Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 25 638 fois
  • 57 J'aime
  • 0 Commentaire

maman, notre amante

Chapitre 1

Inceste

Ma mère me disait de ne pas abuser des bonnes choses. Depuis longtemps je me contente seule, comme elle m’a appris. Il faut dire que nous vivons nus dans la maison. Mais la semaine dernière j’ai surpris ma mère dans le divan, le soir tard. Pourtant plus tôt je l’ai entendu se faire mettre par papa. Elle gémissait comme rarement. Je crois bien qu’il la baisait en se servant en plus du gode. Elle était là, presque allongée, les fesses au bord du siège. Je ne voyais pas bien ses mains. C’est en me rapprochant que j’ai vu ce qu’elle faisait. Une main était plongée dans son vagin et l’autre tenait le gode qu’elle se mettait derrière. Je regardais maman se branler. Je m’approchais doucement sans qu’elle m’entende. J’étais devant elle ma main sur ma chatte. Je faisais presque comme elle.

Elle ouvrait les yeux me voyait, me regardait faire. Elle allait plus vite. Je la regardais jouir silencieusement. Puis, son orgasme terminé elle me demandait à moi sa fille de venir la lécher. Je me baissais en acceptant son invitation : lécher ma mère, le pied. Je sentais bien son sexe. Maman me donnait envie de continuer, de la faire jouir avec ma langue. Elle passait une main sur moi, sur le dos, en descendant vers mes fesses. Je savais qu’elle pouvait venir sur mon petit trou. J’avais envie de caresses à cet endroit, comme me le fait papa depuis un bon moment. Mais je peux lécher une bite, la faire juter dans ma bouche. Avec le con de maman par contre je ne pensais pas avoir telle orgasme sur ma bouche.

Je me trompais : en léchant le con de maman je la faisais jouir. Bien sur je ne recevais pas de semence, mais son liquide parfumé. Je suçais un con pour la première fois. C’était excitant, surtout en recevant ses doigts dans le petit trou. Puis sur sa demande nous nous sommes mises en 69. Je voyais de tout près ce con maternel. Son souffle éveillait encore plus mon désir. Il me fallait lécher le sexe de ma mère. Il suintait de mouille.

Quel délice de sentir ses secrétions dans ma bouche. J’étais bien occupée à lui faire du bien quand je sentais venir dans ma fente non pas un doigt mais une bite. Enfin papa venait nous faire l’amour. Maman me mouillait le cul avec sa langue, papa entrait dans l’anus. Elle devait aussi caresser les couilles de papa.

De savoir que je baisais avec papa et maman me donnait un orgasme gigantesque. Mon con s’ouvrait et se fermait sur la langue de maman. Je me sentais bien entre les deux. Papa sortait de mon cul. Je voyais sa grosse queue chercher la bouche de maman. Elle l’avalait en partie, elle le léchait, il grognait sa satisfaction. Je pensais qu’il allait jouir dans sa bouche, je m’apprêtais à embrasser maman pour récupérer un peu de cette semence. Il sortait sa queue toujours bandée. Elle me plaisait bien la queue de papa.

La main de maman s’attardait sur son con. Je la regardais faire en pensant que j’avais de la chance de baiser en famille. Elle était belle en se masturbant devant nous. J’aurais tant voulu continuer avec elle seule. Mais la bite papa était là. Elle était belle toute droite. Le bout était encore humide du con de maman. Il est venu me la donner. Ma main était trop petite pour en faire le tour. Je prenais la pine pour faire descendre la peau. Le gland presque violet montrait le bout de son méat. J’aimais bien quand il jouissait de voir le liquide partir de ce petit trou. J’aimais aussi la sentir en moi quand il jouissait.


Avec maman nous nous disputions presque la pine de papa. C’est que quand nous passons à table, nous regardons avec envie sa bite se balancer devant nous. Maman sait bien le faire bander. J’aime bien la voir prendre la queue de « notre » amant. Soit elle le caresse doucement, soit elle le mange presque. J’aime la voir sucer papa. Si elle lèche le gland, elle caresse aussi les couilles durcies, à moins que je participe à l’opération. Je m’arrange alors pour lui mettre ma main aux fesses. Il me laisse toujours lui masser le cul. Je sais parce qu’il nous l’a avoué qu’il aime prendre une bite dans le cul. Il est comme nous. Un trou du cul sert pour jouir en tous cas pour nous ses femmes. J’aimerais bien le voir se faire mettre par un copain à nous. Il refuse toujours à moins que je fasse venir mon copain qui je le sais aime aussi les culs d’hommes.

J’ai gagné, mon amant, mon copain est là, comme nous nu. Maman lorgne sur la bite nouvelle pour elle. Je vais donner la permission à mon amoureux de tirer un coup avec maman. Il me dit qu’il aimerait se faire mettre aussi par papa. Il bande quand la bite de papa s’approche de lui.

Maman est là, offerte à la queue de mon mec. Elle me donne envie moi aussi de la caresser. La queue entre dans ses fesses. Ma main ouvre sa vulve. Elle me laisse la branler comme toujours. Je la sens jouir plusieurs fois. J’enfonce mes doigts en elle : j’aime branler maman, elle sait me le rendre. Je sens la bite de mon amant entrer dans le con de ma mère. Papa s’approche aussi. Je ne sais s’il veut se faire sucer par maman ou par mon type. Non, rien de tout ça, il veut se faire enculer. Il branle un peu mon mec. Je vois sa queue dans la main de papa. Il se laisse faire, le salaud. Et moi, je regarde, je me branle aussi.

J’aime bien ces moments où nous perdons toute pudeur. En plus la bite de papa me plait, je la voudrais en moi.

Maman me regarde, elle va jouir. Elle ferme les yeux quand elle a des orgasmes coup sur coup. Enfin papa vient me donner sa queue. J’aime baiser avec mon père. Sa bite entre bien en moi, mieux que celle de mon copain qui nous regarde et j’aime ça. Il se décide à venir sur moi. Il va m’enculer pendant que papa me baise. Les queues se croisent dans mon ventre. J’ai juste la place pour poser ma main sur la chatte. Je me branle en étant baisée et enculée : le pied monumental, de quoi me branler seule le soir, juste avant de dormir.

Mon père est gentil : il m’a offert un gode bien enveloppé dans un papier rouge. En remerciement je me suis baisée devant tous. Quel pied de se masturber devant tous les autres qui regarde ma main et surtout maman qui se branle aussi en cadence avec moi.

Je me fais mettre par mon gars. Je me mets sur lui quand il entre dans mon sexe : il peut entrer le gode dans mes fesses.

J’adore baiser et me branler à la fois, comme maman qui m’a appris les rudiments de la masturbation quand j’étais encore jeune. Elle me faisait mettre sur ses genoux, prenait ma main, la passait entre mes cuisses écartées me faisait faire les mouvements de va-et-vient. Je jouissais ainsi la première fois sur elle grâce à elle, ma mère.

Maman a souvent envie de se masturber : pour elle c’est la meilleure chose en amour, sauf peut être se faire enculer. J’aime bien la voir se donner du plaisir : elle m’excite à m’en donner envie de me branler aussi ce que je fais devant elle et mon père qui bande en nous désirant l’une et l’autre ou les deux ?

Diffuse en direct !
Regarder son live