Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 2 774 fois
  • 2 J'aime
  • 0 Commentaire

Margot est une sacré salope

Chapitre 2

Divers

Les vacances sont passés et je suis retourné vivre à l?appart avec maman. Elle a repris ses activités et son cours de danse du Jeudi. Depuis l?incident, je l?accompagne mais pas de retombées. Les violeurs se sont volatilisés ou en taule. En tous cas, je veux pas prendre de risque et même si ça l?agace parfois, je tiens à l?accompagner. Question, meuf, néant encore. Je passe ma frustration sexuelle en achetant de nombreux magazine de cul et en allant sur le net. J?ai décide un jour, un peu ivre de retour de soirée, de passer au dialogue avec une fille. J?ai trouvé ça bien et ça m?a incité à acheter une webcam. Mais j?ai trop honte de l?utiliser encore et finalement ma webcam me sert à rien. Je reprend bientôt et je vais en première année de bts. Maman a repris aussi les cours de français. Toujours fidèle à ses habitudes, elle s?habille assez sexy sans trop exagérer à cause des autrès profs. Il faut dire qu?elle est bien foutu, ma mère. Son prénom c?est Marguerite mais ses amis et la famille l?appèle Margot. A 44 ans, elle en parait trente. Elle fait 1m68 pour 62 kg. Les cheveux noirs qui lui tombent jusqu?aux épaules. Le visage typé, méditerranéen car elle est originaire de Marseille. Elle a les yeux en amande de couleur marron et sa peau est mate. Toujours bien maquillée, elle se met des faux cils et ses sourcils sont noirs et très fins ce qui lui donne un regard magnifique. Son corps a gardé sa forme grâce au sport car elle est prof de danse en plus d?être prof de français. Elle a aussi de très beaux seins, très gros et qu?il est appréciable de voir bouger quand elle danse en même temps que ses élèves. Malgré le temps, elle se permet encore de porter des minijupes lui arrivant à la moitié des cuisses. Elle met des bas bruns et des chaussures à talons haut. Il lui arrive aussi de mettre un chemisier rose dont elle déboutonne le haut (2 boutons). Le problème, avec ses fringues sexy c?est qu?elle passe pour une pute dans la cité et que ça jacasse sur elle. Mais je m?en fout car je la connais et elle est pas infidèle. De mon côté avec ma meuf, c?est le néant. J?ai réussit à la peloter un peu. Résultat, elle me fait la gueule et je retourne à mes vidéos et mes livres. En regardant ma webcam, Je me suis aperçu qu?on pouvait aussi l?utiliser comme une caméra d?enregistrement. Je l?installe donc et ça tourne dans ma chambre. Je décide alors de la laisser tourner pendant que je vais en cours pour voir si ma mère fouille dans mes affaires car des fois, j?ai l?impression que mes livres de cul dans l?armoires sont touchés. Chose simple car maman est hermétique à l?informatique et je la convaincs de ne pas éteindre l?ordi pendant mon absence en disant que je défragmente ou que je télécharge(ce qui arrive parfois, surtout du cul). Je dirige la webcam bien en face de mon armoire et je pars en cours le matin. Le soir en rentrant, je visionne en accéléré mais rien. Le mardi je la vois juste déposer du linge dans l?armoire. C?est le mercredi que je découvris le manége. Le soir, donc, je visionne en accéléré et top, ce que je vois me fait halluciner. C?est pas possible, pas possible. Je remet en arrière. Ca commence vers 10h00 du matin. Maman ne travaille pas le mercredi. Peut-être un collègue qui passe la voir en toute amitié. C?est vers 10h35 que tout bascule. D?un coup la porte de ma chambre s?ouvre. Je vois une femme avec des seins énormes rentrer. Elle est toute nue et elle se précipite vers mon armoire en rigolant. Cette webcam là n?enregistre pas le son mais je vais faire du dialogue.

-Viens voir, Jacques, viens voir ! Mon cochon de Sylvain les planque là

Un homme que je connais pas rentre. Il est à poil en chaussette noire juste. La trentaine passée et brun, poilu avec un gros sexe. La femme en question sort ma pile de bouquin porno et ils le feuillètent comme deux ados en rigolant.

