Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 820 fois
  • 5 J'aime
  • 0 Commentaire

La maison du bonheur

Chapitre 2

Avec plusieurs hommes

Nous étions en vacances chez mon oncle dans le lot, revenu d?une soirée entre amis, ma femme Nina se laisse aller au libertinage pour ma plus grande joie en faisant une fellation à mon oncle.

Après que Nina nous eûmes sucé mon oncle et moi, nous restions tous les trois a nous regarder sans savoir quoi dire. Raymond avec le pantalon en bas des jambes, ma femme allonger sur le fauteuil de jardin la robe relever, la culotte baisser la chatte à l?air avec deux seins rougeâtre marquer par les caresses de mon oncle. Un silence qui paraissait interminable s?installa entre nous. C?est Nina qui prit les devants en demandant à mon oncle d?aller chercher une couverture et de l?installer sur l?herbe du jardin. Ce qu?il fit.

Elle déboutonna sa robe, retira son soutien gorge, son slip en dentelle et s?allongea sur la couverture. Elle était magnifique. Mon enthousiasme et mon excitation était t?elle que je ne savais pas bien par ou commencer. Mon oncle quand a lui plongea sa tête entre les jambes de Nina qui visiblement apprécié la dextérité de celui-ci qui se servait de sa langue comme d?un sexe, s?insinuant entre les lèvres chaudes et humides, pénétrant dans sa fente ouverte et ruisselante. Mon épouse commença, prise par l?excitation à dire  ? tu aimes ma chatte hein tonton. Et mon petit mari il aime voir sa femme se faire lécher. Ah c?est trop bon je vais jouir ?

Pendant ce temps je profitais des qualités buccales de mon épouse qui ne tarda pas à jouir en tenant à deux mains la tête de mon oncle.

Celui-ci en essayant de reprendre son souffle, s?allonge sur le coté et Nina transporter par ce cunnilingus s?empale sur son sexe tendu, le spectacle est incroyable, ma Nina si prude, refusant depuis des années de concrétiser mes fantasmes, chevauche devant moi mon oncle. Qui avec les deux mains pelotent les seins de cette monture qui le transporte de plaisir. Les rotations de son bassin sur la bite de Raymond montre l?envie et la détermination que cherche mon épouse à trouver son plaisir.

Sans hésiter je profite de l?excitation de ma femme pour m?installer derrière j?écarte les fesses de Nina et approche mon gland du trou du cul. Et sans préparation je m?introduis en elle sans aucune difficulté. Avec cette double pénétration elle laisse échapper un grand AH, Prise par la pine de mon oncle et la mienne ma femme se met à hurler ? c?est bon ? oh oui baiser moi, remplissait moi comme une chienne, Raymond pressait et sucer les seins de Nina qui avait du mal à retrouver son souffle. Quand tout à coup je sors ma pine de son cul et j?entreprends de la glisser dans sa chatte déjà occuper par la bite de mon oncle, mon épouse surprise et haletante m?aide à rentrer ma bite dans sa fente. Celle-ci rentre facilement dans le conduit lubrifier, Raymond et moi coordonnons nos mouvements, Nina les yeux révulser, en criant des obscénités s?écroule sur le buste de mon oncle en l?embrassant à pleine bouche, Après quelques minutes de ramonage, nous jouissons ensemble dans sa chatte déformé par cette double pénétrations, vaginale.

Après quelques minutes de flottement où nous restons en place les uns sur les autres, le cri de ma petite dernière, qui dort au premier, nous ramène sur le chemin de la réalité. Nina s?habille très vite et va consoler ma fille qui vient de faire un vilain cauchemar.

En redescendant, elle joua le jeu de la franchise en expliquant à mon oncle qu?elle a fait cela pour mon plaisir. Et qu?elle refusera toutes relations dorénavant avec lui. En comptant sur sa discrétion. Ce pacte a était plus ou moins respecté. Pendant des années à chaque vacances Raymond de temps à autres pu profiter de la bouche de Nina en ma présence. Il put aussi caresser son corps, mais sans jamais la pénétrer.

Nous avons eu depuis d?autres expériences plus ou moins avouables. Que je vous raconterais peut êtres.

Mon oncle nous a quitté cette année en nous laissons sa maison. Il avait rédigé un petit texte que le notaire nous a remis et qui disait :

Aimer, c’est trouver sa richesse hors de soi, vous m?avez beaucoup donné, le plaisir, l?envie de vivre. Dans cette maison j?ai eu beaucoup de joie en partit grâce à vous, voilà pourquoi cette maison du bonheur vous revient de droit.

Diffuse en direct !
Regarder son live