Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 2 695 fois
  • 57 J'aime
  • 1 Commentaire

De la magie et du sexe ! : première mission

Chapitre 7

Hétéro
57
5

— Marius est à l’intérieur, dis-je à Adeline. Je l’ai arrêté, il a voulu faire une potion pour que Xenia tombe amoureuse de lui, mais ça l’a juste excitée.


Adeline écarquille les yeux avant d’entrer, elle ressort avec Marius ligoté, et appelle des gardes.


— C’est parfait ! s’écrie-t-elle. Messieurs, vous pouvez apporter cet homme au baron.


Elle se tourne ensuite vers moi.


— Donne la rose, je vais aller m’occuper de la potion et va régler le souci avec le baron.


Je hoche la tête et suis les gardes, je sais parfaitement ce qu’elle va faire et l’imaginer se doigter jusqu’à mouiller de partout m’excite et me fait bander, mais je dois garder mon calme, il faut amener Marius auprès de son père.


En entrant dans le palais du baron, je vois Eline ressortir, rouge et haletant un peu. Elle réajuste sa robe et ne nous regarde pas, surtout Marius. Je pense que le baron en a profité pour se faire un nouvel héritier.


Quand nous entrons, il soupire en voyant son fils, il se lève, énervé, et vient le gifler.


— Imbécile ! Tu te rends compte de ce que tu as fait !

— Je voulais qu’elle m’aime... Xenia devait être à moi ! s’écrie-t-il.

— Juste ça ! peste-t-il. Tu as failli détruire une alliance millénaire juste pour une fille ! hurla le baron, fou de rage.

— Les mages vont arranger ça, dit-il. Je suis ton fils, tu ne peux pas m’emprisonner pour ça.

— Crois-tu ? s’insurge-t-il. Tu iras purger une peine d’un an de prison et tu seras condamné à l’exil ! Tu ne deviendras jamais baron ! crie-t-il.


Marius écarquille les yeux, jamais il n’aurait pensé que son père fasse ça, ses ambitions stupides lui avaient fait faire n’importe quoi. Son père avait tout de même été clément, un an de prison pour détruire une alliance, c’est peu.


Je ressors, laissant les gardes embarquer Marius qui crie de le lâcher. Notre mission ici est presque terminée, ma première mission finie en succès. Mais avant tout, il nous faut rendre la potion aux nymphes.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Justement, quand je retourne près des autres, Adeline a une fiole remplie, je ne préfère pas imaginer à quel point elle a dû prendre son pied pour donner autant de liquide.


— Alex, tu peux te rendre auprès des nymphes pour leur apporter.

— J’y vais aussi ! J’en ai marre de rester enfermé ! s’écria Rayan.


Je lui souris et nous partons donc pour la forêt des nymphes. Ces nymphes si excitantes, je suis bien content de les retrouver.



*


Quand nous arrivons près de l’arbre des nymphes, l’une d’elles nous stoppe directement.


— La reine Myrtille ne saura recevoir que l’un d’entre vous, nous dit-elle.


Je soupire, mais cette petite nymphe semble sérieuse, je regarde Rayan, ne sachant pas s’il souhaite y aller.


— Je déciderai qui la reine recevra, nous dit-elle. La reine doit recevoir un homme de qualité, sourit-elle avec malice.


Nous écarquillons les yeux et sourions, comprenant où elle veut en venir. Je sens ma verge se serrer dans mon pantalon quand d’un claquement de doigts, ses feuilles disparaissent, faisant apparaître sa poitrine généreuse et son sexe finement poilu.


— Allez, vous aussi ! nous dit-elle.


Elle se met à genoux face à moi en premier, et saisit ma queue et me branle lentement en me lançant des regards coquins.


— La reine se doit de recevoir un sperme de qualité !


Elle caresse mon gland de sa langue, ce qui me fait frissonner, elle recommence à me branler avant de gober mes couilles, sa main caressant mon sexe m’excite au plus haut point, et des frissons parcourent mon corps quand ses lèvres glissent le long de ma verge. Gémissant, j’attrape ses cheveux et pousse sa tête, mon membre glisse dans le fond de sa bouche. Elle se met à gémir, reculant et avançant, jouant de sa langue, je sens que je viens, et quand je jouis dans sa bouche, elle pousse un soupir de plaisir.


— Ton sperme est délicieux ! me sourit-elle.


Elle s’élance tout de suite sur Rayan et se met à le sucer de la même manière si excitante. Rayan jouit dans sa bouche peu de temps après et elle se relève, nous regardant avec envie.


— Vous réussissez le test tous les deux ! Maintenant, vous devez aussi savoir user de vos langues ! Léchez-moi là où vous désirez me prendre !


Je m’approche de son sexe et passe ma langue sur ses petites lèvres, la faisant frémir. Elle gémit quand ma langue passe dans sa chatte et commence à tourner à l’intérieur. Elle gémit de plus belle alors que je me délecte de sa mouille goût olive, un petit cri suivit ses gémissements, alors que je rentrais deux doigts dans son sexe.


Mes va-et-vient et ma langue la font gémir de plus belle et se cambrer. Elle pose sa main sur ma tête et se masse un sein en poussant des cris, alors que je parcours son sexe de mes doigts et ma langue.


Je lève les yeux et la vois rouge et suant, elle va jouir d’une seconde à l’autre, je me mets alors à accélérer de plus en plus et à relécher sa chatte trempée de fond en comble. Elle se met à trembler tout d’un coup :


— Oh ouiiii ! hurle-t-elle.


Elle tombe dans mes bras et halète et reprend son souffle.


— Tu réussis la deuxième épreuve ! sourit-elle.


Elle se dirige vers Rayan et celui-ci lui dit qu’il souhaite l’enculer après, elle se tourne donc et s’abaisse, lui dévoilant son petit trou. Elle lâcha des petits cris en sentant la langue de Rayan parcourir son cul, et elle sursaute quand il la pénètre.


Elle ne met pas plus de temps à jouir qu’avec moi, et est toute rouge.


— Place à la dernière épreuve ! Faites-moi jouir !


Elle se couche au sol et je m’abaisse sur elle, je la pénètre d’un coup et attrape ses seins. Elle gémit à chaque va-et-vient, sa chatte étant trempée, je rentre facilement dedans. Je commence à aller de plus en plus vite, je la vois être rouge, elle crie sous mes coups de plus en plus violents. Je me couche sur elle pour lui sucer les seins, tout en la défonçant jusqu’à ce qu’elle hurle.


Rayan n’attend pas pour passer, elle se retourne et lui présente son petit trou. Il rentre directement, lui arrachant un cri, et commence à la sodomiser à grande vitesse tout en la tenant par les hanches. Elle crie quand il la redresse en lui agrippant les seins, je vois sa main glisser vers son sexe. Elle ferme les yeux et n’arrête pas de haleter, alors que mon ami la défonce.


— Oh oui ! OUI ! OUIIIII ! hurle-t-elle.


Elle retombe au sol et a besoin de plusieurs minutes pour reprendre son souffle.


— Vous pouvez... entrer... halète-t-elle.


J’ai un peu de peine pour elle, j’ai l’impression qu’on y a été un poil trop fort, mais ça avait l’air de lui plaire.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder