Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 15 153 fois
  • 49 J'aime
  • 3 Commentaires

Lisa à la plage

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

Lisa à la plage


Lisa est une superbe jeune fille thaï de vingt-cinq ans. Elle est brune, avec des yeux sombres et un regard intense. Elle n’est pas très grande, mais a un corps parfait, de très beaux seins pas trop gros, mais hauts et fermes, un ventre plat, un sexe épilé avec un petit clitoris qui émerge à peine de ses petites lèvres, des jambes bien galbées, et des fesses, des fesses d’enfer.



En cette fin août, elle est dans le sud de la France, dans un camping naturiste avec moi. Elle est venue me rejoindre pour une semaine, prétextant un besoin de repos seule, son mari étant de plus en plus violent avec elle quand il a bu. Nous avons passé les deux premiers jours de son séjour dans ma caravane à faire l’amour sans arrêt, avec tout ce qui était possible d’utiliser, seul le besoin de récupérer nous assagissait. Le troisième jour, au petit déjeuner, Lisa est en pleine forme, son visage est serein, elle a repris un peu du poil de la bête.


–Chéri, j’aimerais bien aller à la plage aujourd’hui.

–Bien sûr, ce matin ou cet après-midi, il faut choisir, nous devons aller faire des courses, on peut tenir pour midi, mais après c’est la diète si on y va pas.

–Je présume que c’est l’après-midi que c’est le plus chaud dans tous les sens du terme.

–Tu as raison, si tu veux t’amuser un peu, c’est l’après-midi.

–Ok, allons faire les courses.


Nous finissons notre petit déjeuner et nous habillons pour faire les courses. Habillée, est un bien grand mot pour Lisa qui se contente d’une jupe plissée à peine à trois centimètres sous ses fesses avec un corsage translucide, sans rien dessous évidement ni soutien-gorge, ni culotte ou string. Ses seins étaient visibles sous le léger tissu, quant à ses fesses, elles n’étaient cachées que quand elle était droite, dès qu’elle se penchait, c’était le spectacle. Nous partons pour l’hyper du coin ou elle fait presque une émeute, tellement elle avait des mecs qui la suivaient, il faut dire qu’elle y a mis du sien, à se pencher pour prendre un article, toujours à quatre-vingts centimètres du sol, s’accroupir les jambes ouvertes, s’incliner devant le boucher qui doit toujours s’en souvenir et j’en passe. Toujours aussi à l’aise dans l’exhibition, elle est restée totalement naturelle.


Après avoir rangé les courses, préparé le repas et nous être reposé un peu, sans câlins, nous partons à la plage vers quatorze heures trente. Nous trouvons une place pas trop loin de l’eau et nous nous installons. Lisa est à côté de moi sur son lit de plage, je suis sur le dos sur le mien. Elle regarde autour d’elle, et ce qu’elle voit la fait rire.


–Regarde chéri, la femme à côté fait une pipe à son mec.

–Rien de plus classique ici, nous sommes sur une plage libertine.

–Chéri, j’ai envie de m’envoyer en l’air, de me faire défoncer par tous les trous en même temps, mais dans l’eau, tu crois que c’est possible ici ?

–Bien sûr, il suffit de trouver quelques participants, tu n’as qu’à t’occuper de moi, et tout le monde va rappliquer, seulement, il faut être au sol, sur les lits de plage ça va être impossible, on va les exploser.

–Ok, on pli les lits.


Nous plions les lits et les installons de manière à nous faire des oreillers. Lisa me fait mettre sur le dos et commence une super fellation, elle est à quatre pattes sur moi, et ses fesses pointent vers le ciel, offrant aux spectateurs une vue imprenable sur sa rondelle et sa vulve. Ce qui devait arriver arriva, une main vient se poser sur ses fesses, elle fait un mouvement qui fait bien comprendre qu’elle apprécie beaucoup. Une autre main la rejoint, suivi de deux ou trois supplémentaires. Il y a au moins cinq mecs derrière elle qui essayent de la caresser. Des mains viennent lui caresser les seins, et je sens qu’elle commence à approcher de l’orgasme. Sa fellation se fait de plus en plus saccadée, elle finit par me libérer pour se redresser et pousser un râle de plaisir en jouissant. Toutes les mains s’excitent sur elle, deux hommes sont à côté d’elle et elle s’empare de leurs bites pour les masturber, l’un d’eux ne met que quelques secondes à jouir et à lui arroser les seins. L’autre résiste un peu plus mais finit par jouir lui aussi sur ses seins.


Lisa se lève, elle me tire par la main et nous allons dans l’eau, elle veut se laver du sperme qui la macule. Nous nageons un petit peu, en nous caressant, mais nous sommes constamment entourés de mecs et de nanas qui sont très intéressés par Lisa et son sublime corps. Au bout d’un moment, nous retournons sur le bord de la plage, Lisa me fait allonger sur le dos, les fesses dans l’eau, le reste du corps étant sur le sable. Les petites vagues me couvrent tout juste le ventre. Lisa s’occupe de mon vit et arrive assez vite à le faire mettre au garde à vous. Elle repère un mec super bien monté et qui bande comme un âne. Elle lui fait signe de venir, elle veut lui expliquer qu’elle souhaite se faire sodomiser, mais il ne parle pas un mot de français. Elle a vite fait de lui faire comprendre par des gestes, il la regarde avec un sourire et court vers sa place pour revenir avec un préservatif qu’il lui tend. Elle sort le préservatif de sa protection, le met sur sa bouche et attire la bite du mec vers elle. Je vois cette superbe bite s’enfoncer dans sa bouche pour en ressortir recouvert du préservatif. Elle fait signe à deux autres hommes de venir à côté de moi et de s’agenouiller à hauteur de mon ventre, tous les deux se masturbent et entretiennent leurs bites bien droites. Elle repère une superbe femme qui se caresse et lui fait signe d’approcher. Elle la fait agenouiller, les deux genoux de chaque côté de ma tête, j’ai une superbe vue sur sa chatte luisante et son cul.


Lisa m’enjambe, se couche sur moi et descend sur mon sexe pour s’empaler. Une fois bien prise, elle fait signe à l’homme derrière elle de la sodomiser, ce qu’il s’empresse de faire avec beaucoup de douceur. Je sens sa bite progresser dans le fion de Lisa et venir appuyer sur la mienne. Pendant ce temps, elle s’est emparée des sexes des deux hommes à côté de moi et je la vois avancer sa bouche sur la vulve de la femme au-dessus de ma tête. Elle l’aspire, la lèche, lui titille le clitoris. La femme mouille tellement que des gouttes de cyprine me tombe sur le visage, je réussi à en avoir un peu avec ma langue, et je m’en délecte.


Lisa s’occupe de cinq personnes en même temps, elle est complètement excitée, elle bouge dans tous les sens, je sens la queue du mec derrière elle qui la laboure de plus en plus vite, jusqu’à ce qu’il jouisse bruyamment. Il pousse un grand râle sonore, je sens les pulsions de sa bite dans le cul de Lisa, ça déclenche ma jouissance, je me vide dans sa vulve en de longs jets. La femme suit assez vite ainsi que les deux mecs qu’elle masturbe, qui nous arrosent de leur sperme. Elle se laisse aller sur moi et pose ses lèvres sur les miennes pour un long baiser. Il y a au moins une cinquantaine de personnes autour qui se masturbent et nous recevons de temps en temps du sperme. Quand elle libère ma bouche et qu’elle se redresse, tout le monde applaudi. La femme se lève et l’aide à se lever. Elle l’attire contre elle pour l’embrasser.


Nous sommes recouverts de sperme et nous allons, accompagnés de la femme, nous baigner pour nous rincer. Lisa et la femme se caressent et s’embrassent sans arrêt. Nous sortons de l’eau, Lisa tient la femme par la main. Une fois à notre place, la femme va chercher sa serviette et vient la poser à côté de nous. Le monde s’est dissipé, il y a un autre centre d’intérêt dans l’eau.


–Chérie, le te présente Dorothée, c’est une parisienne comme moi, Dorothée, je te présente Jean.

–Enchanté Dorothée, tu es magnifique.

–Merci.


Les deux filles s’allongent l’une contre l’autre, je suis contre Lisa sur sa droite. Nous restons allongés les uns contre les autres sans bouger pendant une bonne demi-heure. C’est Dorothée qui bouge la première.


–Jean ne pourrait pas se mettre entre nous deux ?

–Bien sûr petite gourmande. 


Lisa laisse un espace entre elles que je m’empresse de combler. Elles se tournent toutes les deux vers moi et deux mains commencent à parcourir mon corps. 


–Ensemble.


Elles enlacent leurs doigts et continuent de me caresser en baladant leurs mains réunies sur mon corps, évidemment ça se termine sur mon sexe, déjà raide, qu’elles serrent énergiquement pour commencer une branlette. Ma bite est maintenant bien raide, après ce qui vient de se passer, j’ai de la marge. Personne ne nous entoure, deux groupes concentrent tout le monde, un dans les dunes et l’autre dans l’eau, nous sommes tranquilles. Sur un signe de Lisa, Dorothée se lève et m’enjambe, s’agenouille les genoux de chaque côté de mon ventre. Je vois son sexe descendre sur le mien. Lisa guide ma bite entre ses lèvres et Dorothée se laisse tomber sur moi. Ma bite l’empale d’un seul coup.


–Oui, ça fait du bien une bonne bite dans le con.


Lisa s’agenouille au-dessus de ma tête pour venir poser sa vulve sur ma bouche. Les deux filles s’enlacent, s’embrassent, se caressent pendant que Dorothée monte et descend sur ma bite et que je m’occupe de l’adorable sexe de ma Lisa. Au bout de quelques minutes, Dorothée finit par jouir entrainant ma propre jouissance et celle de Lisa. Je commence à être un peu fatigué, je reste allongé pendant que les filles vont se rafraîchir dans l’eau, je fini par somnoler. Je ne sais combien de temps plus tard, Lisa et Dorothée viennent s’allonger à côté de moi. Je vois le mec qui a enculé Lisa debout devant nous, la bite raide enveloppée d’un préservatif.


–Chéri, je te présente Dimitri, c’est un russe, et tu peux voir que les russes sont bien montés.

–Celui-là en tout cas.

–Oui, et ça m’a donné une idée.

–Je sens que ça va être un peu spécial.

–Oui, en fait, j’aimerais que tu me baise pendant que lui t’encule, je sais que tu aime ça et je pense que cette bite ne te laisse pas indifférent.

–C’est un fait, mais il sait ce qu’on attend de lui ?

–Oui, Dorothée parle l’allemand comme lui, elle lui a expliqué ce qu’on attendait de lui et il est d’accord.

–Ok, allons-y, ça va faire du spectacle.


Dorothée se penche sur ma bite pour la prendre en bouche. Le résultat est immédiat. Lisa est allongée à côté de moi, les jambes légèrement écartées. Je me retourne pour m’allonger sur elle et la pénétrer.


–Oui, tu vas voir, ça va être super.


Dorothée m’enduit le fion d’huile et enfonce un doigt dans mon anus qu’elle fait aller et venir de plus en plus vite. Quand elle juge mon sphincter suffisamment souple, elle fait signe à Dimitri d’intervenir. Il se couche sur moi en présentant sa bite entre mes fesses. Dorothée la dirige au bon endroit et elle s’enfonce doucement dans mon rectum. Je suis étonné de ne pas ressentir de douleur particulière, il est quand même bien monté, mais Dorothée a fait ce qu’il fallait pour que tout se passe bien. Dimitri s’active, je répercute ses coups de butoir dans le sexe de Lisa. Je la baise au même rythme qu’il m’encule. Le spectacle a attiré du monde, une bonne vingtaine de personne sont autour de nous à regarder en se masturbant, surtout des hommes. Très vite Lisa se tend pour jouir, je la suis ainsi que Dimitri dont je sens le sexe vibrer dans mes entrailles. Dimitri me libère, j’en fait autant avec Lisa. En me retournant, je vois le dos de Dimitri maculé de sperme. Nous allons tous nous rincer dans l’eau, Dorothée s’occupant particulièrement de Lisa qu’elle frotte, asperge d’eau, caresse en l’embrassant.


Le reste de la semaine a été du même acabit, matins calmes, siestes sages et après-midis, sexe à la plage.

Diffuse en direct !
Regarder son live