-Il aime les femmes aux gros seins, ton cochon de fils !

-Comme toi N?oublie pas que c?est ma grosse poitrine qui nous a fait nous rencontrer.

-Putain, ouais, ma Margot à moi. La femme la plus bandante que j?ai jamais eu.

Et oui, vous avez bien lu. La femme en question, c?est ma propre maman que je disais fidèle à mon père au dessus. Et la voilà qui se promène à poil dans l?appart avec cet inconnu et qui, en plus se permet de regarder mes magazines pornos. C?est à ce moment que j?ai droit à la totale (sauf le son hélas) car la cam enregistre tout et l?ecran est en veille en plus. L?homme semble être aussi ignare que maman pour l?informatique car il ne voit même pas la webcam allumé. D?abord il l?embrasse goulûment. Elle lâche les livres qui tombent de partout. Il se met à lui masser les seins. Ses deux mains sont posés sur la poitrine de maman tandis qu?ils s?embrassent. Les langues se mêlent et claquent. Ma mère est adossée contre l?armoire et l?inconnu qui s?appèle Jacques la domine. Ses mains ne cessent de malaxer les seins de Margot qui semble aimer cela. Il lui embrasse le menton et lui lèche le cou. Maman a la tête en arrière et pousse des gémissement. Surtout lorsque celui-ci se met a lui lècher son opulente poitrine. Il s?est accroupit la tête niveau des lolos et surtout des tétons. Il se met à la têter. Chacun des seins. Il mordille les long tétons et avec sa langue s?amuse à faire le tour des auréoles. Il reste un moment à s?occuper des nichons. Ma mère semble être a moitié en transe et ses gémissement son souffle en dit long sur son plaisir. Puis jacques lui plaque les mains sur les deux fesses rondes et brune. Je devine qu?il les masse tout en suçant les seins de Margot.

-Hmm ! Tu as raison de faire du sport, ton cul est bien ferme, j?adore te ploter les fesses.

Flattée et excitée, maman lui colle le visage entre les seins pour l?inciter à lui sucer les tétons. Jacques la soulève alors tout en l?embrassant et la porte sur mon propre lit. Elle le repousse en secouant la tête.

-N ?non Jacques, pas ici, pas ici ! C?est le lit de mon fils, on peut pas.

-J?ai envie de te prendre ici, justement. Ca me fait trop bander l?idée de baiser sa maman sur son lit sans qu?il le sache.

Il la pose alors sur le lit, sur ma couette propre. Je ne peux pas y croire. Et pourtant, ma mère va se faire sauter sur mon lit par cet homme. Pas vraiment emballé elle tente de le repousser. Esclave de son plaisir, elle ne rechigne pas longtemps. Surtout qu?en plein devant la cam, je la vois assise sur le lit, les cuisses écartees, sa chatte poilue offerte avec la tête de Jacques qui lui fouille la chatte de sa langue. Déjà mouillée depuis quelques minutes, elle se laisse lècher le sexe, fouillée sans pudeur son intimité. La langue de Jacques fait des merveilles et ses deux mains se referme sur la tête de Jacques. Elle lâche des cris de jouissance. Elle se renverse en arrière. Je vois ses seins par-dessous. Quel poitrail. Ses tétons sont durcis par l?excitation. Jacques continue de la fouiller avec sa langue et aux gémissements, on peut supposer qu?il a trouvé le clyto.

-Allez ! A ton tour, maintenant !

