Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 9 106 fois
  • 34 J'aime
  • 0 Commentaire

Un long week end

Chapitre 4

Zoophilie

....RTT oblige ,je termine ma semaine de travail le vendredi midi.

Je m’apprête, me fait toute belle comme jamais pour retrouver ma famille à la maison...

Enfin me voila !


Ouf la route a été longue sous le soleil de plomb de cet été ( canicule qu’ils disent : chienne en chaleur en latin, non , ).

Tout un petit monde m’attend, du moins je suppose...Le frère de mon père, sa femme, et ma cousine Sylvie qui joue avec Max à coté de la piscine.


Tous les deux s’empressent de me souhaiter la bien venue, chacun à leur manière

Sylvie me toisant, le sourire aux lèvres, Max posant ses pattes sur mon ventre la langue pendante.

Ma mère m’aide à ranger mes affaires dans la chambre, les draps sont tout propres, parfum lavande..

? -Elle dormira avec toi ce soir ma chérie...ça ne te dérange pas...

? -Bien sur que non !


Les digestifs glacés sur la table ne sont toujours pas entamés...trop chaud pour boire de l’alcool, comme le café d’ailleurs.

Sylvie, ravie de dormir avec moi ne me donne que des regard timides mais complices, Max reste allongé à même la pelouse, les quatre pattes en l’air ,exposant sa toison ventrale, son sexe en apparence à qui veut bien regarder...

Sylvie me propose un bain dans la piscine.

OK pour moi.

Son maillot 2 pièces, me laisse deviner une poitrine magnifique, seuls mes débats amoureux avec Max me confère un pareil buste...

Aucun complexe !!! je me sentais si femme, si épanouie depuis une semaine, alors le reste!!!

L’agréable sensation de l’eau sur ma peau a fait disparaître l’effet de la chaleur dût à la route.

Allongée sur le canapé, je fais semblant de regarder la télé, dormir, voilà ce que je désire le plus en ce moment.....

Vers 23h30 ma juvénile de cousine ( 16 ans a peine ) m’invite à aller nous coucher...

Je me choisis une culotte et t-shirt léger pour dormir, Sylvie fait de même...son ?il en coin s?attardant sur mon corps et regardant un string en dentelles posé sur une chaise.


? -Essaye le si tu veux !

? -Je peux ?

? -Oui bien sur...il t’ira très bien...!

Elle est sexy à souhait ma cousine. On parle, encore et encore, des vraies chipies, sous la couette, en se tenant la main nos conversations tournent autour des garçons. .bien sur....


01h20 : du mat nos paupières se ferment toutes seules . Elle se love tout doucement contre moi et deux minutes plus tard ,j?entends sa respiration qui me dit qu?elle dort enfin.

Moi Je ne fais que penser à mon chéri depuis que je suis revenue dans la maison et je vais pouvoir enfin aller le voir


01h45 : je descends boire un grand verre d’eau fraîche. Mon chéri n’est pas là, j’essaie de le trouver du regard dehors...rien.

Heureusement ! c’est vraiment pas le bon WE pour ’s’amuser’ lui et moi avec tout ce monde chez mes parents....si j’arrive à ne pas succomber à l’appel de la chair bien sur !

Encore un verre d’eau bien remplie, ... je regagne ma chambre. Sylvie se laisse emportée par un doux rêve je suppose, car une main posée sur son ventre, elle se caresse tout doucement...bientôt 02h00 et ma cousine dans un sommeil léger, continue de gesticuler...

Comment trouver le sommeil moi, maintenant avec l?excitation qui me gagne!...

J’aperçois sa main qui bouge sous le string que je lui ai prêté...

La lumière blanche de la pleine lune éclaire ce spectacle sexuel que m’offre ma cousine...sa jambe vient se frotter sur la mienne avec énormément de douceur... quelles douces sensations

?a me rappelle quand j?étais au collège et que je m?endormais avec ma copine Julie.

Mes souvenirs ,me donnent des frissons dans le dos ,collée contre son corps. Ces frissons qui commencent à courir le long de mon échine


Ce sont maintenant ses seins qu’elle caresse sous son t-shirt...

Accoudée face à elle ,je pense de plus en plus à Max...l’envie moi aussi d’avoir du plaisir me donne des bouffées de chaleur...

Avec une infime délicatesse, je remonte plus encore le t-shirt de Sylvie, un sein bien rond trouve enfin l’air libre, sa gestuelle ainsi favorisée trouve plus de grâce à mon massage mammaire...


Toujours prudente, de peur de la réveiller, je m’applique à faufiler sous son string une main aussi légère que l’air.


Mon doigt glisse lentement sur son petit clitoris, son minou est déjà bien mouillé, je caresse ses lèvres...

L?envie de mon mâle se fait de plus en plus pressante à ce moment la...

Je m’aventure à lui titiller le bouton, le pince entre mes doigts experts, le frotte en appuyant un peut plus fort...

La main droite de Sylvie serre ses seins de plus en plus fort, ses jambes s’agitent, sa respiration augmente, sa main droite trouve ma main qui frictionne son sexe...


Un petit ? hummm ? ! de plaisir sort du fond de sa gorge...Elle porte sa main sur ma poitrine, remonte le long de mes cheveux...

Un oeil à peine ouvert, elle balbutie...

? -merci !!!


A son tour elle s’accoude, me prend avec tendresse dans ses bras tremblants, dépose un baiser sur ma joue, et se laisse glisser sur le lit...

Elle ferme ses yeux...je me penche sur elle, lui dépose moi aussi un affectueux baiser sur sa joue, nos seins se touchent, sa main se dresse sur le creux de mes reins, passe sous ma culotte, elle touche du bout des doigts mes poils pubiens...

? -Je vais faire un tour, il faut que je sorte, bonne nuit Sylvie !....

? -MMmmm !!!! Reviens vite me dit-elle... je t?attends.

J’enfile dans le noir mes tennis, un short, ferme la porte derrière moi, je veux mon amant, je ne peux plus tenir sans lui. Après je reviendrais vers ma cousine et finir avec elle ce que nous avons si bien commencé.

La lune éclaire bien l’extérieur, les grillons chantent et je lance des appels que seul mon chien peut reconnaître. Max est là !!!! je le sens .

Je l’entends s’approcher de moi, il vient se frotter à mes jambes...

? -Allez mon beau suis moi !!! viens , j?ai envie de toi , j?ai envie de ton sexe au fond de mon ventre ,il y a si longtemps ..

On devine les chênes au bout du champ, Max devine mes pensées, enfin j’espère...

Au pied du premier arbre, à l’endroit même de notre première union consommé, mes vêtements tombent sur le sol...

Il met ses pattes de nouveau sur moi, on s’amuse ,on s’embrasse, on se cherche tous les deux? On s’aime !!!!!

Notre jeux amoureux se calme, nos préliminaires sont réussis comme nos retrouvailles.

Je suis allongée au sol, Max passe sur moi, me lèche et me sent.

Ses ongles martyrisent un peut ma peau, je l’étouffe sous mes caresses effrontées, mes ’je t’aime’ !!!

Il me tourne autour , me renifle entre les cuisses , entre les fesses ,revient aussi vite sur moi,

Mon sexe torride se lubrifie comme jamais...mes mains masturbant mon intimité...

Max vient dévorer sa femelle soumise

J’arrive à le calmer, lui parlant avec douceur, toujours dans l’esprit du jeu, il se laisse coucher sur le dos, mon bassin chevauche le siens, je me couche sur lui pour l’embrasser excitée comme jamais par l’odeur de ses poils, par mon acte amoureux, ou de folie...


Je ne sais plus...


Ma chatte cherche sa verge et la trouve encore à moitié enfouie...

Je me pénètre avec ce bout de mon amant que je veux en moi de toutes mes forces...ma chaleur intime commence à le faire réagir

Il sait que je suis en chaleur comme les chiennes qu?il va saillir parfois.

Sa verge grossit en moi...il s’agite du mieux qu’il peut, je le tiens fort et mes fesses s’agitent trop sur son sexe palpitant...

J’adore sentir son sexe me pénétrer, je le fais toucher l’entrée de mon vagin ,mes lèvres enserrant son bout rouge et m’empale avec fermeté sur elle au plus profond de moi...

Je me retire avec douceur, pour encore mieux la sentir le long mes parois intimes quand elle s’enfonce en moi...

Il me fait jouir...il m’entend jouir ...

Je le libère de mon étreinte...admire sa verge splendide de désir...

Max se relève aussi sec, vient a moi, se jette sur moi...il veut s’unir a moi à sa manière...

Je me fais soumise, prends la position idéale pour la saillie...mes lèvres dessinant sur mon visage un large sourire de béatitude..

.Il cherche déjà sa position sur mon dos, à son tour, il serre fermement sa femelle en chaleur, sa verge trouve enfin ma chatte...la pénétration n’as pas encore commencer, que l’émotion me fait chavirer de plaisir...

Il s’en suit un accouplement vertigineux, tant le plaisir me déchire les entrailles...


Bien plus tard, allongée dans l’herbe je me laissais allez dans ma plénitude, ma peau souillée, mes cheveux aussi...


Le temps que ma sieste répare un peu mon corps abîmé...Je me décide à rejoindre Sylvie dans ma chambre...

Je repasse par la piscine 5 petites minutes pour me débarbouiller des effluves de mon amant, celui qui m?est le plus cher ...j’aurais tant aimé me coucher avec lui, nos odeurs mélangées...

Au sortir de l’eau Max toujours la ,m’attend couché sur un bain de soleil, je suis la, toute nue sous yeux, je rougis ...

Je me pose sur le bain de soleil et me laisse la place...je passe a nouveau le t-shirt...de la manière la plus lascive qui soit ,je commence à enfiler ma culotte comme pour mieux le faire râler...

Ma chatte laisse couler un liquide visqueux sur le bord du bain de soleil... c’est moi qui suis contrariée...

Il s’approche face à moi ,me couvre de sa langue baveuse, saute sur mes épaules, se retrouve de nouveau sur moi

Je le serre dans mes bras, la sensation de le câliner contre moi est trop bonne...au dessus de mes poils pubien je sens son fourreau, lourd et agité...il veut me saillir encore, ici au bord de la piscine...

Mon regard cherche le fenêtre de la chambre de mes parents, inconsciemment mes mains agrippent le bain de soleil....mes jambes s’ouvrent à lui

Tant pis s?il y a du monde qui regarde , trop tard ,c?est trop bon...

Son sexe cherche le mien, la chienne que je suis veut encore son mâle...

Il me trouve, il me prend, cherche mon plaisir vaillamment, en me transperçant avec fougue...

Je jouie, vraiment très fort, trop fort sans crier de peur de réveiller toute la maisonnée, les doigts saignés par ma bouche. Son n?ud censé me coller à lui ,n’a pas jouer son rôle, rejeté de mon ventre par la puissance de ma jouissance.

Du sperme sort de mon antre à chaque coup de rein, à chaque expulsion de ses testicules,

Il m’inonde le vagin, et fini par jaillir entre mon amant et moi même...il se retire ,me laissant un peu déçue !?

Je me redresse, lui offre toute ma chatte en offrande sous ses narines, il me dévore le minou, me nettoie en profondeur...je suis folle...folle de lui...folle d’avoir fait ça ici, sous la fenêtre.....

A genoux à ses coté ,mon bras passe son entrejambe, je lui saisi sa verge, la ramène vers ma bouche...toujours épaisse et dégoulinante...


A mon tour de te gâter mon bon chien, mon amant adoré.




à suivre




arlette_lo@yahoo.fr

Diffuse en direct !
Regarder son live