Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 3 814 fois
  • 24 J'aime
  • 0 Commentaire

MAGUY

Chapitre 2

Inceste

Donc comme dit dans le précédent chapitre, je venais de jouir dans le vagin de ma cousine Maguy et revenu à la réalité, des questions commençaient à m’assaillir, était-ce bien de forniquer ainsi avec ma cousine? Surtout que je venais de gicler dans son con sans protection, et si elle tombait enceinte, vous savez nous en Afrique noire, les choses sont compliquées par ce que trop de traditions et de coutumes, le scandale, les tabous, j’étais vraiment bouleversé. Elle aussi gardait un silence plus qu’interrogateur. Je me rhabillais et un petit baiser sur la bouche, je regagnais le salon juste à temps pour voir ma mère arriver. Elle me complimenta et me demanda si j’allais bien et si j’étais arrivé depuis longtemps, je lui répondis par l’affirmative lui disant que ma cousine s’était bien occupée de moi. Après un moment Maguy apparut et commença à préparer le repas dans la cuisine et moi je discutais avec ma mère, je prétextais un besoin de boire pour aller à la cuisine et une fois dedans, j’en profitais pour peloter ma cousine, elle me rendit mes caresses en me poignant le pénis à travers mon jean...je lui caressais la poitrine et les fesses à travers ses habits et lui demandais de venir me rejoindre à mon hôtel, au lieu d’aller aux cours à 13 heures. je m’empressais de retourner au salon pour dire à ma mère que je me devais de rejoindre mes associés pour une séance de travail, elle me dit d’attendre le repas que préparait Maguy, mais je refusais et rentrais à mon hôtel. A 13 heures trente la réception m’avertit qu’une certaine Maguy voulait me voir, je donnais mon accord et commandais une bouteille de Amarula, boisson supposée aphrodisiaque. Dès son entrée elle vint coller son corps au mien et commença à se frotter à mon érection naissante, après quelque temps, elle ouvrit ma braguette et commença une fellation des plus divines. je sentais sa langue le long de ma hampe et des fois elle s’essayait à une gorge profonde. Je lui ôtais ses vêtements et au moment que je voulais plonger ma langue dans sa grotte, elle me retint et me dit quelle voulait d’abord me sucer... je ne pouvais qu’accepter vu l’état dans lequel elle m’avait mise depuis la matinée. Elle remit mon pénis dans sa bouche et recommença là ou je l’avais interrompue. Elle le mettait à moitié dans sa bouche et d’une main me masturbais et de l’autre me pinçait un téton, c’était divin et ce rythme je ne résistais pas longtemps et la prévins que j’allais gicler, elle n’arrêta pas pour autant son action et je criais ma jouissance comme un fou et me répandis dans sa bouche. elle continua sa succion et me nettoya jusqu’à la dernière goutte. l’après midi commençait bien avec cette cousine qui commençait à m’étonner...Nous passâmes toute l’après midi à nous faire des câlins et à baiser, vers le soir, la réception de l’hôtel m’informa que j’avais une visite au bar, je laissais Maguy se reposer et descendis voir qui me cherchais, quelle ne fut pas ma surprise de trouver l’épouse de mon frère aîné, Rachele. Depuis toujours j’avais des fantasmes sur elle, et je me promettais de l’essayer surtout qu’elle n’avait pas d’enfants et qu’après 6 ans de mariage elle avait encore tous ses attributs, un corps svelte et proportionné qu’elle entretenait soigneusement car prof d’éducation physique dans un lycée de la capitale...

-Bonjour Rachele, ça fait un bail ma soeur?

-Bonjour mon beauf le plus beau.

Nous éclatâmes de rire car elle aimait me taquiner en me disant que j’étais le plus beau de ma famille. Après un verre, elle me demanda comme c’est de coutume en Afrique de lui donner son cadeau, en effet il est de coutume chez nous pour celui qui revient d’un voyage de rapporter quelque chose à chaque membre de la famille, je lui dis que je n’avais rien rapporté pour elle, elle me dit que non, elle devra monter dans ma chambre pour voir ce qu’il y avait pour prendre. Elle insistait tellement que je ne savais comment refuser, mais dans ma tête j’avais l’image de Maguy dormant dans ma chambre, et le scandale qui s’en suivrait. je lui dis de me donner un moment le temps de donner un coup de fil, je sortis du bar et dans le couloir j’appelai Maguy pour lui signaler la visite imprévue, elle ne fit aucune difficulté et me dit qu’elle sortait dans dix minutes et m’aviserai quand elle sera au rez de chaussée.

Dix minutes après, elle me confirma, et je pus enfin monter avec Rachele. Des que nous fûmes dans la chambre, sans préambules elle commença à m’embrasser sur la bouche et à me caresser le torse, surprise de taille, mais la suite est une autre histoire...

Diffuse en direct !
Regarder son live