Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 807 fois
  • 2 J'aime
  • 0 Commentaire

Masque de soirée

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

J?ai du mal à m?en remettre.

Pendant une semaine, je reste cloîtrée chez moi, sans sortir, ressassant sans cesse mon amertume. J?en veux à tout le monde, et surtout aux hommes. C?est Lise qui me redonne le moral. Avant de continuer, il faut que je vous la présente rapidement.


Lise est italienne et habite Nice depuis trois ans. Elle prend également des leçons de piano chez Mario et c?est d?ailleurs chez lui que nous nous sommes rencontrées.

Elle est brune, plutôt maigre, avec le type oriental, l?air indolent. Mais il y a en elle quelque chose qui la rend supérieure à son entourage ; on dirait un diamant parmi des verroteries.

L?éclat de la pierre précieuse brille dans ses beaux yeux vraiment énigmatiques, cernés d?un halo bistre et dont le regard, las bien que lourd de passion, frappe par sa sincérité.


Quiconque rencontre ce regard croit lire dans l?âme de Lise, et la connaître, c?est l?aimer. Elle a vingt-neuf ans, pas de petit ami attitré et est aussi délurée que je suis sérieuse.

Voilà, vous connaissez Lise!


Elle m?appelle donc, un mardi matin. Quand elle se rend compte que ça ne tourne pas rond, elle débarque à la maison, balayant tout sur son passage, et m?obligeant à sortir le soir même avec elle...


— Tu verras, c?est une soirée un peu particulière qui risque de te faire oublier tout ça ! me dit-elle en riant.


La soirée en question se déroule dans une somptueuse villa sur les hauteurs de Nice. Le propriétaire, ancien polytechnicien, fait partie de la ? Jet society ? de la ville. Il faut montrer patte blanche pour entrer dans la demeure, deux hommes solidement bâtis en interdisent l?accès.


— Mets ton masque, me dit Lise dans l?immense hall. Je mets le loup noir sur mon visage et la suis.

Apparemment mon amie connaît les lieux. Elle me conduit sans hésiter dans une pièce immense, tapissée de tentures sombres. Beaucoup d?invités sont déjà installés à de petites tables ovales.


Nous restons debout, dans l?obscurité d?un pilier. Toutes les personnes présentes ont un masque sur le visage, ce qui donne un aspect de fête à la scène.


Le murmure des conversations s?éteint lorsque des projecteurs s?allument, éclairant un podium au milieu de la salle.

Deux personnes se lèvent d?une table et prennent place sur cette estrade meublée d?un unique fauteuil. C?est un couple.

La femme, une somptueuse blonde, tient l?homme par la main. Il a la peau noire et brillante, et le contraste avec elle est saisissant.

Elle est vêtue d?une tunique vaporeuse, qui laisse entrevoir ses sous-vêtements.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Lui porte un complet noir et une chemise blanche. Sa carrure est impressionnante, ses muscles jouent sous sa peau et sa compagne parait minuscule à côté de lui. Lise, qui s?est rapprochée de moi, me souffle à l?oreille :


— Regarde bien, mais ne fais pas de bruit !


Son souffle chaud glisse dans mon cou et elle emprisonne ma main dans la sienne.

Je reste saisie de stupeur lorsque je tourne mon regard vers le podium. La blonde a sorti du pantalon de son compagnon un sexe énorme, fièrement dressé, et le caresse lentement.

Sa main monte et descend le long du membre masculin. L?homme la regarde sans rien manifester, un léger sourire sur les lèvres.


Soudain, la blonde se met à genoux devant lui et sa bouche remplace sa main. Elle engloutit le sexe énorme, présentant au public sa croupe habillée d?un string noir.

L?homme met ses deux mains sur la tête de sa compagne et accompagne le mouvement.

Lise serre ma main de plus en plus fort. Je suis à la fois offusquée, mais malgré tout très intéressée par ce qui se passe sous mes yeux. La salle est silencieuse, mais d?un silence électrique.

La tension est palpable.

Tout le monde a les yeux rivés vers le podium. Je commence à avoir très chaud.


Un mouvement se fait au pied de l?estrade: un autre homme se lève et monte à son tour rejoindre le couple.

Ce doit être le frère jumeau du premier, à n?en pas douter. Il prend place derrière la fille à genoux et lui caresse l?entrejambe de façon à en faire profiter tout le monde.

Sa main monte doucement puis redescend, écartant le string qu?il finit par enlever. La coupure du sexe apparaît crûment dans l?éclairage des projecteurs.


— Comment trouves-tu ? me glissa Lise dans le creux de l?oreille.


Je n?ai pas le temps de lui répondre que j?ai très chaud, que je suis très excitée par ce spectacle.

D?un geste audacieux, elle plaque ma main contre son sexe, par dessus le tissu de sa robe.

Je suis incapable de réagir sur le coup. Sa main presse tellement la mienne que je sens la chaleur de son intimité, ce qui achève de me troubler, faisant taire les dernières protestations de ma conscience...


C?est la première fois que je touche le corps d?une autre femme, et je dois avouer que ce n?est pas pour me déplaire.

Sentant que je ne résiste pas beaucoup, sa main abandonne la mienne et remonte d?autorité vers ma poitrine qu?elle se met à caresser doucement. Tout autour de nous, dans l?obscurité de la salle, de légers bruissements de tissu prouvent que nous ne sommes pas les seuls à réagir...


Sur le podium, le trio a trouvé ses marques : l?homme placé derrière a sorti un sexe aussi gros que celui de son complice et le promène dans le sillon des fesses rebondies de la blonde.

Celle-ci continue à sucer le premier, toujours aussi indifférent à ce qui se passe.

Soudain, elle sursaute et marque un temps d?arrêt : l?homme derrière elle est en train de la pénétrer et vu la grosseur de son sexe, cette intromission doit être assez douloureuse.

Pourtant il est vite en place et entame un mouvement qui la projette à la rencontre du membre qu?elle a dans la bouche.


Les pointes de mes seins sont toute dures. Lise les triture délicieusement. J?envoie silencieusement promener les années d?éducation très rigides que m?ont données mes parents : ma main farfouille sous la robe de Lise, trouve sa culotte, l?écarte et entre en contact avec les poils frisés de son pubis.

J?enfonce délicieusement un doigt entre ses lèvres intimes et me mets à la masturber maladroitement... Sa respiration s?accélère et elle se serre encore plus contre moi.


J?entends une femme sur ma gauche haleter : je distingue dans la pénombre la tête d?un homme entre ses cuisses largement écartées.

Plus loin, une silhouette monte et descend sur une chaise. Un attroupement se fait autour de cette table, délaissant momentanément le trio du podium.


Je ferme les yeux et me laisse aller contre le pilier de pierre. Lise repousse fermement ma main et se colle contre moi.

Sa bouche effleure mon cou, remonte et trouve mes lèvres. Sa langue s?introduit en moi et je lui rends avidement son baiser.

Je sens ses mains explorer ma poitrine, s?immiscer entre le tissu et ma peau. J?ai la chair de poule, je suis toute moite d?excitation.

Elle s?écarte un moment, descend le long de mon corps, relève ma jupe et investit mon slip. Je ne peux me retenir de gémir...


Lise a la tête sous ma jupe, sa langue progresse en moi, son souffle chaud vagabonde sur mes cuisses, c?est divin...

Sur la scène, le trio ne fait plus qu?un. La blonde est assise sur son premier compagnon tandis que le second la sodomise lentement.

Tout autour du podium, des couples, des trios se sont formés en une gymnastique compliquée.


Un homme apparaît soudain à mes côtés. Il a sorti un sexe long et épais et se caresse en nous regardant.

J?aurais dû être outrée, mais cela me parait naturel. Je lui souris et il se rapproche davantage, à tel point que je n?ai aucune difficulté à saisir ce membre et à le branler consciencieusement.


Un autre invité se matérialise derrière Lise. Il remonte sa robe sur ses hanches et fait glisser son membre dans le sillon de ses fesses.

Lise ne manifeste aucun signe de refus. L?homme qui a un masque de la Comédia dell?Arte sur le visage, me sourit et pénètre mon amie de toute la longueur de son sexe.

Il se met à la labourer régulièrement et chacun de ses coups de boutoir se répercute sur mon clitoris que Lise titille toujours.


L?homme que je masturbe lâche brusquement sa semence qui vient humidifier le dos de Lise.

Je ne peux me retenir bien longtemps et je jouis très violemment.

Après un dernier mouvement, l?homme qui fait l?amour à Lise s?abat sur son dos. Nous nous séparons et nous gagnons la salle de bain du premier étage.



A suivre

Diffuse en direct !
Regarder son live