Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 13 169 fois
  • 95 J'aime
  • 0 Commentaire

La mascotte de léquipe de rugby se tape un couple.

Chapitre 1

Eva fait la connaissance de la mascotte.

Voyeur / Exhibition

EVA fait la connaissance de la mascotte de l’équipe de rugby. 1

 

Je m’appelle Eva, une jeune couguar au surnom très évocateur GP; « Gorge profonde ». 

J’ai flashée  il y a quelques temps chez ma copine sur un invité. Un vrai beau gosse, grand musclé, avec un visage viril. C’est un de ses collègues de travail. Je l’ai dragué ouvertement et il ne m’a pas fallu longtemps avant de l’inscrire à mon tableau de chasse. Ce jour-là, il était accompagné d’un jeune homme dont le visage me disait quelque chose, mais impossible de me rappeler pourquoi.

 

Vivien est un bon amant, je n’ai pas à me plaindre, sauf peut-être qu’il manque un peu de résistance, plutôt 200m que  course de fond. C’est un sportif qui fait partie de l’équipe première de rugby. Un  mètre 90 pour pratiquement cent dix kilos et des fesses musclées.

J’ai deux heures à perdre et je vais aller chez lui en espérant une partie de jambes en l’air. Il vient de m’envoyer un mail bizarre. « GP. Un défi pour toi ». Un défi… Quel défi ?

J’entre chez lui avec la clé qu’il m’a donnée, personne…Tout d’un coup j’entends du bruit venant de l’étage. Je reconnais sa  voix, à qui parle-t-il ? Je monte les escaliers en silence quand je l’entends s’exclamer de sa voix rauque:

-  Aaahhh ouiii !

 Je m’approche de la porte entrouverte  et assiste à une drôle de scène. Debout sur une bâche en plastique, Vivien est en train de se faire sucer. Je suis prête à voler dans les plumes de cette pétasse aux cheveux blonds quand je réalise que ce n’est pas une femme mais un homme… Je reconnais le jeune homme que j’avais remarqué avec Vivien lors de notre première rencontre. Je suis si surprise que je suis comme paralysée sur place. Vivien se tient debout contre le mur, nu et puissant, sa main dans les cheveux de ce très jeune homme et il enfonce sa verge dans la bouche masculine. 

Le jeune homme respire bruyamment et à l’air d’apprécier ce qui force ses lèvres mais il semble y prendre un réel plaisir et revient à la charge en prenant dans sa bouche la teub de Vivien.

Ils restent comme ça pendant un petit moment jusqu’à ce que Vivien largue la sauce blanche.

 

-Aaaahhhh Patrice ! Que c’est bon ! Mais maintenant, c’est à moi de te faire jouir ! 

Je suis jalouse de ce petit PD qui a goûté au manche de Vivien à ma place. Mais je remarque, étonnée, que je suis déjà toute mouillée !

Ils échangent leurs places et j’entends le bruit de la braguette de l’inconnu que descend Vivien. 

Au point où j’en suis, je continue à espionner le plus discrètement possible. Ils sont légèrement de trois-quarts et je découvre le sexe de ce « Patrice » que Vivien a de grosses difficultés à mettre à l’air.

J’en reste bouche bée. 

Malgré le jean qui en cache une partie conséquente, une queue comme je n’en n’ai jamais connue hormis sur des films pornos, apparait... Vivien est bien monté, et avant lui j’ai déjà eu des amants bien « membrés » mais ce gourdin ne ressemble à rien de ce que je connais. 

Pour la longueur ça va encore, mais quel diamètre !!! Ma respiration s’accélère. J’ai sous les yeux une situation inédite pour moi. Je ne peux pas dire que c’est  obscène et malgré un peu de dégoût que Vivien ne me préfère pas à ce garçon. Malgré cela, je n’arrive pas à détacher mon regard de cette formidable verge. Une teub  qui dépasse allègrement les vingt centimètres mais qui est  d’une épaisseur énorme, presque monstrueuse. J’en suis presque choquée et forcée d’admettre que Vivien n’a pas choisi n’importe qui tellement ce chibre est réellement hors norme. Et quand il finit de dévêtir son jeune compagnon, je le trouve vraiment sexy et suis choquée par le contraste de ce corps presque juvénile qui supporte un tel dard. Si je voulais faire une comparaison, on dirait Laurel et Hardy, le gros costaud et le petit maigrichon. Soudain je me souviens de cette impression de déjà vu lors de ma première rencontre avec Patrice : C’est la « MASCOTTE ». (Lire : La mascotte de l’équipe de rugby). Il court de drôles de bruits sur lui.

Il faut que je vous explique… Depuis plusieurs mois, une vidéo virale tourne sur le net. Je sais que le premier rôle est tenu par un jeune du coin monté comme un âne. Et là, l’âne est en train de se faire traire par Vivien. Je ne l’avais jamais rencontré mais c’est bien lui !

J’ai cru que mon cœur lâchait. Je suis tellement excitée que j’en dégouline. Je vois à moins de deux mètres de moi le monstre, mon Dieu ! Il est encore plus impressionnant que sur la vidéo : long, épais très droit tendu à l’horizontal, ce qui lui donne encore plus de puissance. 

Il me semble même sentir comme du sperme dégouliner le long de mes cuisses  alors que c’est moi en fait qui dégouline tellement je suis excitée.

Au moment où « la mascotte » arrive à l’orgasme, Vivien relâche son étreinte. Sa bouche se retire du chibre phénoménal, en suivant à l’envers mais avec un peu de regret le même chemin qu’elle avait suivi pour en prendre possession, mais plus rapidement qu’elle n’y était venue, attendant l’éjaculation.

Patrice est juste devant le visage de Vivien et commence à se branler énergiquement, sa main parait minuscule sur cette magnifique hampe. Je vois son gros gland s’agiter frénétiquement à quelques centimètres de la tête de Vivien. Il ne va quand même pas lui décharger sur son visage ? 

Il sort soudain du méat quelques gouttes suivies presque aussitôt d’un splendide jet de sperme que je n’avais pas senti venir, sa puissance est aussi monstrueuse que  sa source. Une énorme secousse électrique me secoue. La queue incandescente tel un volcan en éruption crache sans discontinuer  jet après jet qui noient la bouche et crépissent le visage et les cheveux de Vivien avant de choir lourdement sur le plastique étendu sur le sol. J’ai ja-mais vu ça !!!

 

Le sexe toujours dressé avec obscénité et couvert de jute, Patrice continue énergiquement  à se branler, ne débandant qu’à peine après une telle profusion de foutre.

— Hmmm-ouai ! T’en as lâché encore plus que d’habitude. Y’en a partout !

 S’extasie Vivien en regardant le plastique maculé de sperme, après s’être frotté les yeux encore fermés pour les nettoyer de cette crème épaisse. 

-Encore heureux que j’avais prévu le coup. Tu m’étonneras toujours. Ah Eva GP, tu es là ! Tu as vu ce que je t’ai réservé ?

-Mais Vivien ! Je le coupe, tu es as voile et à vapeur ?

-Oui et non, je me limite à le sucer et me faire sucer, tu vois qui c’est, j’espère ?

-Ben oui Vivien, c’est celui qu’on surnomme « la mascotte ». Comment le connais-tu ?

-Depuis qu’il s’est retrouvé seul au sauna, me répond Vivien, C’est là que tous le joueurs de l’équipe première en ont pris un coup sur leur orgueil quand ils se sont rendu compte qu’un jeune junior leurs foutait la honte. Et nous avons pris l’habitude de le sucer. Pas banal Hein ? Avec lui, si tu as de la moquette, il vaut mieux prendre des précautions. Allez entre, je suis sûr que tu meures d’envie de te rendre compte par toi-même…

 

A suivre…

Diffuse en direct !
Regarder son live