Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 13 383 fois
  • 88 J'aime
  • 7 Commentaires

Marie, belle et soumise.

Chapitre 4

Marie, Céline, Laurent et …Fabien !

Inceste

Chapitre 4 : Marie, Céline, Laurent et …Fabien !

Je regarde Laurent et je remarque que sa queue se redresse doucement, probablement excitée par ce que nous venons de prévoir. Céline a suivi mes yeux et elle se penche vers lui pour prendre sa bite dans sa bouche. Elle la suce et en un rien de temps, elle est en complète érection.


— Mon Dieu ! Laurent…tu n’en as jamais assez !


Dis-je en restant la bouche ouverte devant sa magnifique bite.


— Non Marie. Tu as un si beau cul que j’ai encore envie de lui


Et tous les deux me manipulent pour que je me retrouve à quatre pattes

- Putain ! Marie…Si tu voyais ton cul ! Il est encore entrouvert et si accueillant. Je vais remettre ma bite dedans et le remplir encore de sperme.

Me murmure Laurent dans l’oreille en grignotant l’arrière de mon cou

Je ne peux m’empêcher de trembler quand je sens son gland contre mon anneau plissé, humide et dilaté. Lentement la pression de sa bite toute dure force quand même mon petit anneau entrouvert qui s’épanouit un peu plus et tout à coup son gros champignon passe mon sphincter et s’enfonce lentement dans mon cul.

En dépit de la baise précédente son gros gland frotte durement les parois échauffées de mon rectum et je pousse un petit gémissement de douleur. Mon trou du cul est une nouvelle fois dilaté à l’extrême pour accueillir sa longue et grosse queue. Céline se glisse sous moi pour déguster ma chatte et sous ses talentueux coups de langue, mes deux trous frémissent et mon cul se crispe sur la queue de Laurent. Il va et vient lentement dans mon cul étroit et toute sa longue bite se retrouve, une seconde fois, entièrement dans mon petit trou.


Je n’arrête pas de gémir sous le plaisir que me procure sa bite qui me pénètre si bien que je sens qu’un nouvel orgasme ne va tarder à m’anéantir de bonheur.

Céline croque merveilleusement ma chatte pendant que Laurent me pénètre sur toute la longueur de sa queue et j’adore cette sensation quand elle sort de mon trou du cul et qu’elle replonge dedans, jusqu’à ce que ses grosses couilles frappent et rebondissent sur ma vulve avec Céline qui suce mon clito.

Je ne contrôle même plus les soubresauts de mon corps et les contractions de ma chatte et de mon cul. Lorsque Céline prend mon clito entre ses dents, j’explose de jouissance sous mon sixième ou septième orgasme de la journée. Laurent continue de pilonner mon cul en feu de plus en plus rageusement à la recherche de sa propre jouissance, ce qui ne fait qu’augmenter l’intensité de mon orgasme. Je crie et je gémis en griffant le dessus de lit tout en le suppliant de jouir et que Céline arrête de manger ma chatte.

Laurent sort sa queue toute raide et toute gonflée de mon cul en laissant juste son gland prisonnier de mon sphincter. Il attrape mes seins par dessous moi et il m’empale brutalement d’un seul coup avec son pieu. Il fait ça deux fois de plus et il pousse un grognement de fauve en se vidant profondément dans mes entrailles. Je n’en reviens pas de la quantité de sperme qui inonde mon cul. A tel point que ça ressort sur les côtés de sa bite pour couler entre mes fesses et sur ma chatte où la bouche de Céline qui aspire et lèche ce qui coule.


Laurent et Céline, douchés et rhabillés quittent ma maison, me laissant sur mon lit avec plein de sperme dégoulinant de mon trou du cul et de ma chatte. Tout mon corps est endolori, sensible de partout et j’ai l’impression d’être constipée. Je file prendre un bain moussant bien chaud pour calmer mes douleurs musculaires et les démangeaisons de mon trou du cul.

Devant la glace de la salle de bain, j’essaye de vérifier les dommages causés à mon trou du cul avec un miroir. Étonnamment, tout me semble normal. Je n’en reviens toujours pas d’avoir autorisé Laurent à me baiser par le cul…pas une seule fois…mais deux fois et que j’ai carrément bouffé la chatte de Céline.

Ses deux pervers ont eu l’audace de m’inviter pour passer avec eux et mon fils dans une location qu’ils ont prise. Bien sûr je peux mettre un terme à ce comportement complètement dépravé, mais je n’en ai pas envie car l’image de la grosse bite de Laurent remplit mon esprit (avant de remplir autre chose…) et que je ne peux pas contrôler mes pulsions.

