Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 8 895 fois
  • 53 J'aime
  • 0 Commentaire

La maman de Michel

Chapitre 9

Lesbienne

Amis de pêche


(note : il s’agit probablement du dernier épisode, le sondage ’stop ou encore ’, à ce jour indique 53% non pour 47% oui ; c’est donc la fin des aventures de Michel ; merci à toutes et tous de les avoir lues)


Bonjour je m’appelle Michel et vous avez pu faire connaissance dans les épisodes précédents.


Ce matin de vendredi pluvieux, j’ai accompagné ma mère au supermarché, je suis en congé pour 2 jours mais avec ce temps, ce n’est pas agréable. On on y a rencontré Phil mon ami de toujours, il nous a dit qu’il passerait en début d’après-midi pour m’installer une nouvelle carte graphique dans mon PC, ça fait déjà une semaine que j’attends d’ailleurs. Bref, nous rentrons avec m aman, on range les courses, aujourd’hui y’a rien à voir, il fait frais, il pleut ; elle s’est vêtue d’un pull et d’un pantalon, aucun intérêt. Au cours du repas on discute, et le sujet vient sur la dernière séance que nous avons eue avec Phil ; ma mère et moi-même d’ailleurs sommes toujours aussi impressionnés par le volume de son gland vraiment pas courant. Ma mère me dit que papa l’a ’sautée’ ce matin avant de partir au boulot mais qu’elle n’a pas eu le temps de prendre son plaisir, il a éjaculé trop vite ; elle est donc restée sur sa faim.


moi : - Tu sais m’man, y’a Phil qui va arriver, si vraiment t’as envie, on pourrait.... maman : - Mais, tu sais que c’est une bonne idée ça. Je vais me changer.


Elle s’est vêtue d’un t-shirt, ne porte pas de soutien-gorge, et d’une jupe noire mi-cuisses. Pendant ce temps j’ai débarassé la table.

< P> moi : - Tu es très bien comme ça maman. maman : - Je suis déjà toute émoustillée.


Vers 3 heures p.m., on sonne , c’est Phil, il m’amène ma carte graphique mais aussi Damien et Florian. On les a connus sur nos lieux de pêche, on a parfois participer aux même concours. Ils sont un peu plus âgés que nous (21 - 22 ans).


Phil : - Salut Mich’, bonjour Maryse ! J’ai rencontré Damien et Florian au rond-point de T... Ils ont annulé leur partie de pêche, il fait trop mauvais. On s’est dit qu’on pourrait prendre un café ensemble. moi : - Ouais, tu as bien fait, salut les potes ! Je vous présente ma mère Maryse ; maman , Damien et Florian des amis de nos coins de pêche.


On s’installe au salon, on discute un peu, présentations etc... ; je vais aider maman en cuisine pour préparer le café, les petits gateaux.


moi : - Alors m’man ? Ca te dit, ils te plaisent ? Tu as remarqué comme ils te regardent, ils n’ont vu rien qu’un bout de cuisse et ils sont intenables. maman : - Ils ont charmants mon chéri, et puis j’en ai tellement envie. C’est d’accord.


Mes trois amis sont assis dans le canapé et moi dans un fauteuil leur faisant face ; maman nous sert. Florian soulève sa jupe nous montrant sa culotte noire en souriant. Une fois tout le monde servi, Damien la fait asseoir sur ses genoux , il lui caresse les seins au travers du t-shirt, faisant pointer les petits bouts. Florian assis à leur gauche, prend maman par les cheveux et approche son visage du sien, il colle ses lèvres sur celles de maman qui tout suite lui roule un patin. Ma mère a écarté les jambes pour se mettre à califourchon sur les cuisses de Damien et lui fait face ; il a maintenant soulevé le t-shirt et l’a roulé au-dessus des ses gros nichons qu’il pelote nerveusement. Florian a baissé son pantalon et son caleçon, maman, tout en l’embrassant commence à le branler. Phil et moi nous nous sommes déshabillés complétement et approchons du trio. Nous sommes tous maintenant excités. C’est Damien, toujours très poli, qui commence un commentaire :


— Notre ami Phil a sous-entendu qu’il vous arrivait de sucer votre fils, montrez-nous ça madame. Florian : - Qu’est-ce que j’aimerai ça moi aussi, me faire sucer par ma mère ! Phil : - Et moi donc ! maman : - Vous êtes bien tous pareils !


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Floran et Damien se déshabillent à leur tour ; avec Phil, ils s’asseoient dans le canapé, queue à la main en se branlant lentement en attendant le début du spectacle. Je déplace la table basse et reste debout devant eux, de profil, pour qu’ils ne ratent rien.


Phil : - Restez accr oupie Maryse, vous vous doigterez en même temps. maman : - On va leur faire ce plaisir, mon chéri, maman va te sucer et se caresser pour eux.


Ma mère vient s’accroupir devant moi, le t-shirt remonté au dessus de ses nénés, les cuisses écartées, la jupe troussée jusqu’en haut, on distingue un changement de couleur de sa culotte au niveau de sa fente, elle mouille ma maman chérie. Elle me prend la bite devenue bien dure d’une main, me branle un peu et ouvre grande la bouche pour m’enfourner ; elle commence à me sucer devant mes copains. En même temps qu’elle aspire, sa langue joue sur mon frein, quelle sensation extraordinaire. Elle glisse son autre main entre ses cuisses et se caresse sur le tissu de la culotte. Mes trois amis, s’astiquent un peu plus vite maintenant, mais au bout de quelques instants, il se lèvent et se joignent à nous. Ils ont une femme mure à leur disposition, ils veulent en profite r. Nous entourons ma mère qui maintenant prend une bite dans chaque main et les branle, tandis qu’elle nous pompe avec sa déliceuse bouche, chacun à tour de rôle est branlé et sucé ; Phil impressionne toujours avec son gland surdimensionné par rapport à sa bite, maman le gobe néanmoins facilement, il n’y a que la bite de Damien qui soit vraiment nettement plus longue et grosse que les notres.


maman : - Hummmmm c’est bon toutes ces queues !


Au contraire de Damien (le poli), Florian est nettement plus tranchant :


— M... ! C’est vrai qu’elle suce son fils ! Phil : - Je vous l’avais dit que c’est une chaude.


Ma mère ne dit rien et se contente de nous satisfaire et semble y prendre plaisir ; d’ailleurs elle aime le language cru durant les rapports sexuels, ça l’excite autant que nous. Elle m’avait déjà fait comprendre, ap rès la séance avec le docteur à l’hôpital, qu’elle aimerait gouter une partie avec plusieurs bites, c’est une bonne occasion aujourd’hui, la rencontre inopinée avec les amis de pêche que nous a ramenés Phil va exaucer son voeu. Pour plus de confort je prends place dans un fauteuil, ma mère s’agenouille entre mes cuisses continuant de me sucer lentement. Elle prends ma bite en main et me branle doucement, décalottant complètement mon gland ; Florian la prend par les cheveux et lui fait engloutir mon sexe en lui maintenant la tête.


Florian : - Ouiiii lààààà suce-le bien à fond, ton fils ! moi : - Ohhhh maman ouiiii, encore, tu vas me faire jouir. Phil : - Oui Maryse faites le juter.


Pour l’instant, seul Florian se permet de tutoyer ma mère, mais avec l’évolution de la partie, les autres devraient se lâcher également. Damie n semble quand même rester bon chic bon genre mais jusqu’à quand ? Ma mère, maintenant en démonstration devant mes copains qui pour l’instant nous matent en se branlant, me suce et me léche à fond, sa salive dégouline le long de ma bite. Je gémis de plaisir sous ses coups de langue, les autres l?encouragent sans cesse à me prendre le plus profondemment dans sa gorge.


Phil : - Continuez Maryse ! Vous nous faites bander. Damien : - Faites-le jouir dans votre bouche !


C’est à ce moment que j’arrive à l’orgasme, je vais jouir dans la bouche de ma mère devant mes copains.


moi : - Ahhhhh ! je viens maman, je viens ! Tiens ! Tiens ! Je te gicle tout, ouiiii.


