Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 5 296 fois
  • 12 J'aime
  • 0 Commentaire

Les retrouvailles avec papa

Chapitre 8

Etapes sportives

Gay

Je l’aime passionnément et pourtant mes doutes sont constamment présents. Je dors très mal et me pose toujours les mêmes questions. Est-il fidèle ? Que me cache t-il ? Malgré tout, Steve ne change pas et notre amour semble intact. Sexuellement, il est extraordinaire. Alors pourquoi suis-je autant fébrile ?


Les jours et semaines défilent. Rien ne vient ternir notre amour. Pourtant, je m’inquiète toujours. Un soir n’en pouvant plus, je demande à mon homme des explications sur ses nombreux silences.


 - Je n’ai rien à te dire mon cœur ! Tout va bien ! Je t’aime c’est tout !.

 - Tu me mens et je ne le supporte pas.


Agacé, il file sous la douche et va se coucher. Après une passage dans la salle de bain, je le rejoins. Allongé sur le ventre totalement nu, Steve dort. J’embrasse ses belles fesses tout en caressant ses fortes cuisses. Je les écarte et saisit sa bite. Il se retourne et me repousse.


 - Stop ! Je ne suis pas un bout de viande dont tu disposes à ta guise. Ta jalousie, tes doutes, tes excuses et nos réconciliations sur l’oreiller sont invivables. Tu n’as pas confiance en moi. Après Marko et Jessy, qui t’es-tu inventé ? Je suis fatigué de tout ça !


Je ne sais plus comment m’y prendre avec lui ! J’ai tout pour être heureux et pourtant je continue de gâcher cette belle idylle par ma bêtise et mon esprit possessif. Finalement, je passe la nuit dans la chambre d’amis à scruter le plafond.


Malgré cette tension, j’accompagne mon homme dans tous ses déplacements sportifs. Pour la première fois, j’assiste à un grand prix de culturisme. Ce sport mêle force et esthétisme je suis ravi de cette découverte. Après une grossière erreur sur la pose libre, Steve ne termine que 8éme. Ma présence est loin de calmer sa colère face à son échec. Je comprends sa déception au vu de ses sacrifice et ses entraînements intensifs.  


A peine rentrés au bercail, nous prenons l’avion pour un gala de catch. Mon mec est magnifique en Hercules même si je trouve sa tenue un peu trop sexy à mon goût. Sa puissance musculaire lui permet de remporter son combat mais à quel prix ! Il ressent des douleurs à tous les étages. Je le masse mais l’excitation est telle qu’il me demande de l’astiquer.


Je m’exécute car j’en ai envie moi aussi. Je bouffe sa grosse queue. Que c’est bon ! J’en profite pour lui caresser l’anus et les couilles. Pourvu que personne ne rentre dans les vestiaires ? Steve est aux anges. Je suce, suce, suce comme un forcené. Il geint, se crispe et m’implore de continuer. Il gigote de plus en plus sous la pression. Il m’agrippe les cheveux.


 - Oh putain, ça chauffe ! Je vais gicler ! Suce mon amour ! Ah ah ah ma bite, ma bite, je jouis..


Son sperme jaillit ! Mon chéri me prend dans ses bras en me léchant le visage tel un toutou fidèle à son maître. Je suis fier de moi même si la souffrance de ma queue dans le pantalon a freiné ce désir exceptionnel.  


Soixante douze heures plus tard, je prends part à une soirée privé où seulement 200 invités en majorité des mecs sont présents. Cette fois-ci, je découvre mon homme en string, le corps huilé luttant face à un adversaire aussi costaud que lui. Steve gagne son match en terminant à poil. Je n’adhère pas du tout à ces joutes très érotiques. Sortant de la douche commune, Steve apparaît avec un gars bodybuildé totalement nu. Mon chéri me sourit :


 - Mon amour, je te présente Andrek mon confident et ami. C’est un sacré lutteur crois-moi !

 - Enchanté Andrek !   


Il m’impressionne aussi bien par sa musculature que par ses attributs sexuels. Un instant, je les imagine faire l’amour et gueulant leur orgasme. Je suis troublé mais je ne laisse rien paraître. Entoure de ces deux montres, je me sens léger malgré ma belle constitution. Mon chéri me prend la main afin de me rassurer. Andrek me dit :


 - Enfin je rencontre celui qui a pris le cœur de mon ami. Je le comprends ! Tu es beau et bien bâti.

 - Merci Andrek c’est vraiment gentil.


On plaisante un moment mais il est temps de partir. Tous deux s’embrassent et s’enlacent. Chacun frappe les pectoraux de l’autre et je remarque leur bite s’allonger. La puissance masculine parle mais je ne ressens aucune jalousie.  


De retour à la maison, je ne peux m’empêcher de lui poser quelques questions sur ce genre de lutte assez spéciale.


 - Je ne comprends pas ta passion pour ce sport où l’intimité est mise à rude épreuve. Pourquoi ? La nudité ne te dérange pas ? Il n’y a jamais d’accident ?

 - C’est une bonne source de revenus. De plus, j’aime ces contacts nus et brutaux entre mecs musclés. Tout peut arriver dans ces combats. Les accidents sont très très rares et nous sommes protégés par une charte.     

 - Ce monde me dépasse complètement mais je respecte tes choix de vie. Et Andrek ?

 - Nous avons eu un coup de foudre amical lors d’un tournoi érotique il y a une dizaine d’années. Afin de te rassurer, nous avons fait l’amour quelquefois mais aujourd’hui tout est terminé. De plus, il vit avec son ami.   


Je le remercie de sa franchise. Steve s’avance et me donne un baiser dés plus tendre. Notre discorde n’est plus, je pense, qu’un lointain souvenir et ces étapes sportives nous ont fait le plus grand bien. Je suis très heureux.  


Le lendemain, je trouve Steve très fatigué. Pâle et titubant de temps à autre, il mange très peu lors du déjeuner et semble absent. Je m’inquiète et lui en parle. Il murmure quelques mots et s’effondre. La panique m’envahit ! Immédiatement, j’appelle le médecin qui diagnostique une baisse de tension due à une grosse fatigue. Donc repos absolu ! Va t-il respecter les consignes du toubib ? Mon chéri est un battant et parfois une tête brûlée.

Diffuse en direct !
Regarder son live