Le site de l'histoire érotique

Ma sur Lisa

Chapitre 1

La première fois

73
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 24 828 fois

73

5

Cette histoire s’est déroulée quand j’étais plus jeune avec ma sur Lisa. Je n’avais encore jamais fait de pratique sexuelle avec une femme. Cette semaine-là nos parents n’étaient pas, ils étaient partis en vacances et comme à peu près tous les jeunes de notre âge on faisait la fête avec nos amis. Ma sur avec les siens et moi avec les miens, et il nous arrivait de nous lâcher un peu, surtout durant cette semaine où l’on rentrait éméchés avec un peu d’alcool dans le sang. C’était soi moi, soi elle, mais heureusement cela ne se déroulait pas tous les jours. Personnellement je ne suis sorti que deux fois durant cette semaine, ma sur elle, un peu plus souvent. Elle a deux ans de plus que moi et elle a une voiture. Elle avait aussi plus envie de sortir que moi, ça devait être pour ça.

Maintenant que je vous ai dit ça, je vais pouvoir plonger dans mes souvenirs pour vous raconter ce qu’il s’est passé exactement.


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


— Lisa ? dis-je en rentrant dans sa chambre, tu sors ce soir ?

— Non pas ce soir et toi ? Me répondit-elle

— Oui, on vient me chercher et on me ramène

— Non je viens te chercher, si on te ramène et qu’il ou elle est bourrée tu fais comment ?

— Comme tu veux, merci.


Je ferme la porte soucieuse, c’est étrange qu’elle ne sorte pas un vendredi soir, tant mieux pour moi vu qu’elle va venir me chercher, reste plus qu’à prendre ma douche et à me préparer pour pouvoir partir.


Une fois toutes ces choses faites, je descends les escaliers en criant à ma sur que j’y vais puis sors de la maison.



Ma sur est venue me chercher comme promis et je crois que j’ai trop bu, enfin non mais d’après ma sur oui. C’est vrai que ce soir je me suis déchaînée plus que d’habitude en tout cas. Une fois rentrée à la maison, je me dirigea tout de suite vers la salle de bain, pour me rafraîchir et me brosser les dents et me laver puis vers ma chambre où j’enfile un haut et une culotte pour m’affaler ensuite sur mon lit en lâchant un soupir, enfin dans mon lit, ma tête tourne un peu. Je suis tellement bien dans mon lit que je n’entends même pas ma sur rentrer dans ma chambre.


— Alors, ça s’est bien passé ? me dit-elle.

— MMh, très bien !

— Ouais, je vois, ajouta-t-elle en me touchant la joue, t’es pas trop dans le mal ?

— Aha, très drôle.

— Quand tu bois t’es beaucoup plus lâchée que d’habitude, me dit-elle tout en passant son pouce sur ma bouche.


Qu’est-ce qu’elle était en train de faire là ? Un peu perturbée, je me suis mise assise dos contre mon lit en la regardant. Elle se rapprochait.


— Qu’est-ce que tu fais ?


Elle me répondait en chuchotant un petit « shhh, laisse-toi faire « et ne comprenant pas ce qu’elle voulait faire, je restais immobile en attendant un geste de sa part, elle continuait à se rapprocher et posa ses lèvres contre les miennes, je me reculais un peu surprise et ne me laisse même pas le temps d’en dire plus qu’elle se jeta de nouveau sur mes lèvres cherchant à passer sa langue à l’intérieur pour trouver la mienne. Sur un moment d’excitation je répondais à son baiser, sans doute l’alcool qui comme ma sur l’a dit me lâche puis elle passa ses mains en dessous de mon t-shirt pour venir toucher mes seins et les malaxer. Un gémissement sorti de ma bouche et d’un rapide geste, elle m’enleva mon haut et posa ses lèvres sur un de mes tétons.

Elle me les léchait, me les malaxait, me les mordillait, revenait m’embrasser et elle enleva son haut et son soutien-gorge pour pouvoir me permettre de voir sa poitrine, elle prit mes mains et les mis sur ses seins, j’essayais de faire comme ce qu’elle faisait puis je pris mon courage à deux mains et posai mes lèvres aussi sur un de ses tétons, je le suçais comme elle, elle me l’avait fait.


— MMMh, va s’y continue, dit-elle


Et je continuais, alternant un téton à l’autre, je n’osais pas les mordiller, trop peur de lui faire mal. Elle me poussa pour que je me retrouve couché sur mon lit, elle m’enleva rapidement ma culotte, je me retrouvais à présent nue devant ma sur. Par réflexe je fermais mes jambes mais elle les ouvra tout de suite.


— Ne t’inquiète pas petite sur, tu vas aimer, ajouta-elle avec un sourire tout en abaissant sa tête vers mon intimité.


Elle posa sa main au-dessus de mon clitoris pour venir jouer avec, je me mordais la lèvre, ce n’est pas du tout la même sensation que quand on le fait soi-même. Elle savait ce qu’elle faisait, comme si elle l’avait déjà fait à une autre femme avant, ce qui doit être le cas. Elle allait plus vite dans ses mouvements et je commençais à lâcher de petit gémissement puis elle arrêta pour venir embrasser l’intérieur de mes cuisses, elle rapprochait petit à petit ses lèvres au même endroit où sa main était quelques secondes avant, et me lécha le clitoris une fois. Surprise de cette sensation je soupirai et me rétractai légèrement.

Je la regardais faire et elle recommença ses coups de langue mais cette fois-ci elle n’arrêtait pas, je gémissais de cette nouvelle sensation et ce fut encore mieux quand elle entra un doigt en moi puis deux pour venir faire des mouvements de va-et-vient tout en continuant ses coups de langue sur mon clitoris.

Elle retira ses doigts, et elle commençait par sa langue à descendre un peu plus bas, un peu réticente je me relevais légèrement et quand elle me lécha une fois l’anus.


— Je t’ai dit de ne pas t’inquiéter, dit-elle, je vais y aller doucement, promis.


Je mis ma main sur mon visage et je me mordis la lèvre quand elle continua à me lécher l’anus, avec sa langue elle essayait de s’enfoncer légèrement dans celui-ci, je la sentais forcer l’entrée de mon trou puis elle joua avec son doigt mouillé à l’entrée pour l’enfoncer légèrement plusieurs fois, je lâchais un petit cri, surprise de la sensation étrange que ça fait et elle continuait à faire des va-et-vient un peu plus profond à chaque passage, ça me faisait mal au début puis au fur et à mesure de ses mouvements, je m’étais habituée jusquà ça devienne plaisant et qu’elle commençait à me lécher e clitoris en même temps que son doigt dans mon anus faisait des mouvements de va-et-vient.


— MMMMh, dis-je en gémissant


Voyant que je prenais plus de plaisir, elle mit son annulaire, à la place de son index, dans mon anus pour mettre les deux doigts restants dans mon vagin faisant les mêmes mouvements qu’il y a quelques secondes tout en me léchant le clitoris.


— Oh mon Dieu..., lâchais-je surprise de la sensation que tous ses mouvements me procuraient.


Elle continuait et je commençais à venir, je sentais l’excitation, le plaisir monter en moi et ma sur le voyait et elle allait plus vite dans ses mouvements jusqu’au moment où je gémissais, me cambrais légèrement et que mes jambes commencèrent à trembler à chaque mouvement de langue que ma sur faisait sur mon clitoris. Elle arrêta tous, m’embrassa longuement et elle se releva pour se diriger vers sa chambre, me laissant là, seule avec toutes ces nouvelles émotions en moi.