Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 9 370 fois
  • 36 J'aime
  • 0 Commentaire

Maman fait du cinéma...

Chapitre 3

Orgie / Partouze

Bon, je vais continuer mon histoire...

Quand Laure est rentrée dans le salon, Serge finissait de pistonner maman aussi retira-t-il sa bite de son cul et fit le tour pour lui décharger en plein visage. Ma mère reçut du sperme partout et ouvrit la bouche pour recueillir les dernières gouttes. Laure s?approcha et commença à la lécher, lui nettoyant les coulées blanches, puis l?embrassa, mélangeant leurs langues pleines de foutre.

Elle caressa et soupesa les seins de maman ; lui pinçant les tétons, puis en la regardant, dit :

— Il y a juste un petit truc qui me gêne... Tous ces poils... Ca fait pas beau ; qu?en pensez-vous ?

— Y?a qu?à lui raser le minou, répondis-je... Qu?en penses-tu, maman ?

Elle approuva de la tête et pendant que Laure partait chercher le matériel nécessaire, Serge lui demanda ce qui l?avait fait craquer.

— Et bien ; commença-t-elle, d?abord le fait que j?étais vraiment en manque de sexe, puis votre gentillesse à tous, aussi le fait que tu ais une grosse bite et enfin un fantasme que j?ai pu réaliser...

— Ah oui, et lequel ?

— J?ai toujours eu envie de faire l?amour avec une femme, de lui toucher le corps et qu?elle fasse de même avec moi... Je pensais jamais que la première aurait été ma fille...

Laure revint à ce moment-là, portant une bassine d?eau et de quoi raser la chatte de maman.

— Allez, Hélène, mets-toi sur le dos et écarte bien les jambes...

Maman obéit et Laure coupa le plus gros des poils au ciseau, puis étala de la mousse partout et entreprit le lui raser l?entre-cuisse, lui enlevant tous les poils dans la raie des fesses, puis autour des lèvres pour ne lui laisser qu?un joli petit triangle au dessus du mont de Vénus. J?ai essuyée délicatement le surplus de savon, puis j?ai étalée une huile qui a eu pour effet de calmer l?irritation mais aussi de faire gémir ma mère. Laure s?en aperçut et sortit de la pièce en disant :

— Alors... Hélène, t?en a pas eu assez... On va arranger ça, tu vas voir... On va vraiment te baiser...

Elle revint 2 minutes plus tard avec une grosse boite, l?ouvrit et prit à l?intérieur un des gode-ceintures dont on se sert quelques fois toutes les deux ; elle m?en tendit un également et maman nous regarda nous équiper avec ces deux monstres. En effet, s?ils ont la forme d?un sexe d?homme, ils font 25cm de long et 5 bons cm de diamètre. Laure l?apostropha :

— Allez cochonne... En position... Viens me sucer la queue! Allez... Plus vite!!!

Laure s?assit sur le canapé et ma mère s?approcha à genoux pour venir lécher le phallus en caoutchouc. Maman donna des coups de langue dessus avant d?ouvrir au maximum la bouche pour l?engloutir. Laure était bien positionnée ; elle lui attrapa la tête de chaque côté et accéléra le mouvement, entrant et sortant son phallus artificiel de plus en plus loin dans sa bouche. Elle me fit signe que je pouvais y aller; aussi après avoir enduit de salive la chatte de ma mère, je me suis positionnée derrière elle; j?ai pointé l?énorme gland sur sa fente et j?ai poussée. Maman ne put que hoqueter en sentant cette énorme pénétration, mais je tenais bon et après que le gland se fut enfoncée dans sa chatte, j?ai continué à enfoncer mon mandrin cm par cm. J?ai pris mon temps, lui caressant les fesses, faisant passer mes doigts dans la raie, lui enfonçant mon majeur dans l?anus; puis je repris la poussée, faisant gémir ma mère. Je stoppai pour ressortir de quelques cm avant de pousser à nouveau pour entrer au plus profond. J?ai pris une cadence lente, allant et venant toujours plus loin dans cette chatte que je voyais complètement écartée. Maman allait au devant de moi en creusant les reins; elle gémissait sans arrêt et coulait maintenant comme une fontaine. Laure me fit signe de permuter nos places et elle s?enfonça sans problèmes dans le sexe béant de maman qui couina de plus belle. Au bout de 5 minutes, elle ressortit sa bite en plastique pour la pointer un peu plus haut sur l?oeillet tant désiré. Le gland passa avec difficultés, aussi laissa-t-elle maman s?habituer à cette sodomie hors norme puis donna des petits coups de reins pour faire rentrer le reste de son gode.

D?où je me trouvais, je voyais parfaitement le sexe artificiel aller et venir dans le cul de ma mère; Laure lui tenait les hanches fermement et poussait de plus en plus fort, il ne lui restait plus que 5 ou 6cm avant que son ventre touche les fesses de maman. Elle s?arrêta, sortit le gode entièrement , l?enduisit d?huile et replongea dans la croupe offerte, allant cette fois-ci jusqu?au bout, faisant crier maman de douleur et de jouissance mêlées.

— AAAAAHHHHH... OOOHHHH... C?est bon... Encore... OOUUIIIII... Défonce-moi...

Laure accéléra les mouvements, sortant la moitié du gode et le renfonçant sur toutes sa longueur.

Maman ne réagissait presque plus, elle gémissait sans discontinuer et Laure s?en aperçut, elle s?arrêta, et toujours plantée au fond des fesses de ma mère, bascula sur le côté pour l?attirer sur elle. Laure était allongée sur le dos, maman sur elle, lui tournant le dos, le gode au fond du cul; Serge qui reprenait de la vigueur vint se placer devant elle et lui remit sa bite dans la chatte, la prenant en sandwich. Il la ramona pendant de longues minutes puis éjacula et je m?approchais pour prendre sa place. Laure me dit :

— Tu ne pourras jamais la pénétrer... Avec ce qu?elle a dans le cul, ça m?étonnerait que ça passe...

Heureusement, le sperme de Serge me facilita l?accès, et après un petit moment de tâtonnement, mon gode-ceinture entra assez pour faire quelques allers-retour et crier une dernière fois maman.

Serge se mit à genoux pour embrasser ma mère tandis que l?on se dégageait les unes des autres, Laure l?embrassa à son tour en lui caressant les seins et dit:

— Et bien Hélène... T?as bien jouis, hein? Tu verras... la prochaine fois... Ce sera encore mieux...

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder