Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 980 fois
  • 2 J'aime
  • 0 Commentaire

Maitresse

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Sylvie était ma maîtresse depuis quelques temps. Tous deux divorcés, nous avions décidé de ne pas vivre ensemble, mais de nous voir lorsque l’envie nous prenait. Elle était très sensuelle. Nous recherchions mutuellement notre plaisir par des caresses, des situations, des attouchements que nous voulions toujours plus neufs.Nous étions au mois de juillet, Sylvie m’appelle au téléphone et me dit :

— Ma soeur me passe son studio en Normandie pour la semaine. Tu ne veux pas qu’on se paye une semaine de petites vacances ?

— OK c’est une bonne idée.

Et nous voilà partis, Sylvie, son fils Marc et moi. Le studio était petit mais il y avait une chambre pour nous deux. Marc dormait dans le salon sur le canapé. Nous ne pouvions donner libre cours à des ébats effrénés compte tenu de la présence de Marc, qui à 15 ans pouvait tout comprendre et qui était si proche. Le jeudi s’annonçait comme une journée particulièrement chaude. Bien que tous les volets soient fermés, il régnait une chaleur étouffante.

— Marc, Michel et moi on va faire la sieste un peu.

— OK, moi aussi dit Marc en s’allongeant sur le canapé.

Entrés dans la chambre nous avions enlevé les quelques vêtements que nous portions. Afin d’éviter les surprises nous avions gardé nos slips. Sylvie avait mis une culotte en forme de short, en soie très échancrée sur les cotés. L’un à coté de l’autre, nous avions commencé quelques caresses, et échangé quelques tendres baisers, lorsque Marc frappe à la porte. Rapidement nous tirons le drap pour nous couvrir un peu.

— Qu’est ce que tu veux dit Sylvie ?

Marc ouvre la porte et nous dit :

— Je n’arrive pas à dormir dans le salon. Il fait vraiment trop chaud. Vous avez de la chance, vous, car la chambre est plus fraîche.

Avec un regard vers moi du style ’tans pis on verra ça plus tard’ Sylvie dit à son fils

— Bon viens t’allonger ici.

Et elle me pousse un peu pour faire une place à marc à sa gauche. Nous restons ainsi quelques minutes. Comme Sylvie est très près de moi, ma main se pose sur un de ses seins et discrètement commence à le caresser. Marc est venu blottir sa tête dans l’épaule de sa mère. Il voit ou devine mes caresses. Cette idée commence à m’exciter. Sylvie, qui a son bras le long de mon corps, sent mon excitation, sans en connaître la cause. Elle tourne lentement sa main et prend mon sexe. Elle effectue quelques pressions qui ne font qu’empirer mon état. Elle me tend ses lèvres, je commence par un petit baiser. Puis très vite nous lèvres s’ouvrent et le baiser devient plus ardent. Nos langues commencent leur doux ballet, ma main se fait plus pressante sur ses seins. Par nos mouvements le drap est légèrement descendu Marc nous observe, il voit notre baiser, il voit mieux maintenant mes caresses sur le sein de sa mère. Sylvie ne dit rien, il est vrai que son fils l’a déjà vue les seins nus.

Ma main abandonne le sein pour venir se poser sur son ventre. Ma bouche abandonne la sienne pou déposer quelques baisers sur le haut du sein qui est maintenant bien découvert. Sylvie adore que je lui suce les seins. Souvent je l’ai fait jouir uniquement comme ça. Ma bouche descend très lentement à chaque baiser un peu plus vers le bout maintenant bien tendu. Marc n’en perd pas une miette. Il me regarde avec un grand sourire. Je devine qu’il aime être spectateur. Je poursuis ma descente. Sylvie a fermé un peu les yeux. Enfin ma bouche arrive sur le mamelon et y dépose un doux baiser. Très doucement, sans doute un peu gênée, elle prend mon menton et le fait remonter un peu plus haut. Je passe ma main à l’intérieur de sa culotte et mon doigt rencontre un sexe brûlant et humide. Ma seconde descente va directement sur le bout du sein et mes lèvres entourent le mamelon pour le sucer. Sylvie a fermé les yeux et se laisse faire, son souffle est plus fort. Je sens son sexe chercher les caresses discrètement.

Tendrement elle a passé son bras autour des épaules de Marc, et elle caresse ses cheveux. Marc est blotti dans le cou de sa mère, mais il ne perd pas ma bouche des yeux. Dans son mouvement Sylvie l’a rapproché d’elle. En caressant la cuisse de Sylvie, je sens celle de Marc à quelques centimètres. Par un désir bizarre, ma main passe de la cuisse de Sylvie à celle de Marc, toute proche. Très excité, je pose mes lèvres ouvertes sur la bouche de Sylvie, tandis que ma main caresse doucement la cuisse de Marc. Il ferme un peu les yeux, mais ne fait aucun mouvement pour éviter ma main. Sylvie ne s’est pas encore rendu compte de ce qui se passe. Comme j’ai abandonné son sexe elle abandonne le mien pour venir se caresser elle-même très doucement.

Elle écarte un peu les jambes pour que sa cuisse vienne se coller à mon sexe. Se faisant son autre cuisse rentre en contact avec celle de Marc. Tout en caressant sa cuisse, je tire un peu la jambe de Marc pour qu’elle vienne couvrir celle de Sylvie. Maintenant Sylvie a ses deux cuisses emprisonnées dans nos jambes. Sylvie remonte son bras et m’installe dans son épaule.

— mes deux hommes dit-elle en souriant.

Marc et moi sommes maintenant face à face dans son épaule, et nos jambes entourent celle de Sylvie. Ma main est passée des cuisses de Marc au bas de son dos. Je passe sur ses fesses. Il me regarde toujours avec un grand sourire. Lentement je soulève le bord de son maillot et ma main vient toucher la peau douce de ses fesses. Mon doigt passe doucement entre les deux fesses sans trop appuyer. Sylvie s’est rendu compte de ce que je faisais. De nouveau elle enlève son bras pour venir saisir mon sexe. Ce faisant le drap est complètement descendu. Sylvie regarde ma main dans le slip de son fils et me masturbe de plus en plus. Je la devine de plus en plus excitée. Elle doit sentir le sexe dur de son fils contre sa cuisse.

— Tu es bien Marc ? dit-elle

Un petit gémissement et un hochement de tête confirment son état.

— Tu veux enlever ton short ?

Sans attendre sa réponse je tire sur le short et il l’enlève rapidement. Il revient tout de suite se blottir contre la cuisse de sa mère. Sylvie pousse un petit gémissement de plaisir en sentant le sexe de son fils contre elle. Je caresse à pleine main les fesses de Marc. Je pousse ses fesses par un va et viens qui lui font frotter son sexe sur la douce peau de Sylvie. Se tournant vers moi elle me chuchote à l’oreille

— Tu veux bien branler Marc ?

— Ca te ferait plaisir ?

— Oui

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Ma main abandonne alors ses caresses et se glisse entre Sylvie et Marc. Je le pousse un peu. Il ne comprend pas tout de suite pourquoi. Mais lorsque je prends sa queue, il s’écarte pour me laisser la place. Je commence une douce masturbation en évitant de le faire jouir trop tôt.

— Tu aime ? Dit sa mère

— oh oui c’est trop bon.

— Va doucement. C’est mieux que quand tu te masturbe tout seul ? .

— Ah oui.

J’arrête un peu car je sens qu’il est sur le point de jouir.

— Marc, est ce que ça te gène si Michel et moi on se met nus ?

— Non, dit-il un peu intimidé tout de même.

— Michel, enlève ton slip.

Je fais rapidement l’abandon de mes derniers remparts. Je prends délicatement le bord de la culotte de Sylvie et je la fais descendre le long de ses jambes. Elle se tourne, le dos contre moi face à Marc. Marc regarde le sexe de sa mère. Mon sexe va immédiatement se blottir contre ses fesses. Sylvie prend ma main et demande à Marc de venir plus près. Elle pose ma main sur le sexe de son fils pour que je poursuive la masturbation. Sylvie a poser ses bras autour de Marc et dépose de petits baisers sur son front, ses paupières.... Je me blottis de plus en plus entre les deux sphères accueillantes de Sylvie. Elle a descendu sa main droite et l’a poser sur la mienne qui branle doucement Marc.

— Marc, dit-elle, tu veux bien que je te masturbe un peu.

— oh oui maman, s’il te plaît.

Sa main a remplacer la mienne. Ses doigts que je sais experts, ont pris possession du sexe de son fils. Je plonge ma main entre les jambes de Sylvie et mes doigts passe du clitoris aux lèvres, à l’anus dans une série de caresses effrénées attisée par la vue de la mère et du fils. Mon sexe est maintenant entre les cuisses de Sylvie. Elle a soulevé un peu une jambe de Marc et entre deux va et viens sur son sexe, elle passe son doigt sous les bourses. Elle vient chercher un peu d’humidité sur son propre sexe et tout de suite descend vers l’anus de Marc qu’elle caresse. Je ne vois pas tout, mais à la réaction de Marc je pense qu’elle force un peu l’entrée. Maintenant Sylvie a utilisé ses deux mains. L’une d’elle pratique une affectueuse masturbation et de l’autre elle flatte l’anus de Marc. Sur la paume de ma main qui branle Sylvie, je sens parfois celle de Sylvie ou le bout du sexe humide Marc. Nous sommes tous les trois au bord de la jouissance. Comme par un réflexe, Marc pose ses lèvres sur la bouche de sa mère. Non seulement elle y consent mais elle offre sans doute son premier vrai baiser à Marc. Je vois la bouche de Sylvie recouvrir les lèvres de Marc, j’imagine sa langue pénétrant fougueusement.

