Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 21 399 fois
  • 103 J'aime
  • 4 Commentaires

le mariage de ma meilleure amie

Chapitre 1

Hétéro

C’étais un samedi après-midi ensoleillé du mois de juin, nous étions mon épouse et moi, invités au mariage de mon amie d’enfance

On s’était connu en primaire sans jamais se perdre de vue, il y avait une très grande complicité entre nous deux, nous sommes toujours restés très proche sans jamais avoir eu le moindre flirt en nous, nos amis communs de l’époque avaient bien du mal à le croire, mais c’était comme ça, une grande amitié nous unissait, un peu comme un frère et une sœur.

Donc, elle avait décidé de me prendre comme témoin, n’ayant pas dans sa famille une personne qu’elle pensait digne de cela à ses yeux.

Elle était resplendissante dans sa robe de mariée blanche, ses grands yeux noirs pétillaient de bonheur

J’étais très heureux moi aussi et en même temps un peu triste, car elle devait partir vivre avec son mari loin d’ici, il avait eu une promotion très importante et avait obtenu une mutation aux Etats Unis

Je ne le verrai plus

Un peu plus tard, tous les invités devaient se retrouver dans la grande propriété de la famille de son mari, il y avait un grand jardin avec des arbres immenses plusieurs fois centenaires

Eric son mari vint me rejoindre, il savait que j’étais très heureux car elle avait trouvé un « mec bien » comme elle le méritait

J’avais dans le passé repoussé quelques prétendants qui ne me paraissaient pas à la hauteur de mon amie

Plusieurs fois elle m’en a voulu, mais jamais trop longtemps car elle finissait toujours par voir que j’avais raison.

« alors tu passes une bonne soirée ? me demanda t’il

« Impeccable, tu as fait les choses en grand, Eric

« je tenais à ce que ça soit inoubliable pour Christelle, je pense que c’est réussi. Je sais que tu es triste de la voir partir si loin, tu pourras venir nous voir si tu veux

« tu sais c’est loin l’Amérique et je n’ai pas les moyens d’un tel voyage

« le billet d’avion n’est pas un problème, j’en ai parlé à Christelle, elle te veut chez nous au moins deux fois par an, que tu le veuilles ou non

« ha ! bon alors si c’est une demande de Christelle….C’est très gentil de votre part

« on te doit bien ça, tu as veillé sur elle pendant toutes ces années,

Alors que Christelle approche, Eric se retire, il a toujours eu ce tact de ne pas chercher à assister à nos conversations, c’est une des nombreuses qualités que j’ ai détecté chez lui

Christelle m’embrasse longuement dans le cou, elle me laisse une belle trace de rouge à lèvres sur le col de ma chemise

« arrêtes, tu as envie que ma femme me fasse une scène ou quoi ?

« c’est vrai, j’oubliais qu’elle m’a toujours considéré comme une rivale

« tu sais bien que ce n’est pas vrai, elle trouvait tout simplement que je m’occupais trop de toi, d’ailleurs, tu ne l’as pas vu ?

« Si, elle discutait avec des amis à Eric dans la salon, je crois qu’elle a abusé un peu de la boisson ce soir. Tu viens, j’ai envie que tu m’emmènes faire le tour du parc

« et tes invités, tu ne vas pas les abandonner quand même

« Eric s’en occupe très bien, moi ce n’est pas trop mon truc, allez viens, on va faire un tour

Et nous voila parti en direction du parc, il commence à faire sombre, mais le chemin est éclairé par de petits lampions

Christelle me prend la main, et nous marchons quelques minutes jusqu’à un banc de bois un peu en retrait du chemin

Elle s’assied, je fais de même, elle s’approche de moi et me dit :

« j’ai envie de t’embrasser, on ne se verra pas pendant quelques mois, j’ai envie d’un baiser d’amoureux

« mais non, et Eric, alors, tu y penses ?

« ne mélange pas tout s’il te plaît, et elle se penche vers moi et colle ses lèvres contre les miennes, je sens sa langue tenter de rentrer, j’ouvre alors la bouche et je lui rends son baiser,

puis, elle se reprend, et me dit

« je crois que nous allons faire une bêtise tous les deux, mais c’est trop tard pour arrêter

Elle se penche vers ma braguette et d’un geste très habile sort ma queue et commence à me branler d’un mouvement lent mais très agréable, puis elle approche ses lèvres et dépose un bisou sur le gland, elle rentre ensuite le gland dans sa bouche et fait un mouvement de va-et-vient avec ses lèvres, je me laisse faire, on ne peut plus reculer maintenant, enfin !! si on pourrait, mais je n’en ai plus envie

Je ne pense qu’a une chose, lui faire l’amour sur ce banc en bois

Elle relève la tête et m’embrasse à nouveau, elle me sourit. Je lui relève la robe et je m’aperçois qu’elle n’a pas mis de culotte. Sa petite chatte est rasée et toute douce, je pose ma langue sur son clitoris, je la sens vibrer instantanément, elle gémit tout doucement entre ses lèvres, je continue mes baisers dans sa vulve elle mouille très fort, puis je passe ma langue sur sa rondelle, elle semble là aussi apprécier la caresse, je sens sa rondelle s’ouvrir comme une invitation à la pénétration

Elle me dit

« j’aimerais que tu me prennes par derrière comme une chienne

je la positionne à quatre pattes et je relève sa robe, puis j’approche ma queue de sa rondelle et pousse d’un coup

je lui arrache un cri de douleur, vite remplacer par des cris de plaisir, je la bâillonne avec ma main afin qu’elle n’alerte pas toute la fête

son cul est terriblement excitant, elle aime se faire sodomiser, ça se voit, sa rondelle accepte sans rechigner ma queue qui pourtant à de bonnes proportions, je la baise ainsi pendant une dizaine de minutes puis n’y tenant plus, je me retire pour éjaculer dans l’herbe, elle se retourne puis enfourne ma queue et recueille mon sperme dans sa bouche sans en faire tomber une goutte, épuisé, je tente de reprendre mon souffle, elle se penche vers moi puis elle glisse à mon oreille

« c’était la première fois que quelqu’un passait par là, tu sais. Je me réservais pour toi, je m’en avais fais la promesse

Le jour de mon mariage, je voulais te donner ma virginité anale

« Merci j’ai beaucoup apprécié, mais pourquoi ce cadeau ?

« parce que c’est comme ça, c’est pour toutes ces années où tu as veillé sur moi, allant même à faire fuir certains de mes petits copains que tu n’appréciais pas

« je le faisais pour toi, tu sais, uniquement pour ton bonheur

« mais avec Eric, je ne me fais pas de soucis, c’est un mec bien, il saura veiller sur toi

Nous reprîmes le chemin de la propriété et je vis Eric qui venait à notre rencontre

« eh bien, vous étiez où, tout le monde cherche la mariée pour couper son gâteau

« nous avions beaucoup de choses à nous dire, on ne se reverra pas avant quelques mois

« oui je m’en doutais, c’est pour ça que je vous ai laissé tout les deux

Eric me regarda dans les yeux et je le vis me faire un clin d’œil et un grand sourire

Je sentis la main de Christelle me serrer très fort puis elle me laissa pour se consacrer à ses invités

La soirée continua très tard dans la nuit

Ce fut le dernier moment que je passai avec Christelle, elle devait se tuer une semaine plus tard dans un accident de voiture en partance pour l’aéroport pour rejoindre Eric

Je ne me remis jamais vraiment de ce drame, mon épouse finit par demander le divorce à force de voir mon état dépérir

Eric qui prenait régulièrement des nouvelles auprès de mes amis, finit par venir me chercher pour m’emmener avec lui aux Etats-Unis pour que je refasse ma vie là-bas

Il me fallut quelques années pour reprendre le dessus, Eric ne me laissait aucun moment de répit

Nous avons même fini par ouvrir une société d’import-export qui marcha tout de suite très fort, je faisais régulièrement le tour du monde à la recherche de nouveaux articles

Vingt ans passèrent très vite et Eric tomba malade et il partit rejoindre Christelle très rapidement

Dans une lettre posthume, il me confia qu’il s’avait parfaitement ce qui s’était passé le soir du mariage, Christelle lui avait confié son intention de le faire, il n’avait alors pas voulu s’y opposer pour ne pas perdre l’amour de sa vie

Il ne m’en voulait pas le moins du monde et il fit même de moi son héritier principal

Je ramenai sa dépouille en France pour qu’il repose en paix auprès de Christelle puis j’essayai de reprendre le cours de ma vie aux USA

J’avais perdu en vingt ans les deux seules personnes qui avaient réellement compté dans ma vie.

j’espère un jour les retrouver là haut au paradis, parce que c’est sûr si le paradis existe, ils y sont forcément.

Diffuse en direct !
Regarder son live