Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 9 744 fois
  • 80 J'aime
  • 2 Commentaires

Mary

Chapitre 5

Zoophilie

De retour de cette fameuse promenade je n?avais pas cessé de penser à ce chien (voir les autres épisodes de Mary)


Le soir blotti au fond de mon lit je me suis encore masturbée


Quand la jouissance est venue je me suis mordue les lèvres pour ne pas crier tellement c?était fort.


Je ne voulais pas réveiller mon mari


Je ne lui avais pas raconté ce qu?il m?était arrivée dans l?après midi




? ? ? Après le départ du chien de notre cousine nous avions une activité très amoureuse et très intense


Il me parlait toujours du chien pour m?exciter encore plus et moi je voulais toujours qu?il me prenne à quatre pattes, je ne voulais pas le regarder, je voulais imaginer que j?étais prise par le chien


Quand il a sut que j?étais enceinte ,son comportement a totalement changé


Il ne voulait plus que l?on parle du chien ni de ce qui c?était passé


J?ai respecté ses volontés malgré mes désirs et mes envies


Nos rapports sont devenus tristes je n?avais plus envie de lui, en fait j?accomplissais mon devoir conjugal point


Souvent Dans la journée je me remémorais tous ces souvenirs et souvent me repassais des films zoo que nous avions achetés à une époque .il fallait bien que je jouisse!!! ? ? ?

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Et voilà depuis deux jours je reviens me promener vers cette ferme pour retrouver ce chien


Mon corps et mon esprit ne m?obéissent plus ,je redeviens une obsédée complète et ça me plait


Je sais que je ne suis pas normale mais je me fiche de ça


Pendant tout le trajet mon ventre était en folie, mon sexe était redevenu chaud comme avant


Depuis deux jours je suis déçue car il n?est pas là


C?est sûrement un chien vagabond qui a été attiré par les chaleurs de la chienne


Elle par contre est très heureuse de me voir ,elle me tourne autour, se frotte à moi.


Je me suis assise au même endroit que l?autre jour


Elle s?est installée entre mes jambes pour que je puisse la caresser au mieux


Pendant un moment j?ai eu une pointe de jalousie envers elle


J?aurais tant voulu être à sa place quand elle avait été collée à lui!


Nous sommes restées ainsi une bonne heure à nous amuser


Je m?était fait une copine .Entre chienne nous avions certainement des envies communes


Il ne viendra encore pas aujourd?hui et c?est avec mélancolie que j?ai repris le chemin du retour


Cela faisait à peu près un quart d?heure que je marchais dans ces sous bois, lorsqu?un bruit derrière moi me fît sursauter


Mon c?ur c?est mis à battre la chamade .Je n?osais pas me retourner de peur de me trouver nez à nez avec je ne sais quel individu


J?étais la complètement paralyser à essayer d?identifier ce qui m?avait fait si peur


J?entendais des bruits de pas qui crissaient sur le sol


J?ai fermé les yeux, je ne voulais pas savoir ce qui allait m?arriver


J?étais totalement tétanisée de trouille


Ils étaient plusieurs car je sentais que l?on essayait de passer sous ma robe en même temps que l?on me caressait par devant


Quand j?ai eu le contact froid d?un museau entre mes fesses j?ai compris que ce n?était pas des mains qui essayaient de me posséder mais la truffe d?un chien


J?étais heureuse ,mon instinct de femelle me disait que c?était lui


En ouvrant les yeux je me suis retrouvée nez à nez avec lui et un autre chien vagabond


Ils devaient être en chasse à la femelle tous les deux


J?avais deux chiens rien que pour moi et vue leur attitude j?ai compris assez vite qu?ils n?avaient pas l?intention de me laisser tranquille longtemps


Cette fois les jambes ce sont mises à trembler pas de peur mais de plaisir


J?étais bien ,mon ventre me faisait déjà mal d?attendre


J?allais me faire prendre par deux chiens. c?est une chose que je n?avais jamais imaginée


Il fallait surtout pas se poser de questions et en profiter un maximum


Un début de jouissance commençait à perler entre les lèvres de mon sexe


Tout allait recommencer comme avant. Et maintenant qu?ils étaient la je ne les lâcherais plus


Il fallait qu?ils me donnent tout ce qui m?avait manqué pendant si longtemps


Comme Je ne voulais pas être aperçue par des promeneurs je me suis avancée dans le bois pour être à l?abri de tous regards indiscrets