Ils jouissent ensemble bouche contre bouche, avec des gémissements. Le sperme de Marc vient se jeter contre ma main. Il éjacule longtemps. Toujours bouche à bouche Sylvie approche son bassin pour recueillir les dernières gouttes de sperme sur son ventre. Je n’ai pas joui pour leur permettre un plus grand plaisir tous les deux. Ils poursuivent quelques instant leur baiser en soufflant bruyamment. S’écartant de Marc Sylvie lui dit :

— Tu as aimé ?

— Oui

— Tu n’es pas fâché que ce soit moi ?

— ho non maman j’en avais très envie.

— Comme Michel n’a pas joui, tu veux voir comment on fait l’amour ?

— Oui je voudrais bien.

— Alors pousse-toi un peu. Il nous faut un peu de place dit-elle avec un grand sourire.

Nous adoptons une position que nous aimons bien et qui va offrir le meilleur spectacle à Marc. Sylvie se couche sur le dos, et en me mettant entre ses cuisses un peu de travers, Marc a une vue imprenable sur le corps de sa mère, son sexe et le mien. Sylvie prend mon sexe et commence à le faire pénétrer dans le sien. Marc assis sur le bord du lit nous observe. Il regarde mon sexe pénétrer celui de sa mère et aller et venir. La transpiration et l’humidité de nos sexes engendrent de doux bruits lorsque nos sexes se touchent et qu’ils se séparent. Marc a entrepris une masturbation sur son sexe qui est redevenu très raide en nous observant.

— Marc, tu aimes nous regarder comme ça ? Dit Sylvie

— Oui c’est excitant.

— Marc tu as envie de nous toucher ?

— C’est vrai je peux ?

Sylvie prend la main libre de marc et l’entraîne vers nos sexes.

— Retire-toi un tout petit peu Michel. Marc essaye de prendre le sexe de Michel et masturbe le doucement sans le faire sortir.

Marc m’entoure la queue de deux doigts et commence un lent va et vient. Il abandonne sa masturbation pour utiliser sa main droite plus experte à me branler. Ses deux mains sont posées sur le ventre de sa mère. Chaque mouvement fait frotter la paume de sa main sur le sexe de sa mère qui pousse des gémissements affriolants

— Attend Marc, lui dis-je. Je vais te montrer comment faire.

J’ouvre les lèvres du sexe de Sylvie et je lui montre comment flatter son clitoris. Il pose alors son doigt et commence une caresse que je suis obligé de freiner pour que sa mère n’explose pas. Il reprend un peu mon sexe mais c’est surtout celui de sa mère qui l’intéresse. Elle monte rapidement pour un nouvel orgasme.

— Viens Marc dit-elle en le forçant à venir se mettre au-dessus d’elle. Viens vite....

Enjambant la figure de sa mère, marc dépose son sexe dans sa bouche. Sylvie le prend goulûment et lui pratique sans doute sa première fellation. La tête de marc se pose sur le ventre de sa mère. Son doigt poursuit la caresse, mais il n’est plus aussi efficace. Nous montons rapidement tous les trois. Marc rempli en premier la gorge de sa mère. Il a poser sa bouche ouverte sur le ventre de sa mère pour étouffer un peu son cri de plaisir. Sylvie et moi nous jouissons ensemble presque juste après. Elle pousse de tendre cris avec le sexe de son fils dans la bouche. Je m’écroule sur le dos. Marc sort lentement de la bouche de sa mère et s’écroule sur elle, le nez dans sa toison. Je me relève pour embrasser Sylvie Elle a garder un peu de sperme de Marc dans la bouche pour m’y faire goûter. Comme je relève un peu la tête je vois que Sylvie a écarter un peu les fesses de Marc. Je passe ma langue sur l’anus. Marc a un petit frisson de plaisir. Je me retire et Sylvie lèche à son tour l’anus de Marc. Elle ouvre largement les cuisses pour que la bouche de son fils dépose un dernier baiser sur son sexe. Nous nous allongeons tous les trois. Moi dans l’épaule gauche de Sylvie, Marc dans son épaule droite. Nos sexes contre elle.

— Mes hommes dis Sylvie, j’ai un peu honte mais qu’est ce que j’ai bien joui.

— Nous aussi!!!!

— Marc, j’espère que la prochaine fois que tu as envie de te masturber, tu penseras à venir voir ta mère dit-elle avec un grand éclat de rire.

— ou moi dis-je en riant aussi

— En tout cas dit Sylvie, je crois qu’avant la fin de ces petites vacances je vais pouvoir te faire découvrir autre chose!!!!! Après tu seras un homme accompli, et moi une mère honteuse et comblée. Et nous avons partagé un grand éclat de rire.

Après une longue baignade dans le lac. Nous avons le soir continuer nos expériences. Mais pour une autre fois sans doute.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder