Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 12 246 fois
  • 85 J'aime
  • 1 Commentaire

Lucie et sa mère

Chapitre 1

Divers

Lucie et sa mère sont venus diner chez moi, ce fut un repas rapide et ’professionnel’, la mère de lucie est avocate et va me défendre prochainement à la suite d’un accident de voiture (une stupide priorité à droite). Lucie devait partir vers 22h rejoindre son ami et nous avions encore quelques détails à régler.


Après le départ de Lucie nous continuons donc d’élaborer ma défense, plus les minutes passaient et plus des idées cochonnes arrivaient à mon cerveau. Il faut préciser qu’à 45 ans c’est encore une très belle femme, remarquablement conservée. Elle est brune, coupée court, la peau mâte, des yeux verts, seul défaut ses seins tombent. Ce soir là, elle portait une jupe, en croisant ses jambes la jupe remontait assez haut pour me laisser voir son porte-jartelle.


Elle se rendait compte que je ne l’écoutais plus et voulait mettre fin à la soirée:


’On va arrêter là, je te sens déconcentrer’

’OK, allons-y’

Elle rassemblait donc ses affaires, et nous partimes, je devais la ramener car lucie avait pris sa voiture.


Cette envie de lui faire l’amour ne me quittait plus, dès que je le pouvais je la touchais, pour lui faire passer la porte, pour la remercier, pour lui parler. Elle se rendait compte de quelque chose, elle n’est pas stupide, mais elle restait elle même et ne repoussait pas mes gestes.Cà me donnait confiance en moi. Maintenant, je ne la quittais plus du regard, mais à ce jeux là elle est très forte et c’est moi qui baissais les yeux.


Une fois dans la voiture, je décidais de passer à l’action, j’avais très envie de poser ma main sur sa cuisse, mais pas directement, je me penchais donc sur elle pour ouvrir la boite à gant pour prendre une cassette que je fis tomber adroitement à ses pieds. Je me pencha et en remontant j’effleurais sa jambe avec mes doigts. Je repris ma place et démarra, elle ne disait rien, cette caresse avait été trop timide pour signifier quelque chose, mais que faire ? Petit à petit, je me résignais, et tout à coup, c’est elle qui prit ma main pour la placer sur sa cuisse. ’C’est ca ce que tu veux faire’ dit elle. Je restais tout con, tout le reste du trajet, ma main ne quittait plus sa cuisse, j’arrivais à passer mes doigts sous sa culotte, elle avança ses fesses pour me permettre de caresser son sexe. Avec mes doigts, je titillais son clito, qui se durcissait sous mes pincements. Avec sa main gauche, elle me caressait mon penis qui était serré dans mon pantalon, je ne pouvais plus conduire, j’étais trop exité, j’arrétais la voiture dans une ruelle.


Elle déboutonna mon pantalon et sorti mon sexe, elle approcha sa bouche et me lécha délicatement le gland avec sa langue, sa main droite me caressant les couilles; petit à petit, elle accélérait et enfoncait ma bite au fond de sa gorge. Je ne tardais pas à éjaculer, je la prévins pour qu’elle se retire, mais elle insista et je lui deversais mes flots de sperme dans sa bouche.


10 minutes plus tard, j’arrivais en bas de chez elle et elle m’invita à monter finir ce qu’on avait commencer. Une fois là haut, elle m’emmena dans sa chambre et s’allongea sur son lit,


’Fais moi jouir’


Cette fois ci je prendrais mon temps, je commença par déboutonner son tailleur, délicatement je sortis ses seins de son soutien gorge et mordit ses tétons avec mes dents. Je descendis avec ma langue le long de son ventre, je retira sa culotte et je pénétra son vagin avec un doigt, ma langue s’attardant sur son clito.Je sentais l’exitation monter en elle, avec ses mains elle appuyait sur ma tête et écartait ses jambes au maximun.


Elle se leva et me fit m’allonger, elle me déshabilla de haut en bas, elle s’assit sur ma bouche empalant sa bouche sur ma queue. C’est alors qu’elle eut orgasme qui déversa dans ma bouche un liquide juteux et délicieux.


Elle s’avança et s’assit sur ma bite, sa chatte était toute mouillée, ca rentrait tout seul, c’est elle qui imprimait le rhytme, elle bougeait beaucoup, à gauche, à droite, en haut, en bas. Elle se renversa sur moi, son dos sur mon ventre je pus saisir ses seins dans mes 2 mains, ils étaient fermes. Elle gémissait de plaisir, nos 2 langues s’entremèlerent comme pour montrer notre désir mutuel.


Elle se retira, et je la pris en levrette, mon pouce forçait son anus comme pour préparer ma prochaine pénétration. Je me retira de son vagin et approcha ma bite sur son trou du cul, elle approuvait, avec sa main elle fit pénétrer mon gland, je forçais, mon penis s’enfonça de moitié pour enfin disparaitre tout entier dans son cul. Elle gémissait et m’incitait à la ’défoncer’, j’accélerais mes va et vient, un violent orgasme la secoua, elle hurlait de plaisir. C’était à mon tour de jouir et je remplissais son cul de sperme.


Elle se retourna vers moi et m’embrassa goulument avec sa langue, elle avait adoré et me le fit savoir; Elle se leva et alla prendre une douche, de mon côté, je restais sur le lit et m’alluma une cigarette, je profitais de l’instant présent, je venais d’assouvir un de mes fantasmes. Elle réapparu quelques minutes plus tard en peignoir, elle le laissa tomber au pied du lit et s’enfouit toute nue au fond des draps. A mon tour j’alla prendre une douche, je me posais pas mal de questions, et maintenant quoi? Etait-ce l’histoire d’un soir ou cela se renouverait-il? Elle a 45 ans, j’en ai 23, elle est avocate, je suis étudiant et c’est la mère de lucie. Bref tout était très compliqué, la seule chose claire, c’est qu’on s’entendait très bien au niveau sexuel, alors de temps en temps...


Quand je revins dans la chambre, elle était entrain de dormir, je décida de prendre mes affaires et de rentrer chez moi; Au moment où je franchissais la porte, elle m’ordonna ’Reste là, j’adore faire l’amour le matin’

Diffuse en direct !
Regarder son live