Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 708 fois
  • 1 J'aime
  • 0 Commentaire

Linette

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Linette doit suivre à la lettre les instructions de son amant Jean-Luc.

-Va à cette adresse, monte au premier, tu y trouveras d’autres recommandations.

Poussée par ses désirs, elle obéit point par point. Elle sait que Jean-Luc ne se moque jamais quand il s’agit d’orgasmes. Comme pour chaque rendez vous sa tenue est légère : un robe vague, un long collier de perles, un petit sac contenant les trésors de toute femme.

L’immeuble paraît de bonne facture, l’escalier menant à l’étage est large surtout propre. Au premier la porte est ouverte. Eliette rentre déjà fébrile de la suite, elle remarque sur une petite table un autre mot.

Délivres la femme que te trouveras dans l’autre pièce.

Linette comprend de moins en moins.

Elle commence sa tâche, pourtant gênée par la robe qu’elle porte. Après tout ce dit elle je suis là pour me faire baiser, alors que je soit nue actuellement ou plus tard, personne ne le verra.

Elle vient sur le lit, aux pied de la femme. C’est une femme blonde, belle, fragile, surtout sexy, enfin pour un homme. Elle tripote un peu le mécanisme pour ouvrir le cadenas. Les jambes de la femmes bougent, elle gigotent même. Linette vient presque s’asseoir sur le haut des cuisses pour libérer encore une corde. Elle sent la chaleur de la fille, Elle trouve vite l’origine de la chaleur : la fille mouille. Que faire ? Linette est là pour faire l’amour, son délassement préféré. Qu’importe le plaisir d’une autre. Pourtant les ordres de Jean Luc sont clairs : Délivrer l’autre.

La corde suivante est libérée. La fille sous elle manifeste son besoin. Linette ne sais trop quoi faire et comment. Elle sent quand même une sourde envie de caresser la fille. Elle résiste à excitation de l’autre sexe. Mais, est-ce naturel elle sent sourdre son envie dans son bas ventre. Elle ne va pas succomber à cette tentation, caresser une fille !

Pourtant, même si elle refuse, elle sent cette envie monter en elle. Tant pis, elle hétéro va contenter une femme. Elle passe sa main entre les fesses. La fille la laisse passer. Sa chatte est prête depuis longtemps. Linette laisse passer son doigt dans la raie. Elle passe le périnée pour trouver enfin le sexe humide. Elle entre directement le doigt dans le vagin. Elle fait les aller et retours. Ce n’est pas la bonne méthode, elle devrait le savoir. La fille gémit son désir. Linette enfin comprend son maladresse. Elle ressort son doigt, le passe sur toute la chatte ouverte. Là elle trouve vite les points sensibles féminins. Elle décalotte le clitoris pour le caresser. Ses gestes sont suffisants pour la fille qui se tend juste avant de pousser son cri d’orgasme.

Linette, excitée ne peut retenir son envie de jouissance, elle se caresse directement la chatte en mettant un doigt d’abord sur le haut de sa fente avant de le descendre vers son bouton qu’elle ouvre. Là, elle fais ce qu’elle aime par dessus tout, une longue caresse sur son clitoris. A son tour de jouir.

Elle revient quand même sur le corps de l’autre fille. Elle détache la dernière corde. La fille se lève à moitié, se met sur le dos. Elle tend ses bras vers Linette.

Presque enlacées elles ne semblent pas se détester. Quand les lèvres échangent un long baiser d’amour, Linette est conquise. Cette langue étrangère dans sa bouche, surtout celle d’une autre femme tourmente les sens. Linette s’y laisse prendre. Elles se possèdent avant l’heure. Pas un mot n’est échangé. Seul le plaisir compte pour le moment. L’amante de Linette prend le dessus. Elle l’embrasse, caresse la poitrine, le ventre, l’abdomen, les hanches, les fesses, puis descend tout en bas. Elle ne fait que rendre ce que Linette a fait. Elle la masturbe tranquillement : rien ne peut l’arrêter. Sauf que Linette, pas habituée à des caresses d’une autre femme commence à regimber. Pas longtemps quand les caresses font leur effets. Là, elle se laisse aller à un plaisir nouveau, plus profond en étant plus léger. Elle connaît les caresse de lesbiennes. C’est une bonne expérience, même si elle compare au fond la queue de Jean Luc à la langue d’une simple fille. Quand la langue se trompe de chemin , qu’elle passe sur le périnée lentement à la recherche de son petit trou, elle se laisse faire. Malgré ou à cause du plaisir Linette se tourne. Elle se met sur son amante, sa tête dans la croisée des jambes. Elle donne sa fente en entier la fille.

Linette connaît bien le 69, pas avec une fille. Faute de bite à lécher, elle se contente d’une chatte juteuse, presque trop juteuse. Elle ne se rend pas compte que sa moule distille un grande quantité de cyprine. Les langues ne font pas de concours, elles lèchent simplement le sexe de l’autre. Les deux femmes se laissent aller à de multiples orgasmes.

Jean-Luc est là, il y a un moment qu’il regarde les deux filles s’aimer. Il est nu depuis un moment. Sa queue bande, le gland est sorti seul. Il voudrai bien se payer les filles.

Pour une fois les deux filles jouissent ensemble. Jean-Luc en profite. Il les sépare au grand dam de l’amante. Il embrasse Linette un bon moment avant de prendre son amante dans les bras. Pour la consoler il passe de suite une main sur la chatte. Il caresse le bouton, la fait jouir rapidement. Il est prêt.

Couché sur le dos, dans un coin du lit, il se donne. Il attendait Linette sur sa queue. C’est l’autre qui vient doucement se poser sur lui. Elle prend la pine dans la main, la masse un peu, fait descendre le prépuce, pose le gland rougit sur son entrée. Elle se laisse aller sur la bite offerte. La queue entre facilement dans un con mouillé. Linette se contente de ce qui reste ; elle va s’installer sur la bouche de Jean-Luc. Il sais bien ce qu’elle aime, sa langue est au travail rapidement. Il la fouille dans ce qu’elle a de plus secret et sensible.

En un élcair Linette de souvient de sa première fois, quand elle redoutait les queues. Qu’elle a fait d’énormes progrès en aimant se faire mettre, même par une langue.

Linette pris par son plaisir se laisse aller en avant au point d’être très proche de la fille. Après tout elles ont eu des rapports intimes. Alors un baiser de plus ou de moins : les lèvres se réunissent. Les langues de caressent. Et si Jean-Luc éjacule dans le vagin de son amie, elle jouit sur sa bouche L’amante elle se content de larguer une bonne quantité de liquide en jouissant.

Diffuse en direct !
Regarder son live