Deux jours plus tard, Céline, Laurent et moi, en l’absence de mon fils Fabien, sommes tous nus dans mon grand lit.


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Céline et Laurent restés sur place ont commencé à m’exciter dans la piscine en jouant avec mon corps et très rapidement nous sommes montés dans ma chambre car je ne peux décidément résister à ses deux dépravés.


La bite dressée de Laurent, qui dépasse son nombril est un spectacle qui m’invite à lui souhaiter la bienvenue. Je m’accroupis au-dessus du gros gland vermillon et quand Céline veux bien séparer ses lèvres des miennes, je guide vers ma chatte le bout de sa virilité arrogante.


Laurent m’attrape par mes hanches et centimètre par centimètres sa bite fantastique disparait progressivement dans mon vagin humide jusqu’à ce que mon périnée se repose contre ses testicules dans son scrotum gonflé. Je me penche en avant pour embrasser Laurent et sa langue plonge profondément dans ma bouche très réceptive.

Céline caresse mon dos et ses mains glissent vers mes seins pour les masser et pincer doucement mes tétons. Cette sensation d’être entièrement remplie par toute la bite de Laurent est incroyable.

Par moment il soulève ses hanches pour enfoncer encore plus loin sa bite épaisse à l’intérieur de moi. En appui sur mes bras derrière moi et le corps bien droit, je me baise sur son sexe engorgé de sang et Céline m’embrasse en plongeant profondément sa langue dans ma bouche tout en continuant de masser mes seins et tordre mes petites pointes dures.

Laurent accompagne mes mouvements de hanches puis m’attire vers lui en soulevant ses reins. Céline se retrouve derrière moi et palpe mes fesses en titillant ma rosette fermée. Elle écarte mes fesses de ses deux mains pour commencer à lécher mon anus qui se met à palpiter quand le bout de sa langue essaie de s’introduire dedans. Elle met ensuite un peu d’huile douce sur mon anus et lentement avec un doigt, puis deux, elle prépare mon petit cul.

Complètement excitée je me baise sauvagement sur la bite de Laurent qui freine mes ardeurs en me bloquant contre lui. Céline en profite pour mettre ses doigts dans mon cul et les faire aller venir avec des mouvements de rotation avant qu’elle ne les retire et que je sente quelque chose de plus gros appuyer sur mon trou du cul ouvert

Je panique un peu croyant qu’elle va m’enfoncer un gros gode dans le cul mais avant de protester, Céline apparait à côté de moi et commence à frotter mes seins en se plaçant devant moi avant de guider mon visage vers sa chatte. Puis j’entends Laurent me dire.


— Maintenant c’est au tour de Fabien de baiser ton petit cul, Marie. Tu n’as pas envie d’une queue dans ton petit trou, Marie... et faire plaisir à ton fils ?


Au ton de sa demande ce n’est pas une question mais une constatation.


— NOOONNNN, Pas Fabien ! Pas mon fils !


Mais en même temps que je crie, je sens la bite toute dure de Fabien se presser contre l’entrée de mon rectum qui se relâche un instant et mon fils en profite pour me forcer et pénétrer en moi par cette voie étroite et interdite. Sa bite plonge dans mon cul malgré les crispations de mon muscle sur son sexe et mes cris se perdent dans la chatte de Céline qui écrase ma bouche sur elle et qui me dit.


— Détends-toi, Marie…Sa bite est moins grosse que celle de Laurent et elle va te faire du bien. Après, tu vas te demander pourquoi tu as attendu si longtemps pour avoir ton cul et ta chatte baisés en même temps.


Ses mots ne sont pas faits pour me consoler quand je sens et que je sais, que c’est la bite de mon fils qui s’enfonce dans mon cul.

La douleur est faible, rien à voir avec celle ressentie par la queue de Laurent quand il a ré-dépuceler mon cul et comme me l’a dit Céline, elle est de courte durée car je ressens vite du plaisir à être prise en sandwich par deux beau mâles.

De moi-même je comprime, avec mes muscles intimes, ses deux bites qui vont et viennent et je m’embroche sur celle de Laurent pour la sentir buter sur mon utérus pour ensuite me retirer en arrière et m’empaler sur celle de Fabien. Tous les trois me tiennent prisonnière avec leurs sexes tandis que leurs mains parcourent mon corps. Ce corps qui ne m’appartient plus et qui ne réagit qu’aux attouchements multiples et surtout à ceux qui mettent en feu mes deux trous si érogènes.


— Je sais parfaitement quel plaisir cela te procure Marie, j’ai eu ces deux mêmes bites en moi la nuit dernière.


Me murmure vicieusement Céline.

Je sens soudainement la bite au fond de mon cul qui se gonfle et qui me baise plus rapidement. Une minute après un liquide chaud rempli mes entrailles. Fabien, mon fils !… jouis dans mon cul.

Immédiatement je commence aussi à jouir et ma chatte se convulse sur la queue de Laurent qui ne tarde pas à rugir comme un lion. Je plaque mon corps contre le sien et c’est ma chatte qui est maintenant arrosée de sperme chaud. Sous ces deux bites qui déversent leur jus en moi, je crie sous mon orgasme qui fait trembler tout mon corps.


— OUIIIII, OUIIIIII ! Remplissez-moi ! OOOOOHHHHH, Ouiiiiiiiiiii… encore… AAAAAHHHHHHHH !


Céline est la dernière à entrer en éruption en attrapant ma tête pour l’écraser sur sa chatte. Ensuite j’arrive à plonger trois doigts dans sa chatte dégoulinante pour avaler ce qui coule dessus.

Rassasiée, repue, je m’écroule sur le lit entre Laurent et Céline.

Tous les deux caressent mon corps et Céline s’abaisse pour sucer ma chatte. En la regardant faire, mon fils et Laurent se remettent à bander, prêts pour une nouvelle partie de bouche trous. J’enjambe à nouveau Laurent pour faire disparaitre sa grosse queue dans ma chatte et cette fois, Fabien, mon fils, fourre la sienne dans ma bouche ! Céline prend mon seul trou disponible…mon cul…pour lui faire une rapide toilette. Je suis de nouveau prête pour une triple pénétration car Céline fouille mon trou du cul avec sa langue. Céline se redresse un peu et dit en nous regardant.


— Marie, je n’ai jamais rêvé, ni même pensé, que tu deviendrais une telle salope pour te faire baiser comme ça ! Mais tu as raison ! Rien ne vaut une bonne baise avec leurs belles queues !


Elle a raison, je viens de jouir en prenant en même temps de belles giclées de sperme dans ma chatte et dans mon cul et ces deux pervers remettent le couvert.

De ma bouche coule le sperme de mon fils que je n’ai pas pu avaler et ma chatte ne peut garder tout le sperme de Laurent. Une fois de plus, Céline est là pour nettoyer ma chatte et mes lèvres. Maintenant, je sais que j’ai atteint les bas-fonds d’une totale débauche sexuelle en laissant mon fils me prendre comme une vulgaire pute. Je me sens coupable mais j’ai eu tellement de jouissance que je ne regrette pas d’être soumise à ces trois pervers


— Marie, je pense que tu devrais nous accompagner dans notre prochaine virée dans le Lubéron. Nous avons une location avec plusieurs chambres.


Je reste là, le contemplant en pensant qu’il vient de m’enculer pour remplir mon cul de son sperme, puis ma bouche qui garde encore le gout celui-ci, et il me demande de me joindre à eux pendant leurs vacances ! Il est évident qu’il veut m’avoir à sa disposition quand Laurent baisera sa petite amie !


— Pourquoi pas ? Tout dépend ou sera ton père. On verra ça mais ça me plairait bien d’être avec toi, Non, d’être avec vous - Parfait, dit Laurent. Fêtons ça ! Marie, donne-moi ton si beau cul et toi Fabien encule Céline.


Céline et moi nous mettons sur le côté, tête bêche, pour bouffer mutuellement nos chattes.

Laurent pousse sans problème sa grosse queue dans mon cul et Fabien baise le cul de Céline. Nous restons comme ça, collés les uns contre les autres, bougeant doucement nos organes sexuels, jusqu’à ce que nous jouissions ensemble dans un beau concert de gémissements. Ensuite nous prenons une douche avant de se prélasser au soleil, nus, au bord de la piscine, heureux de cette complicité sexuelle hors norme, pour parler de leurs vacances dans ce centre avec Jacuzzi, plage nudiste, réservé à des couples libérés sexuellement.

Céline me murmure avant de caresser mes lèvres du bout de sa langue


— Tu verras, Marie, on va s’éclater !


Et moi je pense… « Mon Dieu pourquoi j’ai attendu si longtemps ! »

Céline et moi, nous devons être vraiment de belles salopes, limite nymphos, car lorsque que nous avons vu les queues en érection de Laurent et Fabien qui se branlaient en nous regardant, nous sommes grimpées sur eux

Cécile sur Laurent et moi sur mon fils Fabien pour enfin sentir son beau pénis dans ma chatte qui l’a mis au monde. Moment merveilleux qui nous laisse entrevoir des jours heureux.

J’étais loin de me douter de ce qu’il allait m’arriver entre temps.

A suivre

Diffuse en direct !
Regarder son live