Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 8 fois
  • 2 J'aime
  • 1 Commentaire

Les trois Audrey et leurs complices: un vrai délice !

Chapitre 1

SM / Fétichisme

Je suis en terminale avec trois Audrey : Audrey Q, Audrey B et enfin Audrey A. Un jour, Audrey Q arrive en retard en cours de compta parce qu’elle s‘est cassée le talon de sa chaussure. Elle arrive donc pieds nus en classe. Elle s’assoit mais bizarrement reste pieds nus toute la matinée. Je peux donc regarder ses pieds à volonté. Entre midi et deux je reste manger dans la salle de cours. Audrey Q aussi. D’habitude, tout le monde mange en classe mais ce jour là, ils sont tous partit, allez savoir pourquoi. Je me retrouve donc seul avec Audrey Q.


Audrey Q prend son portable et passe un coup de fil. Elle propose à la personne de la rejoindre dans cinq minutes.*.


Au moment où elle allait partir, je me met devant elle et lui demande :


— « Dis Audrey, je peux te demander un quelque-chose ? » d’un ton pas trop rassuré

— « Oui, quoi ? »

— « Ben quoi ??? » me demande t-elle de de plus en plus intriguée

— « tu pourrais me montrer tes pieds encore une fois avant de partir ? »


Embarrassée par ma demande, Audrey Q commence tout d’abord par me regarder avec un air mais finalement elle me sourit et me dit :


— « D’accord, je veux bien te les montrer mais on fait ça à ma façon d’accord ? »

— « Oui, Audrey comme tu veux »


Elle retourne s’asseoir à sa place puis me dit :


— « Met toi à genoux ! » en pointant le sol devant elle


Je m’agenouille devant elle sans discuter. Elle me tend alors une de ses jambes. Alors que j’allais lui retirer sa chaussure, Audrey Q me dit :


— « Non, d’abord les chaussures ! » en m’adressant un sourire pervers

— « Oui, Audrey »


Je prends alors son pied toujours chaussé puis lèche le talon avec délectation tout en la fixant du regard. Enfin je lèche la semelle de sa chaussure. Audrey Q retire ses chaussures et les poses au sol. Elle me tends alors ses pieds l’un contre l’autre :


— « Maintenant, occupe-toi de mes pieds !!! » sur un ton encore plus pervers.

— « Oui, Audrey »


Je lèche ses plantes de pieds affectueusement. Puis, je lui suçote ses longs orteils un par un. Enfin, elle penche ses pieds et me de demande de lui lécher pour lui nettoyer le dessus de ses pieds.


Pendant que j’étais en train de m’occuper de ses pieds, Audrey A et Audrey B sont rentrées dans la classe. Elles s’assoient à leurs places habituelles et nous regarde faire avec curiosité. Une fois que j’en aie eu terminé avec Audrey Q, elle propose à Audrey B :


— « Dis donc Audrey après deux heurs de sport, tu aimerais pas que l’on s’occupe de tes pieds ? »

— « Si bien sûr, allez Gilles, viens par ici » me dit-elle avec son air vicieux.


Je me dirige vers Audrey B. Elle me tends ses pieds et me dit :


— « Retire mes chaussures »


Je retire alors ses chaussures délicatement. Puis elle donne une Audrey Q.


Elle se retrouve alors en chaussettes qu’elle me demande aussi de retirer. Je peux enfin voir ses pieds. Mais avant de pouvoir en profiter, Audrey B décide que je dois le mériter. Elle prends sa chaussure et me la plaque sur le nez pour que je sente bien l’odeur :


— « Alors, ils te plaisent toujours mes pieds ? »

— « Humm, encore plus Audrey »

— « Tant mieux alors »


Puis après m’avoir laissé un bon moment sentir l’odeur de ses pieds, Audrey B retire sa chaussure et me demande enfin de lui nettoyer. Je lèche alors consciencieusement ses plantes de pied légèrement odorantes puis suçotes ses longs orteils. Enfin Audrey B finit en me disant :


— « Allez lèche les encore » me dit –elle en pointant le dessus de ses pieds.

— « Oui, Audrey »


Je lèche alors le dessus de ses pieds en partant du bout de ses orteils jusqu’à ses chevilles. Enfin, Audrey B retire ses pieds de devant mon visage. Audrey Q me dit alors :


— « Allez, va voir les pieds d’Audrey A, maintenant ! »


Je ne suis pas encore devant elle qu’Audrey A a déjà retirée ses tongs. Brusquement, une forte odeur de pied se répand dans la classe :


— « Houlala, vivement que tu lui nettoies les pieds, Gilles !!! » me dit Audrey Q


A peine suis-je arrivé devant elle que Audrey A plaque ses pieds très odorants sur mon visage :


— « Avant de les nettoyer, tu vas commencer par les sentir ! »


Elle me laisse donc mijoter quelque temps sous l’odeur de ses pieds. Puis, Audrey A retire ses pieds de mon visage. Je peux donc commencer à les lui nettoyer. Je commence à lécher ses plantes de pieds. Ma langue à peine posée sur sa plante de pied que le goût acide de sa transpiration se répand mais je dois quand même continuer. Ses plantes de pied bien nettoyées, elle me tend maintenant ses orteils que je m’empresse de suçoter. Enfin, elle pose ses talons sur le rebord de la chaise et me présente le dessus de ses pieds. Audrey A me pointe ses pieds du bout de l’index et me demande d’une voix ferme de les embrasser, ce que je fais aussitôt pressé de m’éloigner au plus vite de ses pieds à l’odeur pestilentielle. Une fois les pieds d’Audrey A embrassés, je me retourne vers Audrey Q pour savoir ce que je devais faire, mais plutôt que de commencer une nouvelle séance de massage léchage, Audrey Q me demande :


— « Ca y est, Gilles, tu as envie de te vider les couilles ? » me dit-elle d’un ton moqueur

— « Oui, Audrey » lui répondis-je en m’approchant de ses pieds

— « D’accord, là » me dit-elle en me désignant leurs chaussures qu’elle avait alignées au bord d’une table


Je me place en face des chaussures des trois Audrey tout en me branlant. Quelques instants plus tard, Audrey Q se retourne vers les autres filles de la classe et leur dit :


— « Vous pouvez mettre vos chaussures aussi, si vous voulez ! »


Mais toujours aucune réaction. Pendant que je me branle, Audrey B est venu à côté de moi pour me caresser les couilles avec un de ses pieds, ce que font les trois Audrey à tour de rôle. Quelques minutes plus tard, je ne vais pas tarder à éjaculer :


— « C’est bon, Audrey, je vais gicler ! » lui dis-je en me branlant plus fort

— « Les filles, si vous voulez mettre vos chaussures, c’est maintenant ou jamais ! »


Quels minutes passent, puis tout d’un coup alors que personne ne s’y attend :


— « Attends Gilles, c’est bon, je mets ma chaussure ! » me dit brusquement Marjorie


Elle se lève, retire un de ses mocassins et le dépose à côté des chaussures des trois Audrey. Puis Marjorie prend la place d’Audrey A et à ma grande surprise me caresse les couilles. Quelques secondes plus tard, c’est au tour de Sophie B de se lever :


— « Ca va Gilles, je mets ma Birk et Caroline, elle aussi mets sa chaussure »

— « Oui, oui » me dit Caroline G d’un ton pas trop rassuré


Elles posent leurs chaussures juste au dessus de celles des trois Audrey puis prennent la place de Marjorie et me caressent les couilles à tour de rôle. Audrey Q se tourne et dit :


— « Harmonie, Julie, il ne manque plus que vos chaussures, vous les mettez ou pas ? parce que Gilles, il ne va pas tarder à gicler ! »

— « Ok, c’est bon, je te donne ma chaussure et je te donne même ma chaussette pour que tu puisses sentir l’odeur de mes pieds pendant que tu gicles ! » me dit Harmonie

— « Tiens, ça c’est la mienne » lui dit à son tour Julie P

— « Bon ben...on dirait qu’on a toutes les chaussures des filles de la classe » dit Audrey Q en déposant les chaussures d’Harmonie et de Julie P.


Elle se rassoit puis me dit :


— « C’est bon, maintenant tu peux gicler ! »


Toutes les filles de la classe sont autour de moi et me caresse les couilles à tour de rôle. Je me branle devant leurs chaussures tout en reniflant la chaussette d’Harmonie. C’est justement celle-ci qui me donne le coup de grâce en disant :


— « Gilles, dépêche-toi de gicler, je commence à avoir froid au pied !!! »

— « D’accord, Harmonie, je gicle ! »


Je me branle alors comme un malade en fixant tour à tour du regard les chaussures de chacune des filles de la classe et quelques secondes après, mon sperme finit par gicler sur chaque chaussure présente devant moi :


— « Hé bien, au moins on a eu chacune notre part ! » me dit Audrey Q

— « Ca, c’est clair » lui réponds Sophie B en regardant la giclée de sperme au fond de sa Birk


Les filles retournent chacune à leur place en remettant leur chaussure comme si de rien n’était.

Diffuse en direct !
Regarder son live