Je suis restée là debout les jambes écartées pour qu?ils puissent passer leur museau sur toutes mes parties intimes


C?est vrai que je devais sentir très bon ,vu comment la chienne c?était frottée à moi


Elle m?avait complètement recouverte de ses effluves


Et les autres je peux vous dire qu?ils en profitaient


Je tremblais de bonheur ,de sentir ces langues qui tentaient d?écarter ma culotte


Je ne savais pas si c?était leurs baves ou mon sperme mais elle était complètement trempée


Je me suis assise sur le sol en remontant ma robe sur le haut de mes cuisses, arrachée quasiment ma culotte et écartée mon sexe au maximum pour qu?ils me puissent me lécher à fond


Ils devaient aimer mes odeurs autant que celle de la chienne car ils y allaient de bon c?ur .les langues passaient de ma vulve à mon anus


C?était comme s?ils avaient été dressés. A aucun moment ils ne se sont disputés


Ils me mangeaient littéralement


J?étais secouée de plaisir


Depuis le chien de ma cousine cela ne m?était plus arrivée de jouir autant


Je voulais aller encore plus loin dans mes rapports avec les chiens


Je suis pleinement heureuse qu?avec eux


Pendant que l?autre vagabond me léchait j?ai pris le sexe de celui que j?attendais depuis deux jours


C?était lui qui m?avait fait bandé pendant deux nuits


Je voulais voir ce sexe qui était resté collé à la chienne aussi longtemps


Avec ce que j?avais déjà dans les mains je savais qu?il allait me donner du bonheur


Je sentais son n?ud qui commençait à enfler dans sa gaine


Cela promettait


Je me suis déshabillée complètement ,je ne voulais récupérer ma robe dans le même état qu?elle était car vue de la façon qu?ils me chargeaient, ils allaient me la mettre en charpie


Je ne pouvais pas rentré toute nue quand même


Je me suis bien installée à quatre pattes les fesses bien relevées


J?avais la tête posée au creux de mes coudes, je voulais regarder par dessous ,j?aimais trop voir comment un chien sautait sur sa femelle


Il ne m?a fait aucun préliminaire, et m?a sauté dessus comme un fou


Je n?ai pas eu besoin de le guider, mes lèvres béantes et humides l?ont aspiré d?un seul coup


Ces coups de reins me faisaient cogner la tête dans l?humus du sous bois, mais j?en avais que faire.


J?aimais cette façon qu?il avait de me violer ,car c?était exactement ce qui se produisait


Il me violait à fond


Pendant qu?il me défonçait je me suis mise à masturber le deuxième compère


Il n?avait rien à envier à l?autre


Ce que je me suis mise dans la bouche était aussi gros que mon avant bras


Sous ces coups de reins sa tige frappait le fond de ma gorge et j?étais à la limite de la nausée


En recrachant le sperme qui m?inondait la bouche je me suis mise à rire


Je pensais à ce tableau que nous représentions tous les trois


Moi à quatre pattes suçant un chien pendant qu?un autre était en train de me défoncer .Quel beau tableau champêtre!


J?ai laissé ce sexe tranquille pour pouvoir profiter pleinement de celui qui me montait


Et je peux vous garantir qu?il s?en donnait à c?ur joie celui qui se trouvait derrière


J?avais l?impression qu?il m?ouvrait en deux ,son sexe n?arrêtait pas de grossir et de s?allonger


Je n?aurais jamais pensé être aussi profonde et aussi large pour accepter un engin aussi gros


Je sentais cette boule pour la quelle je m?étais tant masturber tripler de volume


J?en avais le souffle coupé et cette fois j?ai vraiment eu peur des dégâts qu?il pourrait faire à l?intérieur de mon vagin tellement il était immense


J?avais beau me branler le clitoris je n?arrivais pas à atténué la douleur


J?étais enfin collé à lui et vue l?engin qu?il avait je savais que cela allait durer longtemps ,il m?arrachait littéralement le ventre


Je le revois encore collé après la chienne et le désir que j?avais eu:j?avais voulu être à sa place


Je hurlais de douleur et de plaisir en même temps


Pourvu que cela dur, pourvu que cela ne s?arrête jamais c?est tout ce que je désirais


J?étais trempée de le tête au pied


Je transpirais sous ses assauts ,sa bave me coulait sur la nuque et dans le cou et mon sexe était plein de son sperme j?étais une femme comblée


J?ai du jouir encore au moins trois fois avant qu?il ne se détache de moi


Quand il s?est décollé de moi, j?ai eu l?impression qu?il m?arrachait le vagin


Je me demandais s?il me restait quelque chose .Il me semblait que mon sexe n?arriverait plus à se refermer tellement il était ouvert


Je ne bougeais plus. J ?étais pleine comme une chienne, son sperme me coulait entre les jambes,


J?étais complètement groggy et commençais à récupérer quand j?ai senti la truffe de l?autre qui attaquait mon petit trou


Dans mon plaisir je l?avais déjà oublié celui là


Mon dieu que c?était bon!!!!


S?il avait essayé par devant je l?aurais chassé car mon sexe était en feu et si sensible que je n?aurais pas accepté qu?il me pénètre


J?ai relevé et écarté mes fesses le plus possible que je le pouvais pour qu?il puisse avec sa langue me graisser au maximum en vue de la sodomie


C?est comme ça que je voulais être prise maintenant


Je ne l?avais fait qu?une fois avec celui de ma cousine et avais toujours refuser à mon mari.


Il a dû comprendre mes intentions car il a trouvé le petit trou de suite Malgré la préparation qu?il m?avait faite quand son manche m?a pénétré je me suis mise à hurler de douleur


J?ose espérer qu?il n?y avait personne qui se promenait dans les bois à ce moment la car il n?aurait pas été déçu du spectacle


Son sexe me pourfendait les fesses pendant que ses couilles tapaient contre mes lèvres vaginales


C?est quand tout est passé et que son n?ud c?est mis à grossir, grossir comme s?il n?allait jamais s?arrêter que j?ai perdu toutes notions du temps


Je vous assure qu?il était encore plus gros que l?autre


Il avait une vraie barre de fer aussi grosse que mes poignets


Il me tenait soulevé sous son ventre, mes genoux ne touchaient plus le sol Quelle agréable sensationnelle d?être tenue en l?air seulement par la force d?un sexe, on ne peut que jouir


C?est ce que j?ai fait pendant tout le temps où je suis restée collée à lui


J?ai senti son sexe qui se dégonflait et étant donné la position que j?avais je me suis pratiquement écroulée au sol lorsqu?il est sorti de mes fesses


Je n?avais plus rien de féminin. J?étais là allongée dans un flaque de mélange de jouissance


Je sentais le sperme .Je sentais la chienne


Eux ils étaient allonger en train de se lécher le sexe et moi je les regardais avec des yeux de femme amoureuse et comblée à la fois


Il avaient les sexes encore énormes et je suis sure que si je l?avais encore désiré ils m?auraient sauté encore une fois


J?ai remplacé leurs langues par ma bouche et les ai sucés pendant un grand moment encore


Je voulais leur vider les couilles complètement


Ils avaient été à la hauteur avec moi ,je leur devais bien ça




C?est avec immense regret qu?il a fallu les quitter ,la nuit commençait à tomber


Je les ai laissé là allongés sur l?herbe


Eux aussi avaient l?air fatigué Avec ce qu?il m?avait donné ,je comprends!


Quand je me suis mis en route j?avais les jambes en coton, je titubais comme une femme ivre


Je n?avais pas peu remettre ma culotte


Je ne supportais aucun contact tellement mon sexe et mon anus avaient été mis à rudes épreuves


Elle m?a servi seulement à m?essuyer entre les cuisses car je sentais le jus des chiens qui coulaient encore


Avec tout ce qu?ils m?avaient mis!!!!!!!


Je me demandais même comment j?allais pouvoir m?asseoir ce soir tellement j?avais mal au derrière


J?étais pleine d?amour, pleine de sperme. J?avais leurs odeurs sur moi, leurs poils étaient collés sur toutes les parties de mon corps, j?étais devenue une vraie et une grande chienne dans le bon sens du terme




EST CE QUE J?ALLAIS REVENIR?EST CE QU?ILS ALLAIENT ETRE LA TOUS LES DEUX?




Voilà les questions que je me posais en retournant chez moi


Une chose était sûre!


Vue la volonté que je n?avais pas, je garderais ces vêtements dans cet état, car c?est l?odeur que la chienne m’avait collé sur eux, qui avait attiré les chiens


Au cas où!!!!!!!!!!


On ne sait jamais!!!!






emma9838@msn.com

Diffuse en direct !
Regarder son live