Margot se redresse, le visage excité. Elle l?embrasse de toute ses forces et s?accroupit entre les jambes de Jacques. Son pénis en érection rentre dans la bouche de ma mère. Elle lui taille une pipe et comme dans les films de cul que je regarde. Avec ce même air de salope dans les yeux. Jacques lui laisse sa bite à ses bon soins. Confiant du plaisir que la femme va lui donner. Il gémit tandis qu?on peut entendre les bruits de succions de la bouche de Margot. Ses mouvements de tête en suçant provoquent des remous de sa poitrine qui bouge en même temps qu?elle le suce. Jacques à bout, jute dans le visage de maman qui accueille le sperme dans sa bouche. Elle parvient à presque tout engorger mais des gouttes de jus tombent sur la couette. Jacques pousse Margot sur le lit et se met à côté d?elle. Il se met à lui caresser les seins. Ces superbes seins qui ressemblent à deux masses de chairs opulentes. Du pur, du naturel, des objets de plaisirs incroyable. Il l?embrasse encore. Ses mains fouillent son corps, le parcourt. Ils caressent le long des cuisses fermes, musclées et bronzées de cette femme sportive de 44 ans. Il reste à lui embrasser le ventre puis remonte à nouveau vers les melons de maman. Il se met sur elle et commence a la limer. Margot écarte pour recevoir cette grosse bite dans ses entrailles. Elle le veut. Elle veut sentir le sperme dans ses entrailles, sentir cette vigueur. Il la lime tout en grognant. Et margot répond par des gémissements de plaisir. Il est sur elle, la pénêtre. Et oui, ma mère se fait baiser sur mon propre lit. Ma couette récupère la sueur de Margot et de son amant. Je peux voir Jacques sur elle, son cul en gros plan, faisant des va et vient dans la chatte maternelle. Il semble infatigable. Puis, il vide le reste de son jus. Ma mère gémit. Il s?effondre sur elle et reprend son souffle sur maman. Elle aussi récupère. Au bout d?une dizaine de minutes, ils se lèvent et sortent de ma chambre. Jacques lui fait une claque sur les fesses de Margot. Elle revient une demi heure après pour changer ma couette. Voilà à ce que j?ai eu droit. En plus, mon pantalon est mouillée J?ai giclé. Ma bite est encore dure. Je sauvegarde le tout même si la qualité de l?image est pas bonne. Dire que ma mère est à côté.

-Sylvain, à table, mon chéri !

-Oui, maman ! J?arrive !

Nous dînons en tête à tête. On parle pas trop et je regarde ses seins en dessous son pyjamas. Elle se prépare tôt pour aller au lit. Elle met un peignoir par-dessus et en général s?allonge sur le canap devant la télé. Puis, maman part se coucher et je vérifie si quelqu?un est passé la voir mais rien. Je regarde à nouveau la baise de cet aprém et je me branle en jutant partout. Le reste de la semaine, Jacques n?est pas revenu. Elle est allé au cours de danse du Jeudi et je l?ai accompagné. Je me lasse pas de la voir bouger et surtout ses lolos sous le maillot. En plus, je regarde aussi les autrès élèves. Elles sont de tous les âges et avec de beaux seins. Y ?a du nichon partout et je me m?ennuie pas une seconde. Je suis pas le seul d?ailleurs car y a plein de mecs qui viennent voir le cour et même des vieux pervers qui fantasme sur le corps de ma mère. Vendredi on repart à la maison rejoindre papa. On fait un repas de famille. J?ai du mal à fixer papa du regard Je pense à maman qui joue bien son jeu. Je vais pas lui dire que c?est une garce qui le fait cocu. Si je lui dit, c?est le divorce et la merde dans la famille. Et qui me dit qu?il a pas une amante lui aussi. C?est pas grave, et puis j?ai bien pris mon pied à assister aux galipettes de maman. Du cul en live. C?est pas une actrice cette fois. Une vraie femme avec une paire de melon pas possible qui se fait baiser. Je la regarde parler avec ma tata comme si de rien n?était. Le week-end se termine. Je m?achète une nouvelle camera, plus chère mais plus petite avec meilleure résolution. En plus, elle enregistre le son. Je banque, mon mois y passe mais ça vaut la coup et l?image est meilleure. Le début de semaine se passe sans rien. Mais le mercredi suivant on entend les bruits de baise dans le petit salon. Hélas ma caméra est dans la chambre et je suis éc?uré. J?ai que des vagues sons venant du petit salon. Ils baisent pas tous le temps dans ma chambre. Il faut que je la mette dans la chambre de maman où dans le salon. J?achète alors une sorte de gros masque tribal creux à pas cher que j?installe prés de la télé dans le petit salon. Je met la cam dedans, c?est parfait on voit rien. L?objectif dans l??il du masque. Je camoufle le fil avec ceux de la télé. J?ai la vue sur tout le salon. J?attend donc avec impatience le Mercredi suivant. L?attente est insoutenable. Enfin, le soir arrive. J?espère que Jacques va revenir, je l?espère. J?ai la gaule avant même d?arriver. En plus, hasard, je croise maman qui revient des courses et en tenue sexy en plus. Elle me fait un large sourire qui dévoile ses dents blanche. Bien maquillée et tout ? Elle a mis une nouvelle mini jupe qui lui arrive a moitié cuisse. Elle est top avec ça. Ses jambes musclée semblent interminable. Je regarde ses seins. Elle a mis un gilet avec un petit chemisier qui bombe ses melons. Elle me dit d?aller chercher le reste des courses dans la voiture. J?y vais. Au retour, je vois maman qui se prend la tête avec des jeunes du quartiers qui l?ont sifflé comme d?habitude. Elle est redescendue croyant qu?il restait des affaires dans la voiture. Voyant qu?elle provoque une émeute et que d?autrès arrivent, elle finit par lâcher sa prise de tête et on remonte alors. Je ferme la porte à clef.

-Fais gaffe avec eux, maman !

-Ce ne sont pas ces petits cons impolis qui vont me dire ce que je dois porter, non mais !

-Mais bon, tu sais ce qu?il s?est passé il y a pas longtemps dans le coin !

-bon, on en parle plus, va faire tes devoirs !

Je vais à ma chambre. J?ouvre la fenêtre du logiciel. J?accélère jusque vers quinze heures comme la dernière fois. Je la vois qui reviens du travail. Elle semble lasse. Elle passe un ou deux coup de fil puis va à la cuisine se faire un café. Là rien, j?entend des bruits dans la salle de bain et l?eau qui coule. Elle se prend une douche. Au bout de quelques minutes, elle revient, vêtue de son peignoir de bain. Les cheveux dans une serviette enroulée autour de la tête. Elle est pied nue. Elle sort trois verres qu?elle pose sur la table et repart à la cuisine. Je sens que ça va tomber à l?eau. Cela va être des collègues de boulot. Pourtant j?entend frapper et maman qui répond

-J?arrive !

Elle se presse et ouvre la porte, dans cette tenue, c’est-à-dire à poil sous son peignoir de bain. C?est Jacques et un autre homme plus jeune qui doit avoir 23, 24 ans.

-Eh, ben, j?ai faillit attendre.

-Désolé, margot, mais on est passé t?acheter des petits cadeaux.

Ils sortent des strings et des soutient gorge et une minijupe.


-Ouaw, vous avez fait des frais les garçons !

-Essaie les pour nous faire plaisir !

-Servez vous donc des verres !

Elle va se changer. Je vois les deux hommes qui semblent contents et qui discute d?elle vautré dans le canapé en buvant leur verre.

-Ca va lui aller tu crois ?

-Le soutient, ça va être juste mais la minijupe, miam !

Maman revient avec la minijupe. Elle a mis un des soutient gorges noir transparent. On voit ses tétons et ses auréoles à travers. Elle prend des poses provocantes.

-Je vois que vous avez du goût mes petits salauds ! Mais par contre hors de question de porter ça dans la rue ! Je me suis regardée ! On dirait une pute !

-Tout de suite les grands mots ! Tu es super chouette ! Et tu as une de ses paires de seins?hmm !

-Eh ben, mon petit Jacques, je crois que je vais enlèver mon soutient gorge alors !