Je me renverse en arrière et tout en poussant des cris de jouissance je me vide. Maman se prend mon premier jet de foutre au fond de la gorge, elle me garde le gland en bouche, je lui envoie encore trois giclées. Elle a du foutre plein la bouche, qu’elle déglutit lentement ; elle tient ma bite par la base et la reprend en bouche pour avaler le jus de mes couilles qui finissent de se vider lentement. Elle me caresse les couilles, s?applique à me nettoyer sur toute la longueur de ma hampe. Mes trois amis applaudissent en sifflant et criant des bravos, ils la félicitent pour cette superbe pipe. Maman se relève, s’essuie la bouche dans son t-shirt qu’elle ôte nous dévoilant ses gros nichons fermes.


Florian : - Bravo ! Si ma mère pouvait m’en faire autant. Damien : - Et les nôtres aussi hein Phil ? Phil : - Oh ouais, depuis que j’en rêve.


Florian se lève le premier et se met face à ma mère, tous deux sont debout. De la main gauche il pelote un nichon et il glisse l’autre main sous la jupe, maman écarte le s jambes et se fait enfiler un doigt, on ne le voit pas mais on l’imagine sous la jupe.


Florian : Qu’est-ce qu’elle mouille ! Caresse toi les seins Maryse pendant que je te branle !


Complètement soumise et impudique maman s’exécute : elle empoigne ses gros nénés et les malaxe ; étire ses tétons tout en gémissant de plaisir.


Phil : - Elle sait faire la salope hein ! Florian : - A genoux sur la table et suces moi maintenant.


Ma mère s’agenouille sur la table basse, on lui a passé deux coussins pour protéger ses genoux ; Florain la prend par les cheveux et approche sa queue du visage de ma mère qui docilement commence à lui lécher le gland. Phil se leve aussitôt, son gros gourdin à l?horizontale et il vient se placer derrière elle, suivi de Damien. Ce dernier relève la jupe de ma mère et Phil lui fa it descendre la culotte, je suis quant à moi assi de profil à la scène, je recommence à bander. Toujours en suçant Fabien, par une petite contorsion, elle se laisse enlever la culotte complétement, Damien s’en saisit, la passe sur son visage et se branle avec. Phil dézippe la jupe et maintenant on est tous à poil. Maman se met à quatre pattes et se cambre pour nous offrir son fessier.


Damien (maintenant ne se contient plus) : - P..... quelle touffe Madame !! Y’en a jusque dans la raie !


Il arrête de se branler ; en écartant les fesses de maman avec les pouces il lui lèche la raie et le cul. Phil est passé devant et se fait maintenant sucer avec Florian.


Florian : - C?est bon de se faire lécher le cul et la chatte, hein, mais suces nous en même temps.

maman : - Oui, c?est bon, j?adore ça ! Damien : - Elle est trempée. Elle a vraiment un cul superbe , sa chatte est super bonne. Je vais la fourrer, elle me fait trop bander.

Phil : - Elle a le feu au cul, hein Michel ! Et je te parle pas de sa bouche qui est faite pour sucer et avaler.


Les entendre parler d’elle ainsi la déchaîne, elle masse les couilles des jeunots tout en léchant leurs queues sur toute la longueur ; elle insiste sur les glands et les méats bien ouvert d?où s?écoule un peu de jus. Damien lui bouffe littéralement le cul et la chatte, sa langue va de son petit trou à son con grand ouvert qui coule. Il léche la raie du cul en écartant bien les deux globes charnus et en introduisant sa langue profond dans son petit trou. Maman suçe et se fait brouter.


Fabien : - Il faudrait que ton mari voit ça, ça le ferait bander dur de te voir baiser et jouir avec 4 jeunots. Phil : - Je vais la baiser .


Damien arrête son broutage et vient devant pour se faire sucer aussi, maman ne rechine pas , elle taille des pipes à toutes les bites qui se présentent. Phil est passé derrière elle, enjambe la table basse, saisit les hanches de maman qui a compris et se cambre bien comme il faut ; il écarte ses grandes lèvres et place son gland énorme à l?entrée de sa chatte. Il lui écarte encore plus les cuisses et enfonce doucement sa pine. Il prend son temps , donne un coup de rein comme s?il voulait la transpercer et rentre complétement dans le con de ma mère.


Phil : - Alors c?est bon d?en avoir une bien grosse au fond de toi ?

Maman : - Oui, c?est bon, vas y je la sens bien ta bite Phil, elle est bonne, oui encore !



