Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 28 494 fois
  • 73 J'aime
  • 1 Commentaire

Maryse

Chapitre 3

Retour au café

Zoophilie

Le lendemain, dimanche, je décide d’aller déjeuner en ville et naturellement je choisis mon restaurant-bar de la place Gambetta.


Il est midi et demi quand une serveuse faisant office de maître d’hôtel (elles sont vraiment toutes mignonnes avec la même tenue dans cet établissement) me désigne une table. Je m’installe et commande mon menu : Toasts au foie gras du Périgord pour l’apéritif, je me choisis un cocktail maison, poêlée de St Jacques et tranche de gigot aux flageolets. Nous verrons pour le dessert.

Instinctivement je cherche des yeux la serveuse du bar d’hier. « Ma maitresse ! » Il y a du monde, elle doit être très occupée.

Arrivée au dessert, je commande une coupe de fraises chantilly quand j’aperçois « Maitresse » qui entre dans le bar tenant Rex en laisse et se retire dans le local « Privé »

Je pense qu’elle m’a entrevue dans la salle à manger.

Effectivement un instant plus tard, elle réapparait et se dirige vers ma table.


— Bonjour, vous aimez bien cet établissement à ce que je vois. Puis-je vous offrir un café ? Je ne reprends mon service qu’à 16 heures, la patronne m’a demandé d’aller promener Rex. Mon prénom est Josy

— Volontiers pour le café, nous pourrons bavarder quelques instants, moi c’est Maryse


Josy se lève pour aller au bar commander les cafés auprès d’une de ses collègues. Mes yeux sont fixés sur sa croupe qui ondule sous sa jupe de tenue stricte. J’ai du mal à imaginer la tenue dans laquelle elle était hier lors de nos ébats. A son retour, elle s’assoit en face de moi et comme si de rien n’était, nous devisons sur le beau temps, l’affluence au restaurant etc... Soudain, je sens un pied qui me caresse les jambes en faisant crisser mes bas. La caresse se fait de plus en plus pressante jusqu’à remonter sous ma jupe.

Josy me regarde droit dans les yeux et je lui fais un signe approbateur avec ma tête.

Je plonge mes mains sous la table et dirige son pied à l’entrée de ma chatte toujours sans culotte. Je me masturbe le clito et je sens qu’un jet de cyprine jaillit de mon con

Je balbutie quelques mots :


— Maitresse j’ai envie de connaître les nouvelles sensations dont vous m’avez parlé hier


« Non, pas « Maitresse ! » ici nous sommes au restaurant appelle-moi tout simplement Josy, si nous voulons rejouer ensemble, je t’attendrai dans une demi-heure dans le local »


— Oh oui Josy, j’ai envie

— Il faudra être coopérante car tu vas être surprise


Sur ce, Josy se lève et se dirige vers le local « Privé »

En attendant je règle mon addition et quelques instants plus tard je me présente au local.

Josy « Maitresse maintenant selon ses conventions » a revêtu sa tenue de gothique toujours extrêmement excitante. Elle n’a pas mis son gode ceinture laissant sa chatte énormément touffue à l’air libre.

Elle est assise jambes écartées sur un fauteuil en rotin comme dans le film « Histoire d’O » et caresse Rex assis à côté d’elle.


— Vas-y Rex, elle est à toi


Transgressant sa demande d’être coopérante, je refuse énergiquement


— Non pas ça, pas lui c’est un chien


Pour avoir survolé quelques scènes de zoophilie sur mon ordi, je n’avais pas vraiment accroché même si je constatais que les partenaires semblaient réellement prendre leur pied.


— Laisse-toi faire Maryse, détends-toi tu vas voir, sa langue est beaucoup plus experte que celle d’un homme et je suis sûre que tu vas monter au septième ciel, ensuite, je te ferai voir comment il me baise.


Pas très rassurée et assez craintive, je balance entre mon désir de ne pas déplaire à ma Maitresse qui m’a tellement fait jouir hier et peut être l’attrait de l’inconnu.


— Déshabille-toi et étends-toi sur le tapis jambes écartées

— Oui Maitresse, je vous obéis


Je ne garde que mon porte-jarretelles et mes bas et me mets en position.

Josy pousse Rex vers moi et l’animal commence à me lécher les jambes, je cache mon appréhension mais quand sa langue râpeuse atteint mon clito et fouille mon con, une sensation exquise monte en moi et fait jaillir un puissant jet de mouille.

Dans ma tête, sans dire un mot j’en redemande et je finis par murmurer « oui c’est bon continue... Vas-y Rex»

Pendant ce temps, Josy s’est positionnée au-dessus de ma tête, jambes écartées et se branle jusqu’à, elle aussi, émettre un puissant jet de cyprine. Elle descend ses jambes vers moi et plaque sa chatte mouillée sur ma bouche. Son jus est exquis. Les deux effets conjugués me font partir dans un orgasme d’une telle puissance que tout mon corps est secoué de tremblements.

Josy se retire et appelle Rex :


— Viens mon Rex, viens mon amour, viens baiser ta Maitresse


En chien bien dressé et peut-être avide de plaisir, Rex se positionne sur la croupe de Josy qui s’est mise à genoux en présentant bien son postérieur et surtout sa chatte béante.

C’est alors que j’aperçois le membre rouge et tendu comme un dard de l’animal. Ses couilles sont énormes, probablement pleines de sperme.

Josy aide Rex à la pénétrer et s’ensuit une séquence de va et viens frénétiques.


— Vas-Y mon chien chien, baise, baise, vide-toi en moi. C’est bon, je le sens venir oui ! Il inonde mes entrailles je jouis en même temps ; c’est merveilleux

— Tu vas voir Maryse tu voulais te faire en culer hier hé bien c’est le moment, viens, je vais aider Rex à te saillir


Je n’ai plus d’appréhension, j’attends même ce moment qui doit être excellent. Je me mets moi aussi en position et le dard me pénètre. J’ai l’impression qu’il me laboure le cul et après quelques pistonnements, je jouis férocement. On m’avait dit que jouir par le cul était merveilleux, je suis d’accord.


— Laisse-le te remplir de son sperme tu vas voir, le jet puissant et la chaleur sont divins.


Effectivement, lorsque Rex se lâche dans mon cul, j’ai un nouvel orgasme.


— Rex retire toi et toi Maryse viens sur moi et donne-moi ce jus qui sort de ton cul.


Josy laisse couler le nectar dans sa bouche, m’empoigne les fesses pour mieux coller ses lèvres à mon entrejambes, pour la nième fois je suis prise de spasmes de jouissance.


— Maitresse pouvez-vous ne pas tout avaler et m’en donner un peu ?


Josy s’exécute en collant sa bouche contre la mienne le liquide est si abondant qu’il déborde sur nos joues.

Rex est étendu à côté de nous et sa langue nettoie son sexe.

La partie terminée, nous nous rhabillons en prévoyant de recommencer avec Annie, ma première rencontre dans ce café.

Diffuse en direct !
Regarder son live