Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 28 766 fois
  • 145 J'aime
  • 12 Commentaires

Maman chérie ...

Chapitre 1

Inceste

— Maman ?..... MAMAN ????

— Oui Léo ?

— Vient vite !

— Où est tu ?

— Dans ma chambre

— Tu n’es pas encore habillé ? tu sais que tu as cours à dix heures ?

— Tu es bien encore en robe de chambre toi !

— Bon, que t’arrive-t-il ?

— J’ai deux boutons blancs …

— Où ça ?

— Là sur mes …

— Tes testicules ? montre-moi.

— Maman...

— Je suis ta mère, montre moi, écarte les cuisses…. Oohhh c’est ça ? c’est rien, c’est des poils incarnés, qui n’arrivent pas à sortir et ça fait un amalgame blanc, il faut simplement pincer la boule et ils vont sortir

    - Ça doit faire mal !

— Gros douillet ! laisse, je vais le faire, ça ne fait pas mal allonge toi sur le lit et ferme les yeux


Avoir le nez sur le membre déjà bien développé de mon fils ne me laisse pas indifférente, il est largement mieux monté que son père, et le fait de sentir des doigts étrangers le fait allonger rapidement, j’admire cette hampe qui n’en finit pas de se développer sur son ventre elle atteint rapidement le nombril, ma chatte réagit en crachant son jus, Léo respire fort, combien de temps suis-je restée à mater sa bite et ses couilles ? Je dois faire un effort pour réagir …


— Et voilà ! tu as sentis quelque chose ?

— Non, rien, tu sais faire !

— Je l’ai déjà fait à ton père, une question tant que nous y somment, est-ce que tu te lave bien régulièrement le pénis ? c’est très important

— Derrière le gland ?

— Oui

— Je n’ose pas trop tirer sur la peau...

— Et pourquoi ?

— Beeeennn parce qu’après je ne peux plus la repasser dessus

— Bah ! tu plaisante ? essaie devant moi


En disant cela je sais ce qui va ce passer, mais j’ai envie de le voir décalotté à fond, Léo tire sur la peau qui s’étire difficilement en blanchissant, son prépuce est court, et d’un coup il se bloque derrière son nœud énorme et écarlate, ce qui provoque une nouvelle giclée de ma moule dans mes poils


— Et voilà ! Tu es satisfaite ? Comment je fais maintenant ?

— Eh bien … je vais…. Tu dois te masturber

— Maman ?

— Oui mon chéri ?

— Ta robe et chambre est ouverte...

— Oohhh excuse moi

— Non, laisse là comme ça, dit moi, je sors avec une fille mais je ne l’ai jamais vue nue, même pas ses seins, je les aie juste touchés par-dessus le soutien gorge, les tiens sont gros, surtout les tétons

— Pourtant tu les as beaucoup tétés ! d’habitude ils ne sont pas si gros, c’est que je suis émue de te voir nu

— Ça t’excite ?

— Bien sûr que non voyons !

— Tu ne veux pas me montrer ton minou ? je ne veux pas avoir l’air bête en découvrant celui de ma copine très bientôt

— De toute façon tu le vois étant donné que ma robe de chambre baille, regarde ….

— C’est bizarre comme truc, ça l’air soyeux … pourquoi y’a plein de gouttelettes dans tes poils ?

— Parce que … parce ce que …tu m’embête avec tes questions, c’est tout ce que tu veux ?

— Non ….

— Alors dis-moi ?

— J’aimerais savoir l’effet que ça fais d’avoir sur ma queue d’autres doigts que les miens

— Autrement dit, tu veux que je te masturbe ?

— Oui…sinon mon gland va être encore plus congestionné, je m’allonge et je ferme les yeux, va-y ….


Je crois que s’il ne me l’avait pas demandé je l’aurais fait d’office, j’ai très envie d’étreindre ce gros morceau de chair, Léo est allongé, les yeux clos, les jambes écartées, son membre tressaute a intervalles régulier comme s’il possédait un cœur, je referme mes doigts, sur lesquels j’ai déposé abondamment de ma salive, sur cette trique rigide comme du bois et douce comme de la soie, mon fils se cambre au maximum lorsque je manipule lentement son membre, une goutte translucide perle a la fente de son bout

Très vite il donne des signes que je connais bien, il bloque sa respiration, son cul se soulève, il va décharger …je ne peux résister devant cet homme bien formé et me jette dessus pour le prendre en bouche, il était temps quatre ou cinq énormes giclées épaisses fusent dans ma gorge


— Huuummmmmmm ça fait du bien ! qu’a tu fais avec ma queue maman ? Tout à coup elle était au chaud, ou est passé mon sperme ? Je devrais en avoir sur le ventre ?

— Pour ne pas tacher les draps je l‘ai avalé, regarde, j’en ai encore dans la bouche

— Berck !

— Un jour prochain tu ne diras pas cela lorsque ta copine te sucera et te fera gouter à sa chatte

— Ça a quel goût une chatte ?

— Lève-toi, je prend ta place, approche ton nez … plus prés … encore …

— Huuuummmm ! ça sent ….. bon !

— Hé bien ça a le même goût, passe ta langue dessus

— Ta fente est bien ouverte, c’est tout rose à l’intérieur, et ce bouton là-haut ? ça ressemble à mon gland mais en tout petit

— Ce bouton comme tu dit, c’est le clitoris, si tu veux voir ta copine hurler de joie, lèche lui… lèche moi mon chéri ! lèche maman ! je n’en peux plus ! enfonce ta langue dans mon con !!


Comme un affamé Léo enfouit sa langue et son nez dans ma moule, au début il lape comme un jeune chiot maladroit, puis, avec mes mains sur sa tête je le guide sur les ‘bon endroits’, Léo finit par me faire jouir comme une dingue,

Abasourdie par l’orgasme fulgurant je reprends lentement mon souffle lorsqu’un poids s’abat sur moi Léo cherche mes lèvres que je finis par lui offrir, tandis que sa main guide sa queue entre mes cuisses, ma vulve consentante aspire totalement ce manche raide qui étire ma gaine vaginale aussi bien en longueur qu’en largeur, il n’ose pas se mettre en mouvements, c’est moi qui donne le top avec un coup de rein puissant

Le piston bien lubrifié me ramone la moule de plus en plus fort, de plus en plus vite, j’enserre ses reins avec mes pieds, je lui mords violemment l’épaule quand le deuxième orgasme me terrasse, la douleur le fait se déchainer dans mon ventre, c’est a peine s’il a ralentit la cadence lorsqu’il a déchargé sa semence au plus profond de ma chatte, le trop plein ressort entre mes cuisses pour couler sur le drap


— ARRETE LEO !!!!!!

— Tu ne veux plus que je te baise maman ?

— Bien sûr que si grand fou ! mais en levrette maintenant !

— Je ne vais pas en cours ?

— Tes cours c’est ici que tu va les avoir

— Des cours de baise ? chouette

Diffuse en direct !
Regarder son live