Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 23 158 fois
  • 74 J'aime
  • 3 Commentaires

le mariage de mon oncle

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Je suis Ludovic, j’ai 24 ans, 1m70, corps svelte, assez banal, je suis photographe dans la vie. Je vis seul à Paris. Au courant du mois de janvier 2010, je reçu un coup de téléphone de mon oncle Pierre, c’est le frère de mon père, il a 50 ans, il habite a Lyon dans une belle maison, car c’est une personne qui gagne très bien sa vie, on était très proche avant que j’ai aménagé sur Paris. C’est un homme qui plaît aux femmes et il est surtout très coureur, l’argent lui facilitant aussi cela.


Mon oncle, m’a donc téléphoner pour m’annoncer qu’il allait se marier au mois de juillet, qu’il souhaitais ma présence a son mariage, et me demanda de lui rendre un service pour son mariage, de m’occuper de faire les photos de la journée et de la soirée de fête qu’il voulait organiser avec un petit comité de la famille et d’amis. Je ne pouvais pas lui refuser, je lui avouai que j’étais très surpris de cette annonce, lui se marier, c’était presque impensable. Mais il me dit qu’il avait rencontré enfin sa femme idéale, qui correspondait à ce qu’il recherchait. Soit c’était son choix, je le respectais et j’étais très content pour lui.

On se recontacta quelques jours avant le jour J pour organiser mon déplacement, il voulait que je dorme chez lui, ça m’évitera d’aller dormir a l’hôtel, et que je pouvais rester aussi longtemps que je le souhaitais. Le vendredi, veille du mariage, je pris la route et arriva chez mon oncle en début de soirée. Il m’accueille avec une grande joie, se revoir âpres 2 ans sans trop de nouvelle, c’était une grande joie pour tous les deux. Il me fit m’installer dans la chambre d’amis, et on alla au salon pour boire un verre et fêter son mariage.


« Ta futur femme n’est pas la Pierre ? »

« Non elle passe la nuit chez ses parents, par tradition pour la veillée du mariage. Elle passera vite 5mn après pour récupérer 2-3 trucs, je te la présenterais »


J’avais des tas de questions à lui poser, je n’en croyais toujours pas mes oreilles, mon oncle, se marier. Je lui posai donc mes questions, « comment s’appelle-t-elle ? Quel âge elle a ? Comment ils se sont rencontrés ? Quand ? Etc. » Il m’avoua que ça fessait seulement, 6 mois avant qu’il me téléphone qu’ils se sont rencontrer dans un restaurant, elle se prénomme Diouma, quelle est sénégalaise, elle à 35 ans et qu’elle vit a Lyon depuis 10 ans. Je fus très surpris de cette rencontre et surtout de se mariage aussi rapide, mais aussi de cette différence d’âge. Que recherche-t-elle, l’argent ? Une situation ? Après tout ce n’est pas mon problème, si mon oncle est heureux c’est le plus important.


On sonna a la porte, c’était elle, elle ne faisait que passer, mais mon oncle tenait a me la présenter, je vit entrer cette femme, elle était superbe, une vraie déesse noire, sa peau était magnifique et que dire de son corps, fine, un cul de black a vous faire tomber et a priori une poitrine très généreuse. Je comprenais ce que mon oncle pouvait lui trouver. Elle était en jean et pull mais même cette tenue l’a rendait sexy. On se fit les bises, de petite présentation et elle repart aussi vite.


Le lendemain, tout le monde se retrouvait a la mairie pour je moment tant attendu, Diouma arriva avec son père, elle était sublime dans sa robe de mariée, la blancheur de sa robe fessait ressortir son teint, elle avait une robe blanche classique pour un mariage, des jambes gainées de blanc, et des talons blanc, une très belle coiffe, bref l’image type de la mariée, mais sur elle c’était magnifique a voir, cette blancheur et sa peau noire, personne n’était indifférent, et surtout pas mon oncle, ses yeux brillait. J’en profitais pour prendre des photos de la mariée et du marié. De la cérémonie, du maire, des invités et je fis cela toute la journée et soirée. La fête battait son plein, repas somptueux, boisson a volonté, mon oncle n’avait pas lésiné sur les moyens pour cette journée. Plus je prenais de photo de se couple, plus Diouma attirait mon attention et mon regard, mais maintenant c’était la femme de mon oncle. Vers 3h00 du matin, mon oncle me demanda de les ramener chez lui, les mariés voulaient s’éclipser, moi dormant chez lui et ayant le moins bu des 3, je devais rouler. Les mariées à l’arrière du véhicule me semblaient bien exciter durant tous les trajets. Une fois arrivé, je rejoignis ma chambre tranquillement, laissant les mariées profiter de leurs intimités et de leur nuit de noce. A peine 10 mn, après être rentré, j’avais enlevé ma cravate, ma veste de costume, mes chaussures, on toqua a la porte, c’était mon oncle.


« Ludo, excuse moi de te déranger, mais j’aimerais que tu prennes encore quelques photos de ma femme et moi, on aimerais vraiment immortaliser ce mariage »


Moi un peu fatigué, j’acceptai, je suivie pierre vers le salon, Diouma l’attendait, ils prirent tous les deux la pose, d’abord debout côte à côte, puis chacun son tour, lui assis sur la chaise elle sur ses genoux, moi je flashais, les prenaient sous tous les angles. Je pris un maximum de photos. Puis les deux mariées, se mirent dans le canapé, la séance photo continuait, soudain mon oncle ouvrit lentement la fermeture éclair de la robe de mariée, Diouma se leva et la robe tomba a terre. Elle se remit sur les genoux de mon oncle. J’étais bloqué sur place, hypnotise par cette femme, là maintenant devant moi, dans un superbe ensemble en dentelle, soutiens gorge blanc, porte jarretelle et string. Sa couleur de peau brillait, dans cette ensemble, ses seins étaient très a l’étroit dans se soutien-gorge (je le su après elle avait quand même un 90C). Je n’en croyais pas mes yeux, mon oncle me dit alors


« Continue à prendre des photos Ludo, elle n’est pas belle, je veux un maximum de souvenir, je ne veux pas oublier ce jour, sa beauté. Elle est belle quand même non ? »


Je ne répondis pas et décida de rester concentrer, pour éviter tout embarras, je continuai à prendre des photos. Ils s’embrassaient comme de jeunes tourtereaux. Je commençais à voir les mains de mon oncle qui devenaient baladeuses, il lui caressait ses jambes, son cou, son dos, et une main se posa délicatement sur le galbe de sa poitrine. Il la caressait avec amour, l’embrassait dans le cou. Tout à coup a ma surprise, pierre fit sortir un sein de son piège en dentelle, et continua à caresser. Il contournait ce sein, passait sa paume sur le tétons, qui commençait à pointer. J’avais du mal à garder mon sérieux, cette situation et surtout cette femme me troublait, je n’avais jamais vu une black aussi dévêtue a part dans les films.


« Ludo, s’il te plait continue à nous prendre en photo, j’aimerais faire quelques photos érotiques, j’aime tellement son corps et je veux m’en souvenir plus tard. J’espère que ça te dérange pas, bien sur tu n’en parle a personne, j’ai confiance en toi, j’ai promis a Diouma une nuit de noce inoubliable »


Je ne répondais toujours pas, et continua mes prises. Pendant ce temps mon oncle ne perdit pas le nord, il dégrafa le soutiens gorge de Diouma, le jeta au sol et saisit des deux mains la poitrine de sa nouvelle femme. Elle n’avait pas du tout l’air gêné de cette situation. Mon oncle malaxait cette magnifique poitrine, il roulait les tétons entre ses doigts, les caressais. Diouma fermait les yeux et s’abandonnait a lui, elle mit son corps en arrière et posa sa tète sur l’épaule de mon oncle. Lui jouait avec cette poitrine, puis il posa sa bouche sur le tétons le plus accessible, et l’embrasse, je voyais sa langue jouer avec. Moi je ne ratais pas une miette de cette scène si torride et excitant, mon sexe commençait à être a l’étroit dans mon boxer. Tous en lui caressant son sein droit, je vis sa main gauche se poser sur la cuisse de Diouma. Je voyais cette main, caresser cette cuisse, puis délicatement remonter vers son entre jambe. Il passa sa main sur le string de Diouma, il commença à la caresser. Je vis alors sa main, remonter un peu, puis disparaitre sous le string. Je rêvais il était entrain de la masturber. Je voyais le corps de Diouma onduler légèrement sous ces caresses, elle se mordait les lèvres, et son souffle s’accélérait. Après quelques minutes de ce spectacle, mon oncle me proposa de continuer la séance photo dans sa chambre. J’acceptai, j’étais trop excité par cette scène et je voulais voir jusqu’où ils iraient.


Dans la chambre, pierre fit s’allonger Diouma, il fit glisser son string le long de ses jambes et le jeta au sol. Je vis une chatte lisse, et apriori bien trempée.


« Ludo continue, prend des photos », Pierre plongea sa tète entre les cuisses de Diouma. Il posa de délicat baiser sur son sexe, sur ses cuisses. Il glissa alors sa langue sur le clitoris et la lécha avec amour. Je voyais sa langue jouer sur les lèvres, rentrer dans se minou, puis il introduit 2 doigts et tout en la léchant la branla. Elle gémissait sous les coups de mon oncle. Je voyais cette femme totalement nue devant moi, entrain de se faire doigter, prendre du plaisir, jamais je n’aurais imaginé ça. Après un long moment de cette scène si chaude, mon oncle se leva, ôta son costume et se présenta nu devant Diouma, son sexe était raide, dur et tendu comme un barreau. Diouma saisie ce sexe de ses mains et commença a son tour à prodiguer une bonne masturbation a mon oncle. Mon appareil et moi-même ne rations aucune miette de ce qui se produisait devant nous. Diouma approcha sa tête, du sexe de mon oncle, je vis sa langue se poser sur le gland et le contourner, jouer avec, elle léchait le sexe de Pierre sur tous son long, tout en lui caressant les bourses. Puis je vis la tige de Pierre disparaitre dans la bouche, ce mat blanc, dans cette bouche d’un noir, quel jeux de couleur splendide. Elle avalait le plus possible, ce n’était pas une débutante et savait y faire. Mon sexe ne tenait plus et me faisait maintenant mal, mais je tentais de rester concentrer pour ne pas louper ces photos. Je pris des plans éloignes et rapprocher, je me prenais plus pour un photographe de charme, que classique. Mon oncle balança Diouma sur le lit, puis la pénétra avec douceur, mais a priori ça glissait sans problème. Il lui donna des coups de butoir de plus en plus rapide, Diouma gémissait de plus en plus fort, je prenais des gros plans, ces photos prendront place dans ma collection de photos perso ça c’est sur. Pierre la culbutait de toutes ces forces. Il demanda a Diouma de se mettre a quatre pattes et il la prise en levrette, Diouma me regardait, elle gémissait, se mordait les lèvres, j’aperçu a ce moment la que son regard avait changé, elle avait les yeux pétillant et regardait vers moi, elle jouait du regard avec l’objectif, elle ne quittait pas l’objectif des yeux. Je voyais sa grosse poitrine balancer sous les coups de reins de Pierre. Sans que je le remarque Pierre avait changé de trou, il était en train de l’enculer. Plein de choses traversait ma tête, putain ma « tante » était une grosse salope. Je tenais plus, j’ouvris ma braguette, sortis mon sexe et devant ce spectacle commença à me masturber. Je prenais une photo par ci, une branlette par là. Mon sexe était bien plus gros, mais un peu plus petit que celui de mon oncle. Pendant les moments de photos, je voyais dans l’objectif, Diouma qui me regardait et qui passait sa langue sur ces lèvres. Je vivais un moment d’extase, soudain mon oncle tout en pilonnant Diouma me regarda et dit :


« Ma chérie et si tu remerciais notre photographe……. »


Diouma tout en se léchant les lèvres me pointa du doigt et me fit signe de m’approcher.

Diffuse en direct !
Regarder son live