Elle exécute une petite danse sensuelle en ôtant son soutient gorge. Elle se retourne vers eux et relâche ses deux melons qu?elle cachait entre ses mains. Ils tombent en gigotant. Elle les prend en faisant un regard provocateur et les masse devant les deux hommes. Elle prend ses tétons, les tortillent en soulevant ses seins. Elle sort sa langue en se pourlechant les lèvres. Elle prend un regard de salope. Elle se met à onduler son ventre comme font les danseuses arabes. Vautrès dans le canapé, ils applaudissent en sifflant. Elle continue à danser alors en jouant avec ses seins. Comme elle les presse contre elle, on l?impression qu?ils sont encore plus gros. Elle se tourne vers eux et leur montre son cul en bougeant son bassin. Comme elle est prof de danse, tout ça c?est fait comme une pro. C?est alors que je réalise que je la connaissais pas comme ça. Je la croyais pas capable de faire des danses comme ça. Elle est sur le point de se taper deux mecs à la fois. Elle se retourne a nouveau et relâche ses seins. La gravité fait que ça bouge et elle se met à secouer sa poitrine en mettant ses mains derrière la nuque. La caméra enregistre un léger flocfloc qui correspond au bruit des seins qui bougent dans tous les sens. Excité, Jacques se précipite vers elle et la soulève en lui embrassant les seins à pleine bouche. Ses seins débordent de partout et Jacques à sa tête enfoncés dedans. Il la pose sur le canapé à côté de son ami qu?il appèle Nicolas.

-Vas y Nico, fais la jouir !

Nico se plonge alors entre ses jambes, écarte les cuisses musclées et plonge sa tête sous la minijupe qui remonte vers le haut. Maman, n?en peux plus. Jouissant à la fois à cause des massages de ses gros seins par Jacques et des léchons de Nico sur sa chatte poilue car elle a pas de culotte sous sa minijupe retroussée. Elle se met à mouiller presque aussitôt ne sachant qui embrasser. Nico la bouffe de toute ses forces et il maintient les cuisses de maman écartees. Les seins de Margot sont recouverts de la salive de Jacques qui lui mordille le bout des tétons. Nico pose les deux cuisses musclées de margot sur ses épaules tout en continuant de la lècher. Margot gémit à nouveau en soufflant profondément. Jacques grimpe par-dessus margot sur le canapé et sort sa bite qu?il met dans sa bouche. Margot suce Jacques pendant qu?elle se fait lècher le minou par Nico. Je vois le cul de Jacques qui cache le visage de maman et Nico de dos qui la lèche encore. Jacques lui prend les cheveux pour stimuler la pipe de Margot. Mais elle a du mal a gérer son bonheur et sa pipe en même temps. Ils tiennent le rythme pendant au moins un quart d?heure comme ça. Je me touche mon sexe gonflé à bloc. Humide, ma mère demande à se faire prendre sur le champ. Nico passe le premier. Il l?allonge sur le salon et se met sur Margot. Il rentre son sexe dans celui de maman et la lime. Son rythme est régulier. Il est sur elle et, tout en la pénétrant, lui caresse ses cuisses musclées. Il se retire alors avant de gicler. C?est juste. Margot reste les pattes écartee pour accueillir Jacques. Elle se tortille au sol en se caressant la chatte et en se léchant les lèvres. Jacques la lime à son tour tout en lui prenant les seins. Il est comme moi, le Jacques, il aime les gros melons. Le corps de Margot est secoué par le va et vient de Jacques. Ses seins lourds bougent mollement sur son torse ce qui finit par exciter Jacques. A sont tour, Jacques retient son plaisir. Ils sont suant tous les trois. Margot se relève en se massant le ventre. Elle sert des digestifs. Ils vident un Whisky où deux et ça repart. Margot prend la bite de Nico cette fois. Elle le suce merveilleusement bien. Dire que Nico doit être à peine plus âgé plus que moi. Nico pourrait être son fils et moi à la place de Nico. J?en bande rien qu?à l?idée. Ses lèvres le suce merveilleusement bien. Sa langue s?enroule sur le gland, se pose au milieu puis enroule à nouveaux. Le sexe de Nico, décalotté s?enfonce à nouveaux dans la bouche et elle recommence à le sucer. Elle le prend à pleine main et en fait le tour. La bite rentre ressort, déforme la joue de maman. Jacques, se pointe la bite en érection. Alors Margot s?occupe des deux. Une à la fois. Une bouchée pour Nico et une pour Jacques. Elle semble prendre son pied à essayer de bien les sucer. Nico, se sort de sa bouche et elle pipe alors Jacques. Il passe derrière elle et lui soulève les fesses.

-Hmm, On dirait un cul de joueuse de Tennis !