Phil bourrique maman à fond et ne se rend pas compte qu’elle ne peut plus sucer les autres car elle est trop secouée. Elle finit par s’appuyer sur la table, et Florian et Damien tiennent leurs bites en main pour les diriger dans la bouche de ma mère. Phil se déchaîne, il la prend par les hanches en écartant ses fesses ou par les épaules en la plaquant contre lui ; il la baise en poussant des ’han’ de bûcheron. Un premier orgasme arrive et maman crie son plaisir en lui demandant de continuer et de la remplir de son foutre.


Phil : - Ouiiiiiii tiens salope ! Je viens, je te jute ahhhhhh


Les gros nichons de maman tressautent à chaque assaut, Damien les pelote en pinçant et étirant les tétons déjà tout durs.


Phil : - Elle aime ça les gars, regardez la jouir et se trémousser et elle en redemande encore. Regardez ce cul et cette chatte, elle est trempée de jouissance.

Maman : - Oui encore ! Une autre queue oui, bourrez-moi bien mes chéris !

Florian : - Attends ma belle, je vais te la remplir ta chatte.


Sans ménagement, prenant la place de Phil qui vient s’asseoir près de moi, Florian enfonce sa bite dans la chatte trempée de maman. Il la pistonne encore , et encore et enfin, trop excité, il pousse un gémissement de dément lorsqu?il éjacule au fond de sa chatte. Il gicle en elle en saccades, vidant ses couilles en la limant par petits coups ; ma mère jouit une nouvelle fois, Damien est accroupi à lui malaxer les nichons et à lui titiller le clito.


Florian : - J?ai joui comme jamais, vraiment tu m?as vidé les couilles comme personne et toi, tu as aimé ?

maman : - Ohhhh oui vos queues sont vraiment trop bonnes.

Damien : - Sucez- moi maintenant, j?ai envie de gicler dans votre bouche. maman : - Hummmm tu n’as pas encore joui toi, le mondain et le très poli ; tu veux une bonne pipe de madame Maryse ? Damien : - Pompez-moi svp, je veux jouir aussi. J’adorerai me faire sucer par ma mère ; j’aime les femmes mures.


Florian est venu nous rejoindre sur le divan, on va donc regarder Damien se faire sucer. Mamn s’assoit sur le rebord de la table , il s’approche debout. Elle prend sa queue en main et amene son gland vers sa bouche. Elle léche doucement toute la longueur de sa grosse tige et l?embouche complètement ; elle lui pompe le gland lentement en caressant ses couilles. Maman le suce à fond, nue devant nous.


Florian : - Tu rebandes sec dis-donc Mich’, ça t’excite de regarder ta mère faire la salope. Enfile-la pendant qu?elle le suce, je veux la voir en face en train de se faire tirer

moi : - J’ai envie maman. Phil : - Comme j’aimerais pouvoir faire comme lui, je fantasme sec sur ma mère.


On se place de façon à ce que Florian et Phil puisse bien tout voir. Je mets d’abord ma queue raide entre les fesses de maman qui s’est mise debout au sol en appui sur la table avec les bras tendus, elle me tend sa croupe ; elle ne sert plus de ses mains pour pomper Damien c’est lui qui dirige sa queue. Je passe mon gland lentement dans la raie de maman, je lui caresse son dos, ses épaules ; elle écarte de nouveau les cuisses pour m’accueillir. Je l’embroche, ma queue l?enfile à fond sans aucune difficulté tellement elle est lubrifiée, pleine de foutre gluant.


maman : - Hummmmm oui mon chéri, bourre maman, vas-y, j’en ai envie. moi : - Ca y est m’man, j’y suis à fond, t’es trempée.


Je baise maman d’un mouvement régulier, tout ceci devant mes copains qui tout à l’heure ont déjà assité à la pipe qu’elle m’a taillée. Je suis planté en elle, la bourre à grands coups ; elle mouille sur ma b ite. Elle est prise chez elle par son fils, comme une chienne, en suçant une autre queue , dans son salon où elle reçoit et regarde la télé avec papa, sur la table, soumise à 4 jeunes hommes qui jouissent de son corps . Florian s’est joint à nous et caresse ses seins gonflés, étire ses tétons toujours plus rouge et se fait lécher le gland entre deux gémissements. Le plaisir monte, je la pistonne. Phil est à côté de moi, il introduit un doigt dans le cul maman ; elle part une nouvelle fois dans un orgasme violent en lâchant un grand ouiii de jouissance.


