Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 14 918 fois
  • 87 J'aime
  • 1 Commentaire
  • Corrigée par l'équipe

liaisons familiales

Chapitre 5

Inceste

On sonna à la porte, Martha alla ouvrir. C’était Jean qui était arrivé.


— Bonjour Martha, salua-t-il.

— Bonjour Jean, vas-y entre.


L’invité entra avec ses valises, il fut accueilli par Frank qui vint lui serrer la main et le prendre dans ses bras.


— Depuis le temps frangin, fit-il.

— Oui, désolé de me taper l’incruste, mais ça ne durera pas longtemps.

— Il n’y a pas de soucis, t’inquiète pas.


Les deux frères montèrent avec les valises jusqu’à la chambre d’ami qui avait était aménagée exprès pour l’accueillir. En redescendant les marches, Jean se fit rejoindre par son neveu et sa nièce, main dans la main, qui vinrent le saluer. Il était un peu étonné de les voir ainsi, mais ne le releva guère et les salua à son tour.


Le soir venu, lors du repas, tous s’installèrent et entamèrent la dégustation du plat. Ils parlèrent de tout et de rien, Jean se sentit bien dans cette bonne ambiance, ça le changeait d’avant avec son ex. Il sentit soudain que quelqu’un était en train de lui faire du pied et il comprit que c’était Catherine, juste en face de lui. Il vit également les quelques œillades que Paul faisait à sa sœur et lui. Il ne sut quoi penser de tout ça.


Plus tard, Jean prépara quelques affaires et alla à la salle de bain. Il remarqua qu’il n’y avait pas de verrou à la porte, il ne le releva pas plus que ça et entra. Il se déshabilla complètement et prit une douche. Sans qu’il s’en rendit compte, il fut rejoint par Paul et Catherine et il le remarqua lorsqu’il sentit qu’on lui passait le savon dans le dos.


— Ha les jeunes ! fit-il en se cachant les parties intimes à leur vue, vous auriez pu frapper avant.

— Désolée, fit sa nièce.

— T’as vu comme il est bien bâti ! fit son neveu en lui palpant les muscles.


L’oncle se sentit à la fois gêné et flatté et ne sut quoi dire. Il les regarda un instant tous les deux et se surprit de penser que sa nièce était très sexy.

Ils lui ôtèrent les mains de son membre et découvrirent l’érection qui s’était formée.


— Mâte-moi un peu ce gros membre ! fit Paul en lui caressant le sexe.

— Aussi énorme que celui de papa, ajouta Catherine.

— Heu... pardon ? fit Jean.


La nièce vint presser ses lèvres contre celles de son oncle, il sentit la poitrine de cette dernière contre son torse lui donner encore plus envie et se surprit à l’enlacer dans ses bras et inséra sa langue dans sa bouche. Son neveu se joignit à eux en caressant les fesses de sa sœur et se frottant contre elle.

Sans trop savoir pourquoi ni comment ça se faisait, Jean entama un plan à trois avec son neveu et sa nièce dans la salle de bain. Il commença par se mettre à genoux et lapa le vagin de Catherine, la faisant un peu gémir tandis que son Paul l’embrassait et lui palpait les seins. "wouaw ! son vagin est si goûteux ! pensa-t-il, je pourrais passer de longues heures à me régaler avec."

Il vit son neveu s’agenouiller aussi, il écarta les fesses de sa sœur et lui effectua un anulingus.


— Hm, vos langues sont... gémissait-elle en ayant un peu de mal à finir sa phrase.


Jean se releva, suivi de son neveu, et tous les deux insérèrent leurs phallus en érection en elle, la pénétrée poussa un râle, puis ils commencèrent à donner des coups de reins. Il se passa un long moment avant qu’ils ne se mettent à jouir ensemble. Paul et Jean se retirèrent de Catherine, leurs spermes coulèrent de ses orifices anaux et vaginaux. A la surprise de l’oncle, son neveu et sa nièce se mirent à genoux devant lui et se mirent à savourer son pénis et ses testicules. Un moment après, Catherine se releva et vint l’embrasser tandis qu’il lui malaxait les seins. Paul lui, continua de le sucer. "Ho bon sang, c’est vraiment un bon suceur”, admit-il intérieurement.


— Dites-moi un peu vous deux, vous faites ça souvent ? leur demanda-t-il.

— Oui, lui répondit-elle, et dernièrement avec nos parents.

— Donc Frank et Martha aussi...?

— Oui, et encore plus intense, surtout avec papa, répondit Paul avant de reprendre la fellation.

— D’accord, je vois...

— Dis oncle Jean, tu pourrais me prendre moi aussi ? Ton pénis me rappelle celui de papa et j’ai bien envie de l’essayer aussi.

— Heu... je... je suis pas gay de base.

— S’il te plaît, pour lui faire plaisir, insista-t-elle.


Il vit le regard de son neveu qui semblait suppliant et érotique à la fois, il se mit à réfléchir un peu puis se décida et le releva avant de l’embrasser avec tendresse. Il lui fit un signe de la tête vers un coin de la salle de bain, le jeune homme ne se fit pas prier et se plaça contre le lavabo, les jambes écartées. Il vint vers lui, lui écarta les fesses et lui fit un anulingus. Ils furent rejoints par Catherine qui vint lui palper les pectoraux tout en lui soufflant à l’oreille :


— Il semble bien apprécier, on sent bien que tu as de l’expérience côté sexe.


Jean se releva et prit son neveu par le bras. Il le plaqua contre le mur, lui souleva une jambe et lui inséra son phallus, en manquant pas de lui faire pousser un râle. Il lui donna quelques coups de reins tout en le masturbant et se mit même à l’embrasser. "C’est vrai que c’est assez intense entre mecs, pensa Jean, il est vraiment sexy en plus de ça, je me sens bien en le pénétrant, est-ce que je serais bi en fait ?", sa nièce vint sucer son frère pendant qu’il continuait de lui pilonner son anus. Cela continua jusqu’à ce que tous les deux se mirent à jouir. Il se retira de Paul, ce dernier dit :


— Quel bon membre ! je me demande ce que ça donnerait avec celui de papa en plus !

— Faudrait qu’on essaye un jour ! fit sa sœur enthousiaste.

— Heu... "qu’on essaye"? répéta Jean.

— Tu as bien aimé ce qu’on vient de faire non ? l’interrogea-t-elle.

— Oui en effet, je ne m’y attendais pas... mais oui, j’ai bien aimé vous prendre tous les deux.


A ses mots, il sentit son pénis se durcir à nouveau. Son neveu et sa nièce vinrent le lui caresser et l’embrassèrent. L’oncle les prit dans ses bras.

Un instant après être sortis de la salle de bain, ils entamèrent un nouveau plan à trois dans la chambre de Jean. Avec autant d’intensité que précédemment.

Diffuse en direct !
Regarder son live