Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 35 822 fois
  • 107 J'aime
  • 4 Commentaires

Lydie et les gros pervers

Chapitre 1

Trash

Je m’appelle Lydie, j’ai 17 ans et j’habite seule à Lyon dans une petite maison proche de l’université où je suis des cours de droit. Un soir, alors que je rentrais de ma journée de travail, je surpris mon voisin, Rémi, par la fenêtre en train de se masturber devant un film porno où était en scène des jeunes filles de mon âge. Cet homme était affreusement répugnant, il était gros, poilu, luisant de sueur et ayant un regard à vous glacer le sang tellement il avait l’air pervers.

Je rentrais donc chez moi, et, épuisée par les cours, je décidais d’aller prendre une douche avant de me coucher. Tout à coup, je vis une ombre et des mains se poser contre la fenêtre et là, le visage de mon gros voisin qui me regardait. Je sursautais et sortais de la douche en vitesse pour fermer les rideaux et la porte à double tour. Je tremblais, je me sentais violée.

Le lendemain, alors que c’était une journée comme toutes les autres journée de cours, je rentrais à la maison mais l’image de ce gros vicieux me hantais et j’espérais ne pas le croiser. Malheureusement, je devais passer devant sa maison, et cette fois - ci, il n’était pas seul 3 de ses amis, tout aussi repoussant que lui, était sur la terrasse en sa compagnie à boire des bières.

Je fis semblant de ne pas les voir et passais mon chemin. Je pris mon courrier à la boîte aux lettres mais à peine eu je le temps de rentrer chez moi que Rémi et ses 3 amis me sautèrent dessus et me firent rentrer brutalement dans mon salon.

Ils me poussèrent violemment sur le canapé. Deux d’entre eux me maintenais fermement tandis que mon voisin et le 4ème homme me regardais avec envie.

— Alors salope t’aime t’exhiber ? Je t’ai vu sous la douche hier, avoue que tu faisais exprès pour me chauffer ?

— Quoi !? Mais lâcher moi !

— Arrête de faire ta prude ! J’ai inviter des copains pour qu’on puisse s’amuser un peu …

— Tu nous fait bander petite pute ! Dit l’un d’entre eux

C’est alors que les deux hommes à mes côtés arrachèrent mon chemisier dévoilant ma poitrine généreuse, ils malaxèrent durement mes seins tandis que Rémi et son ami se caressaient devant moi.

Je les trouvait toujours aussi dégoutant mais quelque chose en eux m’excitait un peu.

Rémi releva mes jambes et retira mon pantalon moulant puis commença à caresser ma chatte par dessus mon string avant de le retirer sauvagement.

Les 4 hommes avaient sorti leur sexe et se caressait en me fixant. Ils avaient tous des queues impressionnantes et je commençais à mouiller.

L’homme qui était debout, que Rémi surnommait Flo, fit le tour du canapé, et me tirant la tête en arrière, m’embrassait goulument tandis que les 2 hommes à mes côtés, Luc et Henri, m’écartèrent les jambes afin que Rémi me lèche. Je mouillais de plus en plus et Rémi s’en rendis compte quand il introduisit un doigt puis deux.

— Oh la garce elle mouille comme une fontaine !

Je me dilatais un peu plus à chaque doigt jusqu’à ce qu’il en introduise 4.

Je sentais le plaisir monter : moi, une jeune fille sans défense, dominée par 4 males gras et expérimentés. Il accéléra la cadence des va et vient et reprit de me lécher. J’étais au bord de l’orgasme.

— Elle est prête les gars. Il me prirent et m’allongèrent sur la table les cuisses écartées. Luc et Henri se placèrent à mes cotés et me tétaient les seins pendant que je les branlait. Après m’avoir roulé une galoche bruyante et dégoulinante, Flo plaça sa bite à l’entrer de ma bouche. Je le suçais comme il se doit tandis que Rémi frappait son sexe sur mon pubis. Présentant son pénis à l’entrée de mon vagin, il rentra d’un trait et j’eus un cri étouffé par la queue de Flo dans ma bouche.

Je sentais des va et vient intenses en moi, ses couilles cognant contre mon cul et son gros ventre poilu frappant contre mon ventre. J’y prenait beaucoup de plaisir et eu un orgasme. Flo éjacula dans ma bouche et Luc et Henri sur ma poitrine en me voyant me tordre de plaisir.

Flo s’allongea sur le tapis et ordonna que je m’allonge sur lui. Je m’exécuta. Il introduisit avec difficulté son pénis dans mon cul puis commenca un va et vient lent ce qui ne m’épargna pas la douleur mais j’aimais ça. Luc écarta un peu plus mes cuisses et s’allongea sur moi fourrant sa queue dans mon vagin. Ils accélérèrent la cadence des coups en me maintenant par les hanches. Henri et Rémi enfournèrent leur sexe dans ma bouche me forçant à accueillir 2 énormes bites dans ma bouche. J’étouffais littéralement mais j’aimais l’idée d’être prisonnière de ses 4 gros pervers qui me maintenaient fermement, faisant de moi leur objet sexuel. Luc et Flo explosèrent en moi et me déclenchèrent un nouvel orgasme. J’aimais qu’ils me traitent de tous les noms j’étais leur salope. Rémi et Henri me tripotais sans ménagement et éjaculèrent en abondance sur mes seins et mon ventre me couvrant de leur semence. Puis ils échangèrent de place, et me placèrent en levrette. C’était au tour d’Henri de me pénétrer et telle une sale chienne, je me déhanchais sur son membre bien dur ce qui excitait un peu plus les 3 autres. Tandis que je sentais un nouvel orgasme dans mon chatte, je sentis les doigts d’Henri s’introduirent dans mon cul.

Je regardais avec insistance, telle une salope qui en redemande, Flo, Luc et Rémi qui se masturbaient face à moi. Ils firent entrée leur queue tour à tour dans ma bouche avant d’exploser sur mon visage. Henri quand à lui me déclencha un autre orgasme et je sentis son liquide chaud se déverser en moi.

Il se rhabillèrent, m’embrassèrent brutalement et salement.

Me laissant patauger dans leur sperme, ils sortent et me font comprendre qu’ils reviendront …

Diffuse en direct !
Regarder son live