Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 42 193 fois
  • 114 J'aime
  • 5 Commentaires

Marion ma grande sur

Chapitre 1

Inceste

Marion c’est le prénom de ma grande sur mariée avec deux enfants tout comme moi mariée avec un enfant. Ma sur a 39 ans et est plus petite que moi (une tête de moins). Elle a un fort caractère et elle a les cheveux châtain mais depuis des années se teint les cheveux en blond platine. Ma sur est très coquette, elle a des fesse charnues qui attirent les regards. Moi Aurelie, 34ans, tout le monde m’appelle "Lili". J’ai des lunettes, les cheveux longs avec des mèches blondes et  j’ai quelques kilos en trop mais vu que je suis plus grande ça se voit peu...

On se ressemble beaucoup physiquement on peut pas nier que nous sommes sur.

Depuis des années j’entretiens une relation sexuelle avec ma grand sur; je ne saurai vraiment dire quand cela a vraiment commencé, depuis mon adolescence sans vraiment pouvoir donner d’âge précis.

Progressivement notre relation à évolué au point où on couchait tout les jours ensemble, bien sûr au jour d’aujourd’hui avec sa vie de famille et ses contraintes de travail ça devient de plus en plus compliqué d’avoir un moment à nous, alors qu’elle était tellement demandeuse à l’époque, ne plus la voir souvent me travaille beaucoup. Il faut dire qu’elle  n’habite pas à côté il y a environ une heure de route, rien d’insurmontable mais bon, ça complique encore un peu les chose.

J’ai eu une période où j’avais besoin de parler de ce lourd secret. J’ai vu une psychologue qui ne m’a  pas aidée, lui avouer mon secret n’a pas été facile et la seule chose qu’elle a trouvé à dire lorsque je lui ai expliqué comment cela a commencé c’est de me répondre que Marion m’a manipulée, qu’elle est narcissique, égoïste, qu’elle m’a amenée là où elle le voulait et que j’étais sous son emprise aveuglée par mon amour pour elle. Ça m’a mise hors de moi, je supporte pas qu’on critique ma sur. J’étais ici pour me soulager et pouvoir discuter de ma relation et non pour être jugée J’ai coupé court et suis partie. J’arrive tout de même à avoir des moments sexe avec elle la plupart du temps on est prises par le temps donc c’est relativement rapide, mais certaines choses ont changé, enfin l’attitude de ma sur est devenu différente. Je me souviens très bien le moment où j ai remarqué ce changement.


C’était lors d’un repas de famille il y a 4 ans chez mon grand-père  on faisait souvent des repas de famille, des fêtes ce genre de choses. Bref nos maris respectifs sont également là et j’aime tellement ma sur que juste la voir  me fait mal au ventre tellement je suis heureuse. Effectivement je l’aime à un point qu’il est difficile d’y mettre des mots et lorsque qu’elle me fait signe pour qu’on s’éclipse dans la grange là où mon grand-père stocke son bois de chauffage, diverses conserves et boissons, c’est toute tremblante que je la suis, bien que j’aie déjà couché avec elle de nombreuses fois j’ai toujours cette sensation d euphorie.

Si nos moments se résument à ça, une petite demi-heure  dans la grange, je suis preneuse.

On tourne pas autour du pot, la grande porte bien refermée derrière nous bloquée par une planche en bois ma sur me saute sur la bouche.

Sa langue s’enroule sur la mienne on se roule une pelle magistrale. Nos joues bougent à cause de notre mouvement de langue, sa main passe sous mon haut et attrape mon sein et moi je lui tiens les fesses; elle me pelote avec un mouvement circulaire, son pouce taquine mon téton je gémis dans sa bouche.

Sa langue se retire de ma bouche et Marion me dit:

... Enlève ton haut!

Ce que je fais, les seins à l’air. Ma sur les regarde avec envie, elle les attrape les serre l’un contre l’autre et s amuse à sucer mes tétons à tour de rôle. Elle passe sa langue entre avant de me sucer à pleine bouche mes seins. Elle aspire tellement fort que je sens mon sein s’étirer dans sa bouche. Elle lèche, salive dessus, serre mes seins tellement fort l’un contre l’autre qu’elle arrive à sucer mes deux tétons en même temps. Je gémis, je suis excitée comme pas possible. Ma sur entre 2 bouffée d’air me dit:

... Branle-moi

Je défais les deux boutons de son pantalon et j’engouffre ma main. Son clito immense et dur d excitation, il et tellement gros que je peux en général le pincer et le branler comme un petit sexe. Mais là ma main a du mal à rentrer complètement, du coup je la masturbe avec mon majeur par un mouvement de rotation.

Elle mouille tellement que mon doigt s’humidifie rapidement. Elle gémit contre ma poitrine et je sens sa langue tourner sur mon téton. J’ai également envie d’être masturbée. Je remue légèrement les cuisses pour essayer d’auto-frotter mon clito. Marion va jouir sa tête entre mes seins qu’elle presse contre son visage, j’entends nos maris  discuter dans la cour. Personne ne se doute que derrière la porte de la grange les deux surs se font jouir. Ma sur étant stressée également par peur de gémir trop fort elle se redresse, pause sa tête contre mon épaule et me mord pour pas crier. Elle presse mon téton d’une telle force que je grince des dents de douleur. Son clito commence à se contracter, son orgasme arrive, elle gémit peu, un gémissement étouffé. Ma sur haletante me dit:

... Doucement Lili

Je ralentis mon mouvement de rotation sur son clito, je termine ma sur qui est toute tremblante. Une fois qu’elle a joui je m empresse de lui dire:

... A moi à moi vite..

Je descend mon leggins et  ma culotte  au lieu de me masturber ma sur me doigte. Bref pas grave, je me masturbe, je mouille tellement qu’on entend un bruit de clapotis: ma sur a deux doigts bien droits qu’elle fait coulisser en moi. On entend rire et discuter derrière la porte et Marion me dit:

.. Dépêche toi Lili, grouille!

J accélère, je me masturbe tellement vite que ma main est floutée. Le leggins à mi-cuisse, ma sur légèrement accroupi me doigte également rapidement je jouis d’une telle force que je manque perdre l’équilibre. Je me termine avec un sourire aux lèvres, complètement épuisée mais heureuse. Ma sur met ses doigts en crochet et me doigte un peu, elle racle mes parois vaginales comme pour récupérer de ma mouille.

Fini, on se rhabille. Je récupère une bouteille de vin sur l’étagère, ce sera l’excuse d’être dans la grange avec ma sur pour soi-disant choisir le vin du repas et nous sortons comme si de rien n’était. Nos hommes n’ont pas vraiment porté attention à notre absence. Le mari de ma sur, Mathieu, lance un regard à Marion. Moi je vais poser la bouteille de vin sur la table du jardin à côté des apéritifs. Mon homme serviable prépare la grande table extérieure pour le repas. Je me retourne et jette un coup d’il à Marion qui discute avec son mari a une vingtaine de mètres de moi. Ce que je vois me coupe le souffle. Je vois son mari lécher les deux doigts de ma sur qu’elle porte à sa bouche. Je regarde bien c’est les doigts avec lesquels elle m’a doigtée. J’en reviens pas, elle a un large sourire. Ma sur fait des va-et-vient avec ses doigts dans sa bouche. Je me dis:

...Putain elle lui fait goûter ma mouille?!?

Elle tourne la tête vers moi et moi également. Je tourne le regard pour pas qu’elle voie que je l’ai vue.

J’en reviens pas?! Comment!? Pourquoi?!

Son mari et au courant forcément!?

Ma sur arrive et je fais mine que je n’ai rien vu.

Il va falloir que j’aie une discussion avec elle....

Diffuse en direct !
Regarder son live