille. Elle l’a toujours rêvée mais c’est la première fois que cela se produit.


Alma reproduit les mouvements qu’elle se procure lors de ses séances solitaires. Ce qui semble bien marcher puisque la respiration d’Emilie s’accélère. Cette dernière baisse la couverture qu’Alma avait montée jusqu’à son cou mais son amie lui fait comprendre qu’elle n’est pas prête à aller aussi loin tout de suite. Compréhensive, Emilie s’écarte de son amie qui continue à lui caresser l’intimité sous la couette en la regardant. Son amie a les yeux clos, les deux jeunes filles se caressent mutuellement, jusqu’à ressentir un profond plaisir. Leurs regards se croisent, Emilie caresse les cheveux de son amie, Alma la regarde au plus profond de son regard mais ne dit rien. Ce n’est pas la peine, cela briserait ce qu’elles ressentent. Emilie soulève la couette, Alma se glisse sous les draps et avec une extrême douceur, la jeune fille écarte les lèvres intimes de son amie. Craintive, la jeune fille pose ses lèvres sur l’abricot de son amie. Le baiser est court, furtif, lui laissant le temps de ressentir tout ce qui se passe. Patiente, son amante sent son cœur battre plus fort, à la chamade. Alma la lèche doucement avant d’approcher deux doigts du sanctuaire d’Emilie.


Les coups de langue timides de la novice s’accélèrent doucement. Alma désire ressentir tout ce qui se passe dans son corps. Observant le corps sensuel de son amie, elle voit le ventre de celle-ci bouger le temps de ses longues inspirations. La jeune fille continue ainsi, jusqu’à sentir le corps tremblant d’Emilie sous ses lèvres. Alma se redresse alors, remet doucement la culotte de son amie et remonte sur elle pour reprendre sa place dans le lit. Son visage vers le plafond, Emilie lui tourne le dos sans rien dire. La jeune fille blonde ferme alors les yeux, s’écartant de son amie.


Les jours ont passé, Alma continue de marcher vers chez elle. Repassant à l’endroit où elle a été frappée sans vraiment s’en rendre compte, sentant un vide en elle. Se faisant insulter comme à son habitude. Venant chez Emilie de temps à autre pour finir dans son lit.

Diffuse en direct !
Regarder son live