Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 436 fois
  • 0 J'aime
  • 0 Commentaire

Marie -b

Chapitre 1

Divers

C’est une histoire vraie et pas bien ancienne, puisqu’elle date de du debut de l’été.


J’ai 24 ans, je travaille depuis un an, et cet ete j’avais posé quelques congés pour aller voir mes parents qui passaient les vacances dans les pyrenees, avec des amis.


Arrivé la bas, j’eus l’agréable surprise de faire connaissance avec Marie, la fille des amis, qui venait d’avoir le bac.


J’avoue qu’au debut, bien qu’elle fut plutot mignonne, je la prenais un peu pour une gamine... je ne pouvais pas imaginer la suite! Le soir du 14 juillet, tout ce joli monde est parti au resto, avec comme objectif l’admiration beate du feu d’artifice. Tous sauf moi, car j’avais des documents a lire et de toute facon ca ne me tentait pas du tout.


Marie avait elle aussi déserté chez une copine pour la soiree; Mais vers neuf heure, elle frappa a la porte, me racontant qu’elle s’etait disputée et qu’elle avait préféré rentrer. Elle est donc montée dans sa chambre, et j’ai continué mon travail.


C’est a ce moment que tout s’est accéléré, et une soirée merveilleuse a commencé.


Après quelques minutes, Marie est revenue dans le salon ou je travaillais, en sous-vêtements.


Je fus trés surpris qu’elle s’exhibe comme ca devant moi, mais je ne sus que dire. En fait, j’etais troublé par ses charmes. Celle que j’avais pris pour une adolescente un peu immature ressemblait maintenant a une vraie femme, avec une taille mince de belles cuisses solides, et une belle pqire de seins qui remplissaient plutot avantageusement son soutien-gorge.


Son maquillage un peu plus forcé que d’habitude, et les deux adorables petits chignons qu’elle venait de se faire, accentuaient un peu plus mon emotion.


’- Tu me trouve belle?’


Cette question, son sourire un peu géné, et les quelques poils qui depassaient de sa culotte firent durcir mon sexe progressivment... ceci expliquant sans doute la reponse:


’- Oui, je crois, mais pour savoir vraiment il faudrait que tu ne me caches rien’


Il y eut un silence, puis:

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


’- Je ne me suis jamais deshabillée devant un mec. Je sais qu’a dix-huit ans c’est ridicule’


’- Ben justement, c’est l’occasion!’


Elle sourit puis baissa un peu la tete et degraffa sou soutien gorge. Je n’en croyais pas mes yeux! Sans aucun effort de ma part, une jeune fille mignonne a croquer et visiblement totalement inexpérimentée se deshabillait devant moi... je me suis pincé pour savoir si je ne révais pas, puis je suis revenu sur mon sujet: ses seins etaient blancs comme si ils n’avaient jamais vu le soleil.


’- tu veux que j’enlève ma culotte aussi?’


’- Oui, tout.’


Elle s’executa, baissant sa petite culotte sans attendre. Elle avait une petite chatte bien faite a vous rendre fou. Tandis que mon regard s’attardait sur son petit triangle chatain, elle se tourna pour me montrer son popotin. Ses fesses etaient bien rebondies, fermes, avec quelques grains de beaute.


C’est a ce moment que j’ai decidai de deboutoner mon jean, silencieusement, puis d’oter mon calecon et mon tee-shirt, juste avant qu’elle ne se tourne a nouveau vers moi. Son regard fixa alors mon sexe deja bien dur et dresse devant elle... Elle fit un pas en arrière


’- Je.. Je suis vierge, Bruno, je n’ai jamais fait l’amour. Il faut qu’on s’arrete là’


Cette resistance, en parole, me sembla tres peu revelatrice de son etat d’esprit du moment: elle continuait a fixer ma bite, tandis que sa respiration s’accelerait. Comme prevu, elle ne s’enfuit pas en courant quend j’ m’approchai. Je saisis ses deux bras pour les placer autour de moi, avant de coller mon sexe sur son ventre. Nos langues se melangerent tandis que je lui massais le dos, puis un de ses seins, en faisant de petits ronds autour de son mamelon. Sa peau etait douce, ses chairs etaient tendres, j’avais oublié cette sensation de douceur des amours precoces.


Je me mis a l’embrasser et la carresser de plus en plus activement, avant de la tirer vers le divan pour l’allonger.


Elle ecarta alors les jambes pour que je puisse lecher sa chatte inexplorée et son clitoris. Je fis de petits ronds avec ma langue autour de son clito, en le lechant aussi de bas en haut de temps en temps, tandis que mes doigts titillaient l’entree de sa moule. Ceci eut l’effet de la faire mouiller de tous ses jus, et gemir comme une petite chatte a chaque coup de langue.


Mais bien vite je ne pus plus contenir mon envie, et je decidai donc d’enfoncer puissament ma bite entre ses jeunes cuisses. Je me mis a labourer puissament sa petite grotte, en baisant fougeusement ses seins, son cou et ses levres. Ses mamelons etaient tout excites, et elle me serrait entre ses cuisses comme pour mieux m’enfoncer en elle.


Ses gemissements se melaient de phrases un peu incoherentes avec des ’oui’ et des ’la...encore’, ’c’est trop bon, trop bon..’. Elle eut un orgasme foudroyant, en se remuant energiquement de haut en bas et en criant son bonheur sans retenue.


J’otai alors mon sexe de sa chatte et je me remis a la lecher, en enfoncant un doigt puis deux dans sa moule, jusqu’a ce qu’un deuxieme orgasme soit proche. Puis elle se tourna, a ma demande, et je pus voir le spectacle de ses poils ebouriffés entre ses fesses tendres. je la saisis par les hanches et me mis a la piloner a nouveau, de toutes mes froces. Le plaisir de voir ce corps si bien proportionné se dandiner au rythme de mes assauts etait indescriptible, presque irrationnel.


Comme je l’esperais nous avons joui ensemble. Mon sperme chaud se repandit sur son cul qui remuait de toutes parts, accompagnant une nouvelle série de gemissements a faire bander un oenuque.


Puis elle resta un moment allongée, presque rêveuse, sur le divan. Je saisis l’appareil photo et pris quelques clichés, qu’elle ne veut malheureusement (pour vous!) pas divulguer...

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder