Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 61 451 fois
  • 103 J'aime
  • 2 Commentaires

Ma Maman d'Amour et plus.....

Chapitre 1

Hétéro

Voilà maintenant presque 6 ans que je vis une merveilleuse histoire sexuelle. Et ma tendre maîtresse n’est autre que ma mère.


Je n’avais à l’époque que 14 ans et aucune expérience sexuelle. Tout au plus quelques érections qui m’interloquaient et me laissaient ignorant du plaisir de la masturbation.


Nous étions en vacances au bord de la mer, ma mère et moi, et comme d’habitude, je pris ma douche avec ma chère maman. Je n’avais jusque là jamais attardé mon regard sur le corps de ma mère, mais cette fois là je ne pu m’empêcher de la trouver superbe. Le soleil lui avait donné un teins magnifique et sa peau encore enduis d’huile solaire lui donnait des reflets de satin. Je ne suis pas parvenue à résister à l’envie de la toucher ce qui provoqua en moi un certains trouble. Ma mère ne s’aperçue même pas de cet effleurement et elle commença à se passer du savon sur tout le corps. Tout d’un coup, elle s’arrêta et me regarda en souriant. Je ne compris pas tout de suite et ce n’est qu’après avoir suivi ses yeux que je me rendis compte que j’étais victime d’une petite, mais véritable érection. J’étais terriblement gêné mais ma mère s’accroupis et me dis tendrement : ’ mais ce n’est pas grave tu sais, c’est même flatteur.


Tu peux te soulagé devant moi si tu le veux. ’ Comme je ne semblais pas comprendre ce qu’elle venait de me dire, elle pris ma main et l’a fit prendre mon sexe. Puis me demandant de serrer mes doigts sur mon ’ zizi’ elle commença à imposer à mon poigné des mouvements de va et vient. Ce mouvement devint pour moi vite automatique et ma mère put se reculer et s’assoire dans la douche pour me regarder &oeuvrer. Je ne pouvais détacher mon regard du sexe de ma mère. Elle avait un peu écarté les jambes pour voir ma réaction et elle ne semblait pas déçut résultat. Je ne mis pas longtemps à jouir, d’une jouissance délicieuse et inconnue. Surpris par cette puissance orgasmique je fus déséquilibré et tomba dans les bras protecteur de ma mère. Elle me serra fort contre elle, tandis que je continuais presque mécaniquement à frotter mon sexe sur le ventre de ma mère. Là, je m’endormis profondément.


Le lendemain nous n’avions pas reparlé de cette fameuse douche. Nous étions sur la plage et elle m’enduis tout a fait innocemment de la crème solaire sur le corps, mais le souvenir de la veille m’empourpra immédiatement et je ne pu refreiner une nouvelle érection. Ma mère s’en aperçue et me dis, empressée, de rentrer. Sur la centaine de mètres qui séparaient la plage de notre bungalow j’eu peur que ma mère m’en voulu pour cette inconduite Pourtant, arrivé chez nous, elle posa sur moi un regard d’une grande tendresse, baissa mon maillot de bain et pris mon sexe dans sa main, après y avoir déposé quelques gouttes de salive. Elle ma masturba magnifiquement, et ce, à deux mains, passant successivement sur ma verge érigée ses mains glissantes de sa salive. Au moment où je me sentais ’partir ’ elle stoppa brusquement ses douces caresses et me pris par la main pour m’entraîner dans sa chambre. Je devinais ce qui allait se passé mais n’osait l’imaginer tant c’était pour moi inespéré. Elle m’allongea sur son lit et se déshabilla devant moi. Elle se mis sur moi, pris mon sexe dans sa main et l’enfonça dans sa merveilleuse chatte. Le premier contact fut incroyablement chaud, presque brûlant. Elle mouillait terriblement et mon plaisir fut telle que je jouis immédiatement en elle. Mais ma mère était trop existée pour me laisser m’en tirer à si bon compte. Et pour me ’ remotiver’ elle donna quelques habiles coups de langue sur mon petit pénis, désormais mou, puis ouvris sa bouche pour me l’engloutir tout entier. Elle me travailla ainsi pendant quelques minutes durant lesquelles je tentait de réaliser ce qui se passait. Mon sexe à nouveau bandé, elle s’empressa de se le réintroduire. Elle mouillait plus encore que tout à l’heure. Elle ondulait sur moi, les paupières entrecloses, avec un léger sourire aux lèvres. Son rythme était de plus en plus rapide, et je n’avais jamais vu ma mère ainsi. Elle qui était d’habitude si calme semblait alors prise de frénésie. Je lui donnais du plaisir. Je joui à nouveau et ma mère transpirantes dû profiter des derniers moments où mon sexe pouvait encore la contenter pour accélérer son étonnante cadence à la fin de laquelle et s’écroula sur moi, essoufflé. J’avais fais jouir ma mère. Ce fut le début d’une longue relation que je continue d’entretenir avec elle. Si à présent que je suis âgé de 18 ans, elle refuse que je la pénètre, il n’est pas rare qu’elle me masturbe le soir quand nous regardons ensemble des films un peu érotiques, et je dois me contenter de la regarder elle aussi se caresser. Je ne sais pas comment se terminera notre relation, mais j’ai un grand regret, elle n’a jamais accepté que je lui lèche la chatte, pourtant souvent dégoulinante de plaisir. Mais qui sais, un jour.


Arthur 18 ans

Diffuse en direct !
Regarder son live