Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 1 352 fois
  • 21 J'aime
  • 2 Commentaires

Les vacances de Sophie

Chapitre unique

Zoophilie

C’est un matin d’été, un 19 juillet si ses souvenirs sont bons.


La jeune Sophie, 16 ans à l’époque, est en vacances chez papi et mamie à la ferme.


Sophie adore ses grands parents, mais à la ferme, quand on a 16 ans, il n’y a pas grand chose à faire. On se balade, on s’occupe vite fait des animaux, rien de bien intéressant pour une gamine de 16 ans.


Même pas d’internet pour passer sa journée sur Netflix, vraiment rien à faire....


A part peut être trouver les magazines cochons de papi.


Au début simple curiosité, Sophie est vite prise au jeu, et découvre tout un pan du monde sexuel qui lui était inconnu. Plans à 3, soumissions, jeux de rôle... elle commence à y prendre goût.


Pages après pages, images après images, Sophie sent la chaleur monter, à la tête mais aussi dans son bas ventre, bas ventre qui lui semble remuer de papillons.



Bientôt, ce ne sont plus des papillons mais des doigts qui s’affairent entre ses cuisses, d’abord des doigts qui frottent par dessus sa culotte puis rapidement, cette dernière, trop humide, n’a plus aucun intérêt, elle saute.



C’est allongée sur le ventre, sur son lit, que Sophie se fourre deux doigts en elle et se fait jouir, une, puis deux puis trois fois d’affilée. il faut croire que l’ennui ca vous transforme en bête de sexe.



La tête dans l’oreiller, l’esprit embrumé par la jouissance, la jeune Sophie n’entend pas la porte s’ouvrir doucement. Elle n’entend pas le chien de ferme, un berger allemand musclé qui renifle sa culotte trempée au pied de son lit.


En revanche, en sent que quelque chose est monté sur son lit. Elle sent un souffle chaud au milieu du dos. Elle sent que des pattes griffues se posent de part et d’autre de ses hanches.



Coupée dans son excitation, la tête tout juste sortie de la brume, elle tente de se relevée, mais se retrouve bloquée sous le chien de ses grands parents.


Sophie ne mets pas longtemps à comprendre ce qui se passe quand aux portes de son intimité se présente un membre chaud et palpitant.


Elle tente de se dégager de l’emprise de son chien, en vain. Ce dernier l’a déjà enserrée de ses pattes griffues, et la frêle Sophie ne peut rien faire face a une telle puissance.


C’est une Sophie contrainte et terrifiée qui se retrouve empalée par le membre du chien familiale.


Sophie était vierge, elle ne l’est plus. Prise par un animal, elle se fait secouer, encaissant difficilement les coups de reins du canidé, a quatre pattes, camouflant ses cris.


Alors que le rythme semble redescendre, Sophie se dit que ce chien en a fini avec elle.


Elle ne pouvait pas plus se tromper. Elle sent quelque chose gonfler en elle.


Elle panique qu’est ce ? Une boule ? Aie mais ca fait mal ! elle essaie de sortir, en vain. Elle est bloquée.

Quelques temps après, c’est une décharge de foutre qui inonde sa grotte d’amour, un sperme animal, un sperme de chien.


Une fois totalement vidée en elle, la boule dégonfle, et le chien sort, et repars de sa chambre comme si de rien n’était.



Sophie s’effondre, en larmes, du sperme dégoulinant de son intimité.


Le lendemain, encore toute chamboulée par son expérience incongrue, c’est avec surprise qu’elle remarque que le chien est étonnamment affectueux avec elle. Elle comprend, et décide de faire un test.


Elle se met à quatre pattes, son derrière protégé par un jeans et attend.

En réalité, elle n’attend pas longtemps. Le chien lui monte immédiatement dessus, frustré d’être bloqué par un jeans.


Elle comprend alors que dans sa tête, le chien l’a associée à une femelle à monter.

Étrangement, elle ne saurait pas expliquer pourquoi, mais Sophie, à cette instant, passe deux doigts sous sa culotte, se les enfonce, les ressort et les fait sentir au canidé. Se dernier plus excité que jamais leche ces doigts.


Alors Sophie se dirige vers sa chambre, se dénude, et se mets à quatre pattes prete a accueillir le canidé.


Ainsi, Sophie ne s’est plus ennuyée chez papi et et mamie, et jours après jours, le chien continuait de lui rendre visite.



De manière plutot surprenante, quand Sophie rend visite à ses grands parents, 5 ans plus tard, le chien se souvient encore d’elle....

Diffuse en direct !
Regarder son live