Il dit ça et lui plote le cul, les deux fesses. Puis, il crache sur son doigt et lubrifie son anus. Nico la sodomise alors tandis qu?elle suce Jacques. En voyant cela, Jacques s?excite de plus en plus et fini par gicler dans la bouche de Margot. Il jute tellement que ça déborde de sa bouche et margot manque de s?étouffer. Elle récupère le sperme avec une main et le ramène vers sa bouche pour tout avaler. Margot sent la queue de Nico s?enfoncer dans son cul. La bite fouille ses entrailles. Elle se met à quatre patte alors, remonte ses fesses et se laisse fouiller pénêtrer. Nico est tout enfoncé, il se retire, lentement. Maman gémit. Elle aime pas être sodomisée mais elle prend sur elle et elle repense aux lêchouilles de Nico. Elle lui doit bien se petit plaisir. Nico prend soin de pas lui faire mal. Il y va doucement, doucement et accélère Margot, se cambre et fait tout ce qu?elle peut pour accepter le sexe dans son anus. Jacques se glisse sous elle et introduit son sexe encore vigoureux dans la chatte de margot. Il essaie de la limer en même temps que nico. Ils y vont ensemble. Les gros seins de margot juste dans la figure de Jacques. Ca l?excite que ces deux lolos lui écrase la figure. La voilà avec Nico qui la sodomise et Jacques qui la baise par en dessous. Elle sent la respiration et la bouche de Jacques sur ses tétons et elle commence à rejouir. Nico prend son pied. Les yeux fermé, il lime le conduit anal. Il jute à son tour. Maman alors ouvre la bouche et laisse echapper un cri, les jets de sperme sont si fort que ça lui fait mal dans son cul. Mais elle serre les dents. Le jus rempli l?anus et elle a l?impression que son ventre se rempli en même temps. Surtout que Jacques à son tour éjacule le reste de son sperme. Elle a deux bites en elle qui déverse leur contenu à l?intérieur d?elle. Les deux semences remplissent maman. La chaleur se diffuse à l?intérieur de son corps. Là, elle en peut plus. Elle jouit. Nico se retire et elle tombe sur Jacques épuisée. La poitrine sur le visage de Jacques. Jacques sent le c?ur de Margot battre a fond la caisse. Ses seins sont chauds, gros. Il se laisse écraser volontiers le visage dans ces grosses masses de chairs. Ils restent un moment comme ça. Nico assis sur le canapé et maman, essoufflée, écrasant Jacques de sa poitrine. Maman reprend son souffle difficilement et dit :

-Ah, ce que je vous aime vous deux !

Ils parlent un peu, se félicitant de leur actions. Chose, incroyable, Jacques fait la tournée des cigarettes et elle en prend alors qu?elle me fait la morale la dessus. Elle se met entre eux deux sur le canapé (elle est nue toujours). Puis Margot dit :

-Allez, vous devez partir, mon fils va arriver et je dois faire des courses. Les hommes n?insistent pas et s?habillent. Après avoir raccompagnée à poil ses amants, Margot se sert un dernier verre. Quand elle marche ses seins bougent. Elle semble pas gênée de se balader nue dans l?appart. Elle se prend une douche en vitesse et se met en tenue sexy. La mini jupe sexy offerte qu?elle avait honte de mettre au début, un chemisier et un gilet. Ses melons bien moulés, bien gros et bien provoc. Elle s?est même maquillée. Je la vois prendre son sac et filer et refermer la porte. Après je la vois revenir avec les paquets des course, puis moi après et nous deux. Je coupe alors. Putain, ce que c?était bon. Je me suis bien masturbé. Quel spectacle. J?entend qu?elle m?appelle pour bouffer. Toujours son pyjamas et son peignoir de nuit. Elle s?est démaquillée mais elle reste belle de visage. J?ose pas croiser son regard car j?ai honte de tout. De moi et d?elle aussi. Dérangeant de voir sa mère se comporter comme une salope avec ses amants et de la voir après en maman normale. J?aimerai à la fois l?engueuler et la féliciter pour sa performance. Mais je dis rien, vaut mieux. Après bouffer, elle va dans sa chambre corriger quelques copies comme si tout était normal. Messages à Erosxx@hotmail. Fr.

Diffuse en direct !
Regarder son live