Florian : - Tu es belle quand tu jouis, tu sais, on voit que tu aimes ça.

moi : - C?est bon maman ! Tu t?empales bien, vas y crie encore, jouis bien fort.

maman : - Ouiiii, ouiiiiii encore, mes petits salauds vous êtes merveilleux.


Tout à coup Damien pousse un hurlement ; il jo uit se répand sur le visage de maman.


Damien : - Ta bouche ! Ouvre la bouche ! Ta langue, tiens tiens mon foutre salope !


La première giclée glisse sur la joue de ma mère et se perd dans ses cheveux, puis elle ouvre grande la bouche et sort la langue à plat pour que Damien y dépose son jus tout chaud. Il enfouit son gland dans la gorge de maman qui suffoque et se met à tousser, le foutre lui coulant sur le menton et tombant au sol.


maman : - Ohhhhh mon petit salaud, t’a mis la dose ! Il faut te masturber de temps en temps. Damien : - C’est trop bon, c’est le pied de baiser des dames comme vous, bourgeoise cochonne.


C’est à mon tour d’éjaculer dans la chatte de maman, je ne peux plus tenir, de la voir ainsi salope et couverte de foutre provoque mon orgasme et je lui vide mes bourses en criant que je l’aime. Je me retire et lui dema nde de rester dans cete position, appuyée sur la table et les fesses bien en évidence cambrée, avec mes amis on regarde tout le jus qui sort de sa chatte et lui coule sur les cuisses. Damien qui vient de lui jouir dans la bouche, la prend par les cheveux et lui roule des patins à grands coups de langue, tandis que Florian s’agenouille derrière maman et passe la langue bien à plat sur sa fente baveuse, il recueille le foutre et l’avale, profitant également d’enfoncer sa langue dans l’oeillet pas encore visité, hormis juste un peu avec le doigt de Phil. Il nettoie parfaitement maman , lissant bien même les poils souillés de sa superbe touffe. Maman se redresse, elle a déjà eu trois orgasmes, elle est souriante et détendue ; Florian avant de se relever également a rapidement tourné la tête vers moi et passe furtivement un coup de langue sur mon gland ; je n’ai rien vu venir, il a été très rapide ce salaud.


moi : - P... mais t’es dingue ! Arrête tes c.... on va te fracasser , taré ! maman : - Allons allons, Michel chéri, ce n’est qu’un petit coup de langue, calme-toi. Phil : - Elle a raison Mich’, allez on se calme et on va boire un coup.


Ce que nous faisons quelques instants plus tard, on prend un petit verre dans le salon tous à poil dans les canapés et fauteuils, discutant de cette bonne partie de cul. J’ai aidé maman à amener le plateau, verres et bouteilles ; dans la cuisine ele m’a calmé en relativisant ce petit coup de langue malheureux.


maman : - Souviens-toi Michel, la dernière fois avec monsieur Lucien, tu t’es laissé sucer à fond, et papa , l’année dernière hein ? moi : - Ouais bon, d’accord mais, je peux pas me laisser faire par ces connards. maman : - Allez c’est fini, on en parle plus.


Après un petit moment, alors que je montre &ag rave; Damien et Florian ma collection de dvd, dans le meuble télé, cet enfoiré de Phil s’est allongé sur le dos dans le canapé et a demandé à maman de le sucer. Elle s’est mise à quatre pattes sur le canapé entre ses cuisses , ses seins lourds ballottant sous elle de façon super bandante et son cul largement offert. Elle lui léche d?abord les couilles, remontant doucement le long de son pieu déjà bien raide et l’empoigne pour l?enfourner et le pomper, l?aspirant bien fort, joues creusées. Damien se place derrière elle et passe une main entre ses cuisses, la doigtant ; il prend en main sa queue et embroche maman d?un coup à fond, ses couilles venant buter contre ses lèvres intimes. Elle suce toujours la grosse queue de Phil et Damien la pistonne de toute sa longueur en tenant fermement ses hanches et criant sans cesse qu’elle est trop bonne. Phil approuve et la prend par les cheveux.


Phil : - Venez sur ma bite Maryse, empalez vous dessus. maman : - Ouiiii, tu vas m’enfiler Phil, je vais me mettre ta bite. Baisez-moi petits salauds.


Maman commence à débloquer, elle devient une très bonne salope lubrique.


Elle s’empale donc sur la queue de Phil, qui l’attire en la prenant pas les cheveux et lui roule des patins.


Damien (très loin de son ton réservé du début) : - Tu vas avoir deux queues comme tu les aimes, en même temps.

maman : - Oui, allez y bourrez-moi, bourrez-moi tous !

Damien : - hummmmmm , ta chatte dégouline sur ses couilles, salope, tu vas bien jouir , je vais t’enculer.


Damien pointe sa bite vers le cul de maman qui gigote déjà sur la queue de Phil. Il pointe son gland luisant contre le petit trou ; les fesses écartées par les mains de l’ enculeur , Damien force petit à petit l e trou du cul de maman. Avec Florian on joue les voyeurs en nous branlant. Le gland de Damien s’nfonce dans le sphincter d?un coup, ce qui arrache un cri de surprise. Ca y est elle est enfilée par ses deux trous, prise en sandwich, fière de faire bander de jeunes baiseurs, fière de les faire jouir. Damien contine de l?enculer, enfilant toute la longueur de son sexe dans son petit trou, gueulant que c?était bon. Maintenant les va et vient sont puissants, Damien sort de temps en temps son gland pour l?enfiler de nouveau d?un coup. Elle s’agrippe au montant du canapé , elle accompagne les mouvements des queues qui la défoncent profond lorsque un nouvel orgasme la fait crier.


maman : - Ahhhhhhh oui, mon cul ! mon cul ouiiiiiii ! Encore dans mon cul, je veux ton foutre !!


On dirait que c’est la bite de Damien, l’enculeur qui la fait jouir , immédiatemment Damien se crispe sur ses hanches et décharge dans le cul de maman.


Damien : - Ahhhhh salope ! Je viens ! Tiens dans ton cul !!


Il se vide en gémissant puis se retire rapidement pour s?allonger de tout son long sur la moquette.


Florian : - Je vais l’enculer aussi cette chienne !


Il prend la place de Damien et encule maman, enfonçant sa bite dans le trou élargit et plein de foutre. Phil ne tient plus et gicle dans sa chatte en l’insultant, il doit attendre que Florian ait fini pour se retirer car il est dessous.


maman : - J’en veux deux, viens Michel, viens baiser maman pendant qu’il m’enculera.


Tout en gardant sa bite dans le cul de maman, Florian s’assied dans le canapé , maman a sa bite dans le cul et lui tourne le dos ; elle écarte en grand les cuisses, Phil vient les maintenair en les tenant sous la pliure des genoux. Elle est magnifique, assise sur une bite qui lui rentre dans le cul, cuisses écartées, son barbu fourni offert, plein de jus.


Phil : - Vas-y Mich’, je la tiens écartée ta salope de mère.


Tenant ma bite d’une main, je la dirige dans la fente gluante de maman et avec Florian on commence à la bourriquer. On gémit tous les trois, maman est complétement défaite, en sueur, du foutre frais et séché partout, le salon sent le sexe. On défonce maman jusqu’à ce qu’elle jouisse encore, cette fois j’ai cru qu’elle s’était évanouie, elle est restée quelques instants comme inconsciente.


Florian : - Ahhhhhhh je lui jute dans le cul, je viens ! P...... je jute dans le cul de ta mère Mich’ , quel panard !! moi : - Moi aussi maman je viens, je viens ! Tiens tiens ! Je gicle !


Avec Florian on lui décharge tout dans ses orifices, elle est remplie de notre f outre. Je me retire le premier pour permettre à maman de se désempaler le cul de la bite de Damien. Ele s’affale ensuite dans un fauteuil, qu’elle souille du notre jus qui lui sort de la chatte et du cul, elle met ses bras en croix exténuée de plaisir.


maman : - Ah mes salauds , quel pied, j’ai joui comme jamais ! Quel pied ! Vous êtes merveilleux.


Tout le monde ayant joui, c’est satisfaits que mes amis vont se prendre une douche et prennent congé de nous, sans un mot déplacé ou une quelquonque salacité , tout le monde se salue courtoisement. Ce serait bien de pouvoir baiser avec nos mères respectives et tous en même temps mais cela , c’est une autre histoire :o)

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder