Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 17 903 fois
  • 34 J'aime
  • 0 Commentaire

Le Livreur -b

Chapitre 1

Hétéro
34
5

Je suis livreur de matériel télé - vidéo dont j’assure l’installation à domicile.


Je fais un chouette métier qui permet parfois de passionnantes aventures; surtout lorsque les clientes sont sympathiques et jolies...


Voici l’histoire d’une qui l’était tout particulièrement...


Il était presque 18 heures en ce jour de fin du mois d’août.


J’avais à déposer mon dernier colis chez une certaine Madame Rosana Dolce, tout un programme...


Je dus sonner à deux reprises avant d’obtenir une réponse et craignais déjà de ne plus trouver personne vu l’heure tardive.


? Bonjour, c’est pour la vidéo ? dis-je enfin au parlophone.


? Ah oui, bonjour, c’est au sixième étage, porte de gauche ? me répondit une voix très accueillante...


Première impression positive, cette voix me laissait imaginer une personne jeune, douce et gracile ; en tous cas bien sympathique de prime abord.


Petit jeu très amusant que de ? mettre une visage sur un voix ? ; on est parfois (très) déçu...


J’étais donc en train de penser à cela, essayant de deviner celle qui m’apparaîtrait et cela était déjà de nature à laisser vagabonder mon imagination lorsque j’arrivai à l’étage.


? C’est par ici ? me lança la jeune personne que l’obscurité du couloir ne me permettait pas encore de deviner plus largement.


? Excusez-moi de ne pas avoir répondu plus vite mais je prenais le soleil sur la terrasse et je ne vous avais pas entendu sonner. Comme je m’expose toujours intégralement nue, il me fallait le temps de prendre de quoi me couvrir.. ? me dit-elle au moment de me faire pénétrer dans un superbe penthouse aux larges baies vitrées.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Déjà troublé par tant de désinvolture, je dus avaler ma salive car je ne pouvais articuler le moindre mot pour lui répondre: la franchise et le profil de la jeune femme que j’avais devant moi dépassaient tous mes pronostics les plus optimistes.


Créature à la peau splendidement dorée par le soleil, elle était mince, grande avec ses jambes interminables et resplendissait dans un long et ample tee-shirt blanc qu’un audacieux soleil de fin de journée rendait aussi transparent qu’indiscret.


Le tout dévoilant des formes bien attirantes...elle semblait ne rien porter en dessous!


Des longs cheveux châtain bouclés encadraient parfaitement un visage angélique et lui retombaient en cascade sur les épaules.


Rosana avait bien le type italien: cheveux foncés, peau mate, visiblement pas farouche et effectivement très sensuelle.


Elle était splendidement proportionnée, avec de mignons petits seins en forme de poire que le mince tissus du tee-shirt ne parvenait que difficilement à cacher; les mamelons pointaient joyeusement au travers.


De jolies anches, des cuisses splendidement galbées et des fesses formant un petit derrière bien rond et dur saillaient harmonieusement du léger vêtement qu’elle portait...elle était parfaite et je la dévorais déjà des yeux!!


Mais toutes les jolies personnes (même légèrement vêtues) ne sont pas pas forcément de grosses cochonnes disposées à coucher avec le premier venu sans autres conditions...


Je préférai donc rester prudent et réservé au départ (même si la contemplation de ce corps si attirant m’avait déjà donné quelques excellentes idées de baise ...)


? Où est ce que je vous la mets ? ? lui demandais-je alors.


? Je vous demande pardon ? ? me répondit-elle apparemment un peu choquée.


? Je parle de la vidéo que je viens vous installer... ? ajoutais-je aussitôt (comprenant que ma première question avait dû porter à confusion).


? Ah, là, en-dessous de la télé ; dans le petit meuble bas. Je vous montrer ? reprit-elle en passant devant moi.


Pour ouvrir les portes de l’armoire, elle ne s’agenouilla pas discrètement comme je l’attendais mais effectua un splendide mouvement jambes tendues...ce qui pour effet de faire remonter le bas de son tee-shirt et de dénuder totalement ses jolies fesses aussi bronzées que son visage!!


Et, effectivement, elle ne portait rien en dessous; même pas un petit string pour cacher un peu son entrejambes !


Je ne pus réprimer un ? oh ? d’admiration...


? Quelque chose ne va pas ? ? me demanda-t-elle, avec un sourire coquin.


? Euh, pas du tout ? répondis-je un peu gêné.


Et puis, avec franchise - et parce que, mu par le désir, j’avais entre temps décidé de risquer le tout pour le tout - , je lui avouai quand même : ? A vrai dire, vous venez de me dévoiler vos fesses et j’en reste ébahi...Vous avez un cul splendide, félicitations ?


? Merci, vous êtes gentil ? me répondit-elle simplement sans rien ajouter ni faire d’autre.


Les choses en restèrent là pour l’instant et je me mis donc au travail sans plus attendre.


J’avais hâte d’en finir avec l’aspect technique des choses c’est pourquoi le branchement et le réglage de la vidéo ne prirent que quelques minutes.


? Il nous reste maintenant à l’essayer. Avez-vous une cassette pour faire un test ? ? lui demandais-je.


? Oui, oui, j’ai exactement ce qu’il faut pour essayer l’appareil ? s’empressa-t-elle d’ajouter avec une lueur perverse dans le regard.


Elle me tendit une cassette que j’introduisis immédiatement dans l’appareil.


L’écran s’illumina soudainement, faisant découvrir une scène torride de film porno où une très jeune nymphette blonde comme les blés étaient sauvagement sodomisée par un athlète à la carrure de déménageur...


? Eh bien, ca c’est de l’action ? lui dis-je promptement.


? C’est le genre de truc qui t’excite, hein?! ? me lança-t-elle soudainement.


? J’ai tout de suite remarqué que tu étais un chaud lapin, je suis sûre que je suis ton genre de bonne femme. T’as vu comme ce bel étalon baise bien cette salope?! T’aurais pas envie d’essayer de me faire la même chose ? !?


Son brusque changement d’attitude à mon égard me fit un effet immédiat : je bandais ferme!


Je perdis alors tout contrôle de politesse et de distance pour lui rétorquer : ? Mais t’es sûrement une belle garce aussi si tu aguiches tous les mecs comme ça!! ?


Alors qu’elle sortait déjà lascivement la langue, elle porta aussitôt une main à son sexe et, par dessus le tissus du tee-shirt, commença à se caresser en disant: ? J’adore allumer les mecs.. et t’as encore rien vu! ?


Joignant le geste à la parole, elle retira majestueusement son seul vêtement et fut bientôt entièrement nue sous mes yeux.


Mon regard était maintenant irrésistiblement rivé à son petit triangle magique recouvert d’une broussailleuse toison brune en dessous de laquelle devaient être dissimulées de jolies lèvres roses.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder