Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 4 790 fois
  • 61 J'aime
  • 2 Commentaires
  • Corrigée par l'équipe

Massothérapie avec Chantal

Chapitre 1

Erotique

Je venais de terminer une formation en santé et sécurité du travail. Je devais effectuer un stage et mon nouvel employeur avait alors décidé de m’envoyer sur un projet de génie civil à l’extérieur de la région où j’habitais. Un peu familier avec l’endroit, je connaissais les grandes artères de cette municipalité du Québec. Après quelques semaines, j’avais besoin de relaxer un peu et rien de tel qu’un bon massage pour y arriver. J’avais remarqué qu’une clinique de massothérapie avait pignon sur rue tout près du bureau de chantier du maître d’œuvre.


Une bonne journée, en fin d’après-midi, je me présentai à la réception de la clinique pour prendre rendez-vous. La dame m’annonça qu’elle avait eu une annulation et qu’elle pouvait me prendre dans une heure. J’acceptai alors volontiers l’offre avec un peu d’humour, ce qui la fit sourire... Elle s’appelait Chantal et c’est elle qui allait être ma massothérapeute ce jour-là.

Elle avait de longs cheveux noirs, un très joli visage et de belles dents blanches bien alignées, femme début quarantaine.


À mon retour, elle m’invita à passer dans une pièce et me dit de me dévêtir et de m’installer sur le ventre sur la table de massage, qu’elle revenait dans cinq minutes. Sans savoir si je devais ou non, je gardai mon sous-vêtement et je m’étendis sur le ventre et recouvris mon dos d’un drap chaud disponible pour les clients.


L’odeur dans la pièce et l’énergie qui s’en dégageait invitaient à la détente. Après avoir frappé à la porte, Chantal entra pour débuter le massage sur mon corps. Au premier toucher, je sentis qu’elle était une massothérapeute expérimentée et m’abandonnai totalement à la pression de ses mains. Elle me demanda si la pression était correcte. Je répondis que c’était parfait.


Dans la pièce adjacente, il y avait une séance de Qi-Gong et la musique douce qui s’en dégageait enveloppait l’ambiance exaltante de la salle de massage où nous étions Chantal et moi. Au fur et à mesure qu’elle me massait le dos, nous jasions de son travail et du mien avec un brin d’humour qui la faisait rire.


Arrivée au bas de mon dos, elle retira le drap en le descendant plus bas que mes fesses. Avec ses mains, elle passait le long de l’élastique de mon slip en glissant ses doigts de temps à autre en dessous, juste en haut de mes fesses. Elle longeait le côté de mon corps avec soin en passant sous mon slip au niveau de mes hanches jusqu’à mes cuisses et remontait sur mes fesses qu’elle massait de chaque côté. Mon pénis ne pouvait résister à cette séance qui frôlait l’érotisme. Je le sentais durcir et s’appuyer sur le dessus de la table de massage au point où je dus me soulever légèrement pour le placer un peu de côté sans négliger de laisser entendre un léger gémissement de plaisir charnel. Chantal s’arrêta un instant, le temps que je reprenne une position où ma queue bien bandée puisse ressentir chaque mouvement de ses mains sur mon corps.


Elle savait très bien ce que je ressentais et poursuivait maintenant son traitement sur mes jambes et mes cuisses en remontant ses doigts dans mon entrejambe, à toucher mon slip où mes testicules accumulaient du foutre jusqu’à mon prochain orgasme. Je ne pus retenir un léger mouvement de mon bassin quand elle glissa ses mains de bas en haut en passant sous mon slip et sur mes fesses de chaque côté. J’étais très excité et le gland de mon pénis me le faisait savoir en laissant sortir le liquide pré séminal qui mouillait l’intérieur de ma culotte.


Chantal s’enquit de savoir si tout allait bien pour moi. Je lui répondis par l’affirmative. Elle m’invita alors à me retourner sur le dos. Je pris la peine de replacer ma verge de mes mains dans ma culotte et pendant qu’elle tenait le drap au-dessus de moi, je me retournai en descendant un peu mon corps pour appuyer ma tête sur le coussin qu’elle avait précédemment placé pour moi. Elle prit quelques secondes pour replacer le drap sur moi. Je crois qu’elle avait volontairement regardé mon érection au travers de mon sous-vêtement. Dans mes pensées, j’imaginais sa chatte et ses lèvres toutes humides avec un clitoris proéminent, prêt à se faire déguster sous ses pantalons de type leggings.


Elle recommença à me masser les jambes et les cuisses jusqu’à mon entrejambe en repassant sous mon slip le long de mes hanches sans toutefois toucher à ma verge qu’elle savait prête à exploser au moindre passage de ses mains. Elle laissa entendre un petit rire en passant une main près de mon gland et en ramassant au passage un peu de liquide pré-séminal de ses doigts. Dans ses paroles elle le compara à du miel et sembla satisfaite d’avoir provoqué cet écoulement sexuel masculin. Je répliquai seulement en lâchant un ‘’Hmmm !’’ bien senti. Elle continua en mélangeant le miel avec l’huile de massage comme si les deux étaient de parfaits compléments l’un avec l’autre, et ce, jusqu’à mes pieds.


Après avoir massé mes bras, elle se dirigea derrière ma tête. Le drap sur mon torse dégagé, elle descendit ses mains sur mes seins et sur mon ventre en mouvements circulaires sans négliger mes mamelons qui ne demandaient pas mieux que d’être caressés de cette manière. Ses seins passaient près de mon visage à chaque fois qu’elle redescendait ses mains jusqu’au bas de mon ventre, là où le gland de ma verge était sur le point de sortir de ma culotte. Ma tête et mon esprit n’avaient envie que de baiser cette femme qui ne cessait d’agacer et d’éveiller mes sens sexuels les plus pervers et insatiables. Le silence dans la pièce en disait long sur ce qui se déroulait.


Elle termina son massage dans mon cou, mon visage et ma tête tendrement comme pour m’endormir et relaxer complètement après ces moments de rêve que tout homme souhaite vivre.


Avant de quitter la pièce elle me dit de prendre tout mon temps pour me relever et qu’elle allait m’attendre de l’autre côté! Et elle me laissa à moi-même. Peut-être était-ce mieux ainsi pour un premier rendez-vous avec elle.


Je ne pouvais quitter cet endroit sans faire sortir tout le foutre qui s’était accumulé dans mes couilles gorgées de jouissance. En peu de temps, une petite séance de masturbation me permit de vivre un orgasme hors du commun où mon sperme se déversa sur moi comme j’aurais aimé le déverser sur elle. Elle entendit sûrement le son que ma bouche murmura lorsque je jouis en pensant à elle. Le drap servit à éponger toute cette semence que je garderais pour elle la prochaine fois, ça, c’est certain.


Aussitôt ressorti de la pièce, Chantal m’attendait là, assise à son bureau. Elle me sourit et me demanda gentiment si j’avais apprécié la séance. Je m’empressai de lui répondre que tout était tellement bon. Après avoir réglé le montant du service de massothérapie, elle me demanda si je voulais prendre un autre rendez-vous. Évidemment, cette réponse apparut dans mes yeux sans l’ombre d’un doute. Elle avait un horaire très chargé, ce qui était indéniable avec l’excellent service qu’elle offrait. Elle rétorqua qu’elle pouvait me recevoir dans trois semaines. Malgré le fait que je voulais la revoir bien avant, j’acceptai en lui disant que si elle avait une autre annulation avant cette date, de bien vouloir me contacter par téléphone. Elle répondit alors que c’était excellent pour elle. Je pris quand même l’initiative de l’embrasser sur la joue en la remerciant avant de quitter sa clinique.


À suivre !

Diffuse en direct !
Regarder son live