Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 2 309 fois
  • 13 J'aime
  • 1 Commentaire

lové contre toi

Chapitre 1

Gay

Je suis bien, apaisé. Lové contre ton corps nu sur le lit de cette chambre d’hôtel.


Je me souviens, une soirée comme tant d’autres en déplacement professionnel, mais nos regards se sont croisés, chacun seul à sa table. Je t’ai vu sourire et j’ai souri à mon tour.


J’ai été régler mon repas à la caisse en indiquant à haute voix mon numéro de chambre, j’ai bien vu que tu étais attentif.

Puis j’ai quitté le restaurant et j’ai regagné ma chambre. Un lit, un bureau, une chaise, une télé, chambre banale et pourtant au fond de moi un sentiment d’excitation.


Je me suis dénudé, enfilé le peignoir de l’hôtel, entrouvert la porte puis je me suis assis au bord du lit. J’ai attendu.


J’ai enfin entendu la porte être refermée et tu es apparu dans la chambre, confiant, souriant, vainqueur. Je n’ai pas bougé et je t’ai regardé t’avancer jusqu’à moi. Quand tu as été campé devant moi, j’ai dégrafé ton ceinturon, baissé ton pantalon et ton boxer.


Enfin l’objet de mon désir était là devant mes yeux, à demi bandée. Je l’ai prise en main délicatement en avançant mon visage, ma bouche s’est posée sur ton gland, j’ai ouvert mes lèvres, tu as posé ta main dans mes cheveux, j’ai pris ton sexe en bouche. La main massant tes couilles, je t’ai sucé avec avidité.

Je t’entendais gémir et je sentais dans mon gosier ta queue durcir.

Je l’ai libérée de mes lèvres, je me suis levé, de tes mains sur mon cul tu m’as plaqué à toi, nos deux sexes bandés frottant l’un contre l’autre.


Nos lèvres se sont soudées, ta langue a pris possession de la mienne. Comme ce premier baiser fut doux et passionné à la fois. Quand tu as libéré ma bouche, je l’ai approchée de ton oreille et j’ai murmuré « baise-moi ».


Je me suis écarté de toi en me tournant, j’ai grimpé sur le lit à quatre pattes et j’ai tendu mon cul, des milliers de papillons voletaient dans mon ventre.

Alors j’ai senti tes mains écarter mes fesses et ton souffle sur mon anus. D’abord tes lèvres pour le baiser, puis ta langue pour le forer. A cet instant, j’aurais voulu t’avoir tout en moi.

J’ai gémi, j’ai plongé ma tête entre mes bras pour me tendre encore plus vers toi. Tu léchais mon cul avec gourmandise tandis que d’une main caressante, tu branlais ma bite raide.

J’ai soupiré en disant « maintenant, viens ! »

Alors ta bouche a quitté mon cul, bien vite remplacée par ton gland gonflé.

J’ai senti ta poussée et je me suis empalé sur ta queue d’un seul coup. Tu m’as pénétré jusqu’aux couilles. Tes mains ont agrippé mes hanches et tu m’as baisé lentement, vigoureusement.


Dans mes entrailles, ta bite allait et venait encore et encore, c’était tellement bon, j’étais pâmé de bonheur.

Puis tu as accéléré ta cadence pour arriver à l’extase, à la jouissance. J’ai senti les spasmes de ta queue dans mon cul, plusieurs jets puissants. Ensuite, tu es resté un long moment planté en moi, je ne bougeais plus non plus. J’avais joui moi aussi au moment de ton orgasme.


Puis tu t’es retiré et allongé sur le lit.


Je me suis retourné et j’ai glissé jusqu’à ton sexe gluant et à moitié débandé. Je l’ai léché sur toute sa longueur, je l’ai couvert de baisers et je suis venu me coller contre ton corps nu sur le lit de cette chambre d’hôtel...


J’entends ta voix pour la première fois « Paul ».

Je te réponds « Eric » et je souris.

Diffuse en direct !